Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Franz Liszt

1811-1886 (Hongrois)

Biographie résumée de Franz Liszt (prononcé list )

Franz Liszt est né le 22 octobre en 1811 à né à Doborján aujourd'hui appelée Raiding . Il parait que des bohémiennes lui prédirent gloire et prospérité car cette nuit-là une comète traversa le firmament... mais revenons à son enfance et sur terre : son père, lui-même pianiste (et "accessoirement" employé au service du prince Estarhazy), lui donna ses premières leçons et perçut le génie de son fils. Dès l'âge de neuf ans, il pouvait jouer les oeuvres de Haydn, Mozart et Beethoven. Puis il reçut à Vienne les leçons de Czerni et Salieri.
Franz Liszt n'avait que 11 ans lorsqu'il donna ses premiers concerts... Après une tournée de concerts triomphaux en Allemagne et Angleterre, en 1823, sa famille s'installa à Paris pour parfaire son éducation musicale. Cependant Cherubini refusa d'admettre Franz Liszt au conservatoire parce qu'il n'était pas français. Il donna des leçons de musique à partir de 1828 et fréquenta les mêmes salons que Chopin, Berlioz, la princesse Marie D'Agoult avec qui il eut une liaison illégitime et trois enfants. C'est surtout Paganini qui influença énormément sa technique. En 1835, il publia son premier article dans la Gazette musicale d'autres suivront jusqu'en 1841: ils sont réunis dans le livre "Lettres d'un bachelier ès musique", Liszt s'y présente en Wanderer romantique, en artiste replié et solitaire, malgré les succès mondains. En 1835 , nait sa première fille : Blandine. Une "petite anecdote" qui n'a rien à voir : en 1837, un conflit avec Thalberg s'acheva par...un duel pianistique dans les salons de la princesse Belgiojoso. Il séjournait alors en Italie (Milan, Venise , Gênes, Florence..), sa fille Cosima et son fils Daniel sont nés Rome (en 1837 et 1839)
A partir 1839, Franz Liszt se produisit dans toute l'Europe, et atteignit une célébrité jamais égalée par nul interprète. Jusqu'en 1842 il n'a composé que pour le piano, mais quand il s'établit en 1842 à Weimarcomma KapellMeister de la Cour, il se tourna vers l'orchestre (il composa alors les deux concertos et presque tous les poèmes symphoniques) . Mais à partir de 1847, influencé cette fois par la princesse russe Carolyne Sayn-Wittgenstein qui allait rester très proche de lui jusqu'à sa mort, il prit la décision de ne plus jouer en public et de se consacrer à la composition et à sa fonction de chef d'orchestre.
De 1848 à 1861, Franz Liszt dirigea la musique de la cour du grand-duché de Weimar, interprétant ses propres œuvres ainsi que celles de Berlioz, de Wagner, etc., et faisant de cette ville, où il accueillit de nombreux élèves, un centre musical de premier plan. Sous sa direction y fut présenté le Lohengrin de Wagner. En 1850 il termina son livre sur Chopin.
Après avoir quitté Weimar en 1861, Franz Liszt vécut pendant près de dix ans à Rome, où il étudia la théologie et prit en 1865 les ordres mineurs. À partir de 1871, il partagea son temps entre Rome, Weimar et Budapest, continuant à diriger, à enseigner et à composer. En 1879, il fût nommé chanoine honoraire d'Albano. Franz Liszt mourut des suites d'une congestion pulmonaire, à Bayreuth le 31 juillet 1886, pendant le festival, trois ans après Wagner. Son dernier mot est "Tristan"...

L'oeuvre de Franz Liszt ...

Homme d'une grande générosité, Franz Liszt fut l'une des personnalités les plus remarquables de son temps. Pianiste et chef d'orchestre, il forma en outre plus de quatre cents élèves, composa plus de trois cent cinquante ouvrages et rédigea, en totalité ou en partie, huit volumes de prose, sans compter sa correspondance. Il réalisa également plus de deux cents arrangements et transcriptions pour piano d'œuvres d'autres compositeurs (lieder de Schubert, extraits d'opéras de Mozart ou de Verdi).
Très audacieux dans le domaine de l'harmonie (emploi d'accords chromatiques complexes), Franz Liszt innova également sur le plan de la forme, aussi bien dans ses treize poèmes symphoniques, genre dont il fut le véritable créateur, que dans sa Sonate en si mineur (1853) en un seul mouvement, d'une architecture complexe. Par là, il influença fortement Wagner et Richard Strauss.
Les compositions pour piano de Franz Liszt ont inauguré une technique de jeu révolutionnaire et difficile dont l'instrument a tiré une palette nouvelle de textures et de sonorités. Parmi les plus connues figurent les trois volumes d'Années de pèlerinage (1836-1877), les douze Études d'exécution transcendante (1851), les Vingt Rhapsodies hongroises (1846-1885), les Six Études d'exécution transcendante d'après Paganini (1851), le Concerto n° 1 en mi bémol majeur (1849, révisé en 1853), le Concerto n° 2 en la majeur (1848, révisé en 1856-1861). Certaines pages pianistiques tardives comme la Gondole lugubre (1882) ou la Bagatelle sans tonalité (1884) annoncent Bartók, Debussy ou Schoenberg.

Ce que ses contemporains ont dit de Franz Liszt ...

Richard Wagner dans une Lettre à Liszt du 5 avril 1855
"Klindworth vient de me jouer ta grande Sonate ! [...] Très cher Franz, a ce moment-là je te sentais près de moi. Ta Sonate est belle au-delà de toute expression, grande, gracieuse, profonde, noble, sublime comme tu l'es. Elle m'a touché au plus profond de moi-même et d'un seul coup, toute la misère de Londres est oubliée."
"Sa musique effrayante à ses débuts pour les timides, est en réalité moins difficile qu'elle n'y paraît" Saint Saens

et quelques citations de Franz Liszt

"Les arts sont le plus sûr moyen de se dérober au monde ; ils sont aussi le plus sûr moyen de s'unir avec lui"
A propos de "années de pèlerinage" : "J'ai essayé de rendre en musique quelques unes de mes sensations les plus fortes, de mes plus vives perceptions ..."
"Supposez un arbre que le vent fait ployer. Entre ses feuilles passent les rayons du soleil et la lumière tremblotante qui en résulte, c'est le rubato"
"L' artiste vit aujourd'hui en dehors de la communauté sociale, car l'élément poétique, c'est à dire l'élément religieux de l'humanité, a disparu des gouvernement modernes. Qu'auraient-ils à faire d'un artiste ou d'un poète, ceux qui croient résoudre le problème de la félécité humaine par l'accroissement illimité de l'industrie et de l'égoïste bien-être" (Lettres d'un bachelier ès musique) .
"Que de fois je me suis senti tout prêt à briser l'instrument infirme qui me sert d'interprète, désespérant de ne jamais rendre la plus minime partie de ce que j'avais éprouvé !" ( Lettres d'un bachelier ès musique)

ACTUALITE : L'année 2011 est l'année du bicentenaire de la naissance de Liszt

Franz Liszt
Jean-Yves Clément
Après avoir découvert les talents de biographe et de poète de l'écrivain, éditeur et directeur artistique Jean-Yves Clément l'année dernière dans deux livres parus à l'occasion du bicentenaire Chopin, ce nouveau livre qui paraît à l'occasion du bicentenaire de la naissance de Franz Liszt permet de découvrir sous un autre angle l'essayiste Jean-Yves Clément qui est aussi créateur des Lisztomanias de Châteauroux et qui a été nommé Commissaire général de l'année Liszt en France. C'est en effet cette fois sous la forme d'un essai à caractère philosophique et musical qu'il défend avec ardeur et force de conviction Franz Liszt le musicien mal-aimé en mettant en lumière les valeurs humaines du compositeur à travers le parcours chronologique de ses compositions. C'est aussi à un voyage à nombreuses étapes thématiques et musicales que Jean-Yves Clément invite le lecteur et si le livre, comme à l'habitude chez l'éditeur Actes Sud , n'est relativement pas très épais (160 pages et une annexe donnant des repères biographiques et discographiques), en regard de la vie du compositeur, il n'en est pas moins riche et en fait très long à lire car Jean-Yves Clément d'une part partage admirablement son amour pour la musique de Liszt et donne très souvent envie d'en arrêter la lecture pour aller écouter les nombreuses oeuvres qu'ils mentionnent, et d'autre part, en nous renvoyant la pensée de Liszt et sa double quête, il nous invite à réfléchir sur et au delà du compositeur lui-même.
Jean-Yves Clément a bien voulu répondre à de nouvelles questions à l'occasion de la publication de ce livre sous-titré "Franz Liszt ou la dispersion magnifique " mais avant celles-ci cet extrait final de son "Preludio" vous permettra de mieux en mesurer le propos...cliquez ici pour lire la suite

Écouter des oeuvres pour piano de Franz Liszt...

