<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Lise de La Salle

Merci à Lise de La Salle d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie résumée

Lise de la SalleLise de la Salle est née le 8 mai 1988 à Cherbourg. La peinture ainsi que la musique ont été toujours très présentes dans sa famille : "Généalogiquement parlant, côté musique : ma mère a chanté dans les Chœurs de l’Orchestre de Paris, ma grand-mère était professeur de piano et sa grand-mère était concertiste en Russie où elle côtoya Tchaïkovski. Côté peinture : mon arrière grand-mère était peintre, mon arrière grand-père le galeriste de Soutine et Modigliani et mon grand-père galeriste sur la côte d’Azur où il créa « L’Ecole de Nice ». "
Dès son enfance, elle a été attirée par le piano, présent dans sa maison, : "J’ai toujours aimé « l’objet » piano : je trouve cela beau ! Je pense que ce qui a surtout joué un rôle dans ma petite enfance, c’est le fait qu’il y ait toujours eu de la musique à la maison ; que ce soit un disque ou la radio. J’ai baigné et grandi dans un univers musical très développé. Ma maman m’a également amenée très tôt au concert, (récital de piano comme Opéra ou concerts symphoniques) ce qui a beaucoup participer, je pense, à mon amour pour la scène et le concert. Je ne me suis donc jamais posée la question du choix de l’instrument , Le piano était une évidence ! C’est en voyant cela que ma maman a décidé de m’inscrire dans un conservatoire".
Lise de La Salle prend ses premières leçons de piano à l’âge de quatre ans et demi..." J’adorais aller à mes cours (c’était le seul moment de la semaine où je « jouais» du piano), c’était une fête ! Puis les années se sont déroulées, simplement et sans enjeux...A huit ans, je suis rentrée au CNR de Paris, où mon professeur a conseillé à ma mère de me faire suivre les cours par correspondance, pour que je puisse travailler davantage. Cela c’est produit... à l’âge de 10 ans, j’ai rencontré Pascal Nemirovski, ce fut une rencontre importante car il m’a formée techniquement et m’a enseigné l’art d’écouter le son du piano."

