Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Actualités du monde du piano sur internet

Actualités du piano ... au fil de l'automne !

Les actualités du piano sont mises à jour régulièrement ... n'hésitez pas à revenir
et
PENSEZ à "rafraîchir" votre écran suivant votre navigateur internet , faites-le aussi si les vidéos ne s'affichent pas...
et
Regardez bien .. TOUTE la page car les nouvelles actualités ne sont pas classées forcément au début mais n'importe où dans la page
Piano Works #1
Jérôme Lemonnier , composition et piano
18 pièces pour piano extraites des films de Denis Dercourt :

La tourneuse de page
Demain dès l'aube
La chair de ma chair
Pour ton anniversaire
En équilibre
A découvrir ce disque qui n'est pas une compilation de musique de films mais un nouvel enregistrement, réalisé en studio en 2015 par Jérôme Lemonnier , et qui rassemble des pièces pour piano seul, mais aussi plusieurs adaptations de pièces initialement écrites pour orchestre, qu'il a toutes composées pour les films de Denis Dercourt. Un réalisateur avec lequel il collabore depuis presque dix ans [...] La musique de Jérôme Lemonnier joue, pour Denis Dercourt, un rôle important dans son propre processus de création des films , confie le réalisateur en dédicace de l'album, que se soit avant le tournage, par leur influence artistique, ou après, au niveau de la direction émotionnelle que peut prendre un film. Et l'émotion, c'est précisément aussi ce qui a guidé le compositeur Jérôme Lemonnier dans la réalisation de ce disque , conçu : "[en partant ] de l'idée d'une promenade musicale dans laquelle on préfère revenir plusieurs fois dans une même atmosphère ou une émotion plutôt que de s'y attarder" explique-t-il dans l'entretien à lire...en cliquant ici
A (re)voir ci-dessous .... ainsi que nombreuses autres dans la petite télévision de pianobleu.com
Et n'oubliez pas de vister aussi la page sur Jérôme Lemonnier:
Doté d'une solide formation classique – classes d'écriture au Conservatoire National de Musique de Paris, études de piano à l'École Normale de Musique – le compositeur et pianiste Jérôme Lemonnier a notamment signé la musique des cinq derniers films du réalisateur Denis Dercourt. Il vient de sortir un disque, enregistré en studio en 2015, qui assemble des pièces pour piano seul, et plusieurs adaptations de pièces initialement écrites pour orchestre extraites de la musique de ces films. Des compositions dont les mélodies qu'elles soient douces, mystérieuses, voire inquiétantes, ou joyeuses nous ramène à une seule mélodie : celle de la vie. Nul doute que nombreux pianistes auront plaisir à tourner les pages du recueil de partitions correspondant qui doit être publlé bientôt !
A découvrir ce double album, intégrale des oeuvres pour piano et violoncelle de Beethoven, qui vient compléter l'intégrale que le pianiste François-Frédéric Guy consacre aux oeuvres avec piano de ce compositeur dans son "Beethoven Project" qui mène depuis plusieurs années et complète donc les cinq concertos et les trente-deux sonates , ici de 3 recueils de Variations et 5 sonates pour les deux instruments. C'est le violoncelliste Xavier Phillips, qui l'accompagne pour les deux premieères sonates et fait plus que cela dans les suivantes . Il a bénéfié de l'enseignement du célèbre violoncelliste Mstislav Rostropovitch, et est désormais professeur de la Haute école de Sion, site de Lausanne en Suisse tout en menant des activités de soliste ( ainsi en 2015 il a été nommé pour un Grammy dans la catégorie Best instrumental solo) Il joue sur un violoncelle de... 1710 : un Matteo Gofriller pêté par un mécène pour lequel on fera avec plaisr de la pub au passage puisqu'il s'agit de la marque de café : ..."Blue de Brazil" un café bleu.. ;-)) Et comme quoi il n'y a pas que les cléèbres acteurs à pouvoir faire de la pour du café ;-)) ...
Revenons aux choses "sérieuses"...
François-Frédéric Guy explique dans la 'note d'intention" de l'album que Beethoven a permis l'émancipation de cet instrument précisément en renouvellant l'approche de la sonate accompagnée au piano. Il indique notamment :"Il est intéressant de constater que les deux premières sonates sont écrites pour « piano avec accompagnement de violoncelle », la partie de piano étant très concertante et virtuose et se rapprochant de l’esprit des premières sonates pour piano seul. La troisième sonate, la plus populaire, marque un tournant crucial dans l’équilibre entre les deux instruments, violoncelle et piano dialoguant d’égal à égal et réussissant un miracle musical qui fait de cette sonate un véritable chef-d’œuvre éternel. Les deux sonates visionnaires de l’opus 102, écrites dans la dernière période créatrice, contemporaine des sonates pour piano opus 101 et 106 - la grande sonate Hammerklavier - vont encore plus loin dans cette voie, les deux mains du piano et la partie de violoncelle ne formant plus qu’un seul instrument notamment dans la fugue de la cinquième sonate. Le style de la quatrième est plus concis mais sans concession, avec une âpreté et une rudesse austère et grandiose. Bach est réintégré dans la cinquième sonate notamment dans le mouvement lent bouleversant, dont le thème fait penser à un choral du Kantor de Leipzig. La fugue finale aux strettes serrées rend hommage à l’une des formes préférées de Bach, que Beethoven pousse à l’extrême ici, comme dans la sonate Hammerklavier pour piano, la fugue étant devenue une véritable obsession pour Beethoven. "
Ces sonates sont précédées de trois cahiers de variations pour ces deux instruments composés respectivement en 1796 ( Variations sur le thème de l'oratorio Judas Macchabée" de Heandel, en 1798 : sept variations sur le thème de Bei Männern, welche Liebe fühlen (La Flûte enchantée / Mozart), et douze autres variations ( composées sur le thème de Ein Mädchen oder Weibchen (de La Flûte enchantée de Mozart), composées en 1801. au sujet desquelles François Frédéric Guy indique " Les trois cahiers de variations permettent à Beethoven d’inventer et de travailler cette nouvelle écriture de soliste de la partie de violoncelle et sont trois hommages extrêmement virtuoses à deux de ses maîtres : Haendel et Mozart par deux fois.
A noter qu'ils donneront un concert avec une partie de cette intégrale le 20 mai 2016, salle Gaveau à Paris. "
A écouter ci-dessous, avec l'aimable autorisation du label Evidence, le second mouvement de la sonate n°1, où le piano occupe encore une place prépondérante Rondo - Allegro Vivace un mouvement qui cache en lui cependant un court adagio... encore une originalité du compositeur très inspiré ! Et qui montre qu'aucune des ses sonates ne sont à négliger , même si souvent on lui préfère la troisième ou cinquième, et les deux musiciens partagent ici toute l'effervescence dominante de ce mouvement dans une allégresse contagieuse !
Pour vous procurer ce disque... ne cliquez pas sur l'image ( sans lien) mais ... cliquez ici
Désormais un unique lecteur de musique vous est proposé le flash player étant devenu désuet parait-il :

