Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Isabelle Oehmichen

Merci à Isabelle Oehmichen d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie résumée

Isabelle Oehmichen est née à Paris, le 9 mars 1961. D'une famille très mélomane (sa mère a pris des cours de piano avec une élève de Marguerite Long et est violoncelliste amateur), elle fait seulement une année de piano et, à dix ans, décide de se consacrer à la danse, après avoir eu un "coup de foudre" pour cet art en voyant "Giselle". Pendant plusieurs années, elle suit des cours de danse au conservatoire, puis auprès de danseurs de l'Opéra de Paris. Un malheureux accident sur scène, à l'âge de 17 ans, l'oblige à arrêter brutalement sa carrière de danseuse (elle venait d'obtenir le rôle d'Isoline à l'opéra de Massy). Il lui sera impossible de danser de nouveau.
Isabelle Oehmichen se remet alors, juste pour le plaisir, à l'étude du piano, auprès de Nadie Combet, professeur au conservatoire du sixième arrondissement de Paris. Elle poursuit ses études auprès de différents professeurs. "Je n'ai jamais imaginé, dans ces premières années, que cela deviendrait ma profession ! La danse m'a facilité l'apprentissage du piano dans la mesure où elle exige une discipline très dure, un sens "corporel" de la musique et enfin la maîtrise d'un geste donné pour un effet donné".
Isabelle Oehmichen ne quitte cependant pas le monde de la danse, puisque très rapidement, en 1979, elle est nommée accompagnatrice du Ballet de l'Opéra de Paris, elle assurera cette fonction durant quatre années."J'étais folle de joie de cotoyer et de suivre tous ces danseurs que j'admirais totalement (Michaël Denard, Ghislaine Thesmar, Patrick Dupond, Noëlla Pontois, Cyril Atanassof) mais très vite je me suis rendue compte que le monde de la danse était impitoyable et que l'accompagnement ne menait pas si loin musicalement. Globalement, c'est un bon souvenir, et une bonne école d'humilité !".
En 1989, Isabelle Oehmichen remporte le premier prix du concours Milosz Magin. Elle en devient l'élève. "Cela a été extraordinaire d'entendre mon nom à l'énoncé des Prix, je n'y croyais pas ! A partir de ce jour là, les portes professionnelles commençaient à s'ouvrir, ce qui veut dire qu'il a fallu travailler bien plus sérieusement pour être à la hauteur des engagements. Milosz Magin a été celui qui m'a fait totalement confiance, qui a su tirer tout ce que je pouvais donner, commençant si tard, et qui m'a donné la passion du piano. Il est mort depuis cinq ans et je reste pour toujours très reconnaissante envers cet immense professeur."
Quelques années plus tard, en 1993, Isabelle Oehmichen joue un récital à la Fondation Cziffra, avec la timidité que l'on devine (jouer du Liszt devant Cziffra !) et puis, après le récital, Cziffra dit littéralement en hongrois à sa femme Soleilka : "Ce n'est pas seulement une pianiste, mais une vraie musicienne, il faut faire quelque chose avec elle". Elle devient lauréate de cette fondation. Ce prix marque un nouveau tournant dans sa carrière : "Cziffra, puis sa femme, avec laquelle je conserve une très grande affection n'ont cessé de m'encourager et de me donner des conseils. Il est mort hélas le 15 janvier 1994, j'aurais tellement aimé connaître davantage cet extraordinaire pianiste." Cela lui permet d'avoir une activité soutenue de pianiste soliste, en récital, avec orchestre, ou en musique de chambre, en France et dans de nombreux pays (Grande-Bretagne, U.S.A, Canada, Pologne, Roumanie, République Tchèque, Finlande, Allemagne, Hongrie....). Elle donne en moyenne une trentaine de concerts par an et enregistre très régulièrement des disques(elle a déjà enregistré neuf albums).
Parallèllement à son activité de concertiste, Isabelle Oehmichen enseigne la musique. "L'enseignement de la musique a, pour moi, dès le début, accompagné l'apprentissage. C'est une très bonne chose, en résolvant les problèmes techniques des élèves, on apprend tout ! "
Aimant beaucoup enseigner, Isabelle Oehmichen co-dirige une académie d'été de musique de chambre pour adultes amateurs qu'elle a créée avec le chef d'orchestre hongrois Richard Weninger. C'est aussi une activité qui lui tient beaucoup à coeur : "J'ai une affection toute particulière pour les adultes amateurs, dont je ressens plus l'état d'esprit (ayant commencé quasi adulte) et qui sont toujours passionnés (et donc passionnants). De plus,l'enseignement de la musique apporte une complicité et une profondeur d'échanges qui me comblent. Voir les gens s'épanouir au travers de la musique est quelque chose d'unique. L'Académie d'été de musique de chambre à Budapest était un rêve qui se réalise et qui apporte beaucoup de joies et d'amitié."