La sélection de piano bleu :
Parution 2/2016

Voyage mélodique
Vittorio Forte, piano

Franz Liszt (1811-1886)
Earld Wild(1915-2010)
Transcriptions pour piano
Schubert/Liszt
Mendelssohn/Liszt
Chopin/Liszt
Schumann/Liszt
Rachmaninof/Wild
Gerschwin/ Wild

Après un disque rapprochant des oeuvres de Couperin et Chopin, et ayant pour fil conducteur l'aspect mélancolique de ces deux compositeurs, l'émotion est encore primordiale dans ce nouveau disque du pianiste Vittorio Forte. En effet, celui-ci a choisi d'offrir un voyage mélodique à travers des transcriptions pour piano réalisées par Franz Liszt et Earl Wild, où la rencontre de la poésie et de la musique devient une expérience plus intime , ainsi confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous : "j'aime l'idée qu'un programme soit aussi une façon de livrer un peu de soi, en toute confidence, pour que ceux qui écoutent puissent avoir l'impression de vous connaître un peu mieux."...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits
Des nouveautés paru en septembre/ octobre 2015 à découvrir dans l'actualité avec des extraits et/ou vidéos :

Double jeu
Marie-Josèphe Jude
Michel Béroff

Liszt - Brahms
Alexander Gavrylyuck

Dédicaces
Chopin,Schumann, Liszt
Yves Henry

 


Roger Muraro
Liszt
le piano de demain

et

LISZT PIANO CONCERTOS MALÉDICTION

Alexandre Kantorow, piano
Tapiola Sinfonietta
Jean-Jacques Kantorow, Direction

LISZT, Franz (1811–86)
Concerto pour piano N° 1 en mi bémol
Concerto pour piano et cordes en mi mineur ‘Malédiction’
Concerto pour piano N° 2 en la majeur

Ce disque est le second enregistré par le pianiste Alexandre Kantorow,à seulement... dix-sept ans ! Alors qu'à cet âge peu de pianistes ont déjà eu la chance de jouer avec un orchestre, on se doute qu'avoir un père chef d'orchestre (et violoniste) a du lui ouvrir bien des portes mais encore faut-il avoir un talent à la hauteur, et cet enregistrement nous permet de découvrir un musicien dont on ne soupçonnerait pas l'âge, ce soutien familial s'avère assurément efficace en ce qui le concerne. Si, plus particulièrement pour ce disque, comme l'indique Alexandre Kantorow dans un entretien à lire ci-dessous, leur collaboration n'a en fait eu lieu qu'au terme d'un travail isolé sur les oeuvres, et qu'il est arrivé que chacun défende parfois des points de vue contraire avant de trouver un accord commun, le pianiste montre déjà une maturité et personnalité affirmée .
L'originalité de ce disque réside aussi de la présence le l'oeuvre "Malédiction", dont le titre posthume donné au concerto pour piano et cordes, que Liszt débuta à l'âge de 23 ans, et révisa sept années plus tard, provient de l'une des évocations qu'il écrivit dans le manuscrit dans le premier thème....cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo
paru en février 2013

Franz Liszt
Christus
Nicolas Horvath, piano

Einleitung
Pastorale
Hirtengesang an der Krippe
Die Heiligen Drei Könige
Die Gründung der Kirche
Das Wunder
Tristis est Anima mea
O Filii et Filiæ

Le pianiste Nicolas Horvath, a choisi pour son premier disque d'enregistrer certains mouvements de l'oratorio "Christus" de Liszt écrit pour solistes, choeur, orgue et grand orchestre, dont il existe des versions vocales dans laquelle la partie orchestrale est transcrite pour piano. Liszt a composé cette oeuvre dans la dernière période de sa vie, où il se réfugia dans la foi, et composa des oeuvres religieuses, mais avec cette musique trop en avance sur son temps, l' "Abbé Liszt" sera considéré plus comme un fou qu'un génie et cela même aussi par sa propre fille Cosima. Un jugement qui semble étonnant puisque nombre de spécialistes de Franz Liszt, considère que cet oratorio est, avec la Sonate et la Faust Symphonie, le sommet de son art. Par contre le pianiste Nicolas Horvath s'étonne que malgré l'immense travail du compositeur et la très grande valeur de la transcription de toute la partie orchestrale de Christus, aucun musicologue n'a attribué de numéro de classification différent de l'oeuvre originale hormis pour deux des mouvements édités séparément en tant que pièces pour piano solo du vivant de Liszt puis trois autres par la suite.... Cet enregistrement révèle huit mouvements empruntés à la version vocale de Christus et exécutables au piano sans chanteurs, dont trois sont donc inédits : "Die Gründung der Kirche", "Tristis est Anima mea", "O Filii et Filiæ" ... Soutenu par Leslie Howard, qui a été l'un de ses professeurs et avait enregistré les cinq autres mouvements, Nicolas Horvath, a mené des recherches approfondies qui lui ont permis de retrouver ces trois partitions comme vous pourrez le constater à la lecture de l'entretien ci-dessous...cliquez ici pour lire la suite , écouter un extrait et voir deux vidéos

Liszt voyageur
Bonardi après une lecture de Liszt

Tarentelle (Liszt)
Rhapsodie Espagnole (Liszt)
Nuages Gris (Liszt)
Tombeau de Nuages (Bonardi)
Sonnet 104 (Liszt)
Creusé vers l'étoile (Bonardi)
Vallée d'Obermann (Liszt)
Toute forme change (Bonardi)
Cinq Chants Populaires (Liszt)
Abschied (Liszt)
Der Wanderer (Schubert/Liszt)

Emmanuelle Swiercz, piano

Peut-être vous souvenez-vous du projet de la pianiste Emmanuelle Swiercz et du compositeur Alain Bonardi de réaliser un disque en forme d’hommage à Liszt à l’occasion du bicentenaire de ce compositeur. Au-delà de la commémoration, leur volonté était de s’inspirer des pratiques de réécriture de Liszt en extrapolant à partir de certaines de ses œuvres des prolongements électroniques où s'entremêlent les sonorités originelles et des variations contemporaines. Les internautes étaient appelés à souscrire à ce projet par le site kisskissbankbank. Plus d'une cinquantaine y a souscrit permettant au projet de réussir et ce disque qui vient tout juste de sortir chez le label Intrada après un enregistrement réalisé à l'IRCAM en décembre 2010 est l'heureux aboutissement de ce projet qui a évolué depuis son origine. Aboutissement... Pas tout à fait car une suite est prévue [...]... Patience donc mais ce disque est une étape importante de ce projet ! Le nouveau titre "Liszt voyageur" correspond donc mieux au programme de ce disque puisque Alain Bonardi explique de plus dans le livret que l’ensemble des œuvres de Liszt et de ces pièces s’inscrit dans le thème du voyage : voyage dans l’espace géographique à travers toute l’Europe ; voyage dans le temps, des formes anciennes réactualisées par Liszt aux inspirations contemporaines suscitées par sa musique ; voyage dans l’acoustique du piano et conception de la composition comme déplacement dans l’espace du clavier....cliquez ici pour lire la suite et écouter deux extraits.