Du jazz avec ce splendide disque qui sort le 30 octobre 2015
Celui-ci donnera égalment lieu à un concert au Sunside le 5 novembre 2015
André Villéger, saxophones et clarinette
Philippe Milanta, piano
" For Duke and Paul"
se veut un hommage à Duke...Ellington, célèbre pianiste, compositeur et chef d'orchestre de jazz américain auquel pianobleu.com a consacré une petite page ! Et Paul c'est Paul Gonsalves " le plus inventif de des solistes de son orchestre " selon Claude Carrière qui a écrit le livret de l'album. On peut apprendre sur internet qu'il a rejoint l'orchestre de Duke Ellington en 1950 et fini sa carrière avec lui et c'est le cas de le dire puisqu'il est mort juste 10 jours avant lui. Selon la légende il avait tendance à s'endormir au cours des concerts, ne se réveillant que pour prendre son solo avant de se rendormir en raison des drogues qu'il prenait. Si la musique de ce disque est tout à fait idéale en écoute le soir, il y a peu de risque qu'elle vous porte à dormir, mais peut-être à rêver... ce duo saxophone/piano où chacun offre de beaux solos , splendide " I let a song go out of my heart" n'a vraiment rien pour endormir, mais fermer les yeux oui ... Duke Ellington appellait sa musique «American Music" plutôt que du jazz, mais là en fermant les yeux, avec juste ces deux musiciens, on se retrouve dans un club de jazz, et l'on s'y sent bien aussi à écouter les titres suivants , justement un " Day dream" au climat"churchy" dixit l'auteur du livret, en tout cas musique chaleureuse, oui c'est sans doute d'ailleurs ce qui qualifie le mieux ce disque : chaleureux. Mais si la chaleur de la nuit vous pousserait à dormir le pianiste Milanta a demandé au saxophoniste de prendre sa clarinette pour une composition originale, la seule de l'album : " EKDE" qui mixe les initiales de son vrai nom( Edward Kennedy Ellington) et de Duke, un titre qui contient de très fines allusions à des tournures ellingtoniennes. Toutes compositions ne sont d'ailleurs pas que du Duke , cinq sont de Billy Strayhorn compositeur, arrangeur et pianiste américain qiu a collaboré avec Duke Ellington à partir de 1939, celui-ci ayant trouvé justement que le style de "Take the A Train" qu'il avait écrit pour luii pour Duke, était ellement "Dukien " ( ou Elligtonnien ) qu'il a embauché directement sur place. Strayhorn à étudier les partitions d' Ellington, et lui aussi a maîtriser rapidement ce qu'il a appelé «l'effet Ellington.". Qui sait si dans un autre temps Milanta et Villéger n'aurait pas rejoint aussi Ellington mais c'est bien ici un disque dont la musique leur appartient , et pas seulement non plus dans le très beau "Paul's tale " autre composition originale,cette fois du saxophoniste mais aussi précisément dans leur " Take the a train" très actuel, ou en changeant de moyen de transport..."Serenade to a Bus seat" de Clark Terry qui lui a rejoint en 1951 le célèbre orchestre de Duke Ellington, où il a aussi eu une place de soliste, pendant 8 ans. Et c'est vrai qu'on l'a un peu mauvaise de voir le disque se terminer , avec encore un splendide titre du Duke lui-même : "I got it bad" si tendre et doux... D'autant plus mauvaise que sur internet il ne semble rien avoir à partager en vidéo ou extrait de ce disque... alors il ne vous reste qu'une chose à faire...enfin deux... soit aller au concert , soit vous procurer ce très beau disque et pour cela...cliquez ici (amazon)!
Mais retrouvons le pianiste Philippe Milanta dans une très belle chanson .. et si vous aimez cette chanson , vous aimerez aussi le disque ci-dessus car
le saxophoniste André Villéger fait fort bien chanter tous ses instruments à vent,
" Put Your Head On My Knee
Paroles-Musique : Mariannick Saint-Céran Piano-Arrangement : Philippe Milanta . Au Duc des Lombards avec Philippe Milanta : piano, Bruno Rousselet : contrebasse , Vincent Frade : batterie

 

et cette musique me ramène à un livre paru il y a quelques mois (presque un an en fait !) mais qui pourrait accompagner idéalement ce disque, l'intrigue se passe dans un club de jazz à Paris, rue St Benoit, il y a quelques années :
Kind of black
Samuel Sutra

Oui c'est un roman que l'on classe dans le genre " Polar" ( et il a d'ailleurs été primé d'un "balai d'or" un prix attribué chaque année, en novembre, à deux romans policier, thriller ou polar par un jury essentiellement composé de blogueurs... mais on pourrait aussi le classer en rubrique jazz, car l'auteur écrit avec beaucoup de sensibilité , et de vérité,( même les journalistes sont égratignés au passage !) sur cette musique et le milieu du jazz , il faut dire qu'il a pris des cours de piano avec notamment le pianiste Serge Forté qui en signe la préface ! Et celui-ci décrit fort bien ce livre notamment dans ce paragraphe : " Kind of black n'est pas un roman policier ordinaire. C'est avant tout un vibrant hommage au Jazz et aux musiciens improvisateurs. Ce monde de l’ombre s’offrant en décor au polar qui s’y invite. D’ailleurs Jacques, le policier chargé de l’enquête, est lui-même un pianiste passionné de Jazz. Mais la vraie force de Kind of Black est dans les interludes… musicaux. Samuel Sutra parle magnifiquement de la musique : “La musique c’est un silence qui rentre dans l’ordre…” Il dresse un portrait plus que réaliste de la situation des jazzmen d’aujourd’hui, souvent remisés dans les bas-fonds de vieilles caves, à l’ombre immense des “vrais artistes” de la Pop Music."...
Présentation de l'éditeur :
À Paris, rue Saint-Benoît, il y a quelques années. Ce soir-là, le Night Tavern affiche complet. Ce temple parisien du jazz, club incontournable où les plus grands se sont déjà produits, annonce un concert étonnant. Sarah Davis, diva incontestée du milieu et star montante d'un important label américain, vient se produire avec Stan Meursault, l'un des pianistes virtuoses les plus doués de sa génération. L'affiche est idéale et le moment suffisamment rare pour attirer la presse. Tout le monde s'attend à une soirée exceptionnelle. Personne ne sera déçu. Sarah Davis ne sait pas encore qu'elle vient en France pour la dernière fois, et qu'elle ne chantera plus jamais. Le Night Tavern sera le dernier club où elle aura été vue vivante. Stan Meursault ne sait pas, lui, qu'il va rencontrer son admirateur le plus inattendu : le flic chargé de l'enquête. Ensemble, ils lèveront le voile sur ce meurtre étonnant. Et cette affaire leur rappellera que si le jazz est une musique improvisée, certaines fins sont écrites d'avance... Partagé entre la musique et l'écriture, Samuel Sutra concilie les deux dans cette enquête à quatre mains. Par son écriture qui se lit autant qu'elle s'écoute, il nous dépeint un univers noir au milieu duquel les passionnés de jazz penseront reconnaître des visages familiers.
Pour en savoir plus et vous procurer ce livre... cliquez ici (amazon)
et
puis...
comme il a déjà été longuement interviewé au sujet de ce livre...cliquez ici
et qui sait si un réalisateur n'aura pas l'idée d'en faire un film car il y a vraiment matière à cela
A voir une nouvelle video du pianiste Selim Mazari qui donnera bientôt un concert à Paris dans le cadre des Pianissimes à lire aussi ce
communiqué :
Sélim Mazari fait partie des quelques pianistes, peu nombreux, qui ont eu le privilège d'étudier au Conservatoire de Paris avec Brigitte Engerer. Cette façon bien à elle de conjuguer l'exigence artistique au plus haut niveau avec un gout insatiable des plaisirs de la vraie vie. Cette attention aux autres qui se transforme sur scène en capacité à établir immédiatement le contact avec l'auditoire. Le sens du tragique, mais aussi l'humour et la simplicité. Comment imaginer que cela n'exerce pas une influence déterminante sur un étudiant, surtout s'il la côtoie depuis l'âge de 10 ans ? D'ailleurs, dès qu'il fut diplômé du CNSMD de Paris en 2013, plutôt que de se précipiter dans la carrière, il part comme elle modestement se perfectionner auprès de grands maitres à l'étranger, au Royal College of Music de Londres d'abord, puis à Vienne actuellement. En 2014, il rafle le Prix du Jury et du Public de la Société des Arts de Genève, ainsi que le Prix de la Fondation Safran pour la Musique. Tandis que les invitations à se produire sur des scènes prestigieuses se multiplient, nous aurons plaisir à le recevoir aux Pianissimes pour fêter ses 23 ans !
Date : Vendredi 13 novembre 2015 à 20h
Programme : Oeuvres de Haydn, Mendelssohn, Debussy, Ravel
Adresse : Couvent des Récollets - 148 rue du Faubourg Saint Martin - 75010 Pari
s Accès : Métro Gare de l'Est - Parking Saint Martin ou Alsace (sous la gare) Vidéo : Haydn
Réservations par téléphone auprès des Pianissimes 01 48 87 10 90. Tarif normal 25€ / Tarif jeunes 15€ (moins de 26 ans) / Abonnement 5 concerts 90€ Au passage
, sachez aussi que les pianissimes accueilleront le 4 décembre dans la magnifique salle de l'Ancien Conservatoire une création originale autour de la musique de François Couperin qui réunira le pianiste Iddo Bar-Shai et l'ombromane Philippe Beau
A voir : HAYDN - Sonate Hob 46 - Sélim Mazari, piano
Et comme noël approche, voici un nouveau coffret qui devrait ravir tous les amateurs de la musique de Schumann. Il réunit trois disques du pianiste, pianofortiste et claveciniste Andreas Staier, enregistrés sur piano Erard de 1837 : dans l'ordre inverse des parutions :
- un disque paru cette année qui comprend les variations et Fantasiestuücke, disque qui vous avait été présenté dans l'actualité ( voir ici)
- Un disque de sonates pour violon et piano qui vous avait été présenté en 2010(voir ici)
et un premier disque paru en 2008 qui ne m'était pas parvenu : " A tribute to Bach"( hommage à Bach) car toute sa vie Bach fut pour Schumann l'instance suprême ainsi l'explique Andreas Staier dans un livret fort bien documenté où il reprend notamment quelques citations de Schumann entre 1832 et 1854, ainsi celle-ci " Ceux que vous considérez comme les musiciens de l'avenir sont pour moi ceux du présent et ceux en qui vous voyez des compositeurs appartenant au passé ( Bach, Haendel,Beethoven) sont à mes yeux les meilleurs musiciens de l'avenir. La beauté spirituelle dans sa forme la plusaccomplie ne saurait à mes yeux représenter un stade dépassé ". Comme Bach Schumann a écrit des chorals et fugues reprenant ses thèmes, ou encore en jouant avec les quatre notes qui forment son nom : B.A.C.H.( le motif BACH désigne le motif formé par les notes si♭ la do si. en notation allemande (le si bémol s'écrit B et le si bécarre s'écrit H) les l' Album pour la jeunesse op.68 ,“ Scherzo, Gigue, Romance et Fughetta” op.32 * Sept pièces en forme de fugue pour le piano op.126,Waldszenen(Scènes des bois) op.82. dont vous pouvez découvrir ci-dessous (pour le moment...)la deuxième qui a été publié sur youtube.
Ce coffret est aussi en lui-même un bel hommage à Schumann !
A savoir : En mai 2014 Andreas Staïer a été élu « Artiste de l’année » par l’International Classical Music Awards (IMCA).
Pour vous procurer ce coffret...cliquez ici !