Directrice artistique de l'Association Musicale Franco-Hongroise (AMFH) à Paris, nombreuses Master-classes, participation à des émissions de radio et télévision, conférence à la Sorbonne sur l’Interprétation romantique au piano (dans le cadre des séminaires du “Patrimoine Musical”).... la liste des activités d'Isabelle Oehmichen est longue ! Mais elle mène cette double carrière de pianiste et pédagogue avec sérénité : "Le plus difficile est de conjuguer une activité de pédagogue vraiment engagée et d'interprète. L'idéal est de ménager des périodes "plus pianiste" et des périodes "plus professeur". Bon, c'est vrai que je fais souvent les 35 heures en trois jours, mais il y a tant de professions comme cela, et puis cela vaut le coup !" . Son mari , Vincent Bérczi la soutient activement : "Il est mon premier soutien, le premier critique aussi, nous partageons absolument tout, j'ai parfois l'impression que c'est lui qui joue, il a plus le trac que moi (difficile!). Il a un goût extrêmement sûr, c'est un vrai mélomane, bref, j'ai une chance inouïe! Lorsque je l'ai rencontré, je commençais tout juste le piano, donc c'est une aventure complètement partagée. De plus, parallèlement à son travail à la télévision, il joue le rôle d'agent, ce qui est très précieux."
Isabelle Oehmichen a de nombreux projets : plusieurs concerts en Hongrie, le stage de l'Académie d'été à Budapest et l'enregistrement de deux disques : l'un avec le concerto N°1 en mi mineur et quelques autres oeuvres de Chopin et l'autre, avec une fantaisie concertante et des oeuvres pour piano du jeune compositeur français, Stéphane Blet... "Le Chopin me tient à coeur car c'est un concerto sublime qui m'accompagne depuis longtemps, et le Blet aussi car il est exhaltant de découvrir une belle musique actuelle expressive et sensible."
Actualités 2010 :
l-Mardi 11 mars :
Sortie nationale du CD Czerny
En première mondiale, l'intégrale des Nocturnes pour piano seul de Carl Czerny
Carl Czerny, connu pour ses nombreuses études, a également composé ce qu'il appelait lui-même de la " musique sérieuse ", dont de magnifiques Nocturnes. Isabelle Oehmichen interprète l'intégrale des 17 nocturnes écrits pour piano seul, dont 16 sont sans doute joués pour la première fois depuis plus de 150 ans !
-Mercredi 10 au mardi 16 mars :
Jury au Concours Chopin de Budapest (Hongrie)
-Du lundi 22 mars au dimanche 4 avril 2010
Tournée du " TRIO PRIMAVERA "
Isabelle OEHMICHEN, piano
István KOSZTÁNDI, violon
Timothée MARCEL, violoncelle
Œuvres de Haydn, Beethoven, Czerny, et Mendelssohn
Actualité 2011
Rencontre des lauréats de La Fondation Cziffra Auditorium Franz Liszt Senlis PIANO
Dimanche 25 Septembre 2011 aura lieu une Journée Rencontre de tous les Lauréats, anciens ou récents, de La Fondation Cziffra  à l'Auditorium Franz Liszt de Senlis
En créant sa Fondation en 1974, Georges Cziffra tenait particulièrement à promouvoir des jeunes musiciens talentueux. Grâce à lui, depuis plus de 25 ans, de nombreux jeunes musiciens sont devenus lauréats de la Fondation Cziffra. Si quelques-uns se connaissent bien et ont même donné des concerts ensemble, la plupart ne se connaît pas ou très peu. Avec Isabelle Cziffra, Présidente de la Fondation et Michelle Peretti, Secrétaire et responsable de la programmation musicale, Isabelle Oehmichen Lauréate 1993 et membre du Comité artistique, organise une " Journée Rencontre " ouverte à tous les lauréats. Jeunes ou moins jeunes, connus ou moins connus, tous sont les bienvenus, en toute simplicité, à cette journée qui sera aussi l'occasion de tisser des liens et de parler du Festival " SenLiszt " des 4, 5 et 6 novembre prochain : célébration du bicentenaire de la naissance de Franz Liszt et 90ème anniversaire de la naissance de Georges Cziffra. Cet autre week-end de manifestations sera organisé à la Fondation par Yves Henry, Directeur artistique, et Cosima Cziffra. Brigitte Engerer en sera la marraine. Enfin, l'Audition publique des candidats au titre de Lauréat Cziffra 2011 aura lieu la veille de la " Journée Rencontre ", le samedi 24 septembre à 14h00, à Senlis, en présence du Comité artistique (Entrée libre). Toutes les personnes intéressées sont également les bienvenues....cliquez ici pour en savoir plus et voir une vidéo
Actualité 2012
Concert exceptionnel des lauréats de la fondation Cziffra
Dimanche 30 Septembre 2012 à 15H30.

