Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Actualités du monde du piano sur internet
Actualités du piano du 8 au 14 juin 2015
C'est dans une cave que la pianiste Laurence Oldak a découvert le piano sur lequel elle a commencé ses études musicales, à l'âge de quatre ans. Elle entre au conservatoire de Toulouse dès l'âge de six ans et donne son premier concert à l'âge de huit ans. La suite est un long parcours qui l'a conduite notamment à étudié au CNSMDP avec Dominique Merlet et Jacques Rouvier pendant six ans et se perfectionner auprès de nombreux pianistes, pédagogues réputés, donner multiples concerts tout en enseignant le piano avec passion dans un conservatoire. Sa rencontre avec un compositeur d'origine russe, dont elle a créé des oeuvres, la mène aujourd'hui à sortir son premier disque solo. Un très beau dialogue entre deux compositeurs au langage proche, à cent ans d'intervalle...cliquez ici pour découvrir son parcours
SCRIABIN / ZABOROV
DIALOGUE
oeuvres de
Alexandre Scriabine (1872-1915)
Kirill Zaborov ( né en 1970)

[...]

Si ce disque sort en cette année, qui correspond au centenaire de la disparition de Scriabine, c'est aussi parce qu'il résulte de la rencontre entre la pianiste et le compositeur d'origine russe Kirill Zaborov, qui vit à Paris, et dont les compositions s'harmonisent parfaitement avec celles de Scriabine. Un compositeur à découvrir aussi bien sûr, d'autant plus que le piano est le principale instrument pour lequel il compose....cliquez ici pour lire l'article complet dont un entretien avec la pianiste, écouter un extrait et voir une vidéo

 

Le Nice jazz Festival met "le paquet" dans sa publicité, semble-t-il... et autant faire que cela soit efficace... et faire rêver d'autres festivals moins "chanceux"... aussi à voir un clip inédit de Jamie Cullum à NICe . Le pianiste/chanteur y donnera un concert le 7 juillet 2015
C'est sur la Riviera, et notamment dans la Ville de Nice, sur le quai Rauba Capeu et au Miroir de Brume de la Promenade du Paillon, que s'est tenu, le jeudi 21 mai dernier, le tournage du teaser du Nice Jazz Festival 2015, en présence de Jamie Cullum, parrain de cette nouvelle édition et un des musiciens ayant vendu le plus d’albums de jazz au monde. Il était accompagné de quatre niçoises qui ont eu la chance de participer à ce tournage ainsi que d'une des figures majeures du paysage audiovisuel français.
et si vous aimez le jazz vocal sachez que Le plus ancien instrument du monde sera au coeur de cette nouvelle édition du Nice Jazz Festiva
l. Des voix fortes, douces, puissantes et mystiques envoûteront le public, pour finir en apothéose autour d’une vraie messe gospel gratuite et ouverte à tous**, le matin du dimanche 12 juillet 2015, en plein milieu de la Promenade du Paillon. Émotions garanties !
Populaire, glamour et festif, le Nice Jazz Festival vous donne rendez-vous du 7 au 12 juillet 2015. En attendant, découvrez Jamie Cullum, parrain du festival, pour un clip inédit à Nice ! Venez vibrer aux sons du Nice Jazz Festival ! Plus d’infos sur nicejazzfestival.fr
Une autre voix du jazz, accompagnée de piano... et que vous aimez peut-être : celle du saxophone et si c'est le cas ne manquez pas ce DVD très intéressant qui vous permettra da savoir...tout ce que que vous avez toujours voulu savoir sur le sax … sans jamais oser le demander … Sax Stories - Frédéric Couderc
un voyage musical dans le monde de Monsieur Adolphe Sax
et sachez qu'un concert aura lieur le 12 juillet 2015 à Strasbourg pendant SaxOpen à 11h studio 400 de la Cité de la Musique et de la Danse SaxOpen à Strasbourg du 9 au 14 juillet 2015, World Saxophone Congress & Festival, 2000 saxophonistes du monde entier
Présentation de l'éditeur :
e saxophoniste Frédéric Couderc nous emmène, au travers de ce DVD « Sax Stories », à la découverte de l’histoire du saxophone. Il retrace sa place dans la musique, depuis sa création par le génial Adolphe Sax et ses évolutions jusqu’à aujourd’hui. Entouré de ses 25 saxophones, il nous raconte tout sur le saxophone et nous fait découvrir des instruments très rares voire uniques. Accompagné du pianiste Patrick Cabon, il illustre cette histoire par de larges plages musicales, parcourant différents styles musicaux : jazz, musique classique … Après un cursus musicales classiques à La Teste de Buch et au CNR de Bordeaux, Frédéric Couderc étudie au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Jazz de François Janneau. En constante recherche de nouveaux timbres et de sonorités, ce poly-instrumentiste joue de tous les saxophones mais aussi les flûtes, les clarinettes, du taragot (instrument en bois d’origine hongroise, proche du soprano et /ou du cor anglais) du cor anglais et de l'ewi. Certains de ses saxophones sont rares et peu utilisés (soprano en ut et mezzo-soprano en fa). Il crée également, avec le facteur d’instrument RV Martin, "le Coudophone" un saxophone en do (C-melody droit), instrument unique au monde dont il joue sur le disque de Vincent Artaud « music for ealy times » et dans la musique du film "Quai d’Orsay" de Bertrand Tavernier. Frédéric Couderc est devenu une véritable référence en matière de saxophone, il a été invité en 2014 par Le MIM (Musée des instruments de musique à Bruxelles) pour donner une conférence sur le saxophone à l’occasion de l’expo Sax 200 qui a célébré les 200 ans de la naissance d’Adolphe Sax. Il fait partie des orchestres Laurent Mignard Duke Orchestra, Paris jazz big band, Hoozee Foozee, Fred Pallem et le Sacre du Tympan, Tony Chasseur Mizikopeyi Big Band et du groupe de Vincent Artaud. Sideman et musicien de studio très demandé, il a joué notamment avec : Wynton Marsalis, Ray Charles, Claude Nougaro, L'ONJ, Michel Legrand, John Lewis mais aussi avec Jean-Louis Aubert, Patrick Bruel, Charles Aznavour … Au travers de ses projets personnels Frédéric Couderc ne cesse d’explorer de nouveaux univers sonores. En 2000 sort un premier album Frédéric Couderc Quarter. Il rend ensuite hommage en 2007 à Roland Kirk (saxophoniste et multi-instrumentiste) dans son disque "Kirkophonie", jouant de deux ou trois saxophones simultanément. Toujours à la recherche de textures sonores et de mélanges de timbres sort en 2011 son troisième album "Coudophonie" accompagné notamment par le grand batteur André Ceccarelli.
Et sachez que Ce projet se décline dans une version conférences/concerts à destination des scolaires « Les vacances de M. Sax ».
Pour vous procurer ce DVD...cliquez ici (amazon) ou cliquez ici (fnac)
A voir Fred Couderc - Sax Stories DVD (teaser)
Po
At home
Pas de saxophone dans le Switch Trio qui est cependant une formation jazz originale puisque celle-ci réunit : un pianiste ( bien sûr ;-)) ) , un contrebassiste et... un guitariste. En l'occurence il s'agit respectivement de Frédéric Nardin, Samuel Hubert et Maxime Fougères. Selon Philippe Baudouin qui a écrit le texte de présentation du disque :"Le trio piano, guitare, contrebasse est au jazz ce que le quatuor à cordes est à la musique classique : l’une des choses les plus difficiles à maîtriser ; l’écoute entre les partenaires doit être à son maximum, l’équilibre des forces atteindre une parfaite balance et l’ego de chacun mis en veilleuse"...c'est dire la difficulté surtout pour le pianiste et guitariste souvent habitués à se mettre en avant, et en fait on appréciera plus particulièrement dans ce disque ce qu'offre...le contrebassiste, un rythmique avec un son vraiment original et très appréciable ainsi pourrez-vous vous en rendre compte dans les vidéos ci-dessous ! Mais bon il ne faudrait pas pour autant nier les qualités des autres musiciens, non.. ainsi pour ce qui concerne le piano, Frédéric Nardin, qui a d'ailleurs composé deux titres du disques, deux autres étant signés du guitariste et les autres des standards du jazz, son piano chante à merveille, son jeu fluide est des plus entrainants dans l'ensemble des morceaux dont certains swinguent diablement ,ainsi le titre eponyme "Switch" , composé précisément par Frédéric Nardin a toutes les caractétistiques d'un futur standard, le pianiste signant là un des plus beaux titres de ce disque. Il faut dire qu'il a suivi un beau parcours : Né à Saint-Rémy (Bourgogne) en 1987, il est attiré dès son plus jeune âge par la musique et débute le piano à cinq ans. C ́est à l’âge de dix ans qu'il intègre le Conservatoire National de Chalon sur Saône, tout d’abord pour ses études classiques, puis trois ans plus tard, pour rejoindre la classe de Jazz où il étudie notamment la composition ainsi que l’arrangement avec Sylvain Beuf. Il obtient à dix neuf ans son D.E.M (Diplôme d'Études Musicales spécialisation jazz) puis intègre, l’année suivante, le département Jazz et Musiques improvisées du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) où il obtiendra en 2011 son master et se perfectionnera notamment aux côtés d’Hervé Sellin et François Théberg
Et comme le suggère le canapé de la pochette, nombreux titres offrent aussi de beaux moments de délassement, ainsi le très beau " Ain't necesserly so" de Gerschwin , ou tant le piano que la guitare prennent le chant, ou encore "Mood indigo" de Duke ellington, qui invitent à s'y asseoir. autre beau titre partager toujours équitablement : un plus rythmé " Lu's Bounce " de Dan Himmer. Les amateurs de guitare apprécieront plus particulièrment " 317 East 32Nd St" de Lennie Tristano,, et " Foggie Day" de Gerschwin dans laquelle Maxime Fougères fait à son tour "chanter" son instrument avec un swing très entraînant, révélateur aussi de son excellent niveau de ce guitariste qui a étudéi au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et y a approfondi ses connaissances auprés de Riccardo Del Fra, Glenn Ferris, Dré Pallemerts. L'autre titre composé par Frédéric Nardin "Hope" , offre un autre bel instant plus paisible qui laisse espérer d'autres beaux prolongements à ce disque
Sachez que Le SWITCH TRIO sera au Duc Des Lombards le 15 Juin prochain pour la sortie de l'album "AT HO