 

 

piano/voix
A voir , une nouvelle video d'une reprise d'une belle chanson de Goldman...
Veiller tard par la chanteuse Shy'm
De Goldman à un autre très grand chanteur( et pianiste) et aussi un pianiste/chef d'orchestre /arrangeur etc..: Bruno Fontaine à retrouver dans la vidéo d'un récent concert :
La Philharmonie de Paris fête Jacques Higelin !
Un événement qui célèbre les cinquante ans de carrière du musicien[ et ces 75 ans ]. Ce demi-siècle a permis à Jacques Higelin de s'essayer au rock, à la soul, au jazz... et même de jouer la comédie. Au cours de cette carrière éclectique, Higelin a pourtant toujours su rester fidèle à lui-même. Dans chacun des vingt albums qui ont égrainé son oeuvre, on retrouve le même aspect fantasque, la même impression d'intimité. Ce demi-siècle a notamment été marqué par l'album BBH 75, publié en 1974 et qui vaut à Jacques Higelin sa réputation de pionner du rock français. Pour ce concert "Higelin symphonique", Jacques Higelin et cinq solistes - Dominique Mahut, Christopher Board, Alice Botté, Arnaud Dieterlen et Zaf - s'associent à l'Orchestre National d'Ile-de-France . Ensemble, ils revisitent les compositions les plus emblématiques du répertoire de Jacques Higelin grâce à des arrangements signés Bruno Fontaine. Un anniversaire en grande pompe donc ! De quoi patienter avant la sortie d'un nouvel album prévu pour 2016... cliquez ici ( c'est dans une page indépendante car leur vidéo ont la facheuse habitude de démarrer automatiquement ce qui perturbe la lecture de cette page et vous pourrez également lire un extrait de la note de présentation du concert que j'ai "dénichée" ailleurs !)
et
comme c'est la chanson que je préfère ...à (re)voir :
Tête en l'air - Jacques Higelin ici au - Bataclan en 2007
A lire un récent article sur le créateur du label Lyrinx ; :"Il a créé le label Lyrinx il y a quarante ans ; René Gambini : le son sinon rien !... Drôle de titre, je vous l’accorde ; mais « le son sinon rien », c’est un peu le précepte qui préside au travail de René Gambini au quotidien. Et aujourd’hui encore, au cœur de sa grotte électronique installée entre les murs épais d’un loft de l’ex-arsenal des galères, il s’extasie, comme un enfant, au montage d’un enregistrement du pianiste Daniel Wayenberg qui devrait faire parler de lui à sa sortie. Et comme l’homme n’est pas égoïste, il vous tend un casque afin de vous faire partager son bonheur sous l’œil attendri de Suzanne, l’épouse qui partage, depuis presque toujours, ces moments heureux… Et c’est vrai que piqué comme ça sur le master, le son de cet enregistrement est extraordinaire. Le piano vibre, les marteaux s’activent, les cordes délivrent leurs notes ; en fermant les yeux il est même possible de voir les mains du pianiste jouer, comme dans un rêve.[...] La jeune pianiste roumaine [ Gabriela Ungureanu ]sera en récital le 9 novembre à Marseille. Elle donnera Rameau, mais aussi des extraits de la suite espagnole d’Albeniz. Au théâtre de La Criée, le 9 novembre à 20 heures. Tarifs : de 12 à 24 euros, enfants et dernière minute : 9 euros. L’équipe de la billetterie vous accueille au Théâtre de La Criée du mardi au samedi de 12 à 18 heures et par téléphone au 04 91 54 70 54."...cliquez ici pour lire l'article complet et , ci-desssu, sur son nom en bleu pour en savoir plus sle récent disque de Gabriela Ungureanu
La finale Concerto du concours Long Thibaud Crespin Session piano 2015 a eu lieu mardi soir...
et voici les résultats avec un changement important : comme il n'y a pas eu de premier prix attribué , un sixième prix est attribué....
Mais après tout on peut se demander pourquoi le premier prix n'a pas été attribué ? Enfin il parait qu'il ne faut pas râler, en tout cas l'animateur de France Musique, Olivier Bellamy, n'a cessé de prévenir les auditeurs pendant l'épreuve de concerto de ne pas contester les résultats même si les français font parfois preuve de bestialité selon lui... Mais vous avez déjà vu une bretonne se voir confisquer son droit de râler après tout , et même si cela concerne un pianiste de "Grande" Bretagne : Julian Trevelyan ! On a bien râler lorsque Lucas Debargue n'a pas eu la place qu'il méritait au concours Tchaikovsky ! Et puis en fait je ne râle pas d'ailleurs , je m'interroge juste en voyant les articles qui commencent à fleurir, dont de medias qui n'ont rien suivi et se réveillent après... alors que l'intérêt principal est d'inviter les gens à suivre le concours, des "articles" qui n'en sont pas d'ailleurs alors qu'ils ont des journalistes qui auraient pu aller au théâtre des Champs Elysées... et ne sont en fait que des communiqués, et sans explication du choix du jury pas plus que sur ce que deviendront les 25000 euros du groupe Casino... j'ai l'impression que pour Julian Trevelyan cela fait presque plus de mal que de bien de dire sur tous les toits qu'il n'a eu qu'un second prix parce qu'il ne méritait pas le premier.... non ? ... certes on ajoute que ce n'est pas la première fois que cela arrive(c’est la troisième fois d’affilée que le prestigieux concours créé par Marguerite Long ne consacre pas de Premier Prix en piano, après les éditions de 2009 et de 2014, et la huitième fois depuis sa création en 1943)... oui bon d'accord... alors pas de premier prix pour Julian Trevelyan au concours Long Thibaud Crespin, il n'avait pas le niveau mais lequel ? : un niveau aujourd'hui disparu semble-t-il, à moins que les meilleurs se soient réservés pour le concours Chopin qui précédait de quelques jours ? ... et il reste à espérer donc que ce second prix le motive à aller donc plus loin, ne pas s'arrêter là et, s'il a déjà remporté le Grand Prix au « concours festival » pour le répertoire pianistique moderne à Paris, et le 2e prix et le Prix Moscari au Concours de piano de l’Île-de-France. a obtenir le premier prix d'un autre prestigieux concours car il n'a "que" 16 ans ! Et aussi que cela ne décourage pas de futurs participants à ce concours... ! Il y a des exemples avant lui de pianistes aussi combatifs ! Et quoi qu'il en soit, en fait, bravo à TOUS les participants et il reste à espérer aussi que cela ne décourage pas de futurs participants à ce concours... sinon il n'y aura pas seulement de premier prix mais peut-être de second ! Voyez je ne râle pas...je m'inquiète juste !... mais c'est vrai que nous les bretons sommes parfois anxieux, le ciel n'est toujours pas tombé sur notre tête...oui , enfin ... pour le moment ;-))...
Les Prix :
GRANDS PRIX
Premier Grand Prix Marguerite Long 25 000 € Groupe Casino
N'a pas été attribué
Deuxième Grand Prix 12000 €
Trevelyan Julian
Troisième Grand Prix 6 000€ Ville de Nîmes
Kaoru JITSUKAWA
Quatrième Prix 4 500 € Groupe Henner
Hyeon PARK JOO
Cinquième Prix 3 000 € Jacques Roussel - École Normale de musique
Madoka FUKAMI
Un sixième grand prix non prévu
Daria Kiseleva
PRIX SPECIAUX POUR LE PIANO :
Prix de SAS Albert II de Monaco 6100 € (meilleure interprétation du concerto)
Julian Trevelian
Prix Maurice RAVEL 6000€ (meilleure interprétation de l’oeuvre de Ravel)
Madoka FUKAMI
Prix de l’association des Amis du Concours Long Thibaud Crespin 3000€ (meilleure interprétation du récital)
Kaoru JITSUKAWA
Prix de la SACEM 3000 € (meilleure interprétation de l'oeuvre contemporaine commandée par le concours à M. Jean-Frédéric Neuberger « les lumières du manège »)
Kaoru JITSUKAWA
Retrouvez les épreuves des jours précédent, dont la demi finale , avec un lien vers le live dans la page sur le le concours Long Thibaud Crespin Session piano 2015 où tout est regroupé.
A propos du Concours international de piano Chopin de Varsovie
Seong-Jin Cho, tout nouveau lauréat du Concours Chopin de Varsovie, sera en récital à Paris pour la toute première fois le samedi 7 novembre à 20h30 Salle Gaveau.
Au programme :
Chopin uniquement :
Nocturne en do mineur, opus 48 N°1 (1841)
Sonate en si bémol mineur, opus 35 (1839)
Scherzo si bémol mineur, opus 31 (1835-1837)
24 Préludes, opus 28 (1838 -1839)
A voir une nouvelle vidéo où il exprime ses impressions