À l'issue d'une Journée Rencontre des Lauréats CONCERT EXCEPTIONNEL Donné par 20 solistes Tous lauréats de la Fondation Cziffra Des œuvres de LISZT, CHOPIN, DEBUSSY, FAURÉ, STRAUSS, ALBENIZ, CATALANI, MACHUEL, MAGIN, TOSTI, CELORO... En créant sa Fondation en 1973, le pianiste Georges Cziffra tenait particulièrement à promouvoir des jeunes musiciens talentueux. Grâce à lui, depuis 35 ans, plus de 220 jeunes musiciens sont devenus lauréats de la Fondation Cziffra. Si quelques-uns se connaissent et ont même donné des concerts ensemble, la plupart ne se connaît pas encore ou très peu. Avec Isabelle Cziffra, Présidente de la Fondation, sa sœur Cosima Cziffra et Michelle Peretti, responsables de la programmation musicale,la pianiste Isabelle Oehmichen, Lauréate 1993 et membre du Comité artistique, confortée par le succès de l'année dernière, organise une " 2ème Journée Rencontre " ouverte à tous les lauréats....cliquez ici pour en savoir plus et voir une vidéo
et
Dimanche 18 novembre 2012 à 11h30
Concert en sonates à Paris, Salle Cortot
Brahms Scherzo en do mineur
Grieg Sonate en do mineur n°3 opus 45
Franck Sonate en la majeur
Vadim Tchijik, violon
Isabelle Oehmichen, piano
Actualité 2013 :
Concerts aux USA et jury au Concours International de Hartford dans le Connecticut, Concert au 20ème Festival Georges Cziffra d'Unieux avec Yves Henry, Pascal Amoyel…et elle sort son dernier CD enregistré en Hongrie avec son Trio Primavera créé en 2006: Andrea Schuster au violon, Timothée Marcel au violoncelle et elle-même au piano.
Il y aura un concert de présentation de ce CD avec le même programme le dimanche 21 avril 2013 à 15h00 à la Fondation Dosne-Thiers dans le 9ème arrondissement de Paris.
Isabelle a donc enregistré en Hongrie avec son Trio Primavera:
BEETHOVEN : Trio Opus 1 n°3 en Ut mineur
DVORAK : Trio pour piano et cordes n°4 « Dumky » Opus 90
Ainsi que le final du trio à la hongroise de HAYDN.cliquez ici pour réserver
concerts en novembre 2013
Samedi 9 novembre 2013 à 20h30
Fondation Cziffra "Festival SenLiszt"
1, Pace Saint-Frambourg 60300 Senlis
Isabelle Oehmichen et Gérard-Marie Fallour, piano à 4 mains
Wagner, Saint-Saëns
Isabelle Oehmichen, piano et Klara Csordas, mezzo-soprano
Wagner, Verdi et Liszt
Réservation : Tél: 03 44 53 39 99
Dimanche 17 novembre 2013 à 11h30
Salle Cortot à Paris
Klara Csordas, mezzo soprano et Isabelle Oehmichen, piano Francis Perrin, comédien
"Voyage musical et épistolaire autour de Liszt" Oeuvres chantées de Schubert, Schumann, Berlioz, Tchaïkovski, Verdi, Rossini, Wagner…et pianistiques de Liszt portées par des lettres échangées entre ce grand compositeur et ses contemporains.
Réservation : Tél: 01 43 71 06 09
Concert-Lecture
Dimanche 15 Décembre 2013, à 19H30
Emily Jane Brontë et sa musique
Isabelle Oehmichen , piano
Anna Feissel-Leibovici, lecture