Liszt (1811-1886)

Danse macabre d'après Saint Saëns
En rêve
Funérailles
Sonnet de Petrarque 104
Après une lecture de Dante
Impromptu
Nuages gris
Totentanz

Olivier Moulin, piano

Ce disque édité par le label Ameson est le premier disque du pianiste Olivier Moulin lauréat de nombreux concours. Ce n'est pas la première fois qu'il est question de ce pianiste sur pianobleu.com puisque vous aviez pu le découvrir dans la retransmission d'un concert au festival de Radio France et Montpellier Languedoc Roussillon en juillet 2010 et lire dans l'actualité un petit écho de son concert au Théâtre de Cornouaille en décembre 2010... Olivier Moulin s'est déjà produit dans nombreuses salles prestigieuses et de grands festivals internationaux, où il a notamment eu l'occasion de jouer souvent l'un de ses compositeurs de prédilection : Liszt . En cette année de bicentenaire de naissance du compositeur il était donc logique qu'il choisisse de rendre hommage à ce compositeur. Son programme réunit des oeuvres qui montrent l'obsession de la mort chez Liszt ce qui bien que cette année 2011 célèbre sa naissance est aussi une trame logique puisque comme l'indique Bertrand Périer, auteur du livret de cet album : "Toute sa vie Liszt a été hanté par la pensée de mourants et des trépassés, par la vision des catafalques et de l'au-delà".
Autour de ce thème unique Olivier Moulin a réuni quatre oeuvres de grandes envergures et autant de courtes pièces dernières, qui offrent des respirations car elles sont le plus souvent d'un grand lyrisme et moins sombres même si des épisodes de tension y sont aussi présents, et elles ont en fait aussi une variété de couleur, "Nuages gris" tirant au noir puisqu'il finit "au confins du silence et du désespoir".... ...cliquez ici pour lire la suite, voir les vidéos et écouter les extraits

Franz Liszt (1811-1886)
Récital

Après Une Lecture Du Dante
Sonetto 47 Del Petrarca
Vallée D'Obermann
Sonetto 104 Del Petrarca
Ballade N° 2
Sonetto 123 Del Petrarca

Yves Henry, piano

Le pianiste Yves Henry qui a beaucoup participé au bicentenaire de naissance de Chopin l'année dernière et a reçu en octobre 2010 la médaille Gloria Artis de l'état polonais pour sa contribution à l'année Chopin en France, est cette année aussi beaucoup impliqué dans le bicentenaire de naissance de Liszt.
Franz Liszt qu'il a d'ailleurs déjà commencé à célébrer dès le dernier festival de Nohant cet été car il en est désormais le président et la dernière édition de ce festival était sous-titrée "Chopin et Liszt à Nohant" . Bientôt, début novembre 2011, c'est un autre anniversaire, celui des quatre-vingt dix ans de la naissance Cziffra, pianiste disparu renommé précisément aussi pour ses interprétations de Liszt, qui sera aussi l'occasion pour Yves Henry de célébrer encore le compositeur hongrois et vient de paraître récemment ce disque "Récital Franz Liszt " qui a obtenu le "label Année Liszt en France". Celui-ci permet de découvrir, à qui ne peut ce rendre à ces multiples concerts, son talent à partager et faire aimer la musique de Liszt dans un enregistrement conçu comme un récital ... cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait 

Franz Liszt Muza Rubackyté PIANO Concertos et Fantaisie

Il sort ce mois-ci très nombreux disques consacrés à des oeuvres de Liszt ce qui n'est pas surprenant puisque son bicentenaire de naissance a lieu ce mois-ci, précisément le 22 octobre. Il est évidemment difficile de parler de tous et encore plus d'interviewer tous les pianistes qui sortent un disque à cette occasion, mais voici un disque de la pianiste Muzâ Rubackyté - déjà interviewée récemment à l'occasion de la réédition de son disque "Années de pèlerinage " de Liszt( paru chez Lyrincs) - qui sera disponible à partir de vendredi 14 octobre 2011 et dont vous pourrez entendre plus bas dans cette page, avec l'aimable autorisation de son éditeur , le label suisse Doron Music, une oeuvre entière de plus de dix minutes fort peu connue "Fantaisie sur les ruines d'Athènes" (en français), que Liszt commença à écrire à une époque où il était à un tournant de sa vie : en 1848....cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait

 

Odyssey

Frédéric D'Oria-Nicolas, piano

Beethoven
Sonate « Waldstein » n°21 Op. 53
Liszt
Vallée d’Obermann
Wagner/Liszt
Ouverture « Tannhaüser »
Bach/Busoni
Adagio BWV 564
Dans son nouvel album "Odyssey" le pianiste Frédéric D'Oria-Nicolas invite les auditeurs à un voyage fantastique qui aborde tous les grands thèmes du romantisme – la nature, la lumière, la mort, l’amour, le rêve - et est construit autour de Liszt et deux de ces principaux inspirateurs : Beethoven et Wagner. Dans cet objectif, le pianiste a mis en oeuvre de grands moyens afin que ce voyage se déroule dans les meilleurs conditions :  
 -un programme longuement réfléchi débutant par une "Aurore" c'est en effet le second titre donné à la sonate n°21 de Beethoven, dite aussi " Waldstein" du nom de son dédicataire, dont le splendide rondo qui laisse imaginer un éveil progressif est peut-être à l'origine du second titre de cette sonate qui elle-même débute cependant par un premier mouvement allegro dont les premiers accords répétitifs demanderaient plutôt à se réveiller illico presto, peut-être pour faire ses valises et partir en voyage... Et son programme se terminant en douceur avec l'adagio de Bach BWV 564 revu par Busoni. Entre temps il nous transporte dans la "Vallée d'Obermann", par la plus vaste pièce(près de 15 minutes) du premier recueil "Suisse" des années de pèlerinage écrites par Liszt , issue en fait d'un recueil qu'il avait titré des années auparavant "l'album d'un voyageur" et préfacée d'une phrase de Senancourt : "Que veux-je, qui suis-je, que demander à la nature ?"..vaste questionnement de caractère effectivement romantique. Elle est suivi d'une transcription par Liszt d'un opéra de Wagner également très romantique dont l'action se situe près d'Eisenach au début du treizième siècle....cliquez ici pour lire la suite, écouter des extraits et voir une vidéo

NOUVEAU
Paru en 2011

Franz Liszt( 1811-1886)

Après Une Lecture de Dante
Lacrymosa (/Mozart)
Ballade No. 2
Liebeslied (/Schumann)
Mazeppa
Nuages Gris
Standchen (/Schubert)
Funérailles
Isolde's Liebestod (/Wagner)
Lise de la Salle, piano
Depuis sa sortie (fin août) vous aviez sans doute déjà pu découvrir dans cette page sur la pianiste Lise de la Salle des extraits et la vidéo présentant son nouveau disque qu'elle consacre cette fois à Liszt. C'est un compositeur dont elle a déjà enregistré des oeuvres sur deux de ces précédents disques, l'un avec son premier concerto face à deux autres premiers concertos d'autres compositeurs (Chostakovith et Prokofiev), et l'autre couplé avec Bach, comportant notamment des transcriptions.
Comme vous pouvez le voir par la liste des oeuvres de ce nouveau disque, Lise de la Salle a de nouveau choisi d'incorporer dans son programme, quatre transcriptions de Liszt, chacune de différents compositeurs : Mozart, Schumann, Schubert et Wagner, des oeuvres qui témoignent des qualités de transcripteur de Liszt dans des sources d'inspiration très variées, mais aussi de la générosité de Liszt mise au service d'une émotion nourrie de tendresse et fragilité, qualités que Lise de la Salle tient pour plus essentielles que la virtuosité plus réputée du compositeur/pianiste, ainsi en fait-elle part à l'occasion d'un nouvel échange à l'occasion de la sortie de ce disque.
La virtuosité est cependant aussi très présente dans ce disque...cliquez ici pour lire la suite, écouter des extraits et voir une vidéo

Franz Liszt (1811-1886)

Rhapsodie hongroise n°15
Liebestraume, nocturne n°3
La Danza (Tarantella napoletana, d'après Rossini)
Liebesträume, nocturne n°2
Valse -Impromptu
O ! du mein holder Abenstern(extrait de Tannhaäuser de Wagner)
Isoldes Liebestod(extrait de Tristan et Isolde de Wagner)
Consolation n°3
Venezia e Napoli ( supplément aux années de pèlerinage ) :
   Gondoleria
   Canzone
   Tarentella