et
pour si vous ne pouvez vous y rendre, ou pour l'écouter avant, pour vous procurer ce disque cliquez ici (amazon) ou cliquez ici (fnac)
A "voir" It Ain't Necessarily So

"

Vous avez pu découvrir la semaine dernière le disque " Après un rêve" de Karine Deshayes et l'ensemble Contraste, où le piano était aussi prépondérant que la voix et les cordes, voici un autre disque de l'ensemble Contraste, " Into the dark" , avec moins de piano, seulement deux oeuvres sur cinq, où l'on retrouve , les deux membres fondateurs de l'ensemble Contraste : Johan Farjot, et violoniste Arnaud Thorette, avec de nouveau Karine Deshayes, qui chante cette fois dans une seule des oeuvres de ce disque, tout comme le le harpiste Emmanuel Cesson.
Au piano c'est le compositeur/ pianiste Karol Beffa ( cliquez sur son nom en bleu pour en savoir plus sur lui) qui joue deux de ses propres oeuvres comportant cet instrument, puisque cet album " Into the dark" regroupe en fait uniquement des oeuvres de ce compositeur. Un disque qui avait été annoncé lors des Victoires de la musique, où l'on avait pu découvrir justement, le second mouvement de l'oeuvre " Dark", qui est d'ailleurs en deux courtes parties enchainées, la première s'inspirant directement de sa suite au clavecin , une oeuvre qu'il a composé en 2013 et que vous avez peut-être pu écouter dans le récent disque de la pianiste Vanessa Benelli . La seconde partie est celle jouée pendant les Victoires de la musique, et que vous pouvez (re)voir dans la vidéo ci-dessous.
L'autre oeuvre, pour piano et orchestre à cordes : "Rainbow" , est aussi de 2013, répond à une commande de Zouhir Boudemagh en souvenir d'Isabelle, son épouse décédée, et Karol Beffa explique notamment au sujet de cette pièce aux multiples changements de couleurs harmoniques : " Dans l'incessant mouvement de flux et de reflux créé par le balancement des croches, les colorations harmoniques s'altèrent graduellement. La pièce ouvre à une éternité paisible, à peine inquiétée par les tourments du violon solo dans la partie centrale".
L'ensemble Contraste ne se contente pas d'accompagner le compositeur/pianiste puisque Karol Beffa déclare aussi : "Je sais que je peux les consulter sur les choix de composition que je suis amené à faire, voire les associer à la relecture ou à l’orchestration de mes œuvres. Ce disque est aussi le fruit de cette amitié, qui m’honore et dont je les remercie."... Un joli fruit certes souvent plus bleu que rouge ( contrairement à ceux de cette saison), et parfois même noir, ainsi cette " Nuit obscure" dont vous pourrez aussi découvrir un extrait ci-dessous, et qui est un recueil de quatre chants sur des poèmes de St Jean de la Croix ( 2012), des Poèmes dont Karol Beffa confie : " J'ai été d'emblée séduit par la mélancolie et les climats en demi-teinte qui baignent les textes de ce grand mystique - synthèse unique entre spiritualité sacrée, modèle strophique singulier et traitement déchiré du Moi poétique".
Pour vous procurer ce disque cliquez ici (amazon) ou cliquez ici (fnac)

