Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Vous trouverez ici (dans 3 pages) une sélection de biographies sur des compositeurs et/ou interprètes régulièrement mise à jour classée "normalement" par ordre alphabétique, mais l'ordre actuel est plus proche de celui des dernières parutions que de l'ordre alphabétique !

Conversations avec Didier Squiban
Les tribulations d'un musicien breton
Frédéric Jambon

A découvrir ce passionnant nouveau livre : Conversations avec Didier Squiban, les tribulations d'un musicien breton, que l'on attendait depuis la sortie de son disque piano solo Molène II que vous pouvez d'ailleurs aussi (re)découvrir à l'occasion de la lecture de ce livre, comme tous ces précédents enregistrements. Un livre de 160 pages qui est un recueil de conversations du pianiste compositeur et musicologue avec le journaliste Frédéric Jambon, plus de 350 questions-réponses regroupées en sept mouvements ( comme sa récente symphonie du Ponant, et sept (comme les archipels de Molène, les Glénans , les 7 îles). Le journaliste suit le pianiste Didier Squiban depuis le début de sa carrière, des années avant la parution de son premier disque piano solo qui a connu un immense succès : Molène...cliquez ici pour en savoir plus et voir une toute "nouvelle" vidéo !
Nouveau
Paru en mars 2015

Glenn Gould

Une vie à contretemps

Sandrine Revel

Voici une nouvelle, et admirable, bande dessinée qui intéressera particulièrement les amateurs de piano que vous êtes, mais pas seulement ! Et que vous connaissiez, et aimiez, ou non , le pianiste Glenn Gould, nul doute que vous aurez envie de découvrir cet album que l'auteur, Sandrine Revel, qui a étudié à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux, ne se contente pas ici d'illustrer, mais dont elle a aussi réalisé le scénario, à la fois bien documenté et fruit de son imagination. Celle-ci a déjà à son actif nombreux albums pour la jeunesse et pour adultes, souvent en collaboration avec un scénariste. Elle offre ici une biographie, à multiples voix, qui se relaient, en contrepoint, tel la musique de Bach. Et ce " biopic" de Glenn Gould ne suit pas un discours linéaire, mais navigue entre le présent et passé, s'appuyant sur des anecdoctes réelles, des témoignages de ses proches, qui ouvrent la porte à l'imaginaire, que ce soit celui de l'auteur, comme celui du lecteur ! Une invitation à vivre une nouvelle expérience, en musique classique!...cliquez ici pour lire la suite, dont un entretien avec Sandrine Revel, et voir plusieurs planches.

Emile Goué Chaînon manquant de la musique française

Il est fort possible que le nom de ce compositeur français ne vous dise pas grand-chose, bien que vous ayez eu l'occasion de le découvrir récemment dans une page sur pianobleu.com au sujet du festival international Albert Roussel (autre compositeur méconnu), mais voici un livre qui vous permettra de le connaître, peut-être même mieux que nombreux autres compositeurs, car cet ouvrage, très documenté, contient notamment un bien très précieux : ses carnets de captivité ( écrits entre 1943 et 1945), d'une importance capitale pour saisir la pensée du compositeur, qui a composé une cinquantaine d'oeuvres et écrits plusieurs ouvrages sur l'écriture musicale, comme l'indique l'éditeur : Harmattan....cliquez ici pour lire la suite , dont des extraits, écouter une pièce d'un récent disque...

Alexandre Scriabine

Jean-Yves Clément

Cela n'a pas du vous échapper si vous visitez régulièrement ce site internet, en 2015 le monde musical est marqué par centenaire de la mort du compositeur russe Alexandre Scriabine. La collection "Classica" des Editions Actes Sud, rend hommage au compositeur avec cette nouvelle monographie écrite par Jean-Yves Clément, auteur de remarquables livres sur Chopin et essai sur Liszt , déjà présentés, et qui a bien voulu de nouveau répondre à des questions au sujet de ce livre incontournable ! Un livre sous-titré " L'ivresse des sphères", qui nous transporte dans l'univers insolite de ce compositeur qui a fait de l'art : "une sorte de religion et d'initiation magique appelés à transformer la vie. " ... cliquez ici pour lire la suite dont l'entretien avec l'auteur

Jean-Philippe Rameau Figure majeure de la musique française.
Sylvie Bouissou

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) laisse une œuvre considérable (clavier, musique de chambre, musique vocale religieuse et surtout opéras). Il fut également un théoricien de la forme musicale et un philosophe, participant aux débats esthétiques de l’époque des Lumières. Le 250e anniversaire de sa mort est l’occasion, après les célébrations de 1983 de faire le point sur les travaux engagés depuis trente ans. De nombreuses recherches, l’édition scientifique monumentale de son œuvre ont enrichi la connaissance de l’homme, du compositeur et du théoricien. Sylvie Bouissou, rédactrice en chef de cette édition, propose ici une synthèse remarquablement documentée qui constitue la monographie de référence.(Présentation de l'éditeur)
cliquez ici ou sur l'image pour vous le procurer

Damien Luce

La fille de Debussy

" Chouchou ou l'enfant muse"

 

Entre roman et biographie...
Voici le livre que nous avait annoncé "l'artiste kaléidoscopique " ( écrivain, pianiste, comédien...) Damien Luce en septembre 2013 alors qu'il commençait à incarner le compositeur Claude Debussy sur les planches du Théâtre avec sa pièce "Debussy seul en scène", monologue intégralement signé Claude Debussy (texte et musique), bâti à partir de la correspondance de Debussy, et dont il jouait lui-même des oeuvres. Il s'agit ici aussi d'un monologue mais cette fois de la fille du compositeur, comme l'indique le titre. Un monologue pas tout à fait puisqu'il s'agit en fait d'un court journal imaginaire, découvert par un garçon de 7 ans qui s'ennuie le dimanche, et ayant grimpé à un arbre y découvre en son creux ce trésor auquel il attache peu d'importance. Il en fait une nouvelle lecture à l'adolescence, âge qu'il partage avec la jeune fille qui a commencé à rédiger celui-ci juste après la mort de son père , puis il le relit des années plus tard, une lecture "teintée cette fois d'une mélancolie toute trentenaire", et ce livre étant devenu son livre de chevet, une dernière lecture au terme de sa vie qui se "conclut" en "Coda"... Un journal de 120 pages mais combien riche en émotion, humour et poésie et ... musique bien sûr....cliquez ici pour lire la suite dont un entretien avec l'écrivain pianiste comédien...

Béla BARTOK (1881-1945)
Claire Delamarche

Voici un livre, paru en novembre 2012, dont la lecture si vous la débutez en cette fin d'année se prolongera fort probablement en 2013 car cette monographie de référence sur le compositeur et pianiste Béla Bartók qui vient de paraître chez les éditions Fayard comprend plus d'un millier de pages ! Un document gigantesque qui a demandé à son auteur Claire Delamarche, musicologue chargée des publications à l’Auditorium-Orchestre national de Lyon , plus d'une dizaine d'années pour sa réalisation... Rien à voir donc avec "Le Petit livre des grands compositeurs" qu'elle a pu réaliser il y a quelques années ainsi que d'autres ouvrages dits "pour les nuls" auxquels elle a aussi contribué, mais un livre impressionnant, dont à l'occasion d'un entretien à lire ci-dessous, elle confie à juste titre que maintenant que celui-ci est édité elle éprouve : "Un mélange de fierté et de soulagement, car la rédaction de ce livre fut une magnifique aventure mais également un sacerdoce dont [ elle est ] heureuse de sortir" . Cette monographie unique en son genre pour ce qui concerne Béla Bartók est assurément destinée à ceux qui ont envie de tout savoir sur le compositeur, également pianiste hongrois qui s'exila aux Etats Unis...cliquez ici pour lire la suite dont un entretien avec Claire Delamarche