Tristan Pfaff, piano

Le pianiste Tristan Pfaff dans son premier disque paru il y a environ deux ans avait notamment mis au programme de celui-ci une transcription par Arcadi Volodos de la Rhapsodie hongroise n°13 de Franz Liszt , ce nouveau disque, publié par le label Aparté et labellisé disque officiel de l'année Liszt 2011, débute par une autre Rhapsodie de Liszt dans un arrangement de Vladimir Horowitz cette fois. Liszt fut d'ailleurs lui-même outre un compositeur génial le transcripteur de nombreuses oeuvres symphoniques, d'Opéra et de lieder, portant ainsi au-delà des frontières ce qu'il avait pu entendre. [...]
La simple lecture de la liste des oeuvres de cet enregistrement, aux multiples langages, laisse déjà imaginer une partie de l'étendue de son inspiration. Tristan Pfaff a conçu cet album dans l'esprit d'un récital (ou "soliloque" selon l'expression de Liszt) et choisi de jouer celles-ci pour la simple raison qu'il les aime, explique-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien. Un plaisir évident comme on peut le voir grâce à deux extraits vidéos très récemment enregistrés, un plaisir qu'il communiquera à ses auditeurs, qu'ils découvrent ou non Liszt à l'occasion du bicentenaire de sa naissance, peut-être cela donnera envie encore à certains d'entre eux aussi de partager cette musique en la transcrivant à leur tour comme l'a fait Volodos mais on devine bien que cela est loin d'être facile. Liszt, s'il eût été immortel, aurait encore peut-être lui-même repris certaines de ses propres oeuvres comme il le fit souvent. Franz Liszt les prolongea aussi parfois ainsi "Venezia e napoli" a été ajouté en complément à sa " deuxième année de pélérinage" et comportait quatre pièces dans une première version parue en 1840 mais en 1859 Liszt ne conserva que deux d'entre elles avec des modifications(Gondoleria et Tarentella) et en ajouta une nouvelle : "Canzone", cette dernière n'est peut-être pas la plus réussie des trois mais les deux autres sont vraiment magnifiques. Autre très bel exemple de reprise par Franz Liszt lui-même : celle de l'extrait que vous pourrez également écouter : "Valse-Impromptu", publiée en 1852,qui est une version développée de sa "Valse favorite"composée en 1842,résultat d'un travail très minutieux, certains musicologues la considère comme un objet d'art, Tristan Pfaff nous permet ici d'admirer toutes les facettes contrastées de cette pièce comme de toutes celles de l'ensemble de son programme réalisé avec un art de l'équilibre nous offrant de Liszt un beau portrait de pianiste virtuose mais aussi de poète.... cliquez ici pour lire la suite ,écouter un extrait et voir deux vidéos

Robert Schumann(1810-1856)
Introduction et allegro appassionato en sol majeur opus 92
Concerto pour piano et orchestre en la mineur opus 54

Franz Liszt(1811-1886)
Concerto pour piano et orchestre n°2 en la majeur

Etsuko Hirose, piano
Orchestre de Pau Pays de Béarn
Fayçal Karaoui, direction

La pianiste Etsuko Hirose qui a joué à l'âge de six ans seulement le Concerto pour piano n°26 de Mozart et qui après des études au CNSMD de Paris, a été lauréate de plusieurs concours(voir plus bas sa biographie) , a eu , explique-t-elle en préambule de ce disque, la joie de rencontrer Faycal Karaoui et l'Orchestre de Pau Pays de Béarn en mars 2010 lorsqu'elle a du interpréter à la place de Nelson Freire le concerto de Schumann. Cet enregistrement live où l'on retrouve ce concerto de Schumann a été effectué quelques mois plus tard, en novembre 2010 et regroupe ce concerto avec une autre oeuvre concertante de ce même compositeur et le plus célèbre des deux concertos composés par Liszt, dont tout le monde sait désormais que l'on célèbre le bicentenaire de naissance cette année. Ce disque a d'ailleurs obtenu le label "Liszt 2011"..cliquez ici pour lire la suite
Disque du moment

FRANZ LISZT
Harmonies poétiques et religieuses
Sonate en si mineur
François-Frédéric GUY, piano
2 CD

Le pianiste François-Frédéric Guy dont on attendait l'enregistrement de l'intégrale des sonates de Beethoven qu'il a déjà donné plusieurs fois en concerts avait aussi à coeur d'enregistrer un album pour le bicentenaire de Liszt, un compositeur qui tient également une place essentielle dans son répertoire depuis nombreuses années puisqu'on avait déjà pu le voir dans ce même programme dans un DVD enregistré à la Roque d'Anthéron en 2003. Zig Zag Territoires, avec qui il commence une collaboration, lui a offert la chance de réaliser ce double disques d'oeuvres dont il a pu faire mûrir son interprétation depuis des années, avant de réaliser avec ce label l'intégrale des sonates de Beethoven dont le premier volume sortira cet automne.
Des projets qui en fait ne sont pas si éloignés puisque la sonate en si mineur constitue en effet pour François-Frédéric Guy le sommet de l'oeuvre de Franz Liszt et la seule sonate pour piano digne de succéder à la «Hammerklavier» de Beethoven qu'il a aussi déjà enregistrée deux fois. Cette sonate n'est pas construite comme une sonate classique les mouvements s'enchaînant comme un grand ensemble. Vous pourrez en écouter un extrait plus bas dans cette page, extrait dont l'extraordinaire tension vous donnera certainement envie d'entendre la suite car c'est là sans doute un des talents acquis par le pianiste au fil de ses années de travail : parvenir à nous raconter cette histoire, qu'il conçoit comme un flash back, de façon extrêmement captivante tout au long de cette oeuvre gigantesque(plus de 30 minutes)....cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait

Franz Liszt
Années de Pèlerinage

Première année : Suisse
Deuxième année : Italie
Troisième année : Rome

MUZA Rubackyté, piano

Paru en 2004
Ré-édition en 2011

Interviewée l'année dernière lors de la sortie d'un disque d'une oeuvre de Beethoven la pianiste MUZA Rubackyté avait indiqué qu'elle était d'abord Lisztienne : "C'est à l'âge de 10 ans que j'ai joué mon premier Liszt -Rhapsodie hongroise N°6. Et j'ai jamais pu me séparer de ce compositeur. C'est cette générosité, cette immense gamme de sentiments, cette franchise, cette sincérité qui me séduisent chez Liszt. L'homme hors du commun, d'une ouverture d'esprit immense, romantique jusqu'au bout des pensées." , aussi ne faut-il pas s'étonner qu'en cette année de bicentenaire de la naissance du compositeur elle soit grandement impliquée dans sa célébration.Ainsi MUZA Rubackyté se produira durant toute l'année 2011 sur les plus prestigieuses scènes parisiennes (salle Gaveau à Paris le 11 mars, Opéra Bastille le 4 juin) et dans de nombreux festivals en France et à l'étranger. Les publics de très nombreux pays l'accueilleront, sur plusieurs continents. Le label Lyrinx a décidé de ré-éditer ce coffret de trois CD de son enregistrement d'une oeuvre essentielle de ce compositeur : Années de pélerinage, vaste journal de voyage en musique dont la composition s'étend sur une quarantaine d'années(1836-1887) dans lequel Liszt exprime sa recherche d'absolu , dans l'amour et dans l'art auprès de Marie d'Agoult puis en Dieu auprès de Carolyne Wittgenstein. Un programme que MUZA Rubackyté aura d'ailleurs l'occasion de jouer de nouveau puisque que pour certaines manifestations du bicentenaire elle interprètera l'intégrale des Années de Pèlerinage en trois concerts successifs en une seule journée. Ce qu'elle a d'ailleurs eu déjà l'occasion de réaliser... Cet enregistrement a récemment été choisi par un jury de spécialistes sur une radio, il est donc à (re)découvrir pour plonger dans l'univers de Liszt...cliquez ici pour lire la suite dont une nouvelle interview de MUZA Rubackyté et écouter un extrait
Paru en janvier 2011

Franz Liszt

Sonate en si mineur
Ballade n°2
Après une lecture de Dante

Claire-Marie Le Guay, piano

L'illustration du disque n'est guère attractive mais fiez vous plus à son titre"Vertiges" qu'à cette froide photographie singulièrement retouchée pour avoir une idée de ce nouveau disque de la pianiste Claire-Marie Le Guay qui pour célébrer le bicentenaire de la naissance du compositeur avec lequel elle s'est fait connaître à ses débuts par l'enregistrement des « 12 Etudes d'exécution transcendantes » en 1996, s'est confirmé par une excellente interprète en 2003 par un disque regroupant le concerto n°2 et les splendides - et tout autant vertigineuses légendes.
Son nouveau disque à effectivement matière à donner le vertige avec trois longues pièces dont la colossale sonate en si mineur qui avait du attendre cinquante années avant de rencontrer les faveurs du public, gageons que l'interprétation de Claire Marie Le Guay ira droit au coeur des auditeurs car Liszt était un précurseur en son temps et la pianiste qui défend également admirablement les compositeurs contemporains offre une interprétation sublimant la modernité des pièces qu'elle a choisies... finalement la froide pochette illustre peut-être très bien l'enregistrement car elle est aussi très moderne, mais la musique n'est pas froide et frôle même les feux de l'enfer !...cliquez ici pour lire la suite et en découvrir des extraits