A voir une nouvelle vidéo avec le pianiste Gegory Ott
Hidden Tango - Gregory Ott Trio (Ott/Bedez/Zirn) Grégory Ott : piano Franck Bedez : contrebasse Matthieu Zirn : batterie
autre "dialogue de compositeurs russes , en concert à Rennes puis au Château de Suscinio :
eudi 11 juin 2015 à 20h Vendredi 12 juin 2015 à 20h Rennes / TNB Dimanche 14 juin à 16h15 Château de Suscinio :
L’Orchestre Symphonique de Bretagne achève sa saison avec un feu d’artifice en recevant Lise de la Salle. Interprète hors pair des œuvres de Rachmaninov, saluée par les spécialistes du monde entier, Lise de la Salle est une des jeunes artistes françaises les plus remarquées des dernières années. Ce concert sera l’occasion d’écouter les œuvres des compositeurs russes Serge Rachmaninov et Dmitri Chostakovitch, répertoire de prédilection de notre chef Darrell Ang. Espiègle, joueuse, la Symphonie n°9 de Chostakovitch est une œuvre pleine d’esprit et de légèreté, qui célèbre la joie de vivre retrouvée après les années de guerre. Le Troisième concerto pour piano de Rachmaninov est quant à lui un véritable tour de force pianistique. Réputé pour être le plus difficile de tous, c’est donc à un véritable monument de l’histoire de la musique que se mesurera Lise de le Salle, accompagnée de l’Orchestre Symphonique de Bretagne. Le 14 juin, ce concert sera donné au Château de Suscinio, dans le cadre de la manifestation Un château dans les airs.
PROGRAMME
Dmitri Chostakovitch Symphonie n°9, en mi bémol majeur, op. 70
Serge Rachmaninov Concerto n°3 en ré mineur, op.30..cliquez ici pour en savoir plus
NOUVEAU / A voir ce beau clip de présentation de L'orchestre symphonique de Bretagne où vous reconnaitrez sans aucun doute la pianiste que l'on voit de dos vers la fin....
Danser, chanter, apprendre, découvrir, rêver, s'émouvoir... avec l'Orchestre Symphonique de Bretagne. Une vidéo réalisée par TVR35
Le concours Tchaikovsky débute ce lundi 15 juin
mais découvrez les 35 candidats de la catégorie piano qui viennent d'être sélectionnés pour le premier tour de la compétition ....Après deux jours intense d'auditions, on remarquera notamment le français Lucas Debargue, les russe Andrei Korobeinikov et Ilya Rashkovskiy ... cliquez ici
A voir une nouvelle vidéo de la pianiste Audrey Vigoureux que vous avez pu découvrir récemmentsur pianobleu.com à l'occasion de la sortie de son premier disque Bach/ Beethoven.
Cliquez sur l'image ci-contre pour en savoir plus sur son disque et cliquez sur son nom pour en savoir plus sur son parcours.
Nocturne n°2 Op.27 de Chopin par Audrey Vigoureux
A lire : "Admirateur du compositeur Déodat de Séverac, le pianiste Aldo Ciccolini a été inhumé à Saint-Félix-Lauragais Décédé le 1er février dernier, le grand pianiste n'a été inhumé que ce lundi 8 juin car il tenait à reposer dans le cimetière du village natal de Déodat de Séverac. "...cliquez ici pour lire la suite (France 3)
A écouter Aldo Ciccolini plays de Severac "Les Naïades et le Faune Indiscret"

 

Si vous êtes du Côté de Fontenay sous Bois ce 12 juin 2015... voici une bonne adresse où aller vous restaurer, tout en écoutant du jazz, de préférence non pas pendant mais après votre repas : Le Comptoir car le pianiste/chanteur Franck AMSALLEM y donnera un concert avec Sylvain ROMANO (contrebasse) et Karl JANNUSKA (batterie) à 20h 45, et le dîner débute à 19h30
pour avoir une idée du programme de ce concert. Visitez la page sur leur dernier disque en cliquant sur l'image ci-contre
et
un concert GRATUIT
le 18 juin en trio dans l'auditorium du conservatoire d'Issy Les Moulineaux.:
Serge Forté, pianiste, compositeur, arrangeur de jazz vous donne rendez-vous pour vous faire découvrir un ensemble de variations sur le thème des Beatles. Accompagné par Marc-Michel Le Bévillon à la contrebasse et
Fabien Meissonnier à la batterie, inséparables compères d’aventures.
Jeudi 18 juin à 20 h 30 à l’Auditorium du conservatoire d'Issy Les Moulineaux
entrée libre sur réservation au 01 41 46 17 20
Un nouveau projet, qui fait appel à des fonds participatifs, que vous souhaiterez peut-être soutenir, à lire : "Financez un piano en self-service dans le hall de l'hôpital de Carcassonne.
2 000 employés, 45 000 hospitalisations par an, 140 000 consultations, 20 000 consultations aux urgences... L'hôpital de Carcassonne est ce lieu public de mixité sociale où des milliers de personnes se croisent tous les jours. Souffrance, angoisse, attente et autres difficultés sont le leitmotiv d'une journée au sein du centre hospitalier. Quels dispositifs y sont proposés pour panser l'âme ? Des salariés du centre hospitalier de Carcassonne ont créé une association à but non lucratif loi 1901, le CRIC, (Comité de Recherche en Investissement Culturel), dont le but est de financer des projets culturels. Nous nous sommes fixé comme but de promouvoir toute action culturelle susceptible de créer de la vie, du partage et de l’émotion entre soignants, soignés et leurs accompagnants.Avec votre aide, nous installerons dans le hall d'entrée de l'hôpital un piano qui sera à disposition de tous les passants.Gares, aéroports, places publiques... Ceux qui ont déjà osé ce pari vous l'assureront : la musique, proposée par autrui pour autrui, sans but lucratif, est infiniment bénéfique pour tous
."...cliquez ici pour en savoir plus et sout/ou soutenir
A (re)voir ci-dessous plusierus vidéos du pianiste Jean-Paul Gasparian, seul français sélectionné parmi les douze concurrents restant, au concours international de piano Geza Anda qui a lieu actuellement. Il est déjà lauréat de nombreux concours Internationaux :
- Vainqueur et Prix du plus jeune finaliste au Concours Européen de Brême, Allemagne (2014)
- Lauréat de la fondation Cziffra 2014
- Prix spécial AVC Charity au Concours International Campus de Pontoise (2014)
- Lauréat 3e prix au Concours International de piano de Lyon, France (2013)
- Lauréat 3e Prix au Hastings Piano International Competition, Angleterre (2013)
- Lauréat au Tel-Hai International Concerto Competition, Israël (2012)
Né en 1995 à Paris, de parents musiciens, il commence le piano à l’âge de 6 ans et entre au CNR de Paris dans la classe d’Olivier Gardon où il obtient en 2009 son Prix à l’unanimité avec les félicitations du jury. En février 2010 il est admis à l’unanimité au CNSM de Paris dans la classe de Jacques Rouvier, étant le plus jeune candidat. En septembre 2012 il intègre la classe de Michel Béroff, où il obtient son prix de licence en 2013 avec la mention très bien à l’unanimité. Il y étudie parallèlement la musique de chambre dans les classes de Claire Désert et Michel Strauss. Actuellement, il est en Master 2 au CNSM de Paris dans la classe de Michel Béroff et Laurent Cabasso. Il a également suivi, lors de masterclasses à l'étranger, les conseils de Tatiana Zelikman et Pavel Gililov.
A voir JEAN PAUL GASPARIAN - TCHAIKOVSKY - Concierto nº 1 para piano y orquesta OP. 23 Orquesta Sinfónica de la Región de Murcia - Dir. Virginia Martínez PRO MÚSICA ÁGUILAS Auditorio Infanta Elena - Águilas
17-10-2014

Et la 3ème Ballade de Chopin, suivie de la Sonate de Bartok, par Jean-Paul Gasparian au Concours International Piano Campus en février 2014. où l'on peut mesurer que le talent du pianiste à nous captiver ! A voir absolument !
Et on lira avec intérêt son autoportrait:
Jean-Paul GASPARIAN « Autoportrait » Pensées musicales
"La musique n’est rien si elle n’élève la vie à un degré d’intensité surabondante, à une puissance d’affirmation supérieure. Dans les eaux glacées du calcul égoïste, la musique fait irruption comme une chaleur souveraine. En ce sens, et aujourd’hui plus que jamais peut-être, elle dévoile son caractère intempestif dans sa résistance profonde à la stérilité du temps. Mais la musique, du moins je le pense, bien que puisant sa source dans une singularité irréductible, déborde celui par lequel elle se déploie. Comme l’a dit avec force le philosophe Gilles Deleuze, la musique transfigure l’expérience particulière pour la porter à la création de l’affect. Elle est le lieu de l’ex-time, de la dissolution extatique vers la vitalité dionysiaque, et se tient dans l’espace de l’Ouvert. Le piano, dans la disposition du corps, la plénitude vitale de l’émotion aussi bien que l’infinie subtilité des couleurs, apparaît comme un instrument privilégié peut-être de l’essence musicale. Enfin, je pense que l’interprète, dans son questionnement toujours renouvelé de l’acte créateur, s’ouvre à la possibilité féconde de produire un écho original aux autres champs de la création, de la science à la pensée et à l’invention politique. Jean-Paul Gasparian. septembre 2013 "
Pour visiter le site internet du concours Geza Anda ... cliquez ici , il parait que le Concours Geza Anda sera retransmis en direct à partir du 10 juin 2015 à 9h30....