Les grands pianistes du vingtième siècle
Alain Lompech

A découvrir ce livre des éditions Buchet-Chastel qui sort en principe le 4 octobre 2012 et que tous les amateurs de piano vont sans aucun doute s'arracher. L'auteur Alain Lompech donne une très belle définition de lui-même que sans aucun doute tous ceux qui vivent au bord de la mer et aime écouter le piano lui voleraient bien... ;-)) : "Les pieds dans l'eau, la tête au soleil : je suis un contemplatif dont l'esprit vagabonde beaucoup et qui a le don de pouvoir s'extraire du monde qui l'entoure... ". Plus sérieusement ... Alain Lompech, né en 1954 est conseiller aux programmes et adjoint du directeur de France Musique depuis août 2006, il publie des critiques de disques et parfois d'autres papiers sur le piano dans la revue Diapason, Il a également travaillé pour le journal Le Monde de 1988 à juillet 2011...cliquez ici pour en savoir plus
PROKOFIEV
Laetitia Le Guay
et
TCHAIKOVSKI
Jérôme Batianelli

Toujours dans le cadre de la Folle journée de Nantes consacrée cette année aux compositeurs russes les éditions Acte Sud / Classica publient ces deux livres consacrés à deux compositeurs qui certes partagent le point commun d'être russes mais qui ont eu des destins et des contributions dans la composition pour le piano qui diffèrent fortement : il eut été logique de présenter dans cette page les couverture des deux livres dans l'ordre chronologique de leur naissance : Tchaïkovski(1840-1893) , dont le prénom Piotr Illich lui ne figure pas sur la couverture, est en effet mort deux ans avant la naissance de Serge ( Sergueï) Prokoviev(1891-1953) mais si Tchaïkovski ( écrit aussi Tchaïkovsky) est célèbre dans le monde du piano pour les nombreuses interprétations de son concerto pour piano n°1, l'auteur cite notamment celles de Van Cliburn ( que l'on a pu voir au concours Tchaikovski récemment ) , Gilels, Richter, Kissin, Czyffra, Horowitz... et nombreux autres, son oeuvre pour le piano seul est moins développée et moins réputée que celle de Prokofiev qui a révélé son oeuvre avec cet instrument. Cependant l'oeuvre de Tchaïkovski pour le piano est loin d'être négligeable, ainsi la présente notamment dans la discographie de la musique pour piano seul de Tchaïkovski l'auteur Jérôme Bastianelli : " Souvent décriée, l'oeuvre pour piano de Tchaïkovski mérite d'être réhabilitée. ...cliquez ici pour lire la suite
 

RICARDO VINES (1875-1943)
Un pèlerin de l'absolu
Mildred Clary
avec l'aimable collaboration de
Nina Gubish-Viñes

Il a déjà été signalé sur pianobleu.com nombreuses biographies publiées par les éditions Actes Sud, celles-ci sont le plus souvent synthétiques, dans un format "poche", et traite d'un compositeur sous un angle déterminé. Il en est autrement de ce beau et grand livre, qui parait chez le même éditeur, consacré au pianiste à la double culture espagnol et française Ricardo Viñes. Pianiste en fait bien moins connu que les compositeurs qui ont déjà fait l'objet des biographies mentionnées, si ce n'est que Ricardo Viñes a pu être parfois évoqué en tant que créateur et dédicataire d'oeuvres de Debussy ou Ravel, ou son nom cité à l'occasion du concours international de piano qui a lieu dans sa ville natale Lleida(Lérida) depuis 1995. Ricardo Viñes est peu connu et pourtant considéré comme l'un des premiers pianistes modernes peut-on lire sur la quatrième de couverture, certes on peut se demander si ce terme de "moderne"conviendrait totalement à Ricardo Viñes lui-même ne serait-ce qu'à lire le début d'une de ses réponses au ton humoristique qu'il a donné à une question sur l'évolution de la musique et de l'écriture pianistique moderne : "Il est depuis si longtemps question de musique moderne, que lorsqu'on en reparle encore je songe involontairement à la fameuse phrase du feuilleton "Nous autres hommes du moyen âge[...] car à quel moment ou à partir de quel auteur le répertoire pianisitque cesse-t-il d'être classique chrysalide pour se muer en moderne papillon"...etc..." mais il est certainement un pianiste hors norme et précurseur à son époque, par ses recherches sur la variété des sonorités dans l'interprétation notamment par une utilisation différente des pédales...cliquez ici pour lire la suite et voir deux vidéos

Franz Liszt
Jean-Yves Clément

Après avoir découvert les talents de biographe et de poète de l'écrivain, éditeur et directeur artistique Jean-Yves Clément l'année dernière dans deux livres parus à l'occasion du bicentenaire Chopin, ce nouveau livre qui paraît à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Franz Liszt permet de découvrir sous un autre angle l'essayiste Jean-Yves Clément qui est aussi créateur des Lisztomanias de Châteauroux et qui a été nommé Commissaire général de l'année Liszt en France. C'est en effet cette fois sous la forme d'un essai à caractère philosophique et musical qu'il défend avec ardeur et force de conviction Franz Liszt le musicien mal-aimé en mettant en lumière les valeurs humaines du compositeur à travers le parcours chronologique de ses compositions. C'est aussi à un voyage à nombreuses étapes thématiques et musicales que Jean-Yves Clément invite le lecteur et si le livre, comme à l'habitude chez l'éditeur Actes Sud , n'est relativement pas très épais (160 pages et une annexe donnant des repères biographiques et discographiques), en regard de la vie du compositeur, il n'en est pas moins riche et en fait très long à lire car Jean-Yves Clément d'une part partage admirablement son amour pour la musique de Liszt et donne très souvent envie d'en arrêter la lecture pour aller écouter les nombreuses oeuvres qu'ils mentionnent, et d'autre part, en nous renvoyant la pensée de Liszt et sa double quête, il nous invite à réfléchir sur et au delà du compositeur lui-même.
Jean-Yves Clément a bien voulu répondre à de nouvelles questions à l'occasion de la publication de ce livre sous-titré "Franz Liszt ou la dispersion magnifique " mais avant celles-ci cet extrait final de son "Preludio" vous permettra de mieux en mesurer le propos...cliquez ici pour lire la suite

Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ...
Eric Emmanuel Schmitt

Après "Ma vie avec Mozart" , l'écrivain Eric Emmanuel Schmitt pense à Beethoven ... dans son nouveau livre au titre accrocheur : "Quand je pense que Beethoven est mort alors que tant de crétins vivent ..." Lors d'une exposition de masques, Beethoven revient dans la vie d'Eric-Emmanuel Schmitt : surpris, il se rappelle l'avoir aimé passionnément pendant son adolescence. Pourquoi ne l'écoute-t-il plus ? Pourquoi n'a-t-il plus eu besoin de sa passion, sa véhémence, sa noblesse ? Réfléchissant à partir de sa propre vie, Schmitt médite sur notre époque qui ne croit ni en Dieu ni en l'homme, où l'individu se sent broyé et inutile. Il ausculte notre temps désespéré que l'idéal de grandeur a quitté
Un essai brillant et intime, fait d'émotions, de surprises et d'émerveillements où Schmitt élucide ce génie, créateur d'une ''messe pour l'humanité'', un homme infirme, seul, malheureux, accablé par le sort, qui écrit pourtant une oeuvre énergique couronnée par un hymne à la joie. Comment peut-on avoir le sens du tragique et se montrer optimiste ? Tel sera le défi pour notre siècle ; tel est le message de Beethoven : il nous propose une philosophie et une morale humaniste dont nous avons un urgent besoin. (Présentation de l'éditeur)
Biographie de l'auteur
Dramaturge, essayiste, romancier, scénariste à succès, Eric-Emmanuel Schmitt est l'un des auteurs les plus célèbres en France et dans le monde (traduit dans 42 pays). Son dernier livre, Concerto à la mémoire d'un ange, a été un des best-sellers du printemps 2010.
Pour vous le procurer cliquez sur l'image ci-dessus ! Le livre contient encore un CD où les amateurs de piano seront particulièrement heureux d'entendre le 2ème mouvement du concerto pour piano n°4 de Beethoven avec Paul Badura Skoda et l'orchestre de Vienne.
Avis de pianobleu.com : Un livre à lire absolument pour qui veut connaître la joie et le bonheur d'être un humain ou plutôt d'être humaniste, par la musique de Beethoven mais pas seulement... une belle leçon de musique, il est question aussi de Bach et Mozart.. et de bonheur... un "hymne à la joie" littéraire. ...quand je pense que je n'avais pas vraiment envie de lire ce livre, agacée par son titre mais c'est tout le contraire qu'il prêche ! ...l'amour des autres.
paru en 09/2010