Disque du moment
en janvier 2011

Smetana Piano Trio - Liszt Elegies
Trio Wanderer

Franz Liszt (1811-1886)
Tristia, transcription de la Vallée d'Obermann pour piano, violon et violoncelle
Die Zelle in Nonnenwerth pour violon et piano
Romance Oubliée, pour piano et violon
Elégie n°1, pour violoncelle et piano
Elégie n°2, pour violon et piano
La lugubre gondole( "Elégie n°3) pour violoncelle et piano
Bedrich Smetana (1824-1884)
Trio pour piano, violon et violoncelle op.15
Jean-Marc Philips Varjabédian, violon
Raphaël Pidoux, violoncelle
Vincent Coq, piano
Le Trio Wanderer se place dans le registre élégiaque afin de nous faire découvrir la musique de chambre de Franz Liszt, ce qui peut certes paraître une musique un peu... triste alors que débutent les festivités du bicentenaire du compositeur mais registre dans lequel celui-ci a composé ses plus belles oeuvres de musique de chambre, comme l'explique le pianiste Vincent Coq à l'occasion d'un nouvel entretien pour la sortie de ce disque. Les oeuvres de musique de chambre de Liszt sont d'ailleurs relativement rares en comparaison au nombre d'oeuvres pour piano seul et le Trio Wanderer a choisi de l'associer avec un compositeur qui s'exprime aussi magnifiquement dans ce registre élégiaque et dont d'ailleurs Liszt fût le seul à admirer le trio op.15 ce que l'on a peine à croire aujourd'hui...... cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo.
Paru en janvier 2011

Berlioz / Liszt
Symphonie fantastique
Roger Muraro , piano

Le pianiste Roger Muraro célèbre l'année du bicentenaire de Liszt avec la sortie de ce disque à paraître le 17 janvier et un concert, avec également au programme Berlioz/ Liszt, à Paris le 10 février .
Œuvre rare en concert comme en disque, la « Symphonie fantastique » de Berlioz, transcrite au piano par Franz Liszt fait partie de ces partitions parmi les plus complexes du point de vue technique et les plus riches en sonorités. Dans son nouvel opus, Roger Muraro relève le défi et nous offre une étonnante leçon de piano en déployant un jeu sonore à la fois puissant et visuel annonce le label Decca dans un communiqué.
" Cela a été un travail passionnant" déclare le pianiste dans la vidéo du making off ajoutant : "La motivation musicale est tellement forte que l'on prend tous les risques" et en même temps il trouve amusant de jouer cette symphonie parce que le pianiste est né à 40 kilomètres de l'endroit où Berlioz lui-même est né et a vécu sur la Côte Saint André.
En complément de ce programme, les trois extraits des Années de pèlerinage (la Suisse) retenus par Roger Muraro sont une évocation très forte d’impressions visuelles et sonores chères au compositeur : Chapelle de Guillaume Tell, Au bord d'une source, Vallée d'Obermann... cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo
Paru en novembre 2010

Brigitte Engerer :
Franz Liszt "Harmonies poétiques et religieuses"

"Avec les Années de pèlerinage, les Harmonies poétiques et religieuses sont le plus important cycle composé par Liszt pour le piano. Elles dévoilent sa dimension mystique, à la fois poétique et religieuse, sous le signe de la poésie universelle de Lamartine. Liszt transpose ses vers en musique dans un cycle glorieux et intimiste, tourmenté et apaisé, servi ici par la vision humaniste de Brigitte Engerer."
Les 10 pièces sont en effet inspirées plus ou moins directement des poèmes de Lamartine, certaines sont accompagnées de vers et reprennent des titres des poèmes : "Invocation" "Bénédiction dans la solitude" "pensée des morts" "hymne de l'enfant à son réveil"
Je vous invite à écouter, avec l'aimable autorisation du label Mirare, "Andante Lacrimoso, qui est précédé de cet épitaphe :
" Tombez, larmes silencieuses,
sur une terre sans pitié ;
Non plus entre des mains pieuses ,
Ni sur le sein de l'amitié !
Tombez comme une aride pluie
Qui rejaillit sur le rocher,
Que nul rayon du ciel n'essuie,
Que nul souffle ne vient sécher.
A la main droite, le thème à contretemps de cet Andante Lacrimoso explique Nicolas Dufetel auteur du livret, semble tomber comme des perles de larmes évoquant celle du poème en épithaphe... effectivement très émouvant ...écoutez !

ce disque est disponible depuis sur fnac.com mais je ne l'ai pas trouvé sur amazon pour le moment..cliquez icipour vous le procurer
Toujours dans le cadre de l'année Liszt : sont parus très récemment ou à paraitre sous quelques jours cliquez sur les images de chacun de ces disques pour en savoir plus


Liszt
années de pèlerinage
Bertrand Chamayou

Liszt
Nikolaï Lugansky

Ré-édition
nouveau label
Liszt
Guillaume Coppola

Berg, Wagner et Scriabine ,Liszt
Pierre Laurent Aimard

Liszt
Nicolas Stavy
Autres disques sélectionnés les années précédentes :

Franz Liszt(1811-1886)

Liebestraum n°3 (Rêve d'amour)
La Valse de l'opéra Faust de Gounod
Nuages Gris
Valse-impromptu
Sonnet de Pétrarque n°104
Consolation n°3
Les Réminiscences de Don Juan d'après l'Opéra de Mozart
Harmonies du soir
Frühlingsglaube d'après Schubert

Jean Muller , piano

En janvier 2005, il avait pu vous être présenté dans l'actualité de pianobleu.com un disque du pianiste Jean Muller comportant des oeuvres de Liszt couplées avec celles d'autres compositeurs(voir ici ) qui permettait déjà de mesurer à la fois les grandes qualités pianistiques et le jeu poétique de cet interprète, il revient ici avec un nouvel enregistrement consacré cette fois uniquement à Franz Liszt dans un programme exaltant le grand lyrisme de oeuvres de ce compositeur.

Ainsi il débute son programme par le Liebestraum n°3 que vous pourrez entendre plus bas dans cette page qui, explique-t-il, était à l'origine une pièce pour piano et voix, et il a choisi nombreuses autres pièces qui sont aussi des transcriptions d'oeuvres vocales. La sélection qu'il a faite, mûrie au fil de concerts qu'il a pu donner, se révèle assurément un très bon choix car ce programme s'avère en fait très varié. Entre les séductrices et démoniaques transcriptions d'Opéra et le mélancolique "Sonnet de Pétrarque" ou la sereine "Consolation", c'est un monde de sentiments très opposés que le pianiste nous fait partager dans une interprétation tantôt éblouissante tantôt émouvante. Si Franz Liszt n'avait que onze ans lorsqu'il donna son premier concert public , le pianiste Jean Muller a été encore plus précoce : dès l'âge de huit ans il a créé en public une œuvre de son compatriote luxembourgeois Alexander Mullenbach lors d'un concert de gala ...nul doute qu'il lui reste de cette première expérience le goût pour faire passer l'émotion dans la musique et le chant contrasté et expressif de son piano parvient ici merveilleusement à captiver l'auditeur.