 

 

A voir
piano/accordéon
Rencontre du pianiste POL avec Jean-Luc Charles à l'occasion d'une résidence d'écriture à la librairie musicale ARPÈGES PARTITION en juin 2015
L’ESMA ( école supérieur des métiers artistiques) a récemment passée la barre des 25 millions de vues sur YouTube, et son court-métrage "Dum Spiro", a été retenu pour une expérience exclusive de synchronisation vidéo et live symphonique, utilisant une nouvelle technologie mise en place par Ion Concert Media : new Muséik 1.0.
A voir ci-dessous deux vidéos de L'ESMA : Dum Spiro et Monkey Symphony

Monkey Symphony
Dans un monde où les singes sont mélomanes, deux jeunes chimpanzés, se font séparer suite à un différend musical...

Realisateurs / Directors : Maxime Baudin, Mélanie Fumey, Julien Gauthier, Samuel Gonon.
Interns animators : Lou THOMAS and Matthias BRUGET
Music by : Pierre-Yves PLAT and Maxime BAUDIN.
Voices by : 
The Gorilla : Gérard RAUCOULES 
Teachers : Brenda ROULE and Isabelle TEISSEDRE
Recording and Sound Design by : José VICENTE - Studio des Aviateurs

piano/voix etc...
Disponible seulement quelques jours, jsuqu'au 15 juin,( et après une plage de publicité)
à voir le pianiste/chanteur Pierre michel Silvadier en concert au Triton
Pierre-Michel Sivadier, chant et piano,Didier Guegdes, guitare-Jean-Yves Roucan, percussions et batterie
piano/voix
A voir une nouvelle video avec le pianiste Pierre-Yves Plat
Franck Mossler chante les feuilles mortes en imitant divers artistes de la chanson et du cinéma ...
une vidéo de pub pour le festival de piano à Lille qui a lieu ces jours-ci :
lille piano(s) festival / 12, 13, 14 juin 2015
 

Avez-vous lu toutes les actualités du piano précédentes ?...cliquez ici

 

Et pour (re) les actualités archivées / par date .cliquez ici

 


Pour retourner à l'accueil de Piano bleu ....cliquez ici

Retrouvez une information sur le site Piano bleu


 


 
Portraits
Alexandre Saada
Piano solo

L'on avait pu découvrir le pianiste, compositeur et improvisateur, Alexandre Saada, lors de la parution de son premier disque piano solo, "Present" , il y a cinq ans, un disque dont "seules quelques bribes d'idées étaient écrites, la majorité des morceaux improvisés." expliquait-il alors à l'occasion d'un entretien. Ce nouveau disque "Portraits" est son troisième en solo ( et le 6ème album de toute sa production), et si dans "Présent" il avait mis beaucoup de lui-même, ii a choisi cette fois d'improviser totalement en s'inspirant de sa perception d'hommes et femmes qui l'entourent.
Il faut préciser qu'Alexandre Saada a aussi une passion pour la photographie, et même si ce n'est pas directement le fait de réaliser des portraits photographiques qui l'a inspiré , ainsi confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien, à lire ci-dessous , cela le conduit à aller à la rencontre des gens qu'il photographie et dans ses portraits au piano, il essaye de se plonger dans ce qu'il peux percevoir de la personne "portraitisée". Une perception qu'il a d'autant plus aiguisée puisqu'il a un mystérieux don de synesthésie ... cliquez ici pour lire la suite et écouter deux extraits
Mendelssohn
Trios
Trio Dali
Amandine Savary, piano
Jack Liebeck, violon
Christian-Pierre La Marca, violoncelle

A découvrir ce premier enregistrement du Trio Dali avec le violoniste Jack Liebeck, qui a récemment intégré le trio suite au départ de la précédente violoniste dans un quatuor, et avec la pianiste Amandine Savary qui fait partie de ce trio depuis sa création en 2006 ainsi que le violoncelliste Christian-Pierre La Marca
[...]

C'est lors de la parution de son disque consacré aux Toccatas de Bach, que l'on avait pu découvrir Amandine Savary, et l'on voit que ce compositeur lui tient vraiment à coeur, puisque ce disque comporte, outre les deux trios de Mendelssohn, deux préludes de chorals de Bach, un compositeur qui a toute sa place ici puisque que Mendelssohn a contribué à faire redécouvrir largement à son époque...cliquez ici pour lire l'article complet, écouter un extrait et voir une vidéo
Paul Dukas (1865-1935)
Oeuvres pour piano
Hervé Billaut
Peut-être avez-vous eu la chance de voir le pianiste Hervé Billaut, jouer la sonate pour piano de Paul Dukas, notamment à la folle Journée de Nantes, aussi, que le label Mirare, créé par René Martin, qui publie ce disque à l'occasion du 150° anniversaire de la naissance de Paul Dukas, ait choisi de l'enregistrer est une excellente, et logique, idée. Cet enregistrement a été réalisé dans un autre lieu, où Hervé Billaut a eu l'occasion également de jouer en concert cette gigantesque et très impressionnante, unique sonate, du compositeur : à l‘église du château de Rochebonne (Theizé en Beaujolais), où le pianiste organise un autre festival qui gagne en réputation chaque année. Une sonate que trop peu d'organisateurs de concerts, aujourd'hui encore, programment. Il est vrai aussi que peu de pianistes se risquent à la jouer. Et l'on mesure que c'est d'ailleurs une véritable chance de pouvoir l'écouter, car le compositeur, très ( trop) exigeant, a détruit la plupart de ses compositions[...]. Effectivement, comme le déclare Hervé Billaut à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous : " On peut regretter que Dukas, dans une exigence absolue envers lui-même, ait détruit nombre d'esquisses et d'oeuvres en cours de réalisation."..cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

 