Elle donne son premier concert à l’âge de 9 ans, à Radio France.…"Je me souviens très précisément de ce moment : c’était lors de l’émission d’Arièle Butaux, j’ai joué le final de la sonatine de Ravel ainsi que le final de la sonate « Pathétique » de Beethoven. J’étais très heureuse, très concentrée lorsque j’ai joué, très excitée et finalement pas autant stressée que je pourrais l’imaginer maintenant. C’était réellement quelque chose d’exceptionnel pour moi d’avoir la chance de participer à une émission de radio, et je crois que j’ai pleinement profité de ce moment. A cette âge là, (10 ans) je crois qu’on ne réalise pas totalement les enjeux : j’étais plus émerveillée d’être là, d’avoir un casque sur les oreilles, de parler dans un micro, de voir la régie s’activer ; jouer, faire de la musique était presque plus « normal » à mes yeux !! ".
Mais ce n'est pas à ce moment précis que Lise de La Salle a su qu'elle serait pianiste professionnelle car elle confie :" J’ai toujours su que ma vie serait faite de piano et de musique. Jusqu’à l’âge de onze - douze ans, je pensais que la musique était un « élément naturel » de la vie, comme le fait de respirer ; je savais uniquement que je ne pouvais pas vivre sans . C’est à ce moment que j’ai pris conscience que si je voulais que la musique soit ma vie, cela voulait dire que ce serait mon « métier » et que donc il faudrait travailler davantage, accepter les contraintes liées à ce choix, accepter le mode de vie qui va avec… Mais encore une fois, vu que j’ai toujours su que ma vie serait musique, il n’y a pas eu une seconde d’hésitation. J’ai eu beaucoup de chance car mon entourage m’a toujours soutenu et aidé à réaliser mon rêve. "
Lise de La Salle est entrée à 11 ans au Conservatoire National Régional de Paris dans la classe de Pierre Réach, puis à 15 ans en cycle de perfectionnement au Conservatoire National supérieur de Musique de Paris dans la classe de Bruno Rigutto..."Ce furent des années de Conservatoire très intéressantes mais relativement classiques.". Elle a également reçu les conseils de Geneviève Joy-Dutilleux..."Ce furent des grands moments ! A chaque fois, j’apprenais énormément sur la musique, le piano et la tradition ! Pour moi, elle est une mémoire musicale extraordinaire ! ".
Après avoir gagné de nombreux concours en France, Lise de la Salle remporte à l’âge de 12 ans le Premier Prix du Septième Concours International d’Ettlingen, en Allemagne. Elle est également lauréate de la Fondation d’entreprise Groupe Banque Populaire-Natexis et gagne successivement le Premier Prix du “European Young Concert Artists” à Paris en octobre 2003 et le Premier Prix du “Young Concert Artists International Auditions” à New York en janvier 2004...." Tous ces concours m’ont énormément apporté. A cet âge là, la compétition me motivait beaucoup !! Je n’ai pas envie de présenter d’autres concours. J’en ai énormément faits, j’ai adoré, mais maintenant, je souhaite me concentrer entièrement sur la musique et la recherche musicale." .
Depuis 2001, Lise de La Salle est invitée à donner des concerts en France et à l’étranger et dans de nombreux festivals: Auditorium du Louvre, Midem, Herkulessaal à Munich, Opéra d’Avignon, Palais des Beaux Arts à Bruxelles, Konzerthaus à Berlin, Festival de La Roque d’Anthéron, Musique aux Serres d’Auteuil, Festival de Saint-Riquier, Auditorium Maurice Ravel à Lyon, Festival de Bad Kissingen, Philharmonie à Saint Petersburg … Elle fait ses débuts en 2003 à Berlin puis à Tokyo, Washington et New York en 2004. En 2005, elle est en tournée au Japon, aux USA et en Allemagne. En 2006, elle fait ses débuts dans la prestigieuse série de concerts Piano**** à Paris, puis à Zurich, Lisbonne, Copenhague, Québec…Elle est également invitée par le Deutsches Symphonie orchester à Berlin, et par Semyon Byshkov à Cologne, pour le concert d’ouverture de la saison 2006/2007 : "Jouer dans des salles prestigieuses (Paris, Tokyo, NY) laissent toujours des souvenirs incroyables. La tension (dans le sens positif) est très importante, on connaît les enjeux et on a envie de satisfaire un public et une critique exigeants et connaisseurs.. Essayer de prendre par la main un auditeur très averti et de lui faire faire un voyage musical, lui qui en a déjà tant fait, est un véritable challenge ! Mais pour moi qui suis un peu sentimentale ( !), les plus beaux concerts, les plus forts émotionnellement sont ceux où ma musique a un/ des destinataires. Jouer pour les gens que l’on aime, leur dire par la musique, il n’y a rien de plus beau et de plus profond ! Ma plus belle déclaration d’amour se trouve dans ma musique !"
Lise de la Salle donne environ quarante concerts par an, multiples occasions pour elle de rencontrer différents publics : " J’aime voyager, découvrir de nouveaux pays, de nouvelles cultures, de nouveaux publics. C’est intéressant de constater que « les publics » sont à l’image de «leurs pays », de leurs mentalités. J’aimerais pouvoir jouer partout dans le Monde, et pour cela m’associer à des projets humanitaires, c’est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur et auquel je travaille. "
L'agenda de la jeune pianiste, qui se réjouit du lieu de son prochain anniversaire, annonce nombreuses escales : " Je suis très heureuse car la saison qui arrive est très riche ! Je fais trois tournées (deux aux USA et une au Japon), j’aime énormément les tournées, ce sont des moments d’apprentissage intense ! Je vais découvrir de nouvelles salles mythiques ( Concertgebouw d’Amsterdam, Wigmore Hall à Londres, Théâtre des Champs-élysées à Paris), je vais rejouer à l’Auditorium du Louvre (14 février), ce concert me tient beaucoup à cœur car cette salle est liée à de beaux souvenirs ! En effet, ce fut mon premier concert parisien pour la sortie du premier album lorsque j’avais 14 ans…et je vais fêter mes 19 ans à Miami !"
Actualité : Depuis cet entretien sur son parcours (en février 2007) Lise de la Salle a enregistré plusieurs disques et bien voulu répondre à de nouvelles questions (voir plus bas)
juin 2014 : Parution d'un nouveau disque: cliquez sur l'image pour en savoir plus
:
Robert Schumann Kinderszenen
Variations ‘Abegg’
Fantaisie en do majeur
Lise de la Salle PIANO