Jean Muller a bien voulu répondre à quelques questions pour présenter son disque...cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait

Franz Liszt

Un portrait

La Danza - Tarantella napoletana
Funérailles
Bagatelle sans tonalité
Saint-François de Paule marchant sur les flots
Consolations (six pièces)
Vallée d'Obermann
Lieberstraum - Nocturne n°3
Rhapsodie hongroise n°2

Guillaume Coppola, piano

IInterviewé en avril 2006, peu de temps après l'édition par la revue Classica d'un "CD Découverte" comportant son enregistrement d'oeuvres de Chopin, Schubert, Scriabine, Debussy et Liszt, le jeune pianiste Guillaume Coppola confiait : "J'ai toujours eu une fascination pour Franz Liszt, autant pour l'homme que pour le pianiste ou le compositeur, et j'admire sa capacité à mettre en scène la musique, la dramaturgie de son oeuvre, et la grande variété de sentiments humains qu'il explore."....aussi ne faut-il pas être trop surpris que pour son premier disque commercialisé( Label Calliope) il ait précisément choisi de dresser un portrait musical de ce compositeur complexe qui lui permet d'alterner les climats.
Ce CD découverte comportait l'oeuvre "Funérailles" que l'on retrouve ici dans une interprétation plus mûrie, et Guillaume Coppola aurait bien tort de se priver de dire en quoi son jeu a évolué(cf. le nouvel interview ci-dessous) car l'analyse qu'il en fait est fort juste et lucide. Faire le portrait, tout comme l'évaluation, d'une personne autre que soi-même est aussi une chose difficile, et en partie subjective, heureusement il ne s'est donc pas privé non plus de le concrétiser en musique. Il est bien naturel que Guillaume Coppola en réalisant ce portrait de Liszt y ait mis une part de lui-même tant dans le programme qu'il a choisi que dans son interprétation sobre privilégiant la beauté du son et le discours à la prouesse technique. Ainsi son propre portrait, les yeux baissés, de la photographie du disque semble judicieusement choisi, en accord avec cette interprétation...
Oui faire le portrait d'un compositeur tel que Liszt était un pari osé, et Guillaume Coppola offre ici une représentation qui n'a rien d'une caricature mais est le reflet fidèle de multiples facettes d'un homme complexe certes mais attachant. ..cliquez ici pour lire son interview et écouter un extrait

Franz Liszt
Paraphrases d'opéras de Bellini et Verdi
Giovanni Bellucci

Réminiscences de Norma
Grosse Concert-Fantasie aus der Oper Sonnanbula
Don Carlos : coro di festa e marcia funebre
Aida : Danza sacra e Duetto finale
Miserere aus Trovatore
Rigoletto, Konzert-P-Paraphrase
Franz Liszt a consacré plus de la moitié de son activité musicale à des oeuvres d'autres compositeurs, il a au total écrit plus de trois cent cinquante paraphrases, transcriptions et adaptations, sauvant et soutenant ainsi des oeuvres de l'oubli. Alors que l'on a déjà pu découvrir le talent du pianiste Giovanni Bellucci dans les transcriptions des symphonies de Beethoven par Liszt, c'est cette fois-ci des paraphrases d'opéras de Bellini et Verdi que ce même pianiste nous permet de découvrir dans cet enregistrement paru en 2000 , aujourd'hui réédité par le label Lontano. Il faut dire que peu d'interprètes se risquent à ces oeuvres d'une très grande virtuosité. Selon Martin Kalneker, auteur du livret de cet album :" La paraphrase marque chez Liszt le point d'équilibre exact entre l'altruisme du passeur ( du "promoteur", comme on dirait de nos jours), d'une sensibilité pour ce qui est dans l'air du temps , et un narcissisme certain. Car si Liszt met son talent au service des autres( de leur mélodies très exactement), il verrouille en même temps cette générosité, puisque ces transcriptions sont presque inexécutables par d'autres pianistes que lui ". Il est vrai que l'écoute de ses œuvres dont Giovanni Bellucci offre une interprétation éblouissante laissent deviner leur difficulté d'exécution, mais surtout nourrit grandement notre imagination par leurs atmosphères contrastées dont ce talentueux interprète exalte merveilleusement les différentes couleurs. Celui-ci a bien voulu répondre à quelques questions pour présenter ce disque...cliquez ici pour lire la suite, en écouter un extrait et voir deux vidéos

Liszt
Harmonies Poétiques et Religieuses
Rêves d'amour
Ballade n°2 en si mineur
Romance,"O pourquoi donc"
Romance oubliée
Pascal Amoyel

Après un très remarquable double album des Nocturnes de Chopin, qui a contribué à sa Victoire de la musique "Révélation soliste" en 2005, et après un disque de l'intégrale des Poèmes de Scriabine, Pascal Amoyel revient encore avec un répertoire que l'on peut qualifier de "tailler sur mesure" quand on a pu mesurer son talent exceptionnel dans ses interprétations profondes et poétiques, et sachant que Liszt est un de ses compositeurs de prédilection. Nul n'est besoin de vous convaincre que ce nouvel album est à ajouter sans hésitation aux côtés des précédents, son interprétation de Funérailles, la pièce la plus jouée de ce recueil par nombreux pianistes, est assurément des plus prenantes jamais entendues. Pour parvenir à ce résultat ne pas la séparer des autres pièces du recueil "Harmonies Poétiques et Religieuses"était sans doute aussi un choix fort judicieux.... Pascal Amoyel a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et en écouter une pièce
Deux pièces
en écoute

Marylin Frascone Franz Liszt

Marylin Frascone dont le premier disque paru en 2002 comportait déjà une oeuvre de Franz Liszt (La Sonate en si mineur) , et avait reçu les éloges de la presse, vient de sortir un troisième disque, après un disque Rachmaninov en 2005, consacré cette fois dans son intégralité à des oeuvres de Franz Liszt. Elle a bien voulu répondre à quelques questions permettant de mieux comprendre son attachement à ce compositeur mais sans doute ce mot est-il mal choisi car c'est la liberté qu'il lui offre que la jeune pianiste semble avant tout apprécier...cliquez ici pour lire la suite et en écouter deux pièces
Une pièce en écoute

Liszt The Inventor Véronique Bonnecaze

Les Années de Pélerinage :
Après une lecture de Dante, Italy, Sonata quasi una fantasia
La Vallée D'Obermann , Switzerland
Etudes Transcendantes n°10 et n°12 (Chasse-Neige)
Harmonies poétiques et religieuses : Funérailles
Paraphrases : Tristan et Isolde - Liebestod (Wagner), Miserere du Trovatore (Verdi), Faust-Waltz (Gounod)

Après avoir enregistré un disque Chopin, Véronique Bonnecaze, lauréate et finaliste de plusieurs concours internationaux de piano, choisit, pour son second disque récemment sorti, un autre compositeur romantique qui fait également parti de son répertoire de prédilection : Liszt . Elle a bien voulu répondre à quelques questions pour présenter ce disque, dans toutes ses réponses transperce avant tout son plaisir à jouer et partager ces oeuvres...cliquez ici pour lire la suite et en écouter une pièce

Bertrand Chamayou Etudes d'exécution transcendante de Liszt

Le pianiste Bertrand Chamayou, qui a obtenu en début d'année 2006 une Victoire de la musique "Révélation soliste instrumental" , avait depuis un certain temps déjà l'envie d'enregistrer "Les Etudes d'exécution transcendante" de Franz Liszt, pour l'avoir commencé à jouer depuis 2003 et donné en concert plus d'une quarantaine de fois depuis et c'est précisément lors d'un de ses récents concerts, à Lyon, que cet enregistrement a pu être réalisé.
Si ce disque lui semble, selon ses propos reportés dans le livret, "l'issue naturelle" de ce travail, il ne le considère pas comme un aboutissement mais une "étape ou point d'orgue" selon ses propos rapportés dans le livret, et il n'exclut pas d'y revenir...
Franz Liszt aussi n'a pas considéré sa première édition des études comme un aboutissement puisqu'il est revenu plusieurs fois à l'ouvrage pour arriver à la version finale de ses études : il lui aura en effet fallu plus d'un quart de siècle pour en donner cette version finale....cliquez ici pour lire la suite
Nouveau
10/06

Franz Liszt
Les Oeuvres pour piano - Coffret
György Cziffra

Ce coffret de cinq disques sorti récemment dans la collection réédition du label EMI au prix de 14.99 euros seulement est à ne pas manquer : György Cziffra est l'un des interprètes de référence des oeuvres de Franz Liszt.
cliquez sur l'image pour écouter et/vous procurer ce coffret

Lovro Pogorelich
Liszt

Wouah(orthographe non certifiée..)...c'est l'exclamation qu'on ne peut retenir à l'écoute du Liszt de Lovro Pogorelich... comme le dit le texte de présentation inscrit sur le boitier du disque : " Le croate Lovro Pogorelich laisse rarement indifférent"...certes non, à moins d'être complétement sourd nul ne peut rester indifférent à une telle passion, son jeu vif et puissant à de quoi remuer les tripes. La main gauche particulièrement ferme maintient toujours une grande tension....cliquez ici pour lire la suite