Disques / Livres / DVD

Bach
Beethoven
Quasi una Fantasia
Audrey Vigoureux, piano

La pianiste Audrey Vigoureux , originaire d'Aix en Provence, a bien fait de ne pas suivre, dans son enfance, l'exemple de son frère qui utilisait l'argent, en principe destiné à ses cours de piano, à acheter des bonbons, alors qu'elle au contraire passait du temps à en jouer, sans même avoir de professeur, inventant des morceaux qu'elle enregistrait avec un magnétophone. Un intérêt, et une assiduité, qui l'ont conduite, des années plus tard, à poursuivre parallèlement ses études à la fois à Genève et à Paris, dans les classes de Sébastien Risler et de Jacques Rouvier.Dès l'âge de 9 ans elle donnait son premier concert public, seule au piano, et à 15 ans elle son premier concert avec un orchestre. Par contre, elle a souhaité prendre son temps avant de se décider à enregistrer ce premier disque, parce qu'elle avait, confie-t-elle dans l'entretien à lire ci-dessous, " l'impression d'une certaine "prétention" à vouloir fixer [ses] interprétations sur un support." Et le titre de cet album "quasi una fantasia" , pourrait laisser croire que cet album est quasiment une fantaisie de sa part. Mais il n'en est rien bien sûr : celui-ci fait référence au fait qu'elle a choisi de regrouper des oeuvres de Bach et Beethoven, dont l'idée qui oeuvre à l'arrière plan est, explique Brenno Boccadero, auteur d'une partie du livret, " la mise en relation des formes de la fantaisie et de la fugue chez Bach, et Beethoven, comme figures emblématiques de conjuguer contraintes et liberté d'écritures". ...cliquez ici pour lire la suite et en écouter deux extraits
Clara et Robert Schumann
Robert Schumann ( 1810-1856)
Sonate n°2 pour violon et piano en ré mineur op.121
Märchenbilder pour alto et piano op.113 Clara Schumann (1819-1896)
Trois romances pour violon et piano op.22
Cédric Pescia, piano
Nurit Stark, violon et alto

Pour suivre le pianiste Cédric Pescia depuis un certain nombre d'années, on le sait : Schumann tient une place très importante dans son répertoire : " Schumann est le compositeur romantique qui me tient le plus à coeur" déclarait-il lors d'un entretien sur son parcours , et une collaboration de longue date le lie à la violoniste, et altiste, Nurit Stark, ainsi lors d'un autre entretien au sujet d'un précédent disque avec elle il déclarait :"Nurit Stark et moi jouons ensemble depuis 2001. Nurit Stark possède une curiosité illimitée, elle a la capacité de se remettre sans arrêt en question et elle est prodigieusement inspirée (et inspirante) sur scène. Nous avons déjà exploré une grande partie du répertoire violon/piano, n'hésitant pas à jouer des œuvres peu connues ou des pièces contemporaines. "... aussi ce disque qui réunit des oeuvres de Clara et Robert Schumann pour piano et violoncelle ne surprend pas tout à fait, et une photographie de leur couple, puisqu'ils sont également mariés, aurait tout aussi bien pu illustrer la pochette de ce disque, que celle issue du film, de 1947, " Song of love" ( le titre français en a été "Passion immortelle", et il y est aussi bien sûr question de Brahms...) avec Katharina Hepburn et Paul Heinred. D'ailleurs leur propre photographie, à l'intérieur, sur le livret ( à voir dans la page sur ce disque) le confirme ! ...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
[R]EVOLUTION
Vanessa Benelli Mosell, PIANO
Karlheinz Stockhausen (1928-2007)
Klavierstücke I - V, VII -IX
Karol Beffa (1973-)
Suite pour piano ou clavecin
Igor Fyodorovitch Stravinsky (1882-1971)
Trois mouvements de Petrouchka

Ce disque est, déjà, le troisième disque de la pianiste Vanessa Benelli Mosell, qui aura vingt-sept ans à la fin de l'année, par contre c'est le premier enregistrement qu'elle réalise sous le prestigieux label DECCA, qui l'a précisément remarquée pour son interprétation des oeuvres de Karlheinz Stockhausen, un compositeur avec lequel elle a travaillé, jusqu'à sa disparition en 2007.
Il faut dire que le parcours de la pianiste italienne, qui dès l'âge de onze ans donnait des concerts avec le pianiste français Pascal Rogé, est particulièrement original, et l'a conduite dans multiples pays où elle a pu travailler avec diverses personnalités célèbres. Récemment, durant l'été 2012, elle a remplacé Martha Argerich pour un concert avec les solistes de Moscou. Le programme de son disque montre qu'elle a une ouverture d'esprit hors du commun puisqu'elle a choisi de réunir sur un même support des compositeurs du vingtième et vingt-et-unième siècle qui, a priori, ne sont pas du tout fait pour s'entendre, puisqu'ils ont même des points de vue sur la musique très opposés . Ainsi faut-il rappeler ici d'ailleurs une récente querelle, en 2013, entre les musiciens tenant de la tendance qualifiée parfois de «néo-tonale», avec ceux de la musique «atonale».
Ces approches musicales sont si différentes que d'ailleurs la pianiste a du réaliser ce disque avec deux ingénieurs du son différents, car les exigence sonores de Stockhausen étaient, explique-t-elle, très particulières, et il n'était pas question pour elle de ne pas les respecter, ainsi le confie-t-elle à l'occasion d'un entretien à lire ci-dessous....cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo

Glenn Gould
Une vie à contretemps
Sandrine Revel

Voici une nouvelle, et admirable, bande dessinée qui intéressera particulièrement les amateurs de piano que vous êtes, mais pas seulement ! Et que vous connaissiez, et aimiez, ou non , le pianiste Glenn Gould, nul doute que vous aurez envie de découvrir cet album que l'auteur, Sandrine Revel, qui a étudié à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux, ne se contente pas ici d'illustrer, mais dont elle a aussi réalisé le scénario, à la fois bien documenté et fruit de son imagination. Celle-ci a déjà à son actif nombreux albums pour la jeunesse et pour adultes, souvent en collaboration avec un scénariste. Elle offre ici une biographie, à multiples voix, qui se relaient, en contrepoint, tel la musique de Bach. Et ce " biopic" de Glenn Gould ne suit pas un discours linéaire, mais navigue entre le présent et passé, s'appuyant sur des anecdoctes réelles, des témoignages de ses proches, qui ouvrent la porte à l'imaginaire, que ce soit celui de l'auteur, comme celui du lecteur ! Une invitation à vivre une nouvelle expérience, en musique classique !...cliquez ici pour lire la suite, dont un entretien avec Sandrine Revel, et voir plusieurs planches.
Antoine Hervé
Complètement Stones
Antoine Hervé, piano
François Moutin, contrebasse
Phillippe "Pipon" Garcia, batterie