Halle Saint Pierre
2, rue Ronsard, 75018, Paris

Connaissez-vous les Poèmes d'Emily Brontë ? Et saviez vous qu'elle y ajoutait de la musique pour piano ? ...cliquez ici pour en savoir plus
MERCREDI 29 JANVIER 2014
Les « Standards du Classique »
Piano – Mezzo – Cello
Klara Csordas, Mezzo-Soprano
Isabelle Oehmichen, Piano
Ladislav Szathmary, Violoncelle

Les plus belles pages d’Opéra, telles que la Norma de Bellini, Carmen de Bizet, Samson et Dalila de Saint-Saëns… de duos violoncelle-piano, tels l’Elégie de Fauré, le Cygne de Saint-Saëns, ou pianistiques, comme l’Etude révolutionnaire de Chopin ou le Rêve d’amour de Liszt, mais aussi des trésors à découvrir, virtuoses et romantiques.
Dîner-concert (boisson comprise) à 20H00, sur réservation
au 01 43 21 56 70   Tarif : 65 euros
Concert seul avec consommation à 21H30
Tarif : 20 euros, place au bar.
PJM : 13, rue du Commandant Mouchotte 75014  Paris www.petitjournalmontparnasse.com
ou infos@petitjournalmontparnasse.com
Jeudi 3 avril 2014 :
Concert à Tours - Salle Ockeghem à 20h30 15, Place de Châteauneuf 37000 Tours
« TRIO PRIMAVERA »
Isabelle OEHMICHEN, piano
Andrea SCHUSTER, violon
Ladislav SZATHMARY, violoncelle

Programme : HUBAY : Poème Hongrois, Sérénade (pour violon et piano) BARTÓK : « Danses Roumaines » (pour violon et piano) POPPER : Rhapsodie Hongroise Opus 68 (pour violoncelle et piano) SCHUBERT : Nocturne en Mi Bémol majeur (Trio Opus 148 D.897) Clara SCHUMANN (1819-1896): Trio en Sol Mineur Opus 17
et
-Vendredi 4 avril 2014 : Concert au Conservatoire de Musique d’Issoudun à 19h30
Salle Messiaen 9, rue Georges Brassens 36100 Issoudun -
et
Samedi 5 avril 2014 : Concert à l’Ecole Intercommunale de Musique à 20h00 44250 Saint-Brévin-les-Pins -
et
Dimanche 6 avril 2014 : Concert à La Fondation Dosne-Thiers à 15h00 27, Place Saint-Georges 75009 Paris (M° St Georges) Organisé avec A&A Autour du piano : Réservations: 01 43 71 60 71
La pianiste Isabelle Oehmichen
et le violoncelliste Ladislav Stahmary
en concert à Paris
Dimanche 5 octobre 2014 à 15h00, à la Fondation Dosne-Thiers 27, Place Saint-Georges 75009 Paris, la pianiste Isabelle OEHMICHEN et le violoncelliste Ladislav SZATHMARY donneront un concert romantique. La rencontre musicale entre Ladislav Szathmary et Isabelle Oehmichen, au travers du Trio Primavera, a été l’occasion, pour ces deux musiciens de mettre à l’unisson leur recherche de toutes les palettes sonores et leur jeu très expressif. Ce duo récent emporte déjà totalement l’adhésion des publics les plus exigeants. Découvrez le programme qu'ils joueront ainsi qu'une vidéo de ces deux musiciens en fin de page. Ils y interprètent la splendide Élégie op.24 pour violoncelle et piano de Gabriel FAURÉ, enregistrée lors d'un précédent concert....cliquez ici pour en savoir plus
Actualité 2016 :
L’Association Musicale Franco Hongroise de Paris propose trois concerts franco hongrois en France avec : Andrea SCHUSTER, violon et Isabelle OEHMICHEN, piano
Mardi 1er mars 2016 à 20h00 Institut Hongrois 92, rue Bonaparte 75006 Paris
Mercredi 2 mars 2016 à 19h30
Avec l’Association Amitiés Touraine-Hongrie et la Ville de Saint-Cyr-sur-Loire Salons Ronsard Parc de la Perraudière - 37540 Saint-Cyr-sur-Loire
Jeudi 3 mars 2016 à 19h30 Avec l’Association Bourgogne France Hongrie Auditorium du Conservatoire d’Auxerre 12, avenue Gambetta 89000 Auxerre
Andrea Schuster, violoniste hongroise et Isabelle Oehmichen, pianiste française proposent, lors de ces trois concerts, un programme de musique hongroise (Hubay, Kodály, Bartók) et romantique (Chopin, Wagner-Liszt et Beethoven : Sonate « le Printemps »). Habituellement ensemble au sein du Trio Primavera, Andrea et Isabelle présentent cette fois un concert en duo. Andrea Schuster, diplômée de l’Académie Franz Liszt de Budapest, en violon et pédagogie, est premier violon solo de plusieurs orchestres en Hongrie et Isabelle Oehmichen est Premier Grand Prix du Concours International Milosz Magin 1989 et Lauréate de la Fondation Cziffra 1993. Elle a enregistré 13 CD, en piano seul ou soliste avec orchestre. Une longue complicité unit Andrea et Isabelle qui privilégient avant tout le lyrisme et la chaleur d’une interprétation.