David Fray
Schubert
Liszt

Si Schubert, parait-il s'est exclamé " Quel est le c.. qui a écrit aussi mal cette pièce pour piano ?" parce que cette pièce exigeait une telle virtuosité qu'il n'arrivait pas à l'interpréter idéalement, son contemporain Franz Liszt y perçu toutes les qualités de son compositeur comme dans nombreuses autres pièces de Schubert.
Ainsi dans une récente réédition commune des livres "Liszt transcripteur " et "Schubert et l'infini", l'auteur Jacques Drillon indique dans la préface : " On sait que Liszt est un continuateur de Schubert ; que son langage harmonique lui doit beaucoup ; qu'il a trouvé dans la Wanderer- Fantasie l'idée formelle de la sonate ; qu'il a aimé plus que personne au monde et transcrit avec ferveur, générosité, imagination, savoir-faire -qualités qui vont rarement ensemble." Effectivement Franz Liszt s'est servi de cette oeuvre à nombreux titres : outre s'être, selon nombreux musicologues, inspiré de sa forme pour sa propre sonate en si mineur quelques années plus tard, il l'a inscrit très tôt à son répertoire, s'en faisant un indéfectible interprète, et il en a fait une transcription pour piano et orchestre...cliquez ici pour lire la suite
Franz Liszt - Romain Herve

Franz Liszt
Oeuvres pour piano
Variations"Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen"
Les 2 Légendes - Venezia e Napoli - Harmonies du soir - Rhapsodie hongroise N°6
Romain Hervé

Ecrites par Franz Liszt alors qu'il venait de perdre sa fille Blandine âgé de 27 ans, les variations "Weinen, Klagen, Sorgen, Zagen"( Pleurer, gémir, se tourmenter, désespérer) sont un véritable orage de douleur dont Romain Hervé nous fait partager tous les états avec une énergie et virtuosité technique, tant dans la traduction des cris de désespoirs que celle de la sérénité retrouvée. Ces différentes couleurs se retrouvent avec autant de nuances contrastées, alliant puissance et légèreté du toucher, dans les deux légendes Saint François d'Assise prêchant aux oiseaux et Saint François de Paule marchant sur les flots. Dans le triptyque "Venezia e Napoli" la fluidité du jeu de Romain Hervé y est aussi remarquable, et l'interprétation plus poétique. Le programme se termine par Les "Harmonies du soir", et la 6ème Rhapsodie Hongroise, déjà présente sur le disque "Les découvertes Classica" enregistré par Romain Hervé en 2003, avec ici une sonorité beaucoup plus belle et claire, qui permet d'apprécier à sa juste valeur le talent du jeune pianiste. Ce disque a obtenu un R10 du magazine Classica/Répertoire, le coup de coeur de la revue pianiste et le Chopin 5 diapasons et 4 étoiles du Monde la Musique
Pour vous procurer ce disque cliquez sur l'image.



Franz Liszt - Nicholas Angelich

Franz Liszt
Les Années de Pèlerinage
intégrale (3 CD )
Nicholas Angelich

Ce disque a été la "sélection disque classique du mois de mars 2004" . Il correspond à une oeuvre très difficile à jouer (peu d'interprètes l'ont enregistrée), mais aussi difficile à écouter. Le cycle complet "Les années de pèlerinage" de Franz Liszt, exige en effet une très grande disponibilité d'écoute non seulement parce qu'il est très long (plus de trois heures) mais parce que son langage poétique embarque l'auditeur dans un voyage émotionnel très intense. Dans l'avant-propos de la première édition de sesoeuvres, Liszt indiqua qu'il ne s'adressait pas à la foule mais à quelques uns, ambitionnant non le succès mais le suffrage du petit nombre de ceux qui conçoivent pour l'art une destination autre que celle d'amuser les heures vaines, et lui demandent autre chose que la futile distraction d'un amusement passager... Certes cette oeuvre n'est pas un amusement, mais celui-ci n'est pas , fort heureusement, le seul à être source de succès !
Nicholas Angelich joue régulièrement ce cycle complet des "Années de pèlerinage" de Franz Liszt et en est actuellement reconnu comme l'un des meilleurs interprètes. Ce coffret comblera sûrement les chanceux(ses) qui ont pu apprécier Nicholas Angelich en concert et ceux(et celles) qui auraient bien aimé l'entendre ... pour partager une autre perception que celle de Lazar Berman par exemple.
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce disque auprès de la Fnac ou bien cliquez ici pour vous le procurer chez amazon, désormais vous pouvez choisir selon vos habitudes et préférences !

 

Franz Liszt - Claudio Arrau

Franz Liszt
Les oeuvres pour piano
Claudio Arrau
Enregistrements de 1969 à 1989

Claudio Arrau est aussi un des interprètes de Liszt, de référence.
Ce coffret de 6 disques pour le petit prix de 61,44 euros est à ajouter à votre discothèque.
Diapason réédition (2003) ; Choc du Monde de la Musique (2003) ; Recommandé par Classica ; Recommandé par Répertoire (2003)


Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et vous procurer ce coffret
Duchable FR - Franz Liszt

Franz Liszt
Etudes d'exécution transcendante
12 - Légendes 2
François René Duchable

Iinterprétation très virtuose de François René Duchable
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits
Claire Marie Le Guay - Franz Liszt

Franz Liszt
Concertos pour piano et Légendes
Claire-Marie Le Guay
Orchestre Philharmonique de Liège sous la direction de Louis Langrée

Claire-Marie Le Guay revient ici avec bonheur à Liszt .
"Pour son premier disque avec orchestre, la jeune pianiste française frappe haut" (Classica)
"Claire-Marie Le Guay confirme ici qu'elle entretient de profondes affinités avec Liszt" (Pianiste-Le magazine)
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et vous procurer ce disque

Pour écouter les autres disques de Franz Liszt ... cliquez ici

En savoir plus sur Franz Liszt ...

Nouveau DVD:

 

Liszt Film documentaire et Barenboim joue Liszt PIANO

Alors que se termine bientôt l'année du bicentenaire de naissance de Liszt le label Euroarts sort deux DVD : un documentaire réalisé dans le cadre de ce bicentenaire titré " Les années de Pélerinage" qui sous le nom de sa monumentale oeuvre de trois recueils s'attache à retracer en fait la vie du compositeur en l'éclairant de nombreux témoignages, et un DVD de l'enregistrement par le pianiste Daniel Barenboim de plusieurs oeuvres pour piano de Liszt réalisé en 1985 probablement à l'occasion d'un autre anniversaire celui de la mort de Liszt presque 100 ans auparavant en 1886. Réalisé par un italien Angelo Bozzolini, le film documentaire s'attache à retracer la vie extraordinaire et mouvementée du grand compositeur hongrois, en soulignant plus particulièrement son rapport avec l'Italie, son art et sa culture. Bien que l'ensemble de sa vie est retracée, et qu'il débute d'ailleurs à Paris où Liszt a connu un grand succès, pour revenir à son enfance puis à l'ensemble de sa vie, une attention particulière est en effet accordée à sa première visite en Italie (1837-1839), quand Liszt a conçu une grande partie de ses compositions les plus importantes...cliquez ici pour lire la suite
 
 
 
Pour changer de Chopin...
Liszt Virtuose subversif

Bruno Moysan
L'éditeur Symétrie vient de publier l’ouvrage intitulé Liszt, virtuose subversif de Bruno Moysan. À travers un moment d’une carrière – les années 1830-1848 – et un genre musical – la fantaisie –, Bruno Moysan envisage Liszt virtuose comme acteur clef dans la construction de l’image de l’artiste romantique. L’étude croisée des œuvres et des mœurs, menée par un spécialiste des rapports entre la musique et la politique, rend compte, au mieux, de ce qu’a été le romantisme. Il ne s’agissait pas simplement d’un parti pris esthétique, mais bien de l’utilisation du champ artistique comme tremplin vers le champ social. Liszt, le premier, est parvenu à rivaliser avec le poète comme prophète des temps à venir : il a su placer le musicien, aux côtés de l’écrivain, à l’avant-garde de la société.(Présentation de l'éditeur)
Un livre très copieux de 304 pages denses en information comme toujours chez cet éditeur...dont vous pouvez voir un extrait en cliquant ici(fichier pdf)
Cliquez sur l'image ci-dessus pour vous le procurer