et
(re)voir Seong-Jin Cho – Mazurka in B minor Op. 33 No. 4 (third stage)
A visiter : le site internet du pianiste Pietro De Maria ,dont vous pouvoir t voir ci-dessous une nouvellle vidéo d'un concert ENTIER, ci-dessous . Un pianiste à (re) découvrir puisque avoir reçu le prix de la critique au concours Tchaikovsky de Varsovie en 1990 ( cette année là c'est le pianiste Boris Berezovsky qui avait eu le premier prix) , et il a remporté des premiers de nombreux prestigieux concours depuis tel Dino Ciani -Théatre La Scala à Milan (1990), Concours Géza Anda à Zurich (1994), et Mendelssohn Award in Hamburg (1997). Actuellment outre donné des concerts, il enseigne à la School of Music de Fiesole, et the Academy of Music de Pinerolo and au Musikdorf Ernen en suisse.
A voir
Wolfgang Amadeus Mozart:
Piano Sonata No.13 in B-flat major, K.333/315c
Ludwig van Beethoven: Piano Sonata No. 32 in C minor, Op. 111 I.
Fryderyk Chopin: 4 Ballades I. Ballade Op.23 (50:36) II. Ballade Op.38 (1:00:18) III. Ballade Op.47 (1:07:56) IV. Ballade Op.52 (1:16:18)
Encores
Domenico Scarlatti Sonata L.366/K.1 (1:30:12)
Franz Liszt Paganini Etude S.161 No.3 "La Campanella" (1:33:50)
Fryderyk Chopin Nocturne Op. 27 No. 2 (1:40:45) Pietro De Maria, Piano
Pour visiter le site internet de Pietro de Maria...cliquez ici
Des nouvelles de la pianiste Isabelle Oehmichen :
Après l'académie de musique de Chambre à budapest les concerts ont repris ainis le Triple Concerto de Beethoven au « Duna Palota » à Budapest avec son « Trio Primavera ». Et retour pour ce qui concerne la France : elle donnera un récital chant et piano avec la jeune et talentueuse mezzo soprano Blandine de Sansal.
Dimanche 15 novembre 2015 à 11h00
Salle Cortot 78, rue Cardinet 75017 Paris
Récital de piano et chant-piano
thème : Thème: « Tourments et délices de l’amour"
Oeuvres de BIZET, MOZART, DONIZETTI, GLUCK, MASSENET, SCHUBERT, SCHUMANN, LISZT…
Blandine de Sansal, jeune mezzo-soprano, Premier Prix du Concours International Léopold Bellan 2015, élève de Mireille Alcantara, commence une belle carrière de soliste. Elle donne ici, avec la pianiste Isabelle Oehmichen, l’un de ses premiers grands concerts parisiens : **un programme très romantique et lyrique autour du thème de l’amour en musique.
Réservations A&A: 01 43 71 60 71 Tarif normal : 25 euros – Tarif réduit (-25 ans) : 16 euros *B
Espérons qu'après ce concert on pourra trouver des vidéos de Blandine de Sansal, dans cette attente la voici avec une autre jeune chanteuse lyrique
Enregistré au cours du spectacle "Voyage musical et épistolaire autour de Franz Liszt" avec Klara Csordas, mezzo-soprano, Isabelle Oehmichen, pianiste et Francis Perrin, comédien.
Verdi: "In solitaria stanza". Captation en concert de Vincent Bérczi, Salle Cortot, Paris, le 17 Novembre 2013.
NOUVEAU ( 11/2015): une nouvelle vidéo ... qui réunit Blandine de Sansal et isabelle Oehmichen , enregistrée pendant une répétition en novembre 2015
R. Hahn "A Chloris" B. de Sansal, I. Oehmichen,
et donc la vidéo initiale avec une autre chanteuse : Klara Csordas, mezzo-soprano, Isabelle Oehmichen, pianiste et Francis Perrin, comédien.
 