Les lettres de Beethoven : L'intégrale de la correspondance (1787-1827)

Pas une biographie mais pas un roman non plus : un témoignage capital en fait dans ce livre très très impressionnant mais qui n'est pas à lire d'une seule traite à moins d'être un fan de Beethoven(et il est vrai qu'il y en a ... ) puisqu'il s'agit de l'intégrale de la correspondance de ce compositeur soit plus de 1570 lettres regroupées dans ce livre de ... 1740 pages car outre ces lettres est rassemblé aussi dans ce livre une iconographie, des appendices (tel le fameux testament de Heiligenstadt, dess cpontrats...) , des notes, des tables et index indispensables pour naviguer plus facilement dans ce recueil à consulter donc selon nos besoins d'information mais il est vrai aussi que l'intérêt des lettres est variable mais toutes ont leur importance car comme l'indique l'éditeur "Vous me faites l’impression d’un homme qui a plusieurs têtes, plusieurs coeurs, plusieurs âmes”, lui avait dit Haydn dès 1793. C’est bien de cette multiplicité d’identités, d’affections et d’états d’âme que rend compte cet ouvrage. "
Pour vous procurer ce livre cliquez sur l'image ci-contre

Robert Schumann
Alain Duault

Présentation de l'éditeur
La vie de Robert Schumann est secouée de bourrasques, comme sa musique : c'est une vie parfaitement romantique, jusque dans sa fin tragique. Pourtant Schumann ne suscite pas la même adhésion que, par exemple, Schubert, l'autre grand "romantique allemand" (bien qu'il soit autrichien alors que Schumann, lui, est réellement allemand !...). Pourquoi ? Peut-être parce que la musique de Schumann est plus secrète, plus du côté des ombres énigmatiques, plus du côté des abîmes insondables, plus du côté de la folie qui l'emportera. C'est aussi une musique qui ne referme pas les plaies, qui ne donne pas de réponse ; c'est au contraire une musique qui dit : "Pourquoi ?"
Biographie de l'auteur
Alain Duault, journaliste, poète et romancier, est le "monsieur Musique classique" de RTL et de France 3. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont La Dévoyée, roman (Belfond, 1996; nouvelle édition en 2000), Où vont nos nuits perdues, poèmes (Gallimard, 2002 ; grand prix de poésie de l'Académie française). Aux éditions Actes Sud, il a déjà publié un Chopin, premier ouvrage de la collection "Classica ".
Cliquez sur l'image pour vous le procurer
Paru en 02/2010

Olivier Bellamy

L'enfant et les sortilèges

Martha Argerich

Olivier Bellamy, journaliste(revue Classica) et animateur radio(Radio Classique), a effectué un long travail de reporter sur plusieurs années pour retracer dans ce livre de 280 pages la vie de la pianiste Martha Argerich et, à travers elle, évoquer nombreux musiciens qu'elle a côtoyés dans un parcours qui l'a mené au quatre coins du monde, de Buenos Aires où elle est née... à Paris où elle a depuis quelques années trouvé un havre de paix. L'auteur a lui-même du parcourir le monde à la rencontre de ceux qui ont connu la musicienne pour établir cette biographie car la pianiste si elle est dotée de moyens surnaturels comme cette mémoire surhumaine aussi appelée "total recall" n'aime pas parler d'elle, et ces nombreux entretiens ont complété ceux qu'il a eu directement avec Martha Argerich pour parvenir à la réalisation de cette biographie très documentée.
Le piano est entré dans la vie de Martha Argerich peu avant ses trois ans parce qu'un petit garçon l'a mise au défi d'en jouer... et spontanément elle a interprété une berceuse qu'elle avait entendue. Ce "don de la nature" découvert marque le début de sa vie de musicienne : quelques années plus tard elle travaillera avec un professeur redoutable, Vincenzo Scaramuzza, qui décèle en elle "une âme de quarante ans"... mais c'est son âme d'enfant, qui ne l'a jamais quittée, que l'auteur Olivier Bellamy a choisi de mettre en avant comme le montre d'ailleurs le titre évocateur de son livre... une biographie écrite d'une plume alerte au détour de laquelle l'on croise nombreux musiciens prestigieux dont la liste serait beaucoup trop longue à donner, une biographie qui en fait tient autant du conte que du document car la vie de Martha Argerich est riche en rebondissements et rencontres . Chaque page recèle nombreuses surprises, l'on ne sait jamais quel musicien apparaîtra à chaque nouvellle étape, et Martha Argerich, "génie du piano", ne cesse aussi d'étonner... ce qui permet au lecteur de retrouver aussi un émerveillement d'enfant à la découverte de ce récit, plein de vie et vies, mené à un rythme soutenu. Olivier Bellamy a bien volu répondre à quelques questions au sujet de son livre...cliquez ici pour lire la suite

Jean-Yves Clément

Les deux âmes de
Frédéric Chopin
et
Nuits de l'âme
21 poèmes
d'après
les 21 nocturnes
de Frédéric Chopin

Editeur et écrivain, Jean-Yves Clément est aussi le directeur artistique du Festival des Fêtes romantiques de Nohant, a fondé les rencontres internationales Chopin, et a déjà écrit trois livres sur son compositeur de prédilection, pour ne citer que ce qui le lie à Chopin, car en fait la liste de ses multiples livres et activités au sein du monde musical ne s'arrête pas là... En cette année de célébration du bicentenaire de la naissance de Chopin, il sort deux livres dont la forme littéraire diffère : essai biographique pour l'un et poésie pour le second mais qui, comme le montre leurs titres, visent tous deux à une approche de l'âme de Chopin que ce soit à travers les nocturnes ou, plus largement sa vie et son oeuvre, et la dévoilant double d'ailleurs...cliquez ici pour lire la suite dont une interview de l'auteur, en lire des extraits et voir une vidéo

Au fil des notes…
Hélène MERCIER-ARNAULT

Présentation de l'éditeur
C’est une pianiste virtuose et la femme d’un des plus grands patrons français. Elle joue dans le monde entier avec les plus grands. Elle est ravissante. Et mère de famille. Dans son journal, Hélène Mercier-Arnault nous transmet son amour de la musique et nous dévoile l’univers des musiciens. De Tokyo à Moscou, en passant par Montréal – sa ville natale -, elle nous emmène au fil de ses notes. Elle nous raconte son enfance au Québec dans une grande famille bourgeoise plutôt fantasque, ses années de formation à Vienne et à New York, sa rencontre avec un pianiste de talent (Bernard Arnault !), leurs trois enfants à qui elle a su transmettre sa passion de la musique. Et la disparition tragique de sa soeur, qui l’a marquée à jamais : cette soeur, violoniste, qui avait donné à Hélène le goût de la musique. Elle nous fait découvrir la vie quotidienne d’une concertiste. Le travail acharné, le piano chaque jour sans exception, la vie au rythme des concerts, des répétitions, des voyages. Avec une grande franchise, elle nous confie aussi ses peurs, ses rituels, ses rêves de musicienne. Et explique comment une expérience aussi éprouvante que la scène peut devenir vitale. Elle nous dévoile ses amitiés (la fidélité de Bernadette Chirac, les lettres de Lady Di, la générosité de Karl Lagerfeld), le tour inattendu que prend une répétition avec Mstislav Rostropovitch, un concert de Vladimir Spivakov qui a failli tourner au drame, et cet unique récital où son mari a accepté de jouer à ses côtés… Une expérience passionnante et un portrait inattendu. Née à Montréal, Hélène Mercier-Arnault étudie le piano dès l'âge de six ans et remporte très tôt le premier prix de nombreux concours. Après de brillantes études de musique aux Etats-Unis puis en France, elle devient vite une concertiste de renommée internationale. Elle épouse l'homme d'affaires français Bernard Arnault en 1990, et vit aujourd'hui à Paris, où elle épaule son mari tout en poursuivant sa carrière de virtuose.