Son répertoire

Lise de La Salle confie avoir un "trio" de compositeurs favoris qui ne la quitte jamais : Bach, Mozart et Beethoven auquel elle ajoute "un petit dernier" mais auquel, en tant que pianiste , elle ne peut profiter qu’en auditeur : Vivaldi. Sans doute cette liste est-elle appelée à évoluer car Lise de La Salle précise :" En ce moment, je suis encore en train de découvrir de nouveaux univers musicaux, de m’émerveiller, de penser avoir trouver mon compositeur préféré ; mais je sais que deux mois après, les choses auront évoluées : l’émerveillement sera toujours présent mais l’origine aura changée !"
Un premier disque consacré à Ravel et Rachmaninov, unanimement salué par la critique, a marqué en 2002 le début de sa collaboration avec le label Naïve Classique, pour lequel elle enregistre désormais en exclusivité. Son deuxième enregistrement (Bach-Liszt) reçoit la récompense ‘CD OF THE MONTH’ par GRAMOPHONE. En janvier 2007 sortira un disque de ses enregistrements de concertos de, Dimitri Chostakovitch , Franz Liszt, Serge Prokofiev..." Le répertoire russe me tient particulièrement à cœur et je trouve que ces deux concertos se complètent bien ; j’avais également envie d’introduire une œuvre romantique. Le lien entre ces trois œuvres est donné par le titre « Concertos N°1 », trois œuvres de jeunesse, courtes, qui montrent trois compositeurs s’amusant avec génie !". Lise de la Salle vient de finir l’enregistrement de son quatrième disque pour Naïve avec un programme solo : Mozart et Prokofiev qui devrait sortir cet automne

Lise de La Salle est souvent invitée à jouer avec nombreux orchestres : l’Orchestre de l’Opéra d’Avignon, l’Orchestre National d’Ile de France, l’Orchestre National d’Auvergne, l’Orchestre du Schleswig Holstein, l’Orchestre National de Belgique, l’Orchestre National de Lyon, la Staatsorchester Rheinische Philharmonie, l’Orchestre du Kanazawa Ensemble, la Staatskapelle de Weimar, le Württembergisches Kammerorchester Heilbronn, le Petersburger Sinfoniker, le Gulbenkian Orchestra, le Pasadena Symphonie Orchestra … ce qu'elle apprécie particulièrement : "Avec orchestre, le travail avant le concert avec le Maestro et l’Orchestre m’intéresse énormément ! Echanger des idées, défendre (si cela est nécessaire) nos points de vue, construire un son ensemble… Sur scène, le partage avec le Chef d’orchestre et les musiciens, cet « instant magique » ; ce moment de grande communion reste pour moi inexplicable et unique ! Le récital est sans aucun doute la chose la plus difficile. Le fait d’être totalement seul face à son piano peut parfois être terrifiant ! Mais de l’autre côté, quel bonheur de sentir cette liberté ! de pouvoir en quelque sorte improviser sur scène selon le sentiment du moment… C’est pour cela que je suis persuadée que l’on peut faire vingt concerts avec le même programme ; et que cela ne sera pas vingt fois les mêmes œuvres. Je pense que le fait d’être seul avec son public encourage le partage d’émotions et l’intimité se fait plus grande. En ce qui concerne la musique de chambre, je n’ai pas encore trouvé le temps, mais je sais que j’y viendrai bientôt car cela m’attire !"
Interrogée sur ce qu'elle considère comme le plus important dans son interprétation, Lise de La Salle répond : "La musique ! La « mode » si j’ose cette expression, est à l’interprétation parfaite techniquement, au risque de perdre la musique, l’âme. Pour moi, la technique n’est qu’un outil et la perfection technique n’est pas mon but ! Evidemment, nous avons besoin de la technique comme moyen, et elle est même fondamentale car elle permet de pouvoir réaliser ce que nous avons en nous, de nous libérer. Je pense que les éléments les plus importants d’une interprétation sont le fil conducteur de l’œuvre, l’intelligence et le respect du texte et l’émotion qu’elle donnera à l’auditeur. Sera-t-il bouleversé, transporté, touché ? Aura-t-il oublié là où il se trouve ? Aura-t-il eu envie de rire où de pleurer ? Voilà qui est important !"