Avez-vous lu toutes les actualités du piano précédentes ? ...cliquez ici et regardez bien TOUTE la page !

 

Et pour (re) les actualités archivées / par date .cliquez ici

 


Pour retourner à l'accueil de Piano bleu ....cliquez ici

Retrouvez une information sur le site Piano bleu


 



Pensez à regarder la "petite télévision" de pianobleu.com qui continue d'être régulièrement mise à jour, avec nombreuses videos en lien ou non avec l'actualité...cliquez ici   

Louis Aubert (1877-1968)
Sillages
Sonate pour violon et piano
Habanera (version pour piano 4 mains)
Feuilles d'images
Jean-Pierre Armengaud, piano
Alessandro Fagiuoli, violon
Olivier Chauzu, piano 2

Après un disque de Scriabine, le pianiste Jean-Pierre Armengaud retourne à la musique française , et retrouve Olivier Chauzu, avec lequel il a déjà enregistré des oeuvres de Debussy à quatre mains, ici dans deux oeuvres d'un programme original de musique d'un compositeur, d'origine bretonne, beaucoup moins connu aujourd'hui que Debussy : Louis Aubert. Le violoniste Alessandro Faguioli se joint à Jean-Pierre Armengaud dans une sonate pour violon et piano. Cette oeuvre est ici en premier enregistrement mondial, de même que la version pour piano quatre mains de "Habanera" et "Feuille d'Images" miniatures pour piano à quatre mains. Aujourd'hui, peu nombreux en effet sont ceux qui connaissent le compositeur Louis Aubert, né en 1877 à Paramé (désormais intégré à Saint Malo) ...cliquez ici pour lire la suite et écouter quelques courts extraits
Pollini
De main de maître
Film de Bruno Monsaingeon

Alors qu'approche la grande finale du dix-septième concours international de piano Chopin à Varsovie, parait, sous le label Deutsche Grammophon, ce passionnant film de Bruno Monsaingeon sur le pianiste Maurizio Pollini qui remporta le premier prix lors de la sixième édition, en 1960. Une année importante puisque cette année fut proclamée " Année Chopin", en raison du 150ème anniversaire de la naissance du compositeur. On peut apprendre sur le site internet du concours que «Ce fut la compétition qui a initié la fois la décoration de la salle et tout le rituel de commencer toutes les auditions avec un défilé des candidats à travers la scène, la présentation par le speaker du programme et tout le reste, que les observateurs de la compétition connaissent parfaitement bien et qui - grâce à sa constance - bât dans le cœur et l'esprit de chacun». Et ce fut donc aussi le début précoce de la grande carrière du pianiste italien Maurizio Pollini, qui n'avait que dix-huit ans !...cliquez ici pour lire la suite et voir un extrait

 






Disques / Livres / DVD

Johannes Brahms(1833-1897)
Sonate pour violoncelle et piano n°1 en mi mineur op.38
Sonate pour violoncelle et piano n°2 en fa mineur Op.99
Robert Schumman ( 1810-1856)
Fantasiestücke pour violoncelle et piano Op.73
Bruno Philippe, violoncelle
Tanguy de Williencourt, piano
A découvrir ce nouveau disque qui réunit deux jeunes talents français , le violoncelliste Bruno Philippe né en 1993 et le pianiste Tanguy de Williencourt , né en 1990, qui se sont rencontrés sur les bancs du conservatoire national de musique et danse de Paris. Outre le fait qu'ils offrent ici un très beau disque c'est pour les amateurs de piano, l'occasion de découvrir plus précisément le second de ces deux musiciens, qui a bien failli se lancer dans une autre carrière musicale s'il n'avait eu la chance d'être reçu dans la classe du pianiste Roger Muraro, et il a d'ailleurs déjà un autre disque au piano seul en préparation, et un en trio en projet, ce qui ne l'empêchera pas de poursuivre cette année ses études en classe de direction d'orchestre  !
Comme vous pouvez le voir dans la liste des oeuvres ci-dessus, le programme recoupe les deux sonates pour violoncelle et piano de Brahms avec une oeuvre de Schumann ce qui pourrait surprendre a priori puisque leur univers est différent ainsi le souligne d'ailleurs Tanguy de Williencourt dans l'entretien à lire ci-dessous " Plus on travaille leurs œuvres, plus on réalise à quel point leurs univers sont profondément différents[...]Jouer ces deux compositeurs nécessitent deux approches vraiment différentes." mais c'est aussi dit-il : "l'alchimie parfaite entre une puissante passion et une construction imposante et noble" et c'est vrai que le programme, qui place l'oeuvre de Schumann entre les deux sonates, s'avère en fait non seulement passionnant mais tout à fait enthousiasmant !...cliquez ici pour lire l'article complet , écouter un extrait et voir une vidéo
Express Europa
Jean-Pierre Como, piano
Stefano Di Battista, saxophones
Louis Winsberg , guitares
Jérôme Regard, basse et contrebasse
Stéphane Huchard, batterie
Hugh Coltman, chant
Walter Ricci - chant
Invités : Jean-Marie Ecay, guitare
et André Ceccarelli, batterie

L'on avait pu découvrir le pianiste Jean-Pierre Como en 2010, à l'occasion de la sortie de son disque en trio, depuis il a réalisé un disque en quartet et voici son nouveau disque qui réunit nombreux musiciens. Il faut rappeler qu'il a déjà une longue carrière derrière lui et en fait ce nouveau disque, voyage musical qui mêle la chanson et l'improvisation jazz, prolonge et renouvelle l'aventure musicale initiée il y a vingt ans avec un disque en quintet et au titre quasi similaire : " Express Paris Roma " . Il confie dans un entretien à lire ci-dessous : " Ce projet avait été un moment d'émulation intense, et j'avais envie de retrouver cette joie de jouer et de partager la musique ensemble." Un partage avec outre des musiciens ayant participé à l'enregistrement historique : le guitariste Louis Winsberg, le saxophoniste Stefano di Battista, le batteur Stéphane Huchard, et de nouveaux instrumentistes, cette fois-ci deux chanteurs, et pas des moindre qui donnent la couleur particulière de cet album....cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo
Images
Claude Debussy (1862-1918)
Images Livre 2
Jean-Philippe Rameau ( 1683-1764)
Suite en la mineur
Claude Debussy
Images Livre 1
Sabine Weyer, piano

Ce sont des oeuvres de deux compositeurs français que la pianiste Luxembourgeoise Sabine Weyer a choisies pour son premier disque. Un programme qu'elle aura d'ailleurs l'occasion de présenter à Paris en concert, Salle Cortot dimanche 11 octobre 2015 .
Si la pianiste avait depuis longtemps les oeuvres de Debussy dans son répertoire, les recherches qu'elle a menées pour concevoir ce premier album - carte de visite - a été pour elle l'occasion de découvrir Rameau, mais elle a désormais, confie-t-elle à l'occasion d'un entretien à lire ci-dessous, très envie de jouer d'autres oeuvres de Rameau, outre la Suite en la mineur dont elle est "tombée amoureuse" ! Une oeuvre qu'elle a travaillée avec le claveciniste Frédérick Haas , dont les conseils lui ont, dit-elle , été bien plus utiles pour son interprétation que ne l’était la lecture du "traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels" de Rameau, traité de base pour toute la théorie musicale occidentale. Un traité défendu par Debussy, face à quelques autres compositeurs de son époque plus réticents..cliquez ici pour lire la suite et écouter deux extraits
Scriabine
Intégrale des Sonates
Varduhi Yeritsyan, piano

et Letters from Armenia
Oeuvres de Komitas et Katchaturian
Varduhi Yeritsyan, piano
Lussine Levoni, soprano
Liana Gourdjia, violon
Mariam Adam, clarinette
Araik Bartikian, duduk