cliquez sur l'image pour vous le procurer

Robert et Clara Schumann
Le journal intime

Présentation de l'éditeur
Vers l'âge de seize ans, Robert Schumann (1810-1856) commença à tenir son journal intime, suivant en cela une vieille tradition chère aux artistes et aux écrivains allemands. Après son mariage avec Clara Wieck (1819-1896), c'est à deux qu'ils le rédigeront tour à tour, chacun prenant la plume pendant une semaine, pour en faire le miroir de leur bonheur, de leurs efforts et de leurs progrès. Dans ce dialogue de deux âmes musiciennes, il est bien sûr beaucoup question de musique : nous apprenons ainsi quelles œuvres nouvelles Robert va composer, quels amis viennent jouer chez eux, mais aussi quelle discipline artistique le mari impose à sa jeune épouse et quelles pièces il lui fait travailler. De part et d'autre de ce « Journal de raison » tenu de 1840 à 1843 par Robert et Clara a été réuni un choix de documents, de journaux, de lettres et de souvenirs, dont l'ensemble permet de faire revivre, le plus authentiquement possible, la personnalité des deux musiciens en les replaçant dans leur temps, leur milieu et leur famille. Ces textes sont regroupés par époques et précédés d'un commentaire, dessinant ainsi une passionnante biographie.
cliquez sur l'image ci-contre pour vous le procurer.
Paru en mars 2009

Ludwig Van Beethoven
André Tubeuf

"Peut-être y a-t-il des musiciens plus grands, ou meilleurs. Mais le seul Beethoven à tout instant de sa meilleure musique nous communique l’urgence qui est en lui, de convaincre, d’entraîner. Du pouvoir des formes, du prestige du chant il n’attend rien, mais tout de sa conviction, qu’il a le génie de transmuer en force tout court. Il ne séduit pas, n’enjôle pas. Il prend. Beethoven est une prise. L’emprise ne se desserrera pas.”André Tubeuf(quatrième de couverture).
André Tubeuf est né à Smyrne en 1930. Admis à l’ENS Ulm en 1950, il est agrégé de philosophie en 1954. Jacques Duhamel et Michel Guy font appel à lui, dans les années 1970, en tant que conseiller pour la musique, sans qu’il quitte pour autant son enseignement. Il est également présent dans la presse musicale, Opéra international, L’Avant-Scène Opéra, Harmonie, Diapason puis Classica-Répertoire, et Le Point depuis 1976. Il est l’auteur de nombreux ouvrages sur la musique. Parmi les derniers : Divas (Assouline), L’Offrande musicale : Compositeurs et interprètes (Robert Laffont, “Bouquins”) ainsi que deux volumes de cette collection “Classica” : Mozart et Richard Strauss. Cliquez sur l'image pour vus procurer ce livre (amazon) ou cliquez ici(fnac)

" Le Roman d'un pianiste "
L'impatience de vivre
Collection " le roman des destins et lieux magiques "
Dirigée par Vladimir Fedorovski

Editions du Rocher
Parution le 04 septembre 2008

cliquez ici pour lire une interview de Mikhaïl Rudy à l'occasion de la sortie de ce livre

Le piano Absolu
Lang Lang

Annoncé dans un communiqué dans l'actualité du 28/05/2008, le livre de Lang Lang " Le piano absolu" est désormais disponible. Si la vie de Lang Lang n'en est qu'à son aube le jeune pianiste a déjà beaucoup de choses à raconter, l'histoire de son enfance est passionnante et surprenante pour le lecteur non chinois qui découvre une éducation qui n'a rien à voir avec celle donnée dans notre pays et la personnalité de son père pour qui son enfant n'a pas d'autre choix que d'être le premier ajoute à la dureté de cette éducation. Si la célébrité de Lang Lang est souvent enviée l'histoire de son enfance montre qu'un tel aboutissement s'est fait au détriment de sa propre personne humaine au profit du pianiste.
Présentation de l'éditeur :
Virtuose dès son premier âge, Lang Lang est devenu l'un des jeunes pianistes les plus célèbres de sa génération, acclamé pour la sensibilité et le romantisme de ses interprétations. Depuis sa percée en 1999, à seulement dix-sept ans, sa carrière fulgurante l'a propulsé parmi les grands. De Carnegie Hall à New York à la Grande Salle du peuple de Pékin ou à Pleyel à Paris, il joue avec Daniel Barenboïm, Lorin Maazel, Zubin Metha"
Un conte de fées ? Pas seulement. La réussite de Lang Lang est le fruit d'années de travail acharné. Une enfance où dès l'âge de cinq ans les compétitions se succèdent. Un père dont l'obstination absolue à se venger du régime de Mao est à certains moments vertigineuse. Une mère qui n'hésite pas à tout donner pour le rêve de son fils et de son mari. Voici l'histoire d'un enfant prodige dont l'amour pour la musique et le bonheur de jouer éclairent chaque page
.

Cliquez sur l'image pour vous le procurer.

Schubert
Philippe Cassard

Pour le pianiste Philippe Cassard, Franz Schubert (1797-1828) est bien celui qui, selon l'épitaphe du poète Grillparzer "fit chanter la poésie et parler la musique". Cependant, comment saisir en quelques mots le profond mystère schubertien ? Comment décrire l'intime le plus enfoui, la confidence glissée dans un accord ? Comment faire ressentir l'hésitation d'un thème à poursuivre sa route, la douleur nichée au creux d'un silence ? En vérité, il faut peut-être chercher les clés de cette musique dans les six cents poèmes que Schubert a emplis et enrichis de la plus belle musique. L'étude des lieder constitue donc la première étape de cette nouvelle et très personnelle étude schubertienne. On y découvre les horizons les plus vastes, des mots - Wanderer, Sehnsucht, schuhertiade, Vienne, moderato, Nacht, des noms familiers - Vogl, Goethe, Seidl, Mayrhofer-, des rythmes obsessionnels, qui nous conduisent naturellement vers l'ultime Sonate en si bémol majeur D. 960, concentré, selon Philippe Cassard, de l'Œuvre de Schubert. Une destination finale où se fracassent tous les rêves, toutes les aspirations, où se manifestent toutes les peurs. Comme chacun des volumes de la collection Classica, ce Schubert est enrichi d'un index, de repères bibliographiques et d'une discographie. (Présentation de l'éditeur)

hu Xiao-Mei
La rivière et son secret
Des camps de Mao à Jean-Sébastien Bach
le destin d'une femme d'exception

En écrivant le livre de son parcours, la pianiste Zhu Xiao-Mei a voulu écrire pour ceux qui ont été, comme elle, victime de la révolution culturelle mais aussi raconter son expérience extraordinaire d'avoir eu la chance de vivre en Chine, puis aux États-Unis et enfin en France. Une expérience dont elle a retiré une leçon de vie essentielle à ses yeux : "il est nécessaire de mélanger les cultures, de les faire dialoguer". En ce qui la concerne le dialogue s'établit entre ses deux maîtres à penser l'ayant aidée à surmonter les épreuves passées : Bach et Lao Tseu, dont elle souhaite aussi à travers ce livre faire partager l'admiration qu'elle a pour eux. Vous voilà donc prévenu : il est fort possible qu'après avoir lu cette autobiographie vous (re)plongiez dans l'écoute des Variations Goldberg, et soyez tentés de lire le Tao Tö King de Lao Tseu , car Zhu Xiao-Meï sait partager cette musique et pensée avec des propos très touchants et convaincants, tout autant que ses interprétations émeuvent...Cliquez ici pour lire la suite

Franz Liszt
Un saltimbanque en province
Nicolas Dufetel
et
Malou Haine

Sous une couverture illustrée de la caricature par Maurice Sand de sa mère "bien étonnée d'entendre Liszt" selon ses mots figurant sur le dessin, se cache non pas un livre pour enfant ni un roman mais dix-sept études et une introduction rédigées par une quinzaine de personnes, toutes professeurs ou chargé(e)s de recherche en musicologie, spécialistes de Liszt et de la vie musicale au XIX é siècle. Nicolas Dufetel et Malou Haine, également rédacteurs, ont assuré la direction scientifique de l'ouvrage paru aux éditions Symétrie.
Ce recueil fait suite au colloque «Liszt à Angers», dont les communications ont été consacrées à deux aspects des concerts de Liszt en tant que pianiste en province française : l'examen de ses prestations d'un point de vue historique, et l'étude du phénomène virtuose lisztien....cliquez ici pour lire la suite
 