Ce nouvel album d'Antoine Hervé est un hommage à son frère Jean-Pierre, et à la musique des Rolling Stones, célèbre groupe rock, dont celui-ci était fan de la première heure, et avec lesquels le pianiste a fait un boeuf au studio Pathé Marconi de Boulogne Billancourt, grâce à son aîné, alors qu'il n'avait, lui, que 14 ans... Vous imaginez le choc !
[...]
Et Antoine Hervé qui a bien voulu répondre à quelques questions pour la sortie de ce disque confie " C'était impressionnant bien sûr, d'autant plus qu'il voulait que je leur écrive une chanson, là, tout de suite ! Euuhh.... J'avais un frère bien rêveur, mais c'était sympa de délirer avec lui, la vie prenait un relief complètement différent, pour mémoire, à cette époque, il était "interdit d'interdire", et surtout, les gens "rêvaient debout en dansant nus dans les champs" ...sur des musiques psychédéliques !" Son frère l'a installé au piano, et il a joué avec Charlie Watts à la batterie, Bil Wyman à la basse et deux rastas de passage aux percussions. Keith Richard s'est penché sur sa guitare... Pour cette nouvelle aventure musicale, Antoine Hervé s’est entouré de ses fidèles complices, François Moutin et Philippe Pipon Garcia. Un trio qui, dit-il, lui offre un espace de liberté parfait....cliquez ici pour lire l'article complet et voir deux vidéo
BACH pour Pâques Trois disques PIANO
Johann Sebastian Bach (1685-1750)
Piotr Anderszewski, piano
English Suite No. 3 in G minor BWV 808
English Suite No. 1 in A major BWV 806
English Suite No. 5 in E minor BWV 810
Claire-Marie Le Guay , piano
Concerto italien BWV 971
Capriccio sur le départ du frère bien-aimé en si bémol majeur BWV 992
Sinfonia n°11 en sol mineur BWV 79
Partita n°1 en si bémol majeur BWV 825
Invention n°14 en si bémol majeur BWV 785
Fantaisie chromatique et fugue en ré mineur BWV 903
Rémi Geniet, piano
Partita n°4 en ré majeur
Caprice sur le départ de son frère bien aimé
Suite anglaise n°1 en la majeur
Toccata en do mineur
Les pianistes le disent souvent : la musique de Bach est leur "pain quotidien", et la production discographique de ce premier trimestre 2015, montre que nombre d'entre eux ont envie de partager ce pain, qu'ils soient de première fraîcheur, ou longuement pétris, tous sont divins, et Pâques est une bonne occasion pour les découvrir !... Ainsi ce mois-ci sont sortis deux disques, d'un pianiste très expérimenté dans ce répertoire : Piotr Anderszewski , qui a déjà enregistré multiples disques de ce compositeur, ayant reçu de nombreuses récompenses, celui-ci paraît sous le label Warner Classics, et le pianiste de 21 ans : Rémi Geniet , dont c'est le premier disque, qui paraît sous le label Mirare. A ceux-ci, il convient d'ajouter, parmi les récentes parutions, un autre disque également du label Mirare, celui de Claire-Marie Le Guay, dont c'est aussi le premier disque qu'elle consacre à ce compositeur, mais a déjà, vous le savez, un parcours riche en disques remarquables, tous récompensés par la critique et elle a récemment réalisé un concert-conférence autour de l'oeuvre de ce compositeur. ...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits de chacun de ces disques

Henri Collet (1885-1951)
Pièces pour piano
¡ Alegria !
Pascal Gallet, piano

Le compositeur français Henri Collet, quasi contemporain du compositeur Gustave Samazeuilh, dont vous avez pu découvrir la musique dans le précédent "disque du moment", semble avoir subi le même triste sort : il cumulait comme lui l'activité de musicologue et critique musical, et est aujourd'hui un compositeur oublié, il est même absent de certains dictionnaires de musique, par contre son nom reste attaché à la formation du "Groupe des six" , six autres jeunes compositeurs français qu'il lança : Duric, Honegger, Poulenc, Tailleferre, Milhaud, et Durey. Il est vrai que son nom pourrait tout autant être attaché aussi à la musique espagnole que la musique française ainsi le montre ce nouveau disque ¡ Alegria ! du pianiste Pascal Gallet, qui a notamment enregistré une intégrale des oeuvres pour piano d'un autre compositeur français de la fin du 19ème et du 20ème siècle : André Jolivet, et a réalisé l'enregistrement de ce nouveau disque, lors d'un concert, le 28 juin 2014 à l'église espagnole de Paris, un cadre tout à fait approprié... cliquez ici pour lire la s
Gustave Samazeuilh(1877-1967)
Complete piano works
Intégrale des oeuvres pour piano
OLIVIER CHAUZU, piano

Ce disque en est un peu le prolongement de deux disques déjà enregistrés par le pianiste Olivier Chauzu, l'un en 2007, la suite "Iberia" du compositeur Albeniz, et un autre paru en 2008, l'intégrale des oeuvres pour piano de Paul Dukas, compositeur dont est célébré cette année le 150ème anniversaire, puisque Gustave Samazeuilh, compositeur français, d'origine bordelaise, encore moins connu de nos jours que son maître, fut l'un des élèves de Dukas, qui lui-même fut élève d'Albeniz. Olivier Chauzu explique d'ailleurs, à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous : "La parenté est évidente. Le style d'écriture est ressemblant : la même densité harmonique s'y retrouve, très germanique (les deux compositeurs admiraient Beethoven, mais aussi le wagnérisme et le mahlerisme), ainsi que le goût français : le debussysme et ravélisme."
Egalement pianiste et critique musical , Gustave Samazeuilh, méconnu aujourd'hui , fut pourtant une des figures centrales de la vie musicale parisienne pendant plusieurs décennies, au début du 20ème siècle.......cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits
Alexandre Scriabine (1872-1915)
Oeuvres mystiques pour le piano
Jean-Pierre Armengaud, piano

Il est désormais inutile de présenter le pianiste Jean-Pierre Armengaud, que vous avez pu découvrir à plusieurs reprises sur ce site internet à l'occasion de la parution de plusieurs disques de musique française, une musique qui a sa préférence avec la musique russe, puisque qu'il a étudié au très renommé conservatoire Tchaïkovski de Moscou. Et à l'occasion du 100e anniversaire de la mort du compositeur russe Alexandre Scriabine, le label Bayard Musique réédite son magnifique enregistrement des “Œuvres mystiques pour piano” . Un disque qui annonce le retour de Jean-Pierre Armengaud à la musique russe, ainsi celui-ci confie dans un nouvel entretien, à lire ci-dessous, combien il tient à cet enregistrement qui comporte juste trois nouvelles prises. Le pianiste a multiples projets et déclare avec sagesse : "Je pense qu'il ne faut pas brader tout ce qu'on a fait dans la passé, mais qu'il faut aussi aller de l'avant "
A propos de passé, parmi ses concerts consacrés à Scriabine, il en est un dont le souvenir l'émeut particulièrement : celui donné à Moscou en 1996 pour la réouverture de la maison Scriabine, sur un Steinway rouge vif dont la couleur restituait emblématiquement le souvenir des utopies incendiaires du compositeur !. ..cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Schubert
François Chaplin
David Fray Jacques Rouvier

Cette semaine paraissent deux disques consacrés à des oeuvres de Schubert, enregistrées par deux talentueux pianistes français : François Chaplin et David Fray . Pianistes qu'il n'est sans doute plus nécessaire de vous présenter, puisque suivis par pianobleu.com depuis plus de dix années, les premiers "talent confirmé" et "jeune talent" interviewés pour une présentation sur le site des amateurs de piano, réunis dans cette page. Et, à la sortie de ces nouveaux disques, l'on aurait pu aussi imaginer, et eu sans doute grand plaisir, à les voir partager ensemble une oeuvre pour piano à quatre mains de ce compositeur... C'est en fait avec son professeur, Jacques Rouvier, avec lequel il a gardé de forts liens d'amitié, que David Fray joue deux des quatre oeuvres de son disque : la Fantaisie D940 en fa mineur et l'allegro en la mineur D947, il est vrai que cela demande une grande complicité. Et de toutes façons le programme choisi par François Chaplin ne demande pas la participation d'un autre pianiste. Cependant les voici donc rapprochés ici... par la force du calendrier et de Schubert....cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo
Thomas Enhco
Feathers

Ce n'est pas parce que Thomas Enhco indique au début des notes de pochette du disque que celui-ci " n'est pas un disque de piano ", que les amateurs de cet instrument devraient aussitôt s'en détourner, même si le jazzman est aussi connu comme violoniste... Non il ne s'agit pas non plus d'un disque de violon, ni d'un disque de chansons orchestrées, même si ces mélodies lui ont parfois donné envie d'y ajouter des paroles et de les orchestrer. En fait , ces propos sont juste une invitation, à oublier le piano en tant qu'instrument mécanique, avec ses touches et marteaux, et l'envisager dans une "matière magique et malléable qui peut prendre toutes les formes -aérienne, liquide, souple ou solide ; toutes les textures, toutes les voix et tous les sons de l'orchestre — vents, bois, cuivres, cordes, percussions, harpe, cloches…"...cliquez ici découvrir ce disque absolument enthousiasmant et voir une vidéo
 
