Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Actualités du monde du piano sur internet

Actualités du piano au fil de l'été ... :

Les actualités du piano sont mises à jour régulièrement ... n'hésitez pas à revenir
et
PENSEZ à "rafraîchir" votre écran suivant votre navigateur internet , faites-le aussi si les vidéos ne s'affichent pas...
et
Regardez bien .. TOUTE la page car les nouvelles actualités ne sont pas classées forcément au début mais n'importe où dans la page
.
LISZT PIANO CONCERTOS MALÉDICTION
Alexandre Kantorow, piano
Tapiola Sinfonietta
Jean-Jacques Kantorow, Direction
LISZT, Franz (1811–86)
Concerto pour piano N° 1 en mi bémol
Concerto pour piano et cordes en mi mineur ‘Malédiction’
Concerto pour piano N° 2 en la majeur

Ce disque est le second enregistré par le pianiste Alexandre Kantorow,à seulement... dix-sept ans ! Alors qu'à cet âge peu de pianistes ont déjà eu la chance de jouer avec un orchestre, on se doute qu'avoir un père chef d'orchestre (et violoniste) a du lui ouvrir bien des portes mais encore faut-il avoir un talent à la hauteur, et cet enregistrement nous permet de découvrir un musicien dont on ne soupçonnerait pas l'âge, ce soutien familial s'avère assurément efficace en ce qui le concerne. Si, plus particulièrement pour ce disque, comme l'indique Alexandre Kantorow dans un entretien à lire ci-dessous, leur collaboration n'a en fait eu lieu qu'au terme d'un travail isolé sur les oeuvres, et qu'il est arrivé que chacun défende parfois des points de vue contraire avant de trouver un accord commun, le pianiste montre déjà une maturité et personnalité affirmée...cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo
Alexandre Kantorow est né à Clermont-Ferrand dans une famille de violonistes, c'est le piano qu'il a choisi. Il poursuit actuellement ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Franck Braley et Haruko Ueda. Pour cet enrregistrement.
Il donnera un concert, seul, le 20 septembre 2015 à Toulouse.
Pour en savoir plus cliquez sur son nom ou sa photo
Le pianiste Nicolas Horvath poursuit son intégrale de la musique du compositeur Philipp Glass( né en 1937), sous le label Grand Piano.
Et ce 15 septembre parait le second volume, un volume consacré entièrement aux Etudes (livre 1 et 2)
" Les 20 études d'une riche diversité et d'une grande complexité mélodique sont, à mon avis et sans nul doute, ses pages les plus belles et les plus inventives. Elles constituent une déclaration d'une extrème intimité, comme si vingt pépites de son oeuvre musicale étaient distillées pour en extraire ses éléments les plus purs " déclare Nicolas Horvath dans le livret, et indiquant ce que cle compositeur lui-même en dit :" C'est le premier corpus où je convie pleinement le monde des pianistes dans le mien "
Des études qui ont été conçues par le compositeur pour dit-il encore : "agrandir le répertoire de mes concerts piano solo et développer sa technique pianistique avec des pages conçues pour renforcer et renoiuveller mon jeu" .
Cela agrandit aussi le "répertoire" des auditeurs, chacun pouvant apprécier pus particulièrement des études différentes. Ainsi Nicolas Horvath indique que la sixième du livre 1 est son bis préféré... mais on peut lui préférer celle qui précède et offre un beau moment de calme tout comme la 16ème, la huitième plus lyrique, la onzième très prenante, ou la ballade qu'offre la quatorzième et la dernière, vingtième, la plus longue et plus originale/ aux autres, et offrant de très belles lumières... Et puis si vous jouez du piano sachez que le compositeur dit aussi " Finalement , les études sont faites pour être appréciées non seulement par le grand public, mais surtout par ceux qui ont la capacité et la patience d'apprendre, de jouer et d'interpréter eux-mêmes ces pages "... un répertoire "moderne" ( le compositeur qui devrait donc devenir "classique" dans quelques années.
pour vous procurer ce disque cliquez ici
A voir :
1_ Nicolas Horvath joue Philip Glass - intégrale des études pour piano
NOUVEAU : (octobre 2015)
A voir ci-dessous deux nouvelles très belles videos
réalisé à partir de deux études
du récent disque du pianiste
Nicolas Horvath
Etudes
de Philippe Glass
Les artistes qui ont réalisés ces vidéos ont, m'indique Nicolas Horvath :
"choisi (sans le savoir) les pièces que vous préférez ! Les études 5 et 11 ! J’aime laisser carte blanche , car ... cela donne souvent lieu à de belles surprises (j’aime travailler avec d autres types d artistes )
L'un d'elle en premier , pour les amateurs de nature sauvage : l ‘étude 11
et en deuxième , au cœur même de la fashion week parisienne , la magnifique top modèle Eliisa Rääts nous offre une danse du cygne sur l Etude 5
"
Les voici donc , et pour en savoir plus sur ce disque présenté dans les actualités précédentes, cliquez sur l'image dessus.
Etude n°11
et
Etude n°5

 

A écouter quelle que soit l'heure de la journée...
une nouvelle improvisation d'Olivier Calmel qui réalise trop peu de piano solo très pris par nombreux autres projets, mais qui vient de proposer celui-ci via les réseaux sociaux ... un très bel "Eveil"

une idée pour ce Week-end :
Les Rendez-vous de Rochebonne auront lieu les 18,19 et 20 septembre 2015 .

Après le succès du dixième anniversaire, l’équipe des Rendez-Vous de Rochebonne, dont le pianiste Hervé Billaut, directeur artistique, a préparé une nouvelle édition de ce week-end musical, au pays des Pierres Dorées sur le site du château de Rochebonne à Theizé en Beaujolais, au programme très original et attractif. Un festival de musique classique pas si classique donc pour cette onzième édition !...cliquez ici pour en savoir plus et voir une vidéo
Les publics de la musique classique sont-ils en voie de disparition ? 
c'est la question qui sera posée En clôture de la première édition de l’Insomnie des muses le 2 octobre 2015
au Théâtre la Piscine 254, avenue de la Division Leclerc – 92290 Châtenay-Malabry
Publiée en janvier 2015, une étude intitulée « Les publics de la musique classique vivante », menée sous la direction du sociologue Stéphane Dorin, a mis en évidence une statistique alarmante : en 1981, l'âge médian de ceux qui allaient aux concerts de musique classique était de 36 ans. Aujourd’hui, il est de 61 ans ! C’est dire si la musique classique doit se réinventer. Nouveaux lieux (Philharmonie de Paris, Cité musicale de l’île Seguin…), formes de concert inédites, mêlant orchestres et musique d’aujourd’hui, développement des actions culturelles à destination du jeune public ou et des publics dits « empêchés » (hôpitaux, prisons)…  les pistes sont multiples. Modéré par Antoine Pecqueur, musicien et journaliste (Mezzo, La Lettre du Musicien, Classica), cette rencontre réunira chefs d’orchestre, compositeurs, directeurs de salles de concert, mais aussi responsables politiques ou sociologues pour une discussion sans tabous.
Gratuit sur réservation.En partenariat avec le Conseil départemental des Hauts-de-Seine
cette rencontre est suivi d'un concert payant du pianiste Cédric Pescia avec au programme des oeuvres de CAGE et BEETHOVEN 
CÉDRIC PESCIA
Programme
John Cage
In a Landscape
John Cage 
Sonates et Interludes pour piano préparé (1946-1948) (extraits)
    croisé avec 
Ludwig van Beethoven
Bagatelles opus 126 (extraits)
***
John Cage (1912-1992)
Suite for Toy Piano
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Sonate no.32 en ut mineur op.111
John Cage
4'33"
A voir L V BEETHOVEN SONATA 32 Op. 110 CEDRIC PESCIA ( cponcert des pianissimes)
et à propos des Pianissimes
L'association vous propose de nous retrouver dimanche 27 septembre à 17h à L'Eglise de Neuville – 1 rue Gaçon  – 69250 Neuville-sur-Saône pour l'ouverture de la saison 2015/16 des Pianissimes. A tout juste 22 ans, c'est à Yeontaek OH que reviendra l'honneur d'ouvrir cette saison musicale en votre compagnie. Révélation du Concours International de Piano de Lyon 2015, il allie sensibilité, virtuosité et imagination, un cocktail particulièrement étincelant dans la Grande Sonate de Liszt.   
P R O G R A M M E   
J.S. BACH - Partita n°1 BWV 825
F. CHOPIN - Barcarolle, Berceuse et Tarentelle
F. LISZT -  Grande Sonate en si mineur
a voir trois vidéos à suivre dans le lecteur ci-dessous