La mort de Franz Liszt
Alan Walker

Le journal de Lina Schmalhausen concernant les derniers jours de Franz Liszt à Bayreuth, par sa sincérité et sa simplicité ingénue, dépasse le cadre du milieu musical et nous fait pénétrer de plain-pied dans un drame humain dont l’amplitude est insoupçonnable en ce qui concerne un homme qui fut adulé dans toute l’Europe pour son génie et sa virtuosité. La simplicité même de l’écriture de Lina Schmalhausen, l’absence de tout pathos, la franchise de l’expression font de ce texte un document passionnant à lire et une révélation qui laisse sceptique quant aux relations entre des êtres qui pourtant appartiennent à l’élite créatrice la plus respectée. (Présentation de l'éditeur)
cliquez sur l'image pour vous le procurer(fnac) ou cliquez ici (amazon)

Aldo Ciccolini :
"Je suis un lirico spinto…".
Pascal Le Corre

Ce livre constitue la transcription des entretiens d'Aldo Ciccolini et Pascal Le Corre qui se sont déroulés entre mai et décembre 2006.
"Je suis un lirico spinto …", aime à répéter Aldo Ciccolini en référence à cette voix lyrique puissante et surtout incisive ; alors que certains parlent d'alchimie, il vous répond sacerdoce et mission. Car Aldo Ciccolini se définit comme un passeur, un messager, habité depuis l'enfance par une unique exigence intérieure : saisir l'essence de la musique pour mieux en transmettre le message. Aldo Ciccolini nous livre son parcours de musicien, ses réflexions, ses valeurs, sa pédagogie, sa philosophie de l'art et du piano, exprimés de manière concise, franche, authentique, anticonformiste, parfois avec impertinence ou provocation, souvent avec humour. Pascal Le Corre est pianiste, professeur de piano et d'accompagnement aux conservatoires de Paris et d'Orléans. (présentation de l'éditeur)
Pour lire la quatrième page de couverture de ce livre cliquez ici et sur la loupe. Pour vous procurer ce livre ...cliquez ici


Chopin l'Enchanteur Autoritaire
de Marie-Paule Rambeau

Si vous êtes "fan" ou simplement êtes toujours enchanté(e) par la musique de Chopin, il faut absolument vous procurer un livre de plus de 900 pages qui a tout d'une intégrale de la vie de Chopin : "Chopin, l'enchanteur autoritaire" de Marie-Paule Rambeau, ce livre s'adresse à ceux qui s'intéressent à la vie de Chopin en leur proposant une monographie exhaustive, en liaison avec les évènements politiques, sociaux et artistiques européens de l'époque. Elle s'appuie sur des connaissances mises à jour et sur des documents polonais inédits en France. Il s'adresse aussi à ceux, interprètes ou mélomanes, qui y trouveront l'analyse musicologique de chacune de ses oeuvres, restituée dans le contexte qui l'éclaire. Cette analyse est lisiblement détachée du récit biographique pour permettre au lecteur de choisir son parcours....cliquez ici pour vous le procurer. Mais les délais semblant longs sans doute faut-il mieux se rendre directement sur le site de l'éditeur !...cliquez ici

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lalo Schifrin
Entretiens avec Georges Michel

Il y a de fortes chances que vous connaissiez le thème musical du célèbre feuilleton américain "Mission impossible", car c'est assurément un générique que l'on n'oublie pas après une seule écoute en raison de sa rythmique très caractéristique. Par contre, il est moins sûr que vous ayez mémorisé le nom de son compositeur mais vous l'aurez bien sûr deviné , par l'objet de cet article : il s'agit de Lalo Schifrin. Cela dit par la lecture de ce ce tout premier livre qui lui est consacré vous découvrirez aussi probablement qu'il y a bien d'autres musiques que vous connaissez de ce compositeur.
Georges Michel, musicien et musicographe, auteur de ce livre, est considéré par Lalo Schifrin comme le meilleur spécialiste de son œuvre, tous genres confondus. Il a pu s'entretenir de nombreuses heures avec lui, à Beverly Hills, en mai 2003 et en délivre aujourd'hui un compte-rendu très précis, intéressant et distrayant.
Né à Buenos Aires le 21 juin 1932, Lalo Schifrin a été l'élève d'Olivier Messiaen, d'Enrico Barenboim, de Juan Carlos Paz. Lalo Schifrin n'aime pas les étiquettes et d'ailleurs il serait bien impossible de lui en "coller" une : sa musique est au carrefour du classique, du contemporain, du jazz, de la pop et des musiques sud-américaines. Il est vrai que c'est avant tout par ses nombreuses musiques de film que le compositeur, pianiste virtuose, et chef d'orchestre est sans doute le plus connu, aussi ce livre intéressera tout autant les cinéphiles que les musicophiles, et doublement ceux qui s'intéressent à ces deux arts, car il y est bien sûr beaucoup question de films hollywoodiens mais aussi français.Lalo Schifrin compare son œuvre pour le cinéma à une maison, dont les fondations en sont...un film français : les Félins (film de René Clément avec Alain Delon).

La nationalité de ce film n'est pas vraiment surprenante puisque , ayant obtenu une bourse d'études, Lalo Schifrin a passé plusieurs années au Conservatoire de Paris. Il y mena une double vie car à l'époque( les années 50) la musique jazz n'était pas appréciée et reconnue comme aujourd'hui : il n’a jamais avoué aux musiciens de jazz avec lesquels il participait aux jam sessions du samedi soir sur la Rive Gauche que tous les dimanches matin, de bonne heure, il allait écouter Olivier Messiaen improviser à l’orgue lors de la messe à l’Eglise de la Trinité. Messiaen, dont Schifrin suivait les cours de classique au conservatoire, ignorait également tout de ses escapades nocturnes. Et même s'il craignait les autorités françaises parce qu'il n'avait pas de carte de séjour mais seulement un visa d'étudiant qui ne lui donnait pas le droit de travailler...cela ne l'empêcha pas d'être engagé par Eddie Barclay et dans l'orchestre d'Eddie Warner.
Mission quasi impossible de résumer ce livre qui aborde nombreux aspects de Lalo Schifrin : sa biographie, les musiciens (interprètes et compositeur) qu'il a côtoyés (ou non : ainsi une rencontre manquée avec sa compatriote : Martha Argerich, à laquelle il aurait aimé confier l'interprétation du concerto n°3 de Prokofiev pour le film "Le Concours"), ses points de vue sur la musique, ses compositions (illustrées par nombreuses photographies de films et feuilletons dont il est l'auteur de la musique : Bullitt - avec Steve Mac Queen- L'inspecteur Harry -avec Clint Eastwood - Un espion de trop- avec Charles Bronson etc, etc...) et se termine par sa discographie complète.....
Mais voici une petite sélection d'extraits qui vous donneront une idée du grand intérêt de ce témoignage :
"Qui suis-je : je ne cesse de le dire , et ce n'est pas par snobisme : j'ai grandi dans la musique classique mais j'ai choisi les deux arts du XXème siècle :, le cinéma et le jazz."
" Mon père enseignait au conservatoire et faisait de la musique de chambre avec Enrico Barenboim. Ils étaient très amis. C'est ce qui l'a décidé à me faire commencer le piano avec lui. J'avais six ans. il était très dur : à la moindre erreur, il me donnait un bon coup de crayon"
" Un soir après son concert au Théâtre Colon, une jam-session se tient à laquelle il [ le pianiste Friedrich Gulda] participe. Il m'invite à jouer à quatre mains avec lui, en se réservant la basse. Tout à coup il me regarde et quelque chose d'intense passe dans le gris de ses yeux. Je n'ai jamais oublié ce regard. Il a eu un effet imparable sur moi, tout est devenu clair : je voulais devenir musicien de jazz. Bien sûr par la suite, Dizzy Gillespie a été une grande révélation mais j'ai été préparé à celle-ci par le regard de Gulda."
"Pour moi Dizzy Gillespie , c'est le Pierre Boulez du jazz, il a une oreille incroyable...l'harmonie pour lui c'était le plus important".
" Au cours d'un repas, mon père s'était débrouillé pour que j'approche Heitor Villa-Lobos. Je lui ai dit :" Maître, je voudrais être compositeur. Quels conseils me donneriez-vous ? il m'a répondu :en portugais : "Contrepoint, contrepoint et contrepoint !". Une phrase déterminante pour moi "
"Les cinq compositeurs les plus importants du 20ème siècle sont à mes yeux , Bartok, Schöenberg, Webern, Berg et...Stravinsky"
"On dit que la musique Africaine est primitive. On se trompe (...) Les Européens étaient tellement intéressés et attirés par le problème de la hauteur de son qu'ils ont sacrifiés le problème de la durée du son. Pour les Africains c'est l'inverse. Le Rythme et la durée du son, très complexes, étant essentiels, ils ont sacrifié la hauteur. Les gammes qu'ils utilisent apparaissent naïves, mais si vous jouez une fugue de Bach à l'attention d'un Africain, ou une symphonie de Beethoven, il trouvera que le rythme est naïf...."
Pour être un musicien de film : "Il faut avoir de solides bases musicales, connaître toutes les techniques de la composition, l'harmonie, le contrepoint, les structures...Mêm si la structure du film dicte la structure de la musique, il faut maîtriser toutes les formes classique et moderne. Il est nécessaire que le compositeur en sache le plus pour utiliser ses techniques personnelles et les développer...."
" J'écoute toujours de la musique, Bach, Ravel, Brad Mehldhau : de grands improvisateurs, mais comme j'ai horreur des étiquettes, je les classe par ordre alphabétique de musiciens".
"Il existe une ville en Floride, Fort Lauderdale, qui est une sorte de cimetière des éléphants pour chefs d'orchestre,. Il y fait beau, on peut y jouer au golf toute la journée. Certains de mes collègues- musiciens classiques ou contemporains- y ont élu résidence. Ils ne veulent plus entendre parler de musique. Cet endroit ne sera jamais le mien. Moi, je veux mourir en travaillant".
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce très beau livre