Son répertoire

La sonorité moelleuse de son jeu, la clarté des plans sonore, et la qualité de son toucher. dont elle fait naître une vaste gamme de nuances, n'ont pas échappé aux critiques musicaux dont elle a reçu nombreux éloges. Un des secrets d'Isabelle Oehmichen est sans doute de choisir son répertoire parmi les oeuvres qui lui permettent de créer de l'émotion avant tout : "Mes compositeurs de prédilection sont ceux qui par une mélodie émouvante et une sublime harmonie font du bien à l'âme. Parmi ceux-là: Schubert, Liszt, Chopin, Mozart. Ceux qui vous rendent meilleur quand vous les écoutez, qui vous rapprochent du divin.". Aimant beaucoup découvrir de nouvelles oeuvres expressives, elle a également joué et enregistré des oeuvres de Sauguet, Collet, Weiner, Wissmer, Dohnanyi, Magin, Blet...
Elle a enregistré neuf CD : Chez Polskie-Nagrania, Chopin et Magin, en 1990, puis, chez Marcal-Classics, des œuvres de Sauguet, Collet, Liszt, des concertos avec orchestre de Weiner, Wissmer, Mozart, Dohnanyi (coup de cœur Piano-le-Magazine Mars 2003) et enfin chez A&A un récital romantique "Féerie"... Isabelle Oehmichen partage en effet son répertoire tant dans les récitals que dans la musique de chambre ou en concerto. Ce qui lui permet de partager son émotion avec d'autres musiciens : "L'avantage, dans le récital, est de ne dépendre que de soi-même, dans le bon et dans le mauvais. La musique de chambre apporte un partage merveilleux de sensations et de manières de travailler. Quand la connivence est là, c'est le répertoire idéal. Le concerto fait penser aux montagnes russes : beaucoup d'émotion et de stress, mais l'ivresse d'être portée par un orchestre !"

Pour donner toute son expressivité aux oeuvres qu'elle interprète, Isabelle Oehmichen se nourrit de très nombreux autres arts et occupations qu'elle affectionne : "Evidemment, j'aime toujours autant la danse, et tout ce qui est spectacle vivant (théâtre, comédie musicale, cirque). J'adore lire (dans des genres très divers), aller au cinéma (hélas pas très souvent). Ce qui me passionne également: la natation, la logique et les problèmes mathématiques (si, si !) tout ce qui touche à la médecine, les sciences, la psychologie, La pêche à la ligne aussi en eau douce ! Quelle détente d'être au bord de l'eau et de ne penser qu'à son bouchon ! Bien sûr, chaque activité contribue complètement aux interprétations. Même si l'on veut rester très objectif par rapport à une partition, on y apporte son âme, qui est nourrie par tout le reste !"