La pianiste Varduhi Yeritsyan, que l'on avait pu découvrir en 2012 à l'occasion de la sortie d'un disque d'oeuvres de Prokofiev, a profité de ces trois années pour réaliser deux projets qui lui étaient, explique-t-elle à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous, "d'une nécessité intime très forte". Et si la pianiste est née le jour de la fête du travail en Arménie, ces deux albums laissent deviner un important travail puisqu'il s'agit d'un double disque réunissant les dix sonates d'un autre compositeur russe : Scriabine, un compositeur dont le langage musical a suivi une évolution longue et constante, et un disque de musique de chambre arménien, musique de synthèse, comme la langue nationale, entre des sources opposées, entre est et ouest, entre populaire et savante...cliquez ici pour lire la suite, écouter des extraits et voir deux vidéos.
The Kingdom of Arwen
Thierry Maillard : Piano, composition, et orchestration
Yoann Schmidt : batterie
Dominique Di Piazza : basse
et Orchestre Philharmonique de Prague
Jan Kucera, direction

Pianiste compositeur, Thierry Maillard, a souvent fait part, lors d'entretiens précédents, de son rêve de réaliser des oeuvres pour trio de jazz et orchestre symphonique classique. Faute de moyen, il a d'abord réalisé plusieurs enregistrements en septet réunissant son trio de jazz et un quatuor à cordes, puis récemment avec un orchestre de musique de chambre. Ce disque, qui paraît sous le réputé label Naïve, dont les responsables, confie-t-il dans un nouvel entretien à lire ci-dessous " ont été enthousiasmés par ce concept peu commun et ont eu envie d'y participer", montre qu'au contraire il n'y avait aucune naïveté dans ses propos mais bien une efficace volonté d'arriver à ses fins, étape par étape. Qui veut conquérir un royaume ne s'y prendrait sans doute pas autrement !
Un vaste royaume en l'occurrence car, comme dans la plupart de ses précédents disques, et pour combler un autre but qui lui est cher : celui de rassembler le jazz, la musique classique et les musiques du monde au sein d'une même partition, Thierry Maillard a aussi associé des musiciens solistes, qui ont souvent joué avec lui et apportent des instruments typiques d'autres contrées : Flûte irlandaise et chinoise, baglama, duduk ( ou doudouk)... dont les belles couleurs sonores originales élargissent les frontières de la création. ..cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo
Schubert
Ländler
Valses
Mélodie hongroise
Sonate D.960
Des fragments aux étoiles
Shani Diluka, piano

Ce disque d'oeuvres de Schubert, par la pianiste Shani Diluka qu'on ne présente plus, vous avait déjà été annoncé dans l'actualité, il est désormais disponible et vous pouvez en écouter un extrait dans la page qui lui est consacré. Un compositeur qu'il n'est pas surprenant de voir s'ajouter à la discographie de Shani Diluka, puisqu'il y a plus de dix ans, lors de son premier entretien pour pianobleu.com, la pianiste déclarait avoir une passion pour Schubert. Un compositeur , expliquait-elle, dont grâce à Christoph Eschenbach qui l''a beaucoup encouragée dans une vision très profonde de la musique et très authentique, elle a pu mesurer le sens de l'éternité dans sa musique. ...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
LISZT PIANO CONCERTOS MALÉDICTION
Alexandre Kantorow, piano
Tapiola Sinfonietta
Jean-Jacques Kantorow, Direction
LISZT, Franz (1811–86)
Concerto pour piano N° 1 en mi bémol
Concerto pour piano et cordes en mi mineur ‘Malédiction’
Concerto pour piano N° 2 en la majeur

Ce disque est le second enregistré par le pianiste Alexandre Kantorow,à seulement... dix-sept ans ! Alors qu'à cet âge peu de pianistes ont déjà eu la chance de jouer avec un orchestre, on se doute qu'avoir un père chef d'orchestre (et violoniste) a du lui ouvrir bien des portes mais encore faut-il avoir un talent à la hauteur, et cet enregistrement nous permet de découvrir un musicien dont on ne soupçonnerait pas l'âge, ce soutien familial s'avère assurément efficace en ce qui le concerne. Si, plus particulièrement pour ce disque, comme l'indique Alexandre Kantorow dans un entretien à lire ci-dessous, leur collaboration n'a en fait eu lieu qu'au terme d'un travail isolé sur les oeuvres, et qu'il est arrivé que chacun défende parfois des points de vue contraire avant de trouver un accord commun, le pianiste montre déjà une maturité et personnalité affirmée...cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo

Rachmaninov (1873-1943 )
Variations
Daniil Trifonov, piano
The Philadelphia Orchestra
Yannick Nézet-Séguin, direction
Il vous avait été annoncé dès le début du mois d'août dans l'actualité de pianobleu.com, le deuxième disque, mais le premier en studio, du pianiste Daniil Trifonov sous le label Deutsche Grammophon, vient de paraître. Un disque très attendu, qui ne déçoit nullement, bien au contraire ! Et d'ailleurs comment en serait-il autrement puisque le pianiste russe qui a remporté 1er prix du Concours international de piano Tchaïkovski à Moscou et 1er prix du Concours Artur Rubinstein à Tel Aviv en 2011, 3e prix du Concours international de piano Chopin à Varsovie en 2010, a choisi pour ce nouvel enregistrement de rendre hommage à son idole, Serge Rachmaninov, un compositeur, avec lequel il partage d'avoir du comme lui d'avoir du quitter la russie pour les Etats-Unis, et dont la musique l'a réconforté, alors qu'il y suivait des études.....cliquez ici pour lire la suite et voir des vidéos
La Méthode Pianorama
pour Débutants
Dominique Le Guern et Roger Cohen
En cette période de rentrée, voici à découvrir une méthode pour débutants en piano, parue l'été dernier, qui a déjà été adoptée par nombreux professeurs. Celle-ci a la particularité d'être très progressive.Faire démarrer l'apprentissage du piano en douceur, c'est sans nul doute un bon moyen pour ne pas décourager l'élève ! Une méthode d'ailleurs testée auparavant par les deux professeurs qui l'ont conçue : Dominique Le Guern, Professeur au CRR de Montpellier (jusqu’en 2013), au CRC de Suresnes depuis 2014 et Roger Cohen, enseignement du piano au CRR de St-Maur et au CRD de Marne-La-Vallée. Effectivement, à la feuilleter de la première à la dernière page ( 122 pages) , on imagine bien que le débutant sera rassuré par le "travail" qui l'attend, d'autant plus que la méthode est aérée et joliment illustrée. [...]Et Dominique Guern, qui a bien voulu répondre à quelques questions pour la présenter, appréhende la rentrée avec le sourire ! Vous aussi ?...cliquez ici pour lire l'article complet
Schumann Piano Concerto
Alexander Melnikov
Robert Schumann 1810-1856
Concerto pour Piano
Isabelle Faust, Violon
Alexander Melnikov, Pianoforte
Jean-Guihen Queyras, Violoncelle
Freiburger Barockorchester, Ensemble de musique ancienne
Pablo Heras-Casado, Direction