Schumann
Michel Schneider
beau livre (poche). Paru en 11/2005

"Pourquoi Schumann ? Comme sa musique, le musicien ne va pas de soi : connu, et tout autant méconnu, cent cinquante ans après sa mort, il attend toujours d'être reconnu. Il est mal aimé ou aimé pour de mauvaises raisons. Sa vie brève et ses effondrements psychiques l'enferment dans le cliché du compositeur fou, alors que toute son œuvre est un émouvant témoignage de la lutte contre la folie. Dans certaines compositions, les faiblesses ont masqué les chefs-d'œuvre. Son amour douloureux pour Clara Wieck, connue enfant et devenue sa femme après d'interminables conflits, n'est pas la mièvre romance que l'on croit. Schumann touche moins pour sa vie romanesque ou sa sensibilité romantique que pour les questions essentielles qu'il pose : sur l'être, la douleur, le corps, le temps, le langage. Schumann est cet étranger qui toujours le restera, ce lointain si proche, ce dissemblable, ce frère. Il dit quelque chose qui n'est dit nulle part ailleurs et ses voix intérieures ne s'ouvrent, comme certaines fleurs, que la nuit venue.
Michel Schneider, musicologue et psychanalyste, nous aide à les entendre. "(Mot de l'éditeur)
Largement illustrés, les livres de cette collection sont toujours un véritable "bonheur" et d'un excellent rapoort qualité/prix...cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre sans tarder ! Car il devrait en être aussi beaucoup question en 2006 (150ème anniversaire de sa disparition)

Moi, JSB
Johann Sebastian Bach
Jean Pierre Grivois

L'auteur de ce livre, Jean-Pierre Grivois, selon la quatrième de couverture est "organiste à ses heures et a dirigé une entreprise d'équipement muséologique, tout en consacrant ses loisirs à Jean-Sébastien Bach", muni d'un tel "bagage" il se propose dans ce gros livre de plus de 550 pages de se mettre dans la peau de Jean-Sébastien Bach, après tout il ne s'agit que d'un changement d'initiale de nom...Passer de JPG à JSB parait somme toute, non point phénomène fantastique mais fort logique, lorsque l'on sait que l'auteur a mené plus de vingt ans de recherche passionnée ! A notre époque où les romans écrits à la première personne fleurissent en nombre, la "mutation" n'a rien de scandaleux, bien au contraire , elle est fort plaisante et rend la lecture de cette biographie plus facile et agréable. On souhaiterait presque que Jean Pierre Grivois ait aussi adoptée le temps présent qui aussi se développe aujourd'hui dans l'écriture !

Chapîtré en noms de lieux, le lecteur peut suivre Bach dans tous ses voyages ou plus précisémeent "déménagements" car il ne fut pas simple pour le compositeur de trouver lieu propice à la création, tout autant qu'il ne lui fut pas simple de faire accepter ses compositions dont l'originalité faisait peur ! (Preuve encore que les compositeurs actuels ne devraient pas se faire trop de soucis !...demain ils seront mieux reconnus !).
Le livre aurait aussi pu être chapitré par les prénoms de chaque enfant de Bach car il en eut 20 et si dans ce livre Jean Pierre Grivois nous fait aussi mesurer combien les mathématiques (et l'argent) étaient importants ppour Bach, il nous dévoile aussi la sensibilité du compositeur dont les divers conflits relationnels n'ont certes pas simplifier la vie et l'on se prend à rêver de ce qu'il aurait pu nous offrir de plus s'il avait été plus libre... Ce livre est si vivant que se serait bien le diable si pris par la lecture vous ne vous entendrez pas pester contre tous ceux qui lui mettent des batons dans les roues ou plutôt dans les mains !

Peut-être connaissez-vous Le livre "La vie de Liszt est un roman", ce livre, consacré à Bach, qui se lit vraiment avec tout autant de facilité (à mettre entre toutes les mains) pourrait aussi en être un mais ...tout est absolument vrai car l'auteur a scrupuleusement vérifié la véracité de tout ce qu'il écrit.
Certes l'année 2006 est l'année Mozart mais surtout que cela ne vous empêche pas de penser aussi à Bach  !

Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre .

Nota: ce livre est édité par une toute petite et nouvelle maison d'éditions dont je vous invite à visiter aussi le site internet : Editions Héloïse d'Ormesson...cliquez ici


Claude Helffer
Entretien avec Bruno Serrou

Le pianiste Claude Helffer est né le 18 juin 1922 à Paris et décédé il y a tout juste un an, le 27 octobre 2004. Le témoignage d'un pianiste qui cotoyé la musique classique et contemporaine pendant plus de quatre-vint ans, ne peut être que riche d'enseignements et fort intéressant. Le journaliste et critique musical Bruno Serrou s'est attaché a récolter celui-ci lors d'un entretien, réparti en trois séances d'une durée totale de.... 12h16 ! Ce livre de 270 pages en est une synthèse intelligente qui permet à qui n'aura le temps d'écouter celui-ci d'en connaître l'essentiel. Le DVD de cet entretien intégral est offert en "bonus" avec ce livre, chacun choisira le support qui lui convient le mieux ou pourra utiliser les deux, et dans ce cas s'apercevoir que Bruno Serrou a su sélectionner avec talent les propos les plus significatifs. Egalement pédagogue, Claude Helffer n'est pas avare en explications détaillées, aussi le support DVD intéressera particulièrement ceux qui souhaitent en savoir plus.