 
Disques / Livres / DVD


Schumann (1810-1856)
Études Symphoniques
interprétées sur trois instruments différents,
un fortepiano Erard de 1837,
un fortepiano Streicher de 1856
et un piano Fazioli de 1995
Pierre BOUYER

Si vous avez visité depuis moins de deux ans la page que pianobleu.com consacre à Schumann, vous avez pu y découvrir un original coffret métallique comportant trois CD de Pierre Bouyer interprétant Kreisleriana et la Fantaisie opus 17 de Schumann sur trois pianoforte de différentes époques, offrant ainsi ces oeuvres sous différentes couleurs. Ce nouveau coffret à la présentation similaire est le second volet de ces enregistrements d'oeuvres de Schumann, sur les mêmes instruments, et comporte cette fois les Etudes symphoniques, une oeuvre composée d'un thème et variations, que le compositeur remania à plusieurs reprises. Il en propose plusieurs "trajets" possibles, Schumann en ayant lui-même fait deux éditions, l'une en 1837 et l'autre en 1852, mais il a aussi supprimé de ses manuscrits avant l'édition de 1837, cinq variations dites "posthumes" puisque publiées après sa mort par sa femme Clara (en 1873). S'y ajoute également une étude inachevée ( 12 mesures extraites de certains manuscrits précédent l'édition de 1837, rééditées pour la première fois par Alfred Cortot en 1945 et complétées par Pierre Boyer en 2011)...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits.
EMILE GOUÉ ( 1904-1946)
Chaînon manquant de la musique française
Sous la direction de Philippe Malhaire

Il est fort possible que le nom de ce compositeur français ne vous dise pas grand-chose, bien que vous ayez eu l'occasion de le découvrir récemment dans une page sur pianobleu.com au sujet du festival international Albert Roussel (autre compositeur méconnu), mais voici un livre qui vous permettra de le connaître, peut-être même mieux que nombreux autres compositeurs, car cet ouvrage, très documenté, contient notamment un bien très précieux : ses carnets de captivité ( écrits entre 1943 et 1945), d'une importance capitale pour saisir la pensée du compositeur, qui a composé une cinquantaine d'oeuvres et écrits plusieurs ouvrages sur l'écriture musicale, comme l'indique l'éditeur : Harmattan....cliquez ici pour lire la suite , dont des extraits, écouter une pièce d'un récent disque...
Michel Reis Quartet
Capturing this moment
Michel Reis, piano et compositions
Stefan Karl Schmid, saxophones et clarinette
Robert Landfermann, basse
Jonas Burgwinkel, batterie

Le pianiste Michel Reis est un parfait exemple de musicien de jazz international : il est né au Luxembourg, a suivi une grande partie de ses études aux Etats-Unis. Ses concerts le conduisent dans le monde entier, il a choisi de partager sa vie entre deux résidences, l'une dans son pays natal et l'autre à New-York, et il est leader de plusieurs formations dont une française : "Paris Quartet" avec laquelle au début du mois de juillet il donnera à Paris un concert pour le lancement de La Présidence Européenne du Luxembourg. Ce disque, 'Capturing this moment" , qui sort au début du mois de mars 2015, est celui d'un autre quartet qu'il a formé avec des musiciens qui , confie-t-il à l'occasion d'un entretien - à lire ci-dessous - "font partie de la crème de la crème de la scène de jazz en Allemagne" ! .
Un pianiste certes qui n'est pas facile à suivre tant il se déplace et est actif, et se déplace, mais à suivre quand même bien sûr, d'ailleurs il enregistre ce mois-ci un autre disque avec son trio, et ce n'est pas un hasard s'il a tant à faire  ! ...cliquez ici pour lire la suite, voir une vidéo et écouter des extraits
Alexandre Scriabine
Jean-Yves Clément
Cela n'a pas du vous échapper si vous visitez régulièrement ce site internet, en 2015 le monde musical est marqué par centenaire de la mort du compositeur russe Alexandre Scriabine. La collection "Classica" des Editions Actes Sud, rend hommage au compositeur avec cette nouvelle monographie écrite par Jean-Yves Clément, auteur de remarquables livres sur Chopin et essai sur Liszt , déjà présentés, et qui a bien voulu de nouveau répondre à des questions au sujet de ce livre incontournable ! Un livre sous-titré " L'ivresse des sphères", qui nous transporte dans l'univers insolite de ce compositeur qui a fait de l'art : "une sorte de religion et d'initiation magique appelés à transformer la vie. " ... cliquez ici pour lire la suite dont l'entretien avec l'auteur
Danses
Duo Jatekok

Piano quatre mains
- Alexandre BORODINE (1833-1887)
Danses Polovtsiennes
- Maurice RAVEL (1845-1937)
Rapsodie Espagnole
- Edvard GRIEG (1843-1907)
2 valses-caprices op. 37
Danses norvégiennes op. 35
- Samuel BARBER (1910-1981)
Souvenirs op.28
Adelaïde Panaget, piano
Naïri Badal, piano
Voici un disque tout à fait réjouissant d'un duo de pianistes qui ne vous est peut-être pas tout à fait inconnu si vous venez régulièrement visiter pianobleu.com puisqu'il vous avait été présenté à l'occasion d'un récital humanitaire en janvier 2013. Il n'est pas impossible non plus que vous ayez pu découvrir chaque pianiste séparément puisque chacune est lauréate de divers concours internationaux de piano, mais c'est ensemble qu'elles font le plus d'étincelles, avec ce duo, qu'elles ont constitué en 2007 et dont le nom "Jatekok" signifie "Jeux" en hongrois, dans l'idée d'amusement et de plaisir partagé avec le public. Ainsi à leur palmarés de prix, déjà nombreux, elles ont ajouté récemment celui du Concours international de Gand qu'elles ont remporté en 2013, et elles ont été invitées la même année en résidence à la prestigieuse Chapelle musicale Reine Elisabeth de Belgique.
Pour ce premier enregistrement, qui paraît sous le label Mirare, le duo a choisi de nous inviter à une promenade autour de la danse à travers des oeuvres "miniatures" dans leur version pour piano à quatre mains....cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo
Harmonie des sphères
Allain Gaussin

Monographie
ensemble sillages
Direction artistique Philippe Arrii-Blachette

A découvrir ce disque du compositeur actuel Allain Gaussin, qui a très récemment obtenu le Grand Prix du disque de l'Académie Charles CROS, un prix qu'il avait déjà obtenu en 1995 pour un autre disque. C'est l'occasion de découvrir aussi ce compositeur qui a débuté des études musicales à l'âge de vingt ans, avec le piano à l'Ecole Normale de Paris dans la classe d'Hélène Boschi... comme quoi il ne faut absolument pas décourager quiconque souhaite apprendre le piano après l'âge de huit ou dix ans ! Un instrument que l'on peut entendre dans trois des oeuvres de ce disque, avec "L'Harmonie des sphères", titre révélateur d'une importante source de son inspiration : le cosmos ; et "Ogive" pour flûte et piano, "Tokyo-City", pour piano seul, oeuvres témoignant de son intérêt pour le Japon. Allain Gaussin confie dans l'entretien à lire ci-dessous : " Le cosmos m’a toujours fasciné. Les titres de mes œuvres en témoignent, mais pas uniquement, puisque même mes sous-titres s'y réfèrent : Trou noir, Etoile bleue, Galaxie spirale, Danse de l'univers, L'univers en expansion... Pour moi, l'univers reste fascinant parce qu'il recèle de grandes énigmes. Tant de questions demeurent sans réponse !"...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits

Domenico Scarlatti (1685-1757)
18 sonates
Anne Queffélec

A découvrir le disque officiel de la folle journée de Nantes 2015, déjà annoncé dans la page sur cet événement, le disque est sorti il y a quelque jours. C'est de nouveau la pianiste Anne Queffélec qui en est l'interprète . On remarquera tout d'abord la belle photographie de Geoffrey Arnoldy qui illustre l'album sous-titré "Ombre et lumière" . Nul doute que vous repèrerez aisément celui-ci dans les "bacs". Ce disque , qui comporte 18 sonates de Scarlatti n'est pas le premier que la pianiste Anne Queffelec consacre aux sonates de ce compositeur, puisqu'à l'âge de 20 ans, alors qu'elle venait d'être couronnée aux concours de Munich (1968) et de Leeds(1969), elle en avait déjà enregistré 13 pour le label Erato ( un disque qui depuis a été plusieurs fois réédité) dont une sonate que l'on retrouve sur ce nouveau disque : la sonate en si mineur k27, une sonate qui accompagne la musicienne depuis ses débuts, et qui clôt magnifiquement ce disque . Quant aux 17 autres, il s'agit , explique-t-elle dans le livret des "coups de coeur d'une amoureuse , pas d'une spécialiste "....cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
 

 

En bref, présentation, avec extrait
et/ou vidéo....
Karine Deshayes
Ensemble Contraste
Après un rêve

Melina Tobiana

Horacio Lavandera
Imagenes

Petros Kampanis
Minor dispute

Art de l'improvisation au piano
Denis Levaillant

Mon amour
Julie Bonnie

Claro
Laurence Allison 

The Lafayette Suite
Laurent Coq,piano
Walter Smith III,saxo
Joe Sanders, contrebasse et basse électrique
Damion Reid , batterie

Populaires
Amel Brahim-Djelloul,
Nicolas Jouve

"La ligne de Karman"
Jean Kapsa, piano
Antoine Reininger contrebasse
Maxime Fleau batterie

Schubert
Andras Schiff

T for 2
Louisa Bey, voix
Nico Morelli, piano

Tristan Pfaff
Piano encores

double circle
enrico pieranunzi,piano
Federico Casagrande, guitare

Tobias Jesso Jr.

Bel air for piano
Hervé Celcal

Partitions

Jonathan Avishai - piano
Yoni Zelnik - Contrebasse Donald Kontomanou - batterie

coffret de 18 disques
Scriabine

Utopia
Leîla Olivesi, piano
Manu Codja,guitare
Yoni Zelnik, contrebasse
Donald Kontomanou batterie
David Binney, saxophone

Oeuvres de Philipp Galss
Valentina Lisitsa

Oeuvres de Scriabine
Valdimir Ashkenazy

Intégrale des œuvres pour piano solo de Philip Glass
Nicolas Horvath, piano

Music Boox 2
Sébastien Lovato, piano
Sébastien Texier: Saxophones Ténor et Soprano
Marc Buronfosse : Contrebasse
Karl Jannuska : Batterie

Autour des ballades de Chopin
Kotaro Fukuma, piano

Chilly GonzalesChambers

Mozart
Sonate pour piano n°11 en La majeur, K331
Sonate pour piano n°17 en Si bémol majeur, K570
Sonate pour piano n°18 en Ré majeur, K576
Menahem Pressler

Carl Philip Emanuel Bach
sonates et fantaisies
Marion André

Pianoforte Italiano
Adalberto Maria Riva

Duo Harpian
Céline Gay des Combes, harpe et Julia Froschhammer , piano

concertino pour deux pianos de Shostakovitch
concertos pour deux pianos et orchestre
de Poulenc et Martinu
Lidija et Sanja Bizjak, piano

Pascal Amoyel, piano Emmanuelle Bertrand sur une des oeuvres.
1846, dernière année à Nohant

A l'occasion des 100 ans de naissance de Richter découvrez ce
livre et deux coffrets


 

Ivo Pogorelich
intégrale CD chez Deutsche Grammophon.

Rodolphe Bruneau Boulmier
'L'obscur est mon chemin"

Geoffroy Couteau

Raphaële Atlan
Give me time

Les forêts de Ravel
Michel Bernard

ALICE SARA OTT
THE CHOPIN PROJECT

Chopin ou la fureur de soi
Dominique Jameux,

Philippe Entremont
Piano ma non troppo

MARTHA ARGERICH · DANIEL BARENBOIM
PIANO DUOS

Paul Hindemith
Sonates pour piano et...
Alexander Melnikov, Piano
Isabelle Faust, Violon
Teunis van der Zwart, Cor
Jeroen Berwaerts, Trompette
Alexander Rudin, Violoncelle
Gérard Costes, Trombone

Paul Lewis, Piano
Tableaux et fantaisie
Modeste Moussorgski [1839-1881]
Tableaux d'une exposition
Robert Schumann [1810-1856]
Fantasie op.17

Olivier Greif
sonate "Les plaisirs de Chérence
"Portraits et apparitions" présentation orale de 9 de ces portraits et apparitions par le compositeur lui-même

Albeniz
Hernan Milla, piano

Beethoven
Sonata Op. 14, No. 2
Sonate Op. 49 No. 1 et n°2
Sonate Op. 110

Trudelies Leonhardt,

Robert Schumann
Variations & Fantasiestücke
Andreas Staier

Carl Philipp emanuel Bach
Elena filonova

Tigran Hamasyan Mockroot

Take This
Jacky Terrasson

Paris Tristesse
Pierre Lapointe

Nocturnes
Rupert Charlesworth, tenor
Edwige Herchenroder, pianiste

Luminescence
Gregory Privat

Nocturnes
Maxence Cyrin

Imagine
Jean Rondeau

Ray
concert olympia de Paris

A passion for
John Donne
Ketil Bjornstad

Media Luz
JEAN-MARIE MACHADO piano, compositions & arrangements DAVE LIEBMAN saxophone & compositions CLAUS STÖTTER flugelhorn & trumpet QUATUOR PSOPHOS

Diana Krall
Wallflower

Les années Américaines
Véronique Sanson

Sonates de Beethoven
Maurizio Pollini

Sonates de Beethoven
Edna Stern

Martha Argerich
et Claudio Abbado
Complete concerto recordings

chopin
dont concerto °2
Nelson Freire

" Winter in New York"
renée Fleming

Bach : L'Art de la fugue
Johann Sebastian Bach
Zhu Xiao-Mei, piano

Gabriel Fauré
Mel Bonis
Quatuor avec piano
Quatuor Giardini

 Ici-bas, Ici même 
Miossec

Melodies
Prescience, Conscience
Anne Le Bozec, piano
Marc Mauillon baryton 

La naissance d'un nouveau monde
Schulhoff, Bridge, Granados, Boulnois, De la Presle
Thomas Duran, violoncelle
Nicolas Mallarte, piano

Enseigner le piano
Philippe Gendron
 
Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 Piano bleu : le site des amateurs de piano