Ce n'est hélas pas assez souvent que les labels ont l'excellente idée d'ajouter un DVD à leurs disques. Et pourtant, au risque de se répéter : oh combien cela y ajoute de l'intérêt. Aussi ceci explique que ce disque/DVD qu'il soit mentionné en DVD du moment, mais c'est aussi en fait un disque du moment, puisque ce coffret, le second volet de l’intégrale des concertos et des trios de Schumann, enregistré par le pianiste Alexander Melnikov, la violoniste Isabelle Faust et le violoncelliste Jean-Guihen Queyras, est offert en fait en complément du disque qui outre l'enregistrment du concerto comporte également celui du trio pour violoncelle, violon et piano opus 80. Alexander Melnikov jouent chacune de ces oeuvres sur différents deux pianos anciens : un Erard de 1837 pour le concerto pour piano et un Streicher de 1847 pour le trio. Le DVD donne donc en outre l'occasion d'admirer la beauté du piano Erard...cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo

La liste des pianistes invités au festival de la Roque d'Anthéron est impressionnante, et vous pouvez écouter nombre d'entre eux sur le disque qui accompagne cette nouvelle édition. Cet article connaissant un immense succès, depuis sa parution, lors de l'ouverture du festival de la Roque d'Anthéron ( cf paragraphe au-desssus), celui-ci est donc un "disque du moment" ! Le label Mirare y offre une compilation présentant une sélection des artistes invités durant les 4 semaines de festival avec plus d'une vingtaine de titres dont un inédit....cliquez ici
Joseph Haydn (1732-1809)
Domenico Scarlatti (1685- 1757)
Chiaro e scuro
Olivier Cavé, piano

L'on avait pu découvrir le pianiste suisse Olivier Cavé en décembre 2008, à l'occasion de la parution de son premier disque, sous le label Aeon, consacré à des sonates de Domenico Scarlatti. Il a depuis enregistré deux autres disques : l'un d'oeuvres de Clémenti , et l'autre de Bach, et c'est avec de nouvelles sonates de Scarlatti, que nous le retrouvons aujourd'hui. Il a cette fois choisi d'y associer des oeuvres de Haydn, un compositeur qu'il a découvert grâce à Scarlatti, et si déjà jeune étudiant il sentait une proximité certaine entre les deux compositeurs, sa récente rencontre avec la musicologue new yorkaise Elaine Sisman, qui partage son point de vue sur la proximité de la sensibilité artistique de ces deux compositeurs, l'a conduit à réaliser ensemble ce projet, confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous....cliquez ici pour lire la suite et écouter une sonate
Disques avec piano pour votre été 2015
Puisque les vacances débutent, et que les sorties de disques se font plus rares l'été, pianobleu.com vous invite à profiter de cette saison pour (re)découvrir des disques , avec piano, parus depuis l'été dernier. Cette fois la sélection s'est élargie à certains disques qui n'ont pas été présentés en "disque du moment", lors de leur sortie faute de temps, parce que la parution de disques est comme le mouvement de la mer, alternant houle et calme plat... Et comme l'année dernière cette sélection pour les amateurs de piano est limitée à sept disques. Mais rien ne vous empêche bien sûr d'élargir votre choix dans les pages disques du moment et de l'actualité. D'ailleurs ceux présentés tout récemment sont aussi bien sûr des disques pour l'été !...cliquez vite ici pour les découvrir
Transcriptions pour deux pianistes
Bela Bartok (1881-1945)
Achille-Claude Debussy (1862 – 1918)
Igor Stravinsky (1882 – 1971)
Le Sacre du printemps (1911 – 13)
Jean-Efflam Bavouzet, piano
François-Frédéric Guy, piano

Avec ce disque, qui paraît sous le label Chandos, c'est une autre facette du pianiste François-Frédéric Guy dont piano bleu et ses internautes suivent depuis nombreuses années les enregistrements, que nous découvrons. Ainsi à l'occasion d'un nouvel entretien ( à lire ci-dessous) au sujet de ce disque de transcriptions pour deux pianistes qu'il a failli bifurquer vers la direction d'orchestre dans les années 90 et, qu'étant finalement devenu pianiste, ces concerts de transcriptions sont en quelque sorte "sa thérapie" et lui permettent de garder le contact physique avec les œuvres pour orchestre. Il explique également qu'il partage, avec le pianiste Jean-Efflam Bavouzet avec lequel il joue régulièrement, une passion totale et inépuisable pour l'exploration du répertoire pianistique et symphonique, ainsi que pour la création contemporaine, et que ce disque est un peu l'aboutissement de ce travail en commun mais aussi, l'espère-t-il, un début d'une future collaboration.....cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Chin Chin
SpiriTango Quartet
Fanny Azzuro, piano
Fanny Gallois, violon
Thomas Chedal, accordéon
Benoît Levesque, contrebasse

Besoin d'énergie ? Voici peut-être un remède : ce nouveau disque du SpiriTango Quartet dont la pianiste Fanny Azzuro que nous avions pu découvrir en septembre 2014, à l'occasion de la sortie de son premier disque piano solo " Russian impulse" comportant des oeuvres de Rachmaninov. Et comme le titre de la formation le suggère, c'est un tout autre répertoire qu'elle joue avec ce quartet qui aura bientôt cinq ans puisque, elle confiait lors d'un entretien sur son parcours : "Le 19 septembre 2014 nous fêterons notre quatrième anniversaire ! Nous nous sommes croisés avec Thomas l’accordéoniste à la cafétéria du Conservatoire de Paris, et tout de suite nous avons sympathisé, il m’a proposé ce projet, puis nous avons rencontré le contrebassiste et la violoniste dans les couloirs… ". Une rencontre, qui se concrétise par ce deuxième disque, avec lequel les quatre talentueux musiciens, qui ont poursuivi leurs études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, partagent avec les auditeurs leur incroyable énergie !..cliquez ici pour lire la suite, voir une vidéo et écouter des extraits
SCRIABIN / ZABOROV
DIALOGUE
oeuvres de
Alexandre Scriabine (1872-1915)
Kirill Zaborov ( né en 1970)

[...]

Si ce disque sort en cette année, qui correspond au centenaire de la disparition de Scriabine, c'est aussi parce qu'il résulte de la rencontre entre la pianiste et le compositeur d'origine russe Kirill Zaborov, qui vit à Paris, et dont les compositions s'harmonisent parfaitement avec celles de Scriabine. Un compositeur à découvrir aussi bien sûr, d'autant plus que le piano est le principale instrument pour lequel il compose....cliquez ici pour lire l'article complet dont un entretien avec la pianiste, écouter un extrait et voir une vidéo
 
 
Disques / Livres / DVD
Portraits
Alexandre Saada
Piano solo

L'on avait pu découvrir le pianiste, compositeur et improvisateur, Alexandre Saada, lors de la parution de son premier disque piano solo, "Present" , il y a cinq ans, un disque dont "seules quelques bribes d'idées étaient écrites, la majorité des morceaux improvisés." expliquait-il alors à l'occasion d'un entretien. Ce nouveau disque "Portraits" est son troisième en solo ( et le 6ème album de toute sa production), et si dans "Présent" il avait mis beaucoup de lui-même, ii a choisi cette fois d'improviser totalement en s'inspirant de sa perception d'hommes et femmes qui l'entourent.
Il faut préciser qu'Alexandre Saada a aussi une passion pour la photographie, et même si ce n'est pas directement le fait de réaliser des portraits photographiques qui l'a inspiré , ainsi confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien, à lire ci-dessous , cela le conduit à aller à la rencontre des gens qu'il photographie et dans ses portraits au piano, il essaye de se plonger dans ce qu'il peux percevoir de la personne "portraitisée". Une perception qu'il a d'autant plus aiguisée puisqu'il a un mystérieux don de synesthésie ... cliquez ici pour lire la suite et écouter deux extraits
Mendelssohn
Trios
Trio Dali
Amandine Savary, piano
Jack Liebeck, violon
Christian-Pierre La Marca, violoncelle

A découvrir ce premier enregistrement du Trio Dali avec le violoniste Jack Liebeck, qui a récemment intégré le trio suite au départ de la précédente violoniste dans un quatuor, et avec la pianiste Amandine Savary qui fait partie de ce trio depuis sa création en 2006 ainsi que le violoncelliste Christian-Pierre La Marca
[...]