Richter, Horowitz, Lipatti, Gulda, Gould et Rachmaninov sont les "pianistes fondateurs de la bibliothèque musicale" de Lise de La Salle, à cette liste elle ajoute : " La voix me fascine et une grande partie de mon travail actuel consiste à modeler le son du piano sur celui de la voix humaine. Mes trois grands modèles sont Maria Callas, Elisabeth Schwarzkopf et Gundula Janowitz. La phrase d’ Yves Nat « une goutte de musique pure est un point d’éternité. » ne peut être mieux illustrer que par la voix, où la précision, brillance, transparence du diamant et le corps, la matière se rencontrent."
Lise de La Salle écoute beaucoup de musique classique, mais également beaucoup de jazz ou de rock : " Le jazz par exemple m’a beaucoup fait réfléchir sur le rythme ainsi que sur certains aspects techniques (écouter Art Tatum est une vraie leçon à ce niveau !) Encore une fois, je pense que la diversité ne peut qu’enrichir une interprétation !".
Et comme Lise de La Salle pense que l’interprétation se nourrit de tout , la jeune pianiste qui a obtenu l'an dernier un bac littéraire avec mention bien, s'intéresse aussi à nombreux autres arts : "j’aime énormément aller au musée, ou au cinéma… Je lis également beaucoup (pendant mes voyages, les livres sont d’une grande importance pour moi) ; Je pense que l’interprétation se nourrit de Tout ! Les autres arts ne peuvent que l’enrichir, lui donner une cohérence et un corps. A mon sens, il est aussi important d’avoir une idée du contexte culturel qui entourait l’œuvre que l’on travaille. "

Ecouter...

La sélection de pianobleu.com...

A Portrait
Lise de la Salle, piano

La pianiste Lise de la Salle aura bientôt 25 ans, plus de vingt ans de piano ( elle a pris ses premières leçons dès l'âge de quatre ans et demi après avoir démontrer déjà son amour pour cet instrument) et cela fait dix ans que son premier disque est sorti sous le label Naïve qui pour l'occasion sort ce nouveau coffret réunissant un CD et un DVD ! Le 14 janvier 2003 le label Naïve, fondé quelques années plus tôt, sortait en effet "dans les bacs" le disque d'une toute jeune pianiste de 14 ans, un disque dédié à Ravel et à Rachmaninov, préfacé par Geneviève Joy-Dutilleux (disparue en 2009) qui déclarait notamment à son sujet : " Dès cette toute première fois où je l'ai entendue jouer, à peine âgée de onze ans, une "Mephisto-valse" de Liszt, je fus littéralement époustouflée par l'étonnante maturité qui émanait de cette frêle jeune fille, comme devant son aplomb, sa détermination face aux pages les plus ardues de la littérature pianistique. Et puis cette intelligence ! Lise saisit le sens de chaque partition et s'en empare avec cette intelligence fulgurante, impétueuse, qui est le propre des plus grands !" Depuis Lise de la Salle a enregistré cinq autres disques sous ce même label, et ce coffret anniversaire "A Portrait" - au titre non pas en français mais en anglais qui se justifie totalement puisque elle est aujourd'hui une pianiste internationalement reconnue - est en fait une compilation de pièces qu'elle a sélectionnées parmi ses précédents enregistrements. Certes l'on pourrait penser a priori qu'il s'agit d'un simple "best off" mais il n'en est rien : cette huitième parution est tout à fait remarquable car la pianiste y montre outre sa virtuosité, son talent à composer des programmes de disque, comme de concerts, avec une logique et une sensibilité aussi prodigieuse que celle qui émane de ses interprétations....cliquez ici pour lire la suite dont un nouvel entretien avec la pianiste , écouter un extrait et voir une vidéo