Franz Liszt
Un saltimbanque en province
Nicolas Dufetel
et
Malou Haine

Sous une couverture illustrée de la caricature par Maurice Sand de sa mère "bien étonnée d'entendre Liszt" selon ses mots figurant sur le dessin, se cache non pas un livre pour enfant ni un roman mais dix-sept études et une introduction rédigées par une quinzaine de personnes, toutes professeurs ou chargé(e)s de recherche en musicologie, spécialistes de Liszt et de la vie musicale au XIX é siècle. Nicolas Dufetel et Malou Haine, également rédacteurs, ont assuré la direction scientifique de l'ouvrage paru aux éditions Symétrie.
Ce recueil fait suite au colloque «Liszt à Angers», dont les communications ont été consacrées à deux aspects des concerts de Liszt en tant que pianiste en province française : l'examen de ses prestations d'un point de vue historique, et l'étude du phénomène virtuose lisztien....cliquez ici pour lire la suite
Paru en 09/2007

La mort de Franz Liszt
Alan Walker

Le journal de Lina Schmalhausen concernant les derniers jours de Franz Liszt à Bayreuth, par sa sincérité et sa simplicité ingénue, dépasse le cadre du milieu musical et nous fait pénétrer de plain-pied dans un drame humain dont l’amplitude est insoupçonnable en ce qui concerne un homme qui fut adulé dans toute l’Europe pour son génie et sa virtuosité. La simplicité même de l’écriture de Lina Schmalhausen, l’absence de tout pathos, la franchise de l’expression font de ce texte un document passionnant à lire et une révélation qui laisse sceptique quant aux relations entre des êtres qui pourtant appartiennent à l’élite créatrice la plus respectée. (Présentation de l'éditeur)
cliquez sur l'image pour vous le procurer(fnac) ou cliquez ici (amazon)
Liszt transcripteur
Suivi de Schubert et l'infini
Jacques Drillon
Ce livre est la réunion de deux ouvrages déjà parus en 1986 et 1988. Ces ouvrages répondent tout deux à une question dont le premier mot est significatif de la soif de justifications de l'auteur Jacques Drillon, par le premier mot de celles-ci : "pourquoi ?". Ainsi "Pourquoi Liszt a-t-il transcrit tant de musique" et la seconde question "Pourquoi Schubert a-t-il abandonné tant d'oeuvres avant terme ?". En effet Franz Liszt est le seul compositeur de toute l'histoire de la musique à avoir consacré la moitié au moins de son énergie à transcrire de la musique et, particulièrement, de la musique d'autres compositeurs . Quant à Schubert, "s'il a beaucoup composé : près d'un millier d'oeuvres, il a aussi beaucoup "non composé" : il a évité de le faire ou s'est interrompu, nul n'a laissé autant d'oeuvres inachevées" .
Pour répondre à ces interrogations, le journaliste Jacques Drillon, qui a réalisé lui-même bon nombre de transcriptions, et a supervisé l'édition discographique des neuf symphonies de Beethoven transcrites par Liszt pour piano seul, et de l'intégrale des sonates de Schubert jouées par Alain Planès, s'appuie sur les propos de nombreuses personnalités dont les pianistes Alfred Brendel, Glenn Gould, Claudio Arrau, Richter etc...tout en remettant parfois en cause ceux-ci.
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre



Franz Liszt
A. Walker

tome 1 et tome 2

Ce sont les livres les plus complets ayant été écrits sur Franz Liszt.


Critique du second tome ...
"Le second et dernier tome de la monumentale biographie de Liszt, qui couvre les armées 1861-1886, est une merveille, comme le premier."
(Jacques Drillon, Le Nouvel Observateur, 07/01/1999)

Correspondance
Franz Liszt , Marie De Flavigny D' Agoult

"Il est des grandes passions amoureuses qui sont à jamais entrées dans l'histoire. Celle que vécurent entre 1833 et 1844 le tout jeune et subjuguant Franz Liszt et la séduisante et fort courtisée Marie de Flavigny, figure parmi les plus célèbres de l'époque romantique.
Tel un roman sentimental dans lequel ne manque aucun des rebondissements souhaités, se succèdent et alternent épisodes de tendresse, de remontrances, de jalousie et de réconciliations. Par-delà la chronique d'une aventure amoureuse, cette correspondance offre une large fresque de la vie intellectuelle et artistique à l'époque de la monarchie de juillet, chacun des protagonistes faisant part à l'autre de ses réactions, de ses jugements sur ses lectures et sur ses multiples rencontres et découvertes artistiques."
Cliquez sur l'image pour être dans les secrets !


La vie de Liszt est un roman
Zsolt Harsanyi

" Il donnait ses leçons pour vivre et parfois, lorsque ses doigts ne supportaient plus les efforts violents et cruels, il lisait pour se reposer. Tout, à tort et à travers. De nouveau il avait cessé de fréquenter la société, il rencontrait à peine ses amis. Balzac lui aussi était très occupé. Victor Hugo travaillait à un grand roman qui avait pour cadre l'église Notre-Dame. Berlioz n'était pas à Paris, Musset courait constamment le jupon. Et lui, il restait assis pendant des heures interminables au piano et luttait avec lui comme avec un démon. Ce fut un combat effroyable.
" L'itinéraire du jeune Liszt est ici restitué par un biographe attentif et complice qui, de Doborjan (Autriche) où naquit le virtuose en 1811, à Vienne où il fit ses classes, en passant par l'Allemagne et Paris où il vint parfaire son éducation musicale et devint le familier du cercle romantique, le suit pour l'accompagner ensuite, compositeur au faîte de sa gloire, à Weimar, Dresde, Budapest, Rome ou Leipzig puis à Bayreuth où il mourut en 1886.
(Mot de l'éditeur)
Cliquez sur l'image pour vous procurez ce formidable roman !

Marie d'Agoult
Le grand amour de Liszt
Charles F. Dupêchez

"Mariée, mère de famille, au sommet de la hiérarchie sociale, Marie de Flavigny, comtesse d'Agoult, cause un grand scandale en 1835, en abandonnant tout pour vivre une liaison passionnée avec le compositeur Franz Liszt. Elle en a un garçon et deux filles, dont l'une, Cosima, deviendra l'épouse de Wagner. Dans son salon très célèbre défilent pendant quarante ans les noms les plus prestigieux de la littérature, de la musique, de la philosophie et des sciences historiques, de la peinture et de la politique. Très belle, d'une intelligence exceptionnelle et dotée d'une immense culture, elle défend l'idéal républicain dans de nombreux articles et laisse une dizaine d'ouvrages sous le nom de Daniel Stern. Charles Dupêchez retrace admirablement son destin agité, placé sous le signe de l'amour et de la liberté. Riche en documents inédits, écrite avec beaucoup d'élégance, c'est la biographie d'une des femmes les plus passionnantes du XIXe siècle, une femme qui, telle George Sand, suscita tout, sauf l'indifférence. "(couverture)
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre

A voir

un reportage en anglais
Suzy Klein suit les traces de Liszt à Budapest - Concours de piano de Leeds 2012
Suzy Klein visite Budapest, une fois la maison du compositeur et pianiste Franz Liszt

Sites internet conseillés

Site du musée hongrois Franz Liszt ...cliquez ici
Lien vers Traduction "automatique" en français de ce site...cliquez ici

Page très intéressante (en français) sur Franz Lizst sur le site de l'encyclopédie Agora ... les liens proposés sont aussi à voir surtout si vous comprenez l'anglais : ainsi il est possible de télécharger gratuitement une traduction anglaise de nombreuses lettres écrites par Franz Liszt ... cliquez ici

Nombreuses gravures et photos de Franz Liszt sur le site Gallica de la bibliothèque nationale de France ... cliquez ici

Une page en français au sujet de la sonate en si mineur de Franz Liszt...cliquez ici

Lettres de Franz Liszt en anglais (The Project Gutenberg Etext of Letters of Franz Liszt, Volume 2,
"From Rome to the End," by Franz Liszt; letters collected byLa Mara and translated by Constance Bache... cliquez ici


Retrouvez une information
sur le site Piano bleu

 

 Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    




 

Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs... pour vous aider à ne pas vous perdre
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 Retour à l'accueil de pianobleu.com