C'est lors de la parution de son disque consacré aux Toccatas de Bach, que l'on avait pu découvrir Amandine Savary, et l'on voit que ce compositeur lui tient vraiment à coeur, puisque ce disque comporte, outre les deux trios de Mendelssohn, deux préludes de chorals de Bach, un compositeur qui a toute sa place ici puisque que Mendelssohn a contribué à faire redécouvrir largement à son époque...cliquez ici pour lire l'article complet, écouter un extrait et voir une vidéo
Paul Dukas (1865-1935)
Oeuvres pour piano
Hervé Billaut
Peut-être avez-vous eu la chance de voir le pianiste Hervé Billaut, jouer la sonate pour piano de Paul Dukas, notamment à la folle Journée de Nantes, aussi, que le label Mirare, créé par René Martin, qui publie ce disque à l'occasion du 150° anniversaire de la naissance de Paul Dukas, ait choisi de l'enregistrer est une excellente, et logique, idée. Cet enregistrement a été réalisé dans un autre lieu, où Hervé Billaut a eu l'occasion également de jouer en concert cette gigantesque et très impressionnante, unique sonate, du compositeur : à l‘église du château de Rochebonne (Theizé en Beaujolais), où le pianiste organise un autre festival qui gagne en réputation chaque année. Une sonate que trop peu d'organisateurs de concerts, aujourd'hui encore, programment. Il est vrai aussi que peu de pianistes se risquent à la jouer. Et l'on mesure que c'est d'ailleurs une véritable chance de pouvoir l'écouter, car le compositeur, très ( trop) exigeant, a détruit la plupart de ses compositions[...]. Effectivement, comme le déclare Hervé Billaut à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous : " On peut regretter que Dukas, dans une exigence absolue envers lui-même, ait détruit nombre d'esquisses et d'oeuvres en cours de réalisation."..cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Bach
Beethoven
Quasi una Fantasia
Audrey Vigoureux, piano

La pianiste Audrey Vigoureux , originaire d'Aix en Provence, a bien fait de ne pas suivre, dans son enfance, l'exemple de son frère qui utilisait l'argent, en principe destiné à ses cours de piano, à acheter des bonbons, alors qu'elle au contraire passait du temps à en jouer, sans même avoir de professeur, inventant des morceaux qu'elle enregistrait avec un magnétophone. Un intérêt, et une assiduité, qui l'ont conduite, des années plus tard, à poursuivre parallèlement ses études à la fois à Genève et à Paris, dans les classes de Sébastien Risler et de Jacques Rouvier.Dès l'âge de 9 ans elle donnait son premier concert public, seule au piano, et à 15 ans elle son premier concert avec un orchestre. Par contre, elle a souhaité prendre son temps avant de se décider à enregistrer ce premier disque, parce qu'elle avait, confie-t-elle dans l'entretien à lire ci-dessous, " l'impression d'une certaine "prétention" à vouloir fixer [ses] interprétations sur un support." Et le titre de cet album "quasi una fantasia" , pourrait laisser croire que cet album est quasiment une fantaisie de sa part. Mais il n'en est rien bien sûr : celui-ci fait référence au fait qu'elle a choisi de regrouper des oeuvres de Bach et Beethoven, dont l'idée qui oeuvre à l'arrière plan est, explique Brenno Boccadero, auteur d'une partie du livret, " la mise en relation des formes de la fantaisie et de la fugue chez Bach, et Beethoven, comme figures emblématiques de conjuguer contraintes et liberté d'écritures". ...cliquez ici pour lire la suite et en écouter deux extrait

 

En bref, présentation, avec extrait
et/ou vidéo....

cliquez sur les images

Intégrale Fauré volume 3
Jean-Claude Pennetier

Brahms/liszt
Alexander Gavrylyuck

Chopin
Seong-Jin Cho

Coffret Kovacevich

Trio Pierre de Bethmann
Essais/volume 1

Paseo a dos
Dorantes

A long Lone Way
Nicolas Genest
Yvan Robillard

Double jeu
Marie-Josèphe Jude
Michel Béroff

Roger Muraro
Liszt
le piano de demain

Cynthia Abraham
Petites voix

Everyday
Yaron Herman

Liaisons
Anthony de Mare

coffret de 48 disques
Martha Argerich

Mariane Alzi

Dédicaces
Chopin,Schumann, Liszt
Yves Henry

coffret de 81 disques
Glenn Gould

Bach
Variations Goldberg
Alexandre Tharaud

Brothers
Géraud PORTAL – Étienne DECONFIN

A L'aube
Vanessa Wagner et Thibault Lebrun

DVD
"Lang Lang in Paris" / "Lang Lang Live in Versailles"

CD
Lang Lang in Paris

Philip Glass
Etudes
Nicolas Horvath

Baptiste Trotignon
Different Spaces
Nicolas Angelich, piano

Boris Tishchenko(1939-2010)
Nicolas Stavy, piano
Jean-Claude Gemgembre, cloches

Chopin
Préludes
Yundi

Rachmaninoff
Préludes
Lukas Geniusas


Deux disques
de Cyprien Katsaris

RP3
Rémi Panossian Trio

Kiki de Montparnasse

Dmitry Chostakovich(1906-1975)
Shostakovich, Piano concertos
Anna Vinnitskaya, piano
Kremerata Baltica Winds of Staatskapelle Dresden Omer Meir Wellber, direction

Liro Rantala
My working class hero
un disque à RE-découvrir :
Philippe Léogé
My french standards songbook
Philippe Léogé, piano

Le disque édité chez « Plus loin music » a eu un grand succès et les stocks sont épuisés. Le label n’existant plus, Philippe Léogé a souhaité faire une réédition chez Klarthe Records. Elle sortira le 8 septembre 2015 . Pour en savoir plus sur ce disque ( dont un entretien avec le pianiste) cliquez sur l'image

 


Rachmaninov Variations
Daniil Trifonov, piano
The philadelphia Orchestra
Yannick Nézet-Séguin, direction

shades of blue
Aaron

Carte Blanche
Martha Argerich


Cahiers de conversation de
Beethoven


disque de la 35 ème édition festival de la Roque d'Anthéron

Schubert
Shani Diluka, piano
Sonate D 960, Landler, Waltz
...

Schubert: Sonata D. 960,
Impromptu D. 899

Maria João Pires, piano

José James
Yesterday I had the time

Molly Johnson
Tribute to Billie

JEAN PAUL DAROUX QUARTET
DÉAMBULATIONS

Kind of zoo
Christopher Zoogones

Concerto pour piano en la mineur
15 pièces lyriques
BBC Symphony Orchestra Sakari Okamo,direction
Javier Perianes, piano

Into the Dark
Karol Beffa
Ensemble contraste
Karine Deshayes

Switch Trio
At Home

Sax Stories
Frédéric Couderc, saxos
Patrick Cabon, piano
Karine Deshayes
Ensemble Contraste
Après un rêve

Melina Tobiana

Horacio Lavandera
Imagenes

Petros Kampanis
Minor dispute

Art de l'improvisation au piano
Denis Levaillant

Mon amour
Julie Bonnie

Claro
Laurence Allison 

The Lafayette Suite
Laurent Coq,piano
Walter Smith III,saxo
Joe Sanders, contrebasse et basse électrique
Damion Reid , batterie

Populaires
Amel Brahim-Djelloul,
Nicolas Jouve

"La ligne de Karman"
Jean Kapsa, piano
Antoine Reininger contrebasse
Maxime Fleau batterie

Schubert
Andras Schiff
 
Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 Piano bleu : le site des amateurs de piano