Assis devant son piano, il évoque son enfance (plus proche de sa mère qui pratiquait la musique, celle-ci l'a présenté à son principale professeur Robert Casadesus), ses études (qui ne furent pas que musicales puisqu'il a fait l'école polytechnique, suivant plus les désirs de son père), son engagement pendant la guerre, sa carrière de concertiste et de pédagogue débuté en 1948(il a échappé à une carrière admistrative dans une banque, où il s'ennuyait, grâce à une grève qui lui a permis de travailler toutes les morceaux que Robert Casadesus avait exigé qu'il lui présente en audition pour le ramener à une carrière musicale), ses rencontres (avec nombreux compositeurs contemporains, dont il fut un ardent défenseur, certains lui ont dédié des oeuvres, et sur lesquelles Bruno Serrou l'interroge plus particulièrement) et les compositeurs qu'il a écrit à son répertoire (Ravel , Debussy...). Dans un chapître intitulé "bête de scène" Claude Helffer exprime la façon dont il se prépare aux concerts, ses relations avec d'autres pianistes, l'enregistrement de ses disques...qu'ils pensent ne pas être représentatifs de son art. A la question "et avec le DVD qui à l'image en plus ?" il répond...je ne l'ai pas expérimenté. Le DVD ici présent ne permet certes pas de le voir en concert mais son témoignage est représentatif de son attachement à cet art et invite à écouter ses disques !
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre/DVD

Petite histoire de la musique allemande et authentique
De Jean-Sébastien Bach et Arnold Schoenberg
Anne-Marie Corbin

Edité dans la collection "Les essentiels, civilisation allemande" cet ouvrage à caractère pédagogique, écrit par Anne-Marie Corbin, professeur à l'université de Rouen, propose de faire le tour, en à peine plus de 200 pages, de la musique classique allemande de Bach à...Schoenberg, période de l'épanouissement des grandes formes classiques et de la naissance des fondements de la musique contemporaine. L'auteur a délibérement choisi ainsi d'étudier outre l'oeuvre de ces deux compositeurs celle de : Haydn, Mozart, Beethoven, Schubert, Schumann, Brahms, Wagner. Dans un esprit de synthèse remarquable, elle met en valeur ce que chacun a pu apporter comme innovation, en abordant une sélection de leurs oeuvres et en les replaçant dans leur contexte historique. Ce contexte ayant une incidence indéniable sur ces oeuvres.
L'auteur met également l'accent sur la réception de ces oeuvres par le public, et constate, en guise de conclusion que la musique s'est émancipée de nombreuses règles durant les deux derniers siècles et a évolué "à sa guise, sans plus guère se soucier de la faveur du public, multipliant les innovations". Une étude de deux festivals importants : Bayreuth et Salsbourg corroborent à ce point de vue. Enfin Anne-Marie Corbin établit en annexe, outre une chronologie, une liste de cent Cd ou DVD qui reflète ses goûts tout à fait personnels (on y trouve par exemple un disque de Glenn Gould en référence non pas pour Bach mais Mozart...).

Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre.

Bill Evans
Portrait de l'artiste au piano
Enrico Pieranunzi

Voilà très précisément un quart de siècle que disparaissait Bill Evans ( le 15 septembre 1980), et malgré toutes ces années, il reste aujourd'hui encore un modèle pour nombreux pianistes de jazz. Ce n'est pas parce qu'il a travaillé avec des musiciens qui ont également accompagné Bill Evans, que l'auteur de ce livre : le pianiste italien Enrico Pieranunzi, se considère comme "un clone de Bill Evans" et pour lui, selon les propos d'un entretien rapporté en fin de ce livre, "l'héritage evansien est désormais un souvenir lointain" mais il a accepté dans le début des années 90 d'écrire ce livre pour "battre en brèche le lieu commun, dramatique, absurde, qui assimile le fait d'être un artiste à la maladie ou, à plus forte raison à la folie".
Se basant sur des essais, nombreux documents et surtout sa propre analyse des enregistrements de Bill Evans, Enrico Pieranunzi prend de l’intérieur la musique de Bill Evans, il s’attache à faire découvrir avec précision, la naissance et l’évolution du style de Bill Evans, y mélant avec sobriété et précaution ses regards sur Bill Evans en tant que personne et non seulement compositeur : "Ce fut à la fois fascinant et torturant [...]Dans une mélodie comme dans un récit, choisir un mot ou une note, les mettre avant ou après, ce n'est pas la même chose" confie-t-il.
Ce portrait de l'artiste, et surtout de sa musique, est assurément une belle composition de Enrico Pieranunzi, traduite récemment par Danièle Robert, et que tout amateur de piano jazz lira et "écoutera" avec grand intérêt pour mieux comprendre la maîtrise parfaite de l'harmonie, du rythme, de la créativité musicale et de l'improvisation de Bill Evans probablement due aux moyens qui lui venaient de sa culture classique. Un quart de siècle ce n'est certes pas très long dans l'histoire de la musique, mais cet anniversaire est l'occasion de se remémorer un grand artiste et ce livre en est un excellent moyen et aussi bon prétexte à écouter ou ré-écouter ses disques au fil des chapitres dont chacun des titres sont ceux de compositions de Bill Evans.
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre

Maurice Ravel
David Sanson

David Sanson, journaliste et musicien, peint ici un portrait impressionniste de Ravel et invite à découvrir ce compositeur par petites touches, savamment dosées, la première étant naturellement celle du piano. Il n'est pas question ici pour l'auteur de relater la vie de Maurice Ravel à travers une biographie chronologique exhaustive, mais de nous permettre de mieux le connaître et pénétrer son univers grâce à divers ingrédients qu'il mélange agréablement : témoignage de proches de Ravel, témoignage de sa musique et témoignage du compositeur lui-même, abordant notamment l'homme sous ses différentes qualités : "géomètre", "voyageur" "engagé" "enfant"...

Un livre d'atmosphère très poétique qui illustre parfaitement la musique de Maurice Ravel, à lire et relire tout en écoutant sa musique, d'ailleurs le livre comporte en annexe des indications discographiques fort utiles !
Cliquez sur l'image pour vous le procurer

Maurice Ohana
François Porcile, Edith Canat De Chizy
Biographie

"Pianiste au talent salué par André Gide qui lui demande de collaborer à ses Notes sur Chopin (1948), Maurice Ohana (1913-1992) n’aborde la composition qu’à la trentaine, au bout des cinq années de la Seconde Guerre mondiale passées sous uniforme britannique, de Madagascar jusqu’à Rome où il termine sa formation musicale avec Alfredo Casella.
Il s’impose d’entrée de jeu avec un oratorio sur un poème de Federico Garcia Lorca, Llanto por Ignacio Sanchez Mejias (1950), considéré par Alejo Carpentier comme une révélation. Ce premier chef-d’œuvre affirme une démarche singulière, en marge des courants dominants et antagonistes de l’époque (néoclassicisme et sérialisme), une volonté d’indépendance qui sera la règle pour toute l’œuvre à venir de son auteur, au risque d’être ignoré ou rejeté par les tenants de ces esthétiques.
Cette liberté périlleuse vaut aujourd’hui à Ohana, une douzaine d’années après sa disparition, l’admiration des jeunes générations de musiciens. Ses Préludes et Etudes pour piano sont aujourd’hui estimés à l’égal de ceux de Chopin et Debussy. Mais il fut, de son vivant, un « méconnu célèbre », pourtant sollicité et servi par les plus grands interprètes du moment : Ataulfo Argenta, Eric Ericson, Kent Nagano, Mstislav Rostropovitch, Bruno Maderna, Maurice Béjart, les Percussions de Strasbourg, Seiji Ozawa, Narciso Yepes…
Il se définissait lui-même comme un « moderne archaïque », cherchant à retrouver les origines les plus lointaines de l’expression musicale, comme il aimait brasser dans un même « haut fourneau » musiques populaires et savantes, arabo-andalouses, afro-américaines et afro-cubaines, pour offrir cette spécificité musicale inimitable et reconnaissable entre mille : le « son Ohana »
." (Quatrième de couverture)
L'auteur : Compositeur, Edith Canat de Chizy a étudié avec Ivo Malec et Maurice Ohana. Son catalogue comporte à ce jour une quarantaine d’œuvres, distinguées par de nombreuses récompenses, dont le Grand Prix SACEM de la musique symphonique en 2004. Elle a été élue en janvier 2005 à l’Académie des beaux-arts.
Réalisateur de films, conseiller musical de divers cinéastes dont François Truffaut, auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux rapports de la musique et du cinéma, François Porcile a publié chez Fayard La Belle Epoque de la musique française (1871-1940) et Les Conflits de la musique française (1940-1965). Ce dernier essai a été primé par le Syndicat de la Critique et l’Académie Charles Cros.
Un compositeur à découvrir...cliquez sur l'image !