Ah certes ...c'est pas classique :
A voir ci-dessous une nouvelle vidéo d'un pianiste de jazz qui a 12 ans, et est aussi doué que tout pianiste de jazz, puisque comme je vous le dis c'est un pianiste de jazz, et même un excellent ! Vous aviez déjà pu le découvrir dans les actualités du piano début février 2014 : Estevan Castro, et cette vidéo annonce pas moins que son ...troisième album : Non il ne joue pas de piano depuis sa naissance mais depuis l'âge de quatre ans ...comme "tout le monde" ... par contre il s'est mis à composer dès l'âge de cinq ans.. c'est encore un exemple d'une des clés de de la réussite : laisser libre cours cours à l'imagination des enfants, tout en leur prodigant de bons conseils, car il n'a pas manqué de professeurs de piano. Et puisque c'est la rentrée dans les écoles de musique et conservatoire etc.. que les professeurs de piano ( et les parents) se le (re)disent...
"Frantic" (Composed by Esteban Castro) with: Esteban Castro (Piano), George Austin (Bass), Alex Laurenzi (Alto Sax) and Jared Silverstein (Drums).
From the Album "Parade" 
Featuring: 
Esteban Castro (Piano, Fender Rhodes, Producer),
George Austin (Bass), Alex Laurenzi (Alto Sax),
and Jared Silverstein (Drums) Et je vous rappelle l'adresse du site internet d'Estevan Castro, mais il n'y ait pas encore question de ce nouvel album ...cliquez ici
A découvrir aussi une autre facette, cette fois d'un pianiste de jazz, ayant composé pour un pianiste concertiste classique... : "Baptiste Trotignon, pianiste français récompensé par la critique ou par des prix prestigieux (Victoires du Jazz…), dévoile ici une facette moins connue de sa personnalité musicale, à savoir son goût pour la composition de musique dite classique, qu’il pratique depuis son adolescence, mais qu’il aura laissé mûrir avant de le donner à entendre.C’est en 2003 qu’il rencontre le soliste Nicholas Angelich, lors d’un concert. La relation est alors nouée entre les deux musiciens, qui restent en contact et se retrouvent régulièrement autour d’un concert ou d’un bon repas. C’est d’abord la personnalité musicale d’Angelich, la sensualité de son jeu qui inspirent Trotignon, mais son désir d’écrire pour des formes plus larges le pousse à la composition d’un concerto pour piano. Il propose l’idée à Angelich qui accepte avec une spontanéité qui étonne encore aujourd’hui Trotignon ! "
Ainsi donc ce 11 septembre paraît l'enregistrement du concerto pour piano "Different spaces" de Baptiste Trotignon, qu'il a écrit pour un autre pianiste : Nicholas Angelich. Un concerto qui vous avait été d'ailleurs déjà présenté plus longuenment, avc les propos de Baptiste Trotignon, lors de sa première mondiale à Bordeaux, il y a presque trois ans (à revoir ici )
En complément de cette présentation, vous pouvez voir ci-dessous une récente vidéo comportant un extrait du quatrième mouvement de concerto, le plus enthousiasmant de ce concerto où effectivement l'on mesure nombreuses influences. On pense aussi à Ravel, que Baptiste Trotignon ne cite pas précisément dans les références, évoquant notamment Steve Reich :"Le concerto s’intitule Different Spaces, parce qu’au-delà du clin d'œil à Steve Reich, les espaces créés par la composition y sont différents de ceux créés par l'idiome dont Trotignon est le plus coutumier (le jazz), et peut-être aussi parce que l'espace de création possible dans les métissages des différents héritages l'a toujours profondément enthousiasmé. On pourra y entendre l’inspiration des compositeurs de l’Est, des musiques américaines du XXème siècle, des références à l’élégance « à la française » qu’il affectionne particulièrement… La pièce est construite en quatre mouvements mais clairement articulée en deux parties : les deux premiers mouvements se suivent d'un seul trait pour aller jusqu'à un final brillant, et le 4ème mouvement, enchainé à l'Adagio central, se termine également par un Agitato Accelerando jusqu'à la rupture finale."
Six pièces pour piano complètent l’album , elles ont été écrites spécialement pour l’occasion,
et correspondent à deux tryptiques. L'un de trois pièces pour piano seul, Baptiste Trotignon a voulu évoquer sous différentes formes une sorte de nostalgie un peu sombre mais jamais totalement, : " « Kind of blue » diraient certains... « Kind of grey » est peut-être plus approprié ici. Jouer sur les lumières..." mais sans doute rien n'interdit de les ressentir noires avec un joli rayon de lumière...c'est mon cas plus précisément pour le Moderato, et voir effectivement un sorte de bleu aquatique dans l'allegretto et une sorte de gris avec le Largo.
Dans les Trois Pièces pour deux pianos, que Baptiste Trotignon joue avec Nicholas Angelich on pourra y voir , explique-t-il , "un hommage presque ludique aux musiques répétitives américaines, une pièce plus extatique et mystérieuse et une troisième pièce avec un clin d’œil beethovenien sur les premières mesures, et où Trotignon se permet d’improviser quelques lignes jazzistiques, comme pour « boucler la boucle »"... oui c'est vrai et on peut aussi y voir Bartok , Stravinsky... mais le mieux est d'y trouver surtout Trotignon !
Pour vous procurer ce disque...cliquez ici
A voir
Un autre disque qui sort ce 11 septembre, et qui permet de découvrir aussi un compositeur
mais c'est dommage de ne pas l'avoir découvert avant sa disparition , récente , en 2010 qui sait s'il n'aurait été plus incité à composer encore plus de sonates pour piano en voyant ce disque... mais comme l'on dit souvent : "Mieux vaut tard que jamais", aussi ne passez pas à côté de ce disque de deux de ses sonates :
Boris Tishchenko(1939-2010)
Sonate n°7 pour piano avec cloches op.85
Sonate n°8 pour piano op.99
Nicolas Stavy, piano
Jean-Claude Gemgembre, cloches ( grandes cloches, cloches tubulaires et glockenspiel)