Franz Liszt( 1811-1886)

Après Une Lecture de Dante
Lacrymosa (/Mozart)
Ballade No. 2
Liebeslied (/Schumann)
Mazeppa
Nuages Gris
Standchen (/Schubert)
Funérailles
Isolde's Liebestod (/Wagner)
Lise de la Salle, piano
Depuis sa sortie (fin août) vous aviez sans doute déjà pu découvrir dans cette page sur la pianiste Lise de la Salle des extraits et la vidéo présentant son nouveau disque qu'elle consacre cette fois à Liszt. C'est un compositeur dont elle a déjà enregistré des oeuvres sur deux de ces précédents disques, l'un avec son premier concerto face à deux autres premiers concertos d'autres compositeurs (Chostakovith et Prokofiev), et l'autre couplé avec Bach, comportant notamment des transcriptions.
Comme vous pouvez le voir par la liste des oeuvres de ce nouveau disque, Lise de la Salle a de nouveau choisi d'incorporer dans son programme, quatre transcriptions de Liszt, chacune de différents compositeurs : Mozart, Schumann, Schubert et Wagner, des oeuvres qui témoignent des qualités de transcripteur de Liszt dans des sources d'inspiration très variées, mais aussi de la générosité de Liszt mise au service d'une émotion nourrie de tendresse et fragilité, qualités que Lise de la Salle tient pour plus essentielles que la virtuosité plus réputée du compositeur/pianiste, ainsi en fait-elle part à l'occasion d'un nouvel échange à l'occasion de la sortie de ce disque.
La virtuosité est cependant aussi très présente dans ce disque...cliquez ici pour lire la suite, écouter des extraits et voir une vidéo

Chopin
Ballades
Piano concerto n°2
Lise de La Salle, piano
Staatskapelle dresden
Fabio Luisi, Direction 

La pianiste Lise de La Salle avait dans ses quatre précédents disques, toujours choisi de mettre en miroir des oeuvres de deux compositeurs, c'est uniquement à Chopin, qu'elle consacre son nouveau disque tout en mettant en miroir cette fois son travail en studio et celui en concert puisque le concerto est un enregistrement "live" et que les quatre ballades ont été quant à elles enregistrées en studio.
C'est aussi par ce choix différentes facettes du compositeur qu'elle réunit puisque le deuxième concerto de Chopin s'il n'a été publié qu'en 1833 fût en réalité le premier concerto qu'il composa, dès 1829, et est donc considéré comme une oeuvre de jeunesse, composée avant son départ définitif de Varsovie en 1830.... Il est écrit dans la tradition des concertos virtuoses dans lesquels seul le soliste est au centre tandis que l'orchestre n'a qu'un rôle d'accompagnement et se contente d'introduire les interventions solistes, de faire la transition entre elles et de les préparer explique Tobias Niederschlag, auteur du livret.[...]Si vous avez aimé passer l'été avec Chopin ce disque est le meilleur choix pour la rentrée et passer également l'automne avec les plus belles oeuvres musicales écrites par ce compositeur ! Lise de la Salle a bien voulu répondre à quelques questions, vous pourrez également voir une vidéo réalisée par le label Naïve lors de l'enregistrement et écouter des extraits...cliquez ici pour lire l'article complet et voir la vidéo et écouter les extraits

Lise de la Salle

Mozart
Rondo en la mineur KV511
Sonate en rémajeur KV284
Douze variations en do majeur sur "Ah vous dirai-je, maman" KV265

Prokofiev
Toccata op11
Sonate n°3 en ré mineur op28
Six pièces de Roméo et Juliette op75