Leos Janacek
Jérémie Rousseau

Ce sixième volume de la collection Classica-Répertoire/Actes Sud, comme les autres de la même collection, permet de découvrir un compositeur sous une écriture "romanesque" . Cette biographie, qui s'appuie sur les témoignages de la veuve du compositeur dévoile sa personnalité , à travers sa vie et son oeuvre, qui se confondent souvent en ce qui concerne précisément Léos Janacek. Jérôme Rousseau, auteur de ce volume, fait en effet le parallèle entre les deux pour dresser un portrait pas vraiment complaisant d'un compositeur au caractère complexe qu'il n'hésite pas à définir comme un homme "difficile à vivre, cruel même" et qui contrairement à nombreux compositeurs, créa l'essentiel de son oeuvre durant les dix dernières années de sa vie. Et même si le personnage ne s'avère pas dans un premier temps particulièrement sympathique, au fil de la lecture on découvre une personnalité intéressante, tout comme les sources particulières de son inspiration : sa méthode d'analyse des sons de la nature, desanimaux et des humains est fortement impressionnante.
Il est agréable de pouvoir compléter cette lecture par celle de l'article justement paru ce mois-ci dans la revue Classica-Répertoire(février2005), comportant nombreuses photographies, et bien sûr de la poursuivre par l'écoute des oeuvres pour piano de Léos Janacek mais aussi de ces opéras sans doute plus représentatifs des tourments de ce compositeur en se référant aux indications discographiques qui complètent le livre
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre

 

Dictionnaire des interprètes et de l'interprétation musicale depuis 1900
Alain Pâris

En précisant que Alain Pâris est chef d’orchestre et producteur d’émissions musicales à France Musiques, vous comprendrez que ce dictionnaire est consacré aux interprètes de musique "savante ou sérieuse", sont donc naturellement exclus les interprètes de musique jazz et de chansons, sont également exclus les compositeurs n'ayant interprété que leurs propres oeuvres.
Malgré tout voilà un ouvrage colossal (2800 interprètes recensés dans la première partie, la seconde partie étant consacrée aux ensembles), qui a demandé la collaboration de pas moins de 14 personnes. Malheureusement on remarquera aussi quelques oubliés parmi les pianistes par exemple (le québecois Laurent Lefêvre, mais aussi les français : François Chaplin, Pascal Amoyel, Isabelle Oehmichen, la brésilienne Sonia Rubinsky...), mais sans nul doute il n'est pas simple de recueillir l'ensemble des informations présentées. Car outre un recensement qui ne se peut exhaustif, les informations, uniquement biographiques, se doivent d'être fiables, ainsi Alain Pâris indique en préface "Parfois les biographes se sont transformés en détectives, vérifiant auprès de l'état civil ou à d'autres sources dignes de foi ce que leur instinct mettait en doute : moisson fertile en erreurs séculaires à présent corrigées, coquetteries déjouées( non par indiscrétion mais par souci d'exactitude), oublis réparés(au moins partiellement)".
C'est en tout état de cause un très bon ouvrage de référence, qui demanderait sans doute une mise à jour plus fréquente pour être encore plus performant, dans notre monde où tout va très vite (la dernière mise à jour datait de 1999) . A noter en fin d'ouvrage, d'intéressants tableaux qui reproduisent les principales filiations des écoles d'interprétation de piano ainsi que violon,et violoncelle du 19ème siècle à nos jours. Un livre à classer à côté des deux très intéressants volumes de ce même éditeur " La musique de piano" de Guy Sacre.
Cliquez sur l'image pour vous le procurer

BACH :
Passion Bach L'album d'une vie de Gilles Cantagrel


Beau livre broché consacré à Jean Sébastien Bach


Cliquez sur l'image pour en savoir plus et vous procurer ce livre

Beethoven
Maynard Solomon

biographie (broché)
Une biographie de référence, écrite par Maynard Solomon reconnu comme l'un des meilleurs spécialistes de la vie et de l'œuvre de Ludwig Van Beethoven auquel il a consacré quatre ouvrages et de nombreux articles.

Cliquez sur l'image pour en savoir plus sur ce livre et l'acheter !

L'Appassionata
André Tubeuf

Au cours du XXe siècle, si un nom a brillé parmi les monstres sacrés du piano, c'est bien celui de Claudio Arrau (1903-1991). À l'heure où le monde entier commémore la naissance de ce précurseur, héritier de la plus haute tradition musicale, André Tubeuf livre le portrait d'un artiste complet.
Cliquez sur l'image pour en savoir plus (mot de l'éditeur) et vous procurer ce livre.

Ludwig van Beethoven
Brigitte Massin, Jean Massin

Beethoven, " géant de la musique ", a suscité une abondance d'études et de commentaires. Brigitte et Jean Massin ont souhaité offrir, sous une forme aisément consultable, un outil de connaissance à ceux qui, comme eux amoureux passionnés de sa musique, désiraient en savoir davantage sur elle et sur l'homme qui l'avait écrite, afin de la comprendre et de l'aimer mieux encore. Cet ouvrage réunit une biographie critique rassemblant documents de première main et témoignages, et une étude de l'œuvre qui ne rebute pas l'amateur par un excès de termes techniques. Reliant les créations du musicien à la connaissance de sa vie et à celle de son époque, les auteurs ont réussi à éclairer l'individualité du génie de Beethoven, qui devient de plus en plus proche et fraternel à chaque lecteur.
(Mot de l'éditeur)


Cliquez sur l'image pour en savoir plus et acheter ce livre

A la recherche de Lili Boulanger
Jérôme Spycket

Si vous aimez les mystères, ce livre vous plaira car il en regorge : l'auteur de cette "ébauche de biographie" selon ses propres termes, annonce en effet pas moins d'une dizaine de mystères entourant la vie de la première femme à obtenir le premier grand prix de Rome de composition musicale.
Mystère de son génie musicale , mystère de sa filiation, mystère de son père, mystère des origines de sa mère, mystère de ses rapports quasi fusionnels avec sa soeur Nadia, mystère de sa vie affective, mystère de ses maladies, mystère du sort de ses lettres à son ami Miki Piré, Mystère de son opéra La princesse Maleine, et mystère d'une valise...qui doit restée fermée jusqu'à la date du 21 décembre 2011 !
Jérôme Spicket, a déjà écrit plusieurs biographies, dont une consacrée à la soeur de Lili : Nadia Boulanger. Même s'il est donc ici en "terre connue",
En attendant cette date..procurez-vous le livre pour presque tout savoir sur Olga, Marie , Juliette Boulanger qui fut toujours appelé "Lili"

 

Benita Eisler
Les funérailles de Chopin

Benita Eisler, écrivain américain, relate dans cet ouvrage les 15 dernières années de la vie de Frédéric Chopin.
Elle a choisi de commencer par la fin : les funérailles de Chopin, le 30 octobre 1849, puis elle poursuit par la première rencontre de Chopin et George Sand. Un récit intime, au ton juste, pas toujours complaisant pour Chopin et George Sand. Un appendice détaille les nombreuses sources de l'auteur.
Cliquez sur l'image pour vous le procurer à la Fnac ou ici pour vous le procurer chez Amazon cliquez ici



Frédéric Chopin
Claude Dufresne

étude (broché)
Un portrait inédit de Frédéric Chopin, né d'un entretien avec son dernier élève.

Cliquez sur l'image pour en savoir plus et acheter ce livre

Chopin
Alain Duault

Si la couverture est similaire à celle du récent livre de Claude Dufresne (voir plus bas), c'est bien un livre différent et un point de vue différent sur Chopin que nous propose ici Alain Duault ... Ce grand spécialiste de Chopin (Alain Duault est président des fêtes romantiques de Nohant ainsi que des rencontres internationales Frédéric Chopin) a pour ambition de nous faire mesurer tous les talents de compositeur de Frédéric Chopin. Certes Chopin est un compositeur romantique mais se limiter à ce seul aspect de ses compositions est pour lui une grave erreur ....c'est l'homme dans son intégralité qu'il convient de connaître , l'homme tout à la fois polonais et français, classique et romantique, mondain et mélancolique, virtuose et poète du piano. Pour mieux connaitre le compositeur, il faut aussi connaitre les chemins de son apprentissage, les étapes de sa carrière et les détours de ce qui l'a fait comme homme et comme artiste.

Après avoir lu cette biographie synthétique, qui se lit comme un roman, il ne reste plus au lecteur qu'à redécouvrir et découvrir les oeuvres de Chopin en les entendant mieux !
cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre !


Pour voir les autres biographies ....cliquez ici


 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu
 

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    

Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !



Pensez à partager cette page !


 

Actuellement 30 euros de remise soit 99 euros seulement


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

Piano bleu : le site des amateurs de piano