Un disque enregistré par le pianiste Nicolas Stavy, dont le précédent disque était consacré à des oeuvres de Liszt, paru en 2011. Un pianiste à suivre toujours aussi bien évidemment !
L'épine dorsale de la production de ce compositeur méconnu, qui fut élève de Chostakovitch, est parait-il la sonate pour piano, il en a écrit cependant que onze , réparties tout au long de sa vie , où l'on dénombre 111 opus, la dernière est aussi sa dernière œuvre achevée. Il y affirme une personnalité dès la première parait-il , et avec ses 40 minutes, la Septième sonate opus 85, de 1982, est à la fois la plus vaste du cycle et la plus étrange. Elle a en effet la particularité, d'être accompagnée de cloches. Rassurez-vous, si vous n'êtes pas amateurs de cet instrument , plutôt ces instruments en l'occurrence, puisque les cloches sont multiples et variées, celles-ci ne se font entendre que peu de temps en fait, mais le piano sonne aussi fort que toute cloche et il faut aimer la musique bruyante pour apprécier totalement cette sonate ! Une musique pourtant oui appréciable car très prenante qui n'a certes rien à voir avec une musique dite "de fond", et qui fait souvent vibrer dans tous les sens du terme, mais aussi avec des pages plus calmes et émouvantes, comme toute musique riche en contraste, ici portés à leurs extrèmes  ! Et même si l'auteur du livret, Frédérick Martin, trouve que la huitième sonate est bien différente, on a pourtant bien la sensation d'écouter le même compositeur, un compositeur bien sûr très inspiré de musique slave.
vous pouvez voir ci-dessous un enregistrement réalisé par Nicolas Stavy lors de la matinale sur France Musique, le premier mouvement de la sonate n°7, sans les cloches, cloches dont en fait on peut fort bien se passer puisque le pianiste exécute ici ,en plus, au piano ce qui lui revient en fait.
Pour vous procurer ce disque ...cliquez ici
Tishchenko - Premier mouvement de la sonate n° 7 par Nicolas Stavy | Le live de la Matinale
Et ce 11 septembre est un jour de nombreuses sorties de disques...
ainsi chez Deutsche Grammophon parait :
Un nouveau disque du pianiste Yundi, autrefois nommé Yundi Li... Et il est justement question du passé de ce pianiste avec ce nouveau disque puisque celui-ci revient à ses "premières inspirations" : "5 ans après avoir enregistré un premier album de Chopin ( les Nocturnes sous le label EMI)" est-il dit dans le dossier de presse mais en fait c'est depuis bien plus nombreuses années que le pianiste est inspiré par Chopin, ainsi dès 2002, un disque comportant la troisième sonate et quelques études... Le disque paru il y a cinq ans étant le dernier qu'il y avait consacré , et en fait c'est donc dire combien la musique de ce compositeur lui tient à coeur... ce qui n'est pas surprenant puisqu'en 2000 il a remporté le premier prix du concours Chopin de Varsovie. En octobre prochain il sera de l'autre côté de la scène, puisque membre du jury aux côtés notamment de Martha Argerich.
Reste à savoir si ce disque, avec cette fois les Préludes, juste les préludes, mais pas seulement les 24 de l'opus 28, est l'exemple de ce que les concurrents devront proposer pour remporter le premier prix ?... peut-être pas, car l'intérêt d'un tel concours est, du moins semble-t-il, que le lauréat y affirme déjà une personnalité propr. Aussi les pianistes qui souhaitent s'y présenter auront sans doute tout intérêt à jouer différemment... ici le pianiste fait preuve d'une vitalité , d'un style très très nerveux , qui peut, ou non, plaire pour ce répertoire où l'on peut préférer parfois un peu plus de nuances et moins de précipitation. Le fait est qu'il est, comme Lang Lang , adulé telle une pop star dans son pays natal : la Chine. Et c'est vrai qu'il donne globalement un caractère très moderne à l'ensemble de ces préludes, ce qui les fera peut-être apprécier plus particulièrement par de nombreux jeunes auditeurs réfractaire à une musique moins dynamique, et au final un large public appréciant l'originalité indéniable de son interprétation !
Pour vous procurer ce disque cliquez ici (amazon)
A voir ci-dessous deux vidéos :
Yundi - Chopin Prelude no.16, Op. 28
YUNDI - Chopin Prelude no.15 ‘Raindrop’, op.28
Et puisqu'il est question de lauréat du concours Chopin de Varsovie, voici un autre disque d'un lauréat de ce concours (second prix), 10 ans plus tard, en 2010, qui vient aussi de sortir récemment.

Lukas Genuisas a déjà enregistré les Etudes De Chopin, et ce disque qui comporte aussi des Préludes, sont ceux non pas de Chopin mais de Rachmaninov (Rachmaninoff). Un autre compositeur qu'il lui tient à coeur, vous avez d'ailleurs pu le voir jouer le troisième concerto de Rachmaninov lors de la finale du concours Tchaikovski, diffusé par medici.tv, puisqu'il était aussi finaliste de ce concours en juin 2015. Concours où il a aussi obtenu un second prix. En fait il a obtenu déjà nombreux autres prix : Lukas Geniušas est diplômé du Conservatoire de Moscou où il a été l'élève de Prof. Vera Gornostayeva (2013). Il y poursuit actuellement ses études comme élève diplômé et interne. En 2010, il a été lauréat de la 15e Gina Bachauer International Piano Competition de Salt Lake City (États-Unis) et donc a également remporté le deuxième prix au Concours International Chopin de Varsovie. En 2012, il a remporté le Deutscher Pianistenpreis. Il a fait au cours de la saison 2014-2015 ses débuts au Wigmore Hall de Londres et à l'auditorium du Louvre à Paris. En 2013, il figurait au programme des Stars of the 21st Century de l'Orchestre Philharmonique de Moscou. 
Ce disque, qui paraît sous le label Piano Classics, a été enregistré le 25 mars 2013, en concert, au conservatire de Moscou.
Quant aux Préludes de Rachmaninov ils se différencient de ceux de Chopin notamment par leurs dimensions plus vastes et se répartissent sur trois opus : l'un de dix préludes, l'un de treize et un avec un seul prélude,soit au total 24 comme les préludes de Chopin de l'op.28. Le programme de ce disque est donc plus long que le précédent et permet d'apprécier le jeu nuancé du pianiste, alliant puissance et délicatesse dans un bel équilibre. encore un pianiste à suivre ! Vous pourrez écouter ci-desssous , avec l'aimable autorisation du label Piano-classics
Pour vous procurer ce disque...cliquez ici
Preludes op.23 - Rachmaninoff
Andante en mi bémol majeur- Lukas Geniusas


ou cet autre lecteur
et à (re)voir
Tchaikovsky 2015 Piano Final HD Lukas Geniusas Tchaikovsky, Rachmaninov

 

 
A voir deux nouvelles videos du Spiritango quartet
dont le dernier disque a été sélectionné
"disque du moment" par pianobleu.com
Chin Chin
SpiriTango Quartet
Fanny Azzuro, piano
Fanny Gallois, violon
Thomas Chedal, accordéon
Benoît Levesque, contrebasse

cliquez sur l'image pour en savoir plus sur ce disque
et donc...
à voir :Abandoneado de Luis Caruana par SpiriTango

et
Spiritango Interview


communiqué
En ce mois de septembre, Cyprien Katsaris publie deux nouveaux enregistrements où il joue en compagnie de deux jeunes interprètes

 IMAGE CI-CONTRE:
Un Enregistrement de sonates avec la jeune clarinettiste germano-luxembourgeoise Katrin Hagen.

C’est en 1891 que Johannes Brahms entend le clarinettiste Richard Mühlfeld à Meiningen dans les concertos de Mozart et Weber. Il en est tellement ému qu’il décide de composer pour cet instrument un trio et un quintette avec cordes ainsi que, en 1894, ses deux Sonates pour clarinette (ou alto) et piano, op. 120 qui seront ses dernières œuvres instrumentales. Brahms, qui avait été véritablement séduit par la clarinette, avait composé ces 4 œuvres pour « Fräulein Klarinette » (Mademoiselle Clarinette). Ce CD nous invite à découvrir la Sonate en fa mineur, op. 120 n° 1 au caractère lyrique et intimiste.
Comme Brahms l’avait fait au soir de sa vie, Camille Saint-Saëns écrit sa Sonate pour clarinette, op. 167 quelques mois avant de mourir. L’écriture pianistique s’est dépouillée depuis quelques années : elle n’est plus virtuose. Dédiée à Auguste Périer, professeur au Conservatoire et soliste à l’Orchestre de l’Opéra Comique, cette Sonate utilise merveilleusement bien toutes les ressources de la clarinette.
Virtuose ayant contribué à faire connaître les œuvres de Mozart et Beethoven, le clarinettiste finlandais Bernhard Henrik Crusell composa d’innombrables œuvres de musique de chambre incluant prioritairement la clarinette. Parmi ses 7 œuvres concertantes figurent 3 concertos pour clarinette. Le Concerto n° 3 en si bémol majeur, op. 11 (1807 ?) évoque dans les 2 premiers mouvements les styles de Weber et de Mozart, tandis que le troisième mouvement Alla Polacca est un clin d’œil au finale Rondo alla Polacca du Triple Concerto de Beethoven.
cliquez ici pour vous procurer ce disque>
IMAGE CI-CONTRE
Avec la complicité du pianiste moscovite Alexander Ghindin, Cyprien Katsaris explore des pages méconnues de la musique russe pour piano à quatre mains. Pièces de circonstances, transcriptions, harmonisations de chants populaires ou morceaux originaux, ces œuvres de Glinka et de Tchaïkovski vont ravir tous ceux qui aiment sortir des sentiers battus. De la célèbre Fantaisie sur deux airs russes transcrite par Balakirev, maître à penser du « Groupe des Cinq », aux mélodies traditionnelles du très riche folklore slave, ce programme particulièrement original est servi par deux interprètes complices, virtuoses et inspirés.
.cliquez ici pour écouter des extraits.
Cyprien Katsaris sera en récital au Théâtre Casino de Biarritz le mercredi 23 septembre 2015, à 20h30. Concert au profit de la restauration de l’Eglise Orthodoxe Russe de cette ville. + d’infos auprès de l’Office de tourisme de Biarritz au 05 59 22 44 66
A voir : une nouvelle vidéo
avec de courts extraits du précédent
"disque du moment " :Rachmaninov (1873-1943 )
Variations
Daniil Trifonov, piano
The Philadelphia Orchestra
Yannick Nézet-Séguin, direction

cliquez sur l'image ci-contre
pour en savoir plus sur ce disque
A voir : un vidéo du pianiste Lucas Debargue lors du festival Un piano sous les arbres.
Lucas Debargue "'Round Midnight" @ Un Piano Sous Les Arbres (Lunel-Viel)
Avez-vous lu toutes les actualités du piano précédentes ? ...cliquez ici et regardez bien TOUTE la page !

 

Et pour (re) les actualités archivées / par date .cliquez ici

 


Pour retourner à l'accueil de Piano bleu ....cliquez ici

Retrouvez une information sur le site Piano bleu


 


Rachmaninov (1873-1943 )
Variations
Daniil Trifonov, piano
The Philadelphia Orchestra
Yannick Nézet-Séguin, direction
Il vous avait été annoncé dès le début du mois d'août dans l'actualité de pianobleu.com, le deuxième disque, mais le premier en studio, du pianiste Daniil Trifonov sous le label Deutsche Grammophon, vient de paraître. Un disque très attendu, qui ne déçoit nullement, bien au contraire ! Et d'ailleurs comment en serait-il autrement puisque le pianiste russe qui a remporté 1er prix du Concours international de piano Tchaïkovski à Moscou et 1er prix du Concours Artur Rubinstein à Tel Aviv en 2011, 3e prix du Concours international de piano Chopin à Varsovie en 2010, a choisi pour ce nouvel enregistrement de rendre hommage à son idole, Serge Rachmaninov, un compositeur, avec lequel il partage d'avoir du comme lui d'avoir du quitter la russie pour les Etats-Unis, et dont la musique l'a réconforté, alors qu'il y suivait des études.....cliquez ici pour lire la suite et voir des vidéos
La Méthode Pianorama
pour Débutants
Dominique Le Guern et Roger Cohen
En cette période de rentrée, voici à découvrir une méthode pour débutants en piano, parue l'été dernier, qui a déjà été adoptée par nombreux professeurs. Celle-ci a la particularité d'être très progressive.Faire démarrer l'apprentissage du piano en douceur, c'est sans nul doute un bon moyen pour ne pas décourager l'élève ! Une méthode d'ailleurs testée auparavant par les deux professeurs qui l'ont conçue : Dominique Le Guern, Professeur au CRR de Montpellier (jusqu’en 2013), au CRC de Suresnes depuis 2014 et Roger Cohen, enseignement du piano au CRR de St-Maur et au CRD de Marne-La-Vallée. Effectivement, à la feuilleter de la première à la dernière page ( 122 pages) , on imagine bien que le débutant sera rassuré par le "travail" qui l'attend, d'autant plus que la méthode est aérée et joliment illustrée. [...]Et Dominique Guern, qui a bien voulu répondre à quelques questions pour la présenter, appréhende la rentrée avec le sourire ! Vous aussi ?...cliquez ici pour lire l'article complet
Schumann Piano Concerto
Alexander Melnikov
Robert Schumann 1810-1856
Concerto pour Piano
Isabelle Faust, Violon
Alexander Melnikov, Pianoforte
Jean-Guihen Queyras, Violoncelle
Freiburger Barockorchester, Ensemble de musique ancienne
Pablo Heras-Casado, Direction

Ce n'est hélas pas assez souvent que les labels ont l'excellente idée d'ajouter un DVD à leurs disques. Et pourtant, au risque de se répéter : oh combien cela y ajoute de l'intérêt. Aussi ceci explique que ce disque/DVD qu'il soit mentionné en DVD du moment, mais c'est aussi en fait un disque du moment, puisque ce coffret, le second volet de l’intégrale des concertos et des trios de Schumann, enregistré par le pianiste Alexander Melnikov, la violoniste Isabelle Faust et le violoncelliste Jean-Guihen Queyras, est offert en fait en complément du disque qui outre l'enregistrment du concerto comporte également celui du trio pour violoncelle, violon et piano opus 80. Alexander Melnikov jouent chacune de ces oeuvres sur différents deux pianos anciens : un Erard de 1837 pour le concerto pour piano et un Streicher de 1847 pour le trio. Le DVD donne donc en outre l'occasion d'admirer la beauté du piano Erard...cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo

 






Disques / Livres / DVD



La liste des pianistes invités au festival de la Roque d'Anthéron est impressionnante, et vous pouvez écouter nombre d'entre eux sur le disque qui accompagne cette nouvelle édition. Cet article connaissant un immense succès, depuis sa parution, lors de l'ouverture du festival de la Roque d'Anthéron ( cf paragraphe au-desssus), celui-ci est donc un "disque du moment" ! Le label Mirare y offre une compilation présentant une sélection des artistes invités durant les 4 semaines de festival avec plus d'une vingtaine de titres dont un inédit....cliquez ici
Joseph Haydn (1732-1809)
Domenico Scarlatti (1685- 1757)
Chiaro e scuro
Olivier Cavé, piano

L'on avait pu découvrir le pianiste suisse Olivier Cavé en décembre 2008, à l'occasion de la parution de son premier disque, sous le label Aeon, consacré à des sonates de Domenico Scarlatti. Il a depuis enregistré deux autres disques : l'un d'oeuvres de Clémenti , et l'autre de Bach, et c'est avec de nouvelles sonates de Scarlatti, que nous le retrouvons aujourd'hui. Il a cette fois choisi d'y associer des oeuvres de Haydn, un compositeur qu'il a découvert grâce à Scarlatti, et si déjà jeune étudiant il sentait une proximité certaine entre les deux compositeurs, sa récente rencontre avec la musicologue new yorkaise Elaine Sisman, qui partage son point de vue sur la proximité de la sensibilité artistique de ces deux compositeurs, l'a conduit à réaliser ensemble ce projet, confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous....cliquez ici pour lire la suite et écouter une sonate
Disques avec piano pour votre été 2015
Puisque les vacances débutent, et que les sorties de disques se font plus rares l'été, pianobleu.com vous invite à profiter de cette saison pour (re)découvrir des disques , avec piano, parus depuis l'été dernier. Cette fois la sélection s'est élargie à certains disques qui n'ont pas été présentés en "disque du moment", lors de leur sortie faute de temps, parce que la parution de disques est comme le mouvement de la mer, alternant houle et calme plat... Et comme l'année dernière cette sélection pour les amateurs de piano est limitée à sept disques. Mais rien ne vous empêche bien sûr d'élargir votre choix dans les pages disques du moment et de l'actualité. D'ailleurs ceux présentés tout récemment sont aussi bien sûr des disques pour l'été !...cliquez vite ici pour les découvrir
Transcriptions pour deux pianistes
Bela Bartok (1881-1945)
Achille-Claude Debussy (1862 – 1918)
Igor Stravinsky (1882 – 1971)
Le Sacre du printemps (1911 – 13)
Jean-Efflam Bavouzet, piano
François-Frédéric Guy, piano

Avec ce disque, qui paraît sous le label Chandos, c'est une autre facette du pianiste François-Frédéric Guy dont piano bleu et ses internautes suivent depuis nombreuses années les enregistrements, que nous découvrons. Ainsi à l'occasion d'un nouvel entretien ( à lire ci-dessous) au sujet de ce disque de transcriptions pour deux pianistes qu'il a failli bifurquer vers la direction d'orchestre dans les années 90 et, qu'étant finalement devenu pianiste, ces concerts de transcriptions sont en quelque sorte "sa thérapie" et lui permettent de garder le contact physique avec les œuvres pour orchestre. Il explique également qu'il partage, avec le pianiste Jean-Efflam Bavouzet avec lequel il joue régulièrement, une passion totale et inépuisable pour l'exploration du répertoire pianistique et symphonique, ainsi que pour la création contemporaine, et que ce disque est un peu l'aboutissement de ce travail en commun mais aussi, l'espère-t-il, un début d'une future collaboration.....cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Chin Chin
SpiriTango Quartet
Fanny Azzuro, piano
Fanny Gallois, violon
Thomas Chedal, accordéon
Benoît Levesque, contrebasse

Besoin d'énergie ? Voici peut-être un remède : ce nouveau disque du SpiriTango Quartet dont la pianiste Fanny Azzuro que nous avions pu découvrir en septembre 2014, à l'occasion de la sortie de son premier disque piano solo " Russian impulse" comportant des oeuvres de Rachmaninov. Et comme le titre de la formation le suggère, c'est un tout autre répertoire qu'elle joue avec ce quartet qui aura bientôt cinq ans puisque, elle confiait lors d'un entretien sur son parcours : "Le 19 septembre 2014 nous fêterons notre quatrième anniversaire ! Nous nous sommes croisés avec Thomas l’accordéoniste à la cafétéria du Conservatoire de Paris, et tout de suite nous avons sympathisé, il m’a proposé ce projet, puis nous avons rencontré le contrebassiste et la violoniste dans les couloirs… ". Une rencontre, qui se concrétise par ce deuxième disque, avec lequel les quatre talentueux musiciens, qui ont poursuivi leurs études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, partagent avec les auditeurs leur incroyable énergie !..cliquez ici pour lire la suite, voir une vidéo et écouter des extraits
SCRIABIN / ZABOROV
DIALOGUE
oeuvres de
Alexandre Scriabine (1872-1915)
Kirill Zaborov ( né en 1970)

[...]

Si ce disque sort en cette année, qui correspond au centenaire de la disparition de Scriabine, c'est aussi parce qu'il résulte de la rencontre entre la pianiste et le compositeur d'origine russe Kirill Zaborov, qui vit à Paris, et dont les compositions s'harmonisent parfaitement avec celles de Scriabine. Un compositeur à découvrir aussi bien sûr, d'autant plus que le piano est le principale instrument pour lequel il compose....cliquez ici pour lire l'article complet dont un entretien avec la pianiste, écouter un extrait et voir une vidéo
 
 
Disques / Livres / DVD

Portraits
Alexandre Saada
Piano solo

L'on avait pu découvrir le pianiste, compositeur et improvisateur, Alexandre Saada, lors de la parution de son premier disque piano solo, "Present" , il y a cinq ans, un disque dont "seules quelques bribes d'idées étaient écrites, la majorité des morceaux improvisés." expliquait-il alors à l'occasion d'un entretien. Ce nouveau disque "Portraits" est son troisième en solo ( et le 6ème album de toute sa production), et si dans "Présent" il avait mis beaucoup de lui-même, ii a choisi cette fois d'improviser totalement en s'inspirant de sa perception d'hommes et femmes qui l'entourent.
Il faut préciser qu'Alexandre Saada a aussi une passion pour la photographie, et même si ce n'est pas directement le fait de réaliser des portraits photographiques qui l'a inspiré , ainsi confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien, à lire ci-dessous , cela le conduit à aller à la rencontre des gens qu'il photographie et dans ses portraits au piano, il essaye de se plonger dans ce qu'il peux percevoir de la personne "portraitisée". Une perception qu'il a d'autant plus aiguisée puisqu'il a un mystérieux don de synesthésie ... cliquez ici pour lire la suite et écouter deux extraits
Mendelssohn
Trios
Trio Dali
Amandine Savary, piano
Jack Liebeck, violon
Christian-Pierre La Marca, violoncelle

A découvrir ce premier enregistrement du Trio Dali avec le violoniste Jack Liebeck, qui a récemment intégré le trio suite au départ de la précédente violoniste dans un quatuor, et avec la pianiste Amandine Savary qui fait partie de ce trio depuis sa création en 2006 ainsi que le violoncelliste Christian-Pierre La Marca
[...]

C'est lors de la parution de son disque consacré aux Toccatas de Bach, que l'on avait pu découvrir Amandine Savary, et l'on voit que ce compositeur lui tient vraiment à coeur, puisque ce disque comporte, outre les deux trios de Mendelssohn, deux préludes de chorals de Bach, un compositeur qui a toute sa place ici puisque que Mendelssohn a contribué à faire redécouvrir largement à son époque...cliquez ici pour lire l'article complet, écouter un extrait et voir une vidéo
Paul Dukas (1865-1935)
Oeuvres pour piano
Hervé Billaut
Peut-être avez-vous eu la chance de voir le pianiste Hervé Billaut, jouer la sonate pour piano de Paul Dukas, notamment à la folle Journée de Nantes, aussi, que le label Mirare, créé par René Martin, qui publie ce disque à l'occasion du 150° anniversaire de la naissance de Paul Dukas, ait choisi de l'enregistrer est une excellente, et logique, idée. Cet enregistrement a été réalisé dans un autre lieu, où Hervé Billaut a eu l'occasion également de jouer en concert cette gigantesque et très impressionnante, unique sonate, du compositeur : à l‘église du château de Rochebonne (Theizé en Beaujolais), où le pianiste organise un autre festival qui gagne en réputation chaque année. Une sonate que trop peu d'organisateurs de concerts, aujourd'hui encore, programment. Il est vrai aussi que peu de pianistes se risquent à la jouer. Et l'on mesure que c'est d'ailleurs une véritable chance de pouvoir l'écouter, car le compositeur, très ( trop) exigeant, a détruit la plupart de ses compositions[...]. Effectivement, comme le déclare Hervé Billaut à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous : " On peut regretter que Dukas, dans une exigence absolue envers lui-même, ait détruit nombre d'esquisses et d'oeuvres en cours de réalisation."..cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Bach
Beethoven
Quasi una Fantasia
Audrey Vigoureux, piano

La pianiste Audrey Vigoureux , originaire d'Aix en Provence, a bien fait de ne pas suivre, dans son enfance, l'exemple de son frère qui utilisait l'argent, en principe destiné à ses cours de piano, à acheter des bonbons, alors qu'elle au contraire passait du temps à en jouer, sans même avoir de professeur, inventant des morceaux qu'elle enregistrait avec un magnétophone. Un intérêt, et une assiduité, qui l'ont conduite, des années plus tard, à poursuivre parallèlement ses études à la fois à Genève et à Paris, dans les classes de Sébastien Risler et de Jacques Rouvier.Dès l'âge de 9 ans elle donnait son premier concert public, seule au piano, et à 15 ans elle son premier concert avec un orchestre. Par contre, elle a souhaité prendre son temps avant de se décider à enregistrer ce premier disque, parce qu'elle avait, confie-t-elle dans l'entretien à lire ci-dessous, " l'impression d'une certaine "prétention" à vouloir fixer [ses] interprétations sur un support." Et le titre de cet album "quasi una fantasia" , pourrait laisser croire que cet album est quasiment une fantaisie de sa part. Mais il n'en est rien bien sûr : celui-ci fait référence au fait qu'elle a choisi de regrouper des oeuvres de Bach et Beethoven, dont l'idée qui oeuvre à l'arrière plan est, explique Brenno Boccadero, auteur d'une partie du livret, " la mise en relation des formes de la fantaisie et de la fugue chez Bach, et Beethoven, comme figures emblématiques de conjuguer contraintes et liberté d'écritures". ...cliquez ici pour lire la suite et en écouter deux extraits
Clara et Robert Schumann
Robert Schumann ( 1810-1856)
Sonate n°2 pour violon et piano en ré mineur op.121
Märchenbilder pour alto et piano op.113 Clara Schumann (1819-1896)
Trois romances pour violon et piano op.22
Cédric Pescia, piano
Nurit Stark, violon et alto

Pour suivre le pianiste Cédric Pescia depuis un certain nombre d'années, on le sait : Schumann tient une place très importante dans son répertoire : " Schumann est le compositeur romantique qui me tient le plus à coeur" déclarait-il lors d'un entretien sur son parcours , et une collaboration de longue date le lie à la violoniste, et altiste, Nurit Stark, ainsi lors d'un autre entretien au sujet d'un précédent disque avec elle il déclarait :"Nurit Stark et moi jouons ensemble depuis 2001. Nurit Stark possède une curiosité illimitée, elle a la capacité de se remettre sans arrêt en question et elle est prodigieusement inspirée (et inspirante) sur scène. Nous avons déjà exploré une grande partie du répertoire violon/piano, n'hésitant pas à jouer des œuvres peu connues ou des pièces contemporaines. "... aussi ce disque qui réunit des oeuvres de Clara et Robert Schumann pour piano et violoncelle ne surprend pas tout à fait, et une photographie de leur couple, puisqu'ils sont également mariés, aurait tout aussi bien pu illustrer la pochette de ce disque, que celle issue du film, de 1947, " Song of love" ( le titre français en a été "Passion immortelle", et il y est aussi bien sûr question de Brahms...) avec Katharina Hepburn et Paul Heinred. D'ailleurs leur propre photographie, à l'intérieur, sur le livret ( à voir dans la page sur ce disque) le confirme ! ...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
[R]EVOLUTION
Vanessa Benelli Mosell, PIANO
Karlheinz Stockhausen (1928-2007)
Klavierstücke I - V, VII -IX
Karol Beffa (1973-)
Suite pour piano ou clavecin
Igor Fyodorovitch Stravinsky (1882-1971)
Trois mouvements de Petrouchka

Ce disque est, déjà, le troisième disque de la pianiste Vanessa Benelli Mosell, qui aura vingt-sept ans à la fin de l'année, par contre c'est le premier enregistrement qu'elle réalise sous le prestigieux label DECCA, qui l'a précisément remarquée pour son interprétation des oeuvres de Karlheinz Stockhausen, un compositeur avec lequel elle a travaillé, jusqu'à sa disparition en 2007.
Il faut dire que le parcours de la pianiste italienne, qui dès l'âge de onze ans donnait des concerts avec le pianiste français Pascal Rogé, est particulièrement original, et l'a conduite dans multiples pays où elle a pu travailler avec diverses personnalités célèbres. Récemment, durant l'été 2012, elle a remplacé Martha Argerich pour un concert avec les solistes de Moscou. Le programme de son disque montre qu'elle a une ouverture d'esprit hors du commun puisqu'elle a choisi de réunir sur un même support des compositeurs du vingtième et vingt-et-unième siècle qui, a priori, ne sont pas du tout fait pour s'entendre, puisqu'ils ont même des points de vue sur la musique très opposés . Ainsi faut-il rappeler ici d'ailleurs une récente querelle, en 2013, entre les musiciens tenant de la tendance qualifiée parfois de «néo-tonale», avec ceux de la musique «atonale».
Ces approches musicales sont si différentes que d'ailleurs la pianiste a du réaliser ce disque avec deux ingénieurs du son différents, car les exigence sonores de Stockhausen étaient, explique-t-elle, très particulières, et il n'était pas question pour elle de ne pas les respecter, ainsi le confie-t-elle à l'occasion d'un entretien à lire ci-dessous....cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo

Glenn Gould
Une vie à contretemps
Sandrine Revel

Voici une nouvelle, et admirable, bande dessinée qui intéressera particulièrement les amateurs de piano que vous êtes, mais pas seulement ! Et que vous connaissiez, et aimiez, ou non , le pianiste Glenn Gould, nul doute que vous aurez envie de découvrir cet album que l'auteur, Sandrine Revel, qui a étudié à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux, ne se contente pas ici d'illustrer, mais dont elle a aussi réalisé le scénario, à la fois bien documenté et fruit de son imagination. Celle-ci a déjà à son actif nombreux albums pour la jeunesse et pour adultes, souvent en collaboration avec un scénariste. Elle offre ici une biographie, à multiples voix, qui se relaient, en contrepoint, tel la musique de Bach. Et ce " biopic" de Glenn Gould ne suit pas un discours linéaire, mais navigue entre le présent et passé, s'appuyant sur des anecdoctes réelles, des témoignages de ses proches, qui ouvrent la porte à l'imaginaire, que ce soit celui de l'auteur, comme celui du lecteur ! Une invitation à vivre une nouvelle expérience, en musique classique !...cliquez ici pour lire la suite, dont un entretien avec Sandrine Revel, et voir plusieurs planches.
Antoine Hervé
Complètement Stones
Antoine Hervé, piano
François Moutin, contrebasse
Phillippe "Pipon" Garcia, batterie

Ce nouvel album d'Antoine Hervé est un hommage à son frère Jean-Pierre, et à la musique des Rolling Stones, célèbre groupe rock, dont celui-ci était fan de la première heure, et avec lesquels le pianiste a fait un boeuf au studio Pathé Marconi de Boulogne Billancourt, grâce à son aîné, alors qu'il n'avait, lui, que 14 ans... Vous imaginez le choc !
[...]
Et Antoine Hervé qui a bien voulu répondre à quelques questions pour la sortie de ce disque confie " C'était impressionnant bien sûr, d'autant plus qu'il voulait que je leur écrive une chanson, là, tout de suite ! Euuhh.... J'avais un frère bien rêveur, mais c'était sympa de délirer avec lui, la vie prenait un relief complètement différent, pour mémoire, à cette époque, il était "interdit d'interdire", et surtout, les gens "rêvaient debout en dansant nus dans les champs" ...sur des musiques psychédéliques !" Son frère l'a installé au piano, et il a joué avec Charlie Watts à la batterie, Bil Wyman à la basse et deux rastas de passage aux percussions. Keith Richard s'est penché sur sa guitare... Pour cette nouvelle aventure musicale, Antoine Hervé s’est entouré de ses fidèles complices, François Moutin et Philippe Pipon Garcia. Un trio qui, dit-il, lui offre un espace de liberté parfait....cliquez ici pour lire l'article complet et voir deux vidéo
BACH pour Pâques Trois disques PIANO
Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Piotr Anderszewski, piano
English Suite No. 3 in G minor BWV 808
English Suite No. 1 in A major BWV 806
English Suite No. 5 in E minor BWV 810
Claire-Marie Le Guay , piano
Concerto italien BWV 971
Capriccio sur le départ du frère bien-aimé en si bémol majeur BWV 992
Sinfonia n°11 en sol mineur BWV 79
Partita n°1 en si bémol majeur BWV 825
Invention n°14 en si bémol majeur BWV 785
Fantaisie chromatique et fugue en ré mineur BWV 903
Rémi Geniet, piano
Partita n°4 en ré majeur
Caprice sur le départ de son frère bien aimé
Suite anglaise n°1 en la majeur
Toccata en do mineur
Les pianistes le disent souvent : la musique de Bach est leur "pain quotidien", et la production discographique de ce premier trimestre 2015, montre que nombre d'entre eux ont envie de partager ce pain, qu'ils soient de première fraîcheur, ou longuement pétris, tous sont divins, et Pâques est une bonne occasion pour les découvrir !... Ainsi ce mois-ci sont sortis deux disques, d'un pianiste très expérimenté dans ce répertoire : Piotr Anderszewski , qui a déjà enregistré multiples disques de ce compositeur, ayant reçu de nombreuses récompenses, celui-ci paraît sous le label Warner Classics, et le pianiste de 21 ans : Rémi Geniet , dont c'est le premier disque, qui paraît sous le label Mirare. A ceux-ci, il convient d'ajouter, parmi les récentes parutions, un autre disque également du label Mirare, celui de Claire-Marie Le Guay, dont c'est aussi le premier disque qu'elle consacre à ce compositeur, mais a déjà, vous le savez, un parcours riche en disques remarquables, tous récompensés par la critique et elle a récemment réalisé un concert-conférence autour de l'oeuvre de ce compositeur. ...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits de chacun de ces disques

Henri Collet (1885-1951)
Pièces pour piano
¡ Alegria !
Pascal Gallet, piano

Le compositeur français Henri Collet, quasi contemporain du compositeur Gustave Samazeuilh, dont vous avez pu découvrir la musique dans le précédent "disque du moment", semble avoir subi le même triste sort : il cumulait comme lui l'activité de musicologue et critique musical, et est aujourd'hui un compositeur oublié, il est même absent de certains dictionnaires de musique, par contre son nom reste attaché à la formation du "Groupe des six" , six autres jeunes compositeurs français qu'il lança : Duric, Honegger, Poulenc, Tailleferre, Milhaud, et Durey. Il est vrai que son nom pourrait tout autant être attaché aussi à la musique espagnole que la musique française ainsi le montre ce nouveau disque ¡ Alegria ! du pianiste Pascal Gallet, qui a notamment enregistré une intégrale des oeuvres pour piano d'un autre compositeur français de la fin du 19ème et du 20ème siècle : André Jolivet, et a réalisé l'enregistrement de ce nouveau disque, lors d'un concert, le 28 juin 2014 à l'église espagnole de Paris, un cadre tout à fait approprié... cliquez ici pour lire la s
Gustave Samazeuilh(1877-1967)
Complete piano works
Intégrale des oeuvres pour piano
OLIVIER CHAUZU, piano

Ce disque en est un peu le prolongement de deux disques déjà enregistrés par le pianiste Olivier Chauzu, l'un en 2007, la suite "Iberia" du compositeur Albeniz, et un autre paru en 2008, l'intégrale des oeuvres pour piano de Paul Dukas, compositeur dont est célébré cette année le 150ème anniversaire, puisque Gustave Samazeuilh, compositeur français, d'origine bordelaise, encore moins connu de nos jours que son maître, fut l'un des élèves de Dukas, qui lui-même fut élève d'Albeniz. Olivier Chauzu explique d'ailleurs, à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous : "La parenté est évidente. Le style d'écriture est ressemblant : la même densité harmonique s'y retrouve, très germanique (les deux compositeurs admiraient Beethoven, mais aussi le wagnérisme et le mahlerisme), ainsi que le goût français : le debussysme et ravélisme."
Egalement pianiste et critique musical , Gustave Samazeuilh, méconnu aujourd'hui , fut pourtant une des figures centrales de la vie musicale parisienne pendant plusieurs décennies, au début du 20ème siècle.......cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits
Alexandre Scriabine (1872-1915)
Oeuvres mystiques pour le piano
Jean-Pierre Armengaud, piano

Il est désormais inutile de présenter le pianiste Jean-Pierre Armengaud, que vous avez pu découvrir à plusieurs reprises sur ce site internet à l'occasion de la parution de plusieurs disques de musique française, une musique qui a sa préférence avec la musique russe, puisque qu'il a étudié au très renommé conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Et à l'occasion du 100e anniversaire de la mort du compositeur russe Alexandre Scriabine, le label Bayard Musique réédite son magnifique enregistrement des “Œuvres mystiques pour piano” . Un disque qui annonce le retour de Jean-Pierre Armengaud à la musique russe, ainsi celui-ci confie dans un nouvel entretien, à lire ci-dessous, combien il tient à cet enregistrement qui comporte juste trois nouvelles prises. Le pianiste a multiples projets et déclare avec sagesse : "Je pense qu'il ne faut pas brader tout ce qu'on a fait dans la passé, mais qu'il faut aussi aller de l'avant "
A propos de passé, parmi ses concerts consacrés à Scriabine, il en est un dont le souvenir l'émeut particulièrement : celui donné à Moscou en 1996 pour la réouverture de la maison Scriabine, sur un Steinway rouge vif dont la couleur restituait emblématiquement le souvenir des utopies incendiaires du compositeur !. ..cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

 

En bref, présentation, avec extrait
et/ou vidéo....

cliquez sur les images

RP3
Rémi Panossian Trio

Kiki de Montparnasse

Dmitry Chostakovich(1906-1975)
Shostakovich, Piano concertos
Anna Vinnitskaya, piano
Kremerata Baltica Winds of Staatskapelle Dresden Omer Meir Wellber, direction

Liro Rantala
My working class hero
un disque à RE-découvrir :
Philippe Léogé
My french standards songbook
Philippe Léogé, piano

Le disque édité chez « Plus loin music » a eu un grand succès et les stocks sont épuisés. Le label n’existant plus, Philippe Léogé a souhaité faire une réédition chez Klarthe Records. Elle sortira le 8 septembre 2015 . Pour en savoir plus sur ce disque ( dont un entretien avec le pianiste) cliquez sur l'image

 


Rachmaninov Variations
Daniil Trifonov, piano
The philadelphia Orchestra
Yannick Nézet-Séguin, direction

shades of blue
Aaron

Carte Blanche
Martha Argerich


Cahiers de conversation de
Beethoven


disque de la 35 ème édition festival de la Roque d'Anthéron

Schubert
Shani Diluka, piano
Sonate D 960, Landler, Waltz
...

Schubert: Sonata D. 960,
Impromptu D. 899

Maria João Pires, piano

José James
Yesterday I had the time

Molly Johnson
Tribute to Billie

JEAN PAUL DAROUX QUARTET
DÉAMBULATIONS

Kind of zoo
Christopher Zoogones

Concerto pour piano en la mineur
15 pièces lyriques
BBC Symphony Orchestra Sakari Okamo,direction
Javier Perianes, piano

Into the Dark
Karol Beffa
Ensemble contraste
Karine Deshayes

Switch Trio
At Home

Sax Stories
Frédéric Couderc, saxos
Patrick Cabon, piano
Karine Deshayes
Ensemble Contraste
Après un rêve

Melina Tobiana

Horacio Lavandera
Imagenes

Petros Kampanis
Minor dispute

Art de l'improvisation au piano
Denis Levaillant

Mon amour
Julie Bonnie

Claro
Laurence Allison 

The Lafayette Suite
Laurent Coq,piano
Walter Smith III,saxo
Joe Sanders, contrebasse et basse électrique
Damion Reid , batterie

Populaires
Amel Brahim-Djelloul,
Nicolas Jouve

"La ligne de Karman"
Jean Kapsa, piano
Antoine Reininger contrebasse
Maxime Fleau batterie

Schubert
Andras Schiff

T for 2
Louisa Bey, voix
Nico Morelli, piano

Tristan Pfaff
Piano encores

double circle
enrico pieranunzi,piano
Federico Casagrande, guitare

Tobias Jesso Jr.

Bel air for piano
Hervé Celcal

Partitions

Jonathan Avishai - piano
Yoni Zelnik - Contrebasse Donald Kontomanou - batterie

coffret de 18 disques
Scriabine

Utopia
Leîla Olivesi, piano
Manu Codja,guitare
Yoni Zelnik, contrebasse
Donald Kontomanou batterie
David Binney, saxophone

Oeuvres de Philipp Galss
Valentina Lisitsa

Oeuvres de Scriabine
Valdimir Ashkenazy

Intégrale des œuvres pour piano solo de Philip Glass
Nicolas Horvath, piano

Music Boox 2
Sébastien Lovato, piano
Sébastien Texier: Saxophones Ténor et Soprano
Marc Buronfosse : Contrebasse
Karl Jannuska : Batterie

Autour des ballades de Chopin
Kotaro Fukuma, piano

Chilly GonzalesChambers

Mozart
Sonate pour piano n°11 en La majeur, K331
Sonate pour piano n°17 en Si bémol majeur, K570
Sonate pour piano n°18 en Ré majeur, K576
Menahem Pressler

Carl Philip Emanuel Bach
sonates et fantaisies
Marion André

Pianoforte Italiano
Adalberto Maria Riva

Duo Harpian
Céline Gay des Combes, harpe et Julia Froschhammer , piano

concertino pour deux pianos de Shostakovitch
concertos pour deux pianos et orchestre
de Poulenc et Martinu
Lidija et Sanja Bizjak, piano

Pascal Amoyel, piano Emmanuelle Bertrand sur une des oeuvres.
1846, dernière année à Nohant

A l'occasion des 100 ans de naissance de Richter découvrez ce
livre et deux coffrets


 

Ivo Pogorelich
intégrale CD chez Deutsche Grammophon.
 
Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 Piano bleu : le site des amateurs de piano