Ecouter...

La sélection de Piano bleu

Carl Czerny(1791-1857)
Nocturnes
Huit nocturnes opus 368
Huit nocturnes opus 604
Nocturne La reine opus 647
Isabelle Oehmichen

Après un disque des nocturnes de Chopin, enregistré par François Chaplin, présenté dernièrement à l'occasion du bicentenaire de la naissance de ce compositeur, voici un nouveau disque qui complétera judicieusement votre discothèque de piano classique : des nocturnes composés par l'un de ses contemporains mais moins connus, beaucoup moins connus même puisque ce disque de Carl Czerny est une "première mondiale" , la pianiste Isabelle Oehmichen interprétant ici l'intégrale des 17 nocturnes écrits pour piano seul, dont 16 sont sans doute joués pour la première fois depuis... plus de 150 ans ! .... Rien à voir avec les célèbres études de ce compositeur.

Ce disque vous intéressera à double titre si en plus d'aimer écouter le piano vous aimez en jouer puisque selon Isabelle Oehmichen, qui a bien voulu répondre à quelques nouvelles questions à l'occasion de la sortie de ce disque, le premier opus (opus 368) "est tout à fait jouable par la plupart des pianistes, le second, en revanche, présente des difficultés techniques redoutables". Cela dit l'écoute de ces nocturnes, même de l'opus 368 laisse imaginer quelques difficultés notamment le nocturne n°7 en forme de rondeau... et sans doute faut-il mieux avoir déjà pratiqué effectivement quelques études de ce même compositeur pour les aborder(vous pourrez d'ailleurs écouter un nocturne de l'opus 368 avec l'aimable autorisation du label Hortus) . Par ailleurs il n'est pas certain que vous trouvieztout de suite les partitions de ces nocturnes dans le commerce mais sans doute cela ne saurait tarder grâce à cet enregistrement qui montre Czerny sous un autre jour et dévoile des pièces très mélodieuses, particulièrement celles de l'opus 368, également inspirées du bel canto italien. Carl Czerny puise à la même source que Chopin : les nocturnes du compositeur irlandais John Field, mais ses nocturnes se situent entre le répertoire classique et romantique, Czerny ayant probablement une âme moins torturée que Chopin leur donne un caractère souvent moins sombre et moins rêveur, surtout pour ce qui concerne l'opus 604 où contrairement au premier recueil chaque nocturne est pourvu d'un titre et comme vous pouvez le voir les émotions sont très variées : L'Hommage, le Désir, la Persuasion, la Colère, les Excuses, la Consolation, la Méditation, la Joie... Ce disque vous procurera certainement la joie de découvrir de belles pages d'un répertoire injustement méconnu dans une interprétation de référence, sous le jeu très expressif d'Isabelle Oehmichen !....cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

Frédéric Chopin
Concerto pour piano N°1 - Nocturnes - Prélude
Isabelle Oehmichen
Weiner Chamber Orchestra (Szeged, Hungary) sous la direction de Richard Weninger

La pianiste Isabelle Oehmichen dont les compositeurs de prédilection sont "ceux qui par une mélodie émouvante et une sublime harmonie font du bien à l'âme", a choisi de consacrer son 10 ème disque à des oeuvres de Frédéric Chopin qui entrent tout à fait dans ces critères : ainsi le Nocturne opus 48 N°1 dont elle offre l'écoute aux internautes de piano bleu(voir plus bas) s'épanouit dans un brillant trait d'octaves, qu'Isabelle Oehmichen interprète avec une assurance et vigueur remarquable. La puissance de ceux-ci rejoint les timbres de l'orchestre.
C'est justement accompagnée de l'Orchestre de Chambre de Hongrie qu'Isabelle Oehmichen offre ensuite une interprétation du célèbre concerto n°1 que Chopin décrivit comme "une rêverie, à l'époque du printemps, au clair de lune". Liszt en souligna L'idéal perfection. Celle-ci n'a bien sûr pas échappée à la lauréate du concours Cziffra, qui peut partager ici avec bonheur "beaucoup d'émotion et de stress, mais l'ivresse d'être portée par un orchestre " comme elle