DVD "Lise de la Salle, Majeur", film de Jean-Philippe Perrot

Il est des disques, intelligemment conçus, dont la simple lecture du livret laisse deviner que l'on va passer un bon moment à son écoute. Lise de la Salle fait partie de ces pianistes qui conçoivent un disque comme un concert, cherchant quant à elle à offrir un voyage musical par des oeuvres de deux compositeurs différents qu'il n'est pas habituel d'associer, et c'est déjà là l'assurance de vivre différentes émotions musicales. Elle fait aussi partie des pianistes qui prennent le temps de présenter ce qu'ils vont jouer, de nous dévoiler les charmes des pièces à venir afin de nous aider à les apprécier d'autant mieux mais surtout cette démarche permet de mesurer combien elle s'est impliquée dans ce programme et le plaisir qu'elle a à le partager avec les auditeurs, une belle preuve du respect de ceux-ci que l'on peut d'autant mieux apprécier encore par le fait qu'elle a ici elle-même pris la peine de rédiger une partie du livret et d'enregistrer une vidéo de présentation...cliquez ici pour lire la suite, en écouter un extrait et voir une vidéo de présentation

Piano Concertos n°1
Shostakovitch Liszt Prokofiev
Gulbenkian orchestra
sous la Direction de Lawrence Foster
Lise de la Salle, piano

Pour son troisième enregistrement la pianiste Lise de la Salle a choisi trois premiers concertos de compositeurs qui selon ses propos : "s'amusent avec génie". Ainsi le premier concerto, que Liszt composa en 1849 seulement, et revisa en 1853 et 1856, a la forme non conventionnelle en quatre(et non trois) mouvements joués sans interruption, et une atmosphère changeante. Alors qu'il débute par un motif mélodramatique d'essence très romantique, Liszt poursuit dans un style souvent proche de l'improvisation avec beaucoup de changements de tempo. L'effervescence du troisième mouvement est particulièrement originale et espiègle....cliquez ici pour lire la suite et en écouter des extraits

Lise de la Salle
plays Bach, Liszt

Contrairement au nom du label "Naive" pour lequel Lise de La Salle enregistre en exclusivité, la très jeune pianiste (16 ans seulement lors de l'enregistrement) a un jeu qui n'a rien de naif mais surprenant par son expressivité et sa maturité. Après un premier disque consacré à Rachmaninov et Ravel, la jeune pianiste choisit cette fois d'associer la musique baroque et romantique. Association tout à fait légitime quand on sait que Franz Liszt fut très tôt attiré par l'univers musical de Bach et qu'il en transcrit pour le piano six des plus importants Préludes et Fugues destinés à l'orgue, devenant initiateur d'une série de lectures nouvelles de la musique de Bach.
cliquez ici ou sur l'image pour en écouter des extraits (amazon), également disponible en cliquant ici sur fnac.com

Pour écouter des extraits des autres disques de Lise de la Salle.... cliquez ici

21 mars 2012
A voir : un concert dans un contexte original très convivial :
Salons de Musique : Lise de la Salle et le Quatuor Modigliani (seuls puis ensemble)

Description :
"Si Lise de la Salle n’a pas encore 25 ans, elle est pourtant loin d’être une nouvelle venue. La jeune pianiste, élève de Pascal Nemirovski depuis l’âge de 10 ans, obtient à 13 ans un premier prix à l’unanimité du jury au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Pierre Réach. C’est également à l’unanimité qu’elle est reçue, à 15 ans, en 3e cycle, dans la classe de Bruno Rigutto. Mais évidemment, elle ne s’arrête pas là, tout en jouant dans les salles les plus prestigieuses du monde, elle enregistre en 2002 un premier disque consacré à Ravel et Rachmaninov, puis un autre où elle interprète Bach et Liszt. En 2011, dans la foulée de sa présence à la Folle Journée de Nantes, elle publie un nouveau disque dédié à Chopin (artiste à l’honneur de la Folle Journée 2011).
Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique en 2003, le Quatuor Modigliani s’est rapidement fait connaître en remportant trois prix prestigieux en 2004, 2005 et 2006. En 2008, les jeunes gens ont l’insigne honneur de jouer sur le quatuor dit « des Evangélistes », construits par le luthier Jean-Baptiste Vuillaume. Nous avons aussi pu les voir au mois de février à Nantes dans la cadre de la folle journée.
Ni récitals, ni concerts, les Salons de Musiques, notre nouveau rendez-vous, sont des rencontres musicales inédites et « décontractées » avec des musiciens de premier plan. Des rencontres dans des lieux intimes, décalés et différents. Des moments de partage entre des musiciens
. "

En savoir plus

Visitez le site internet de Lise de La Salle...cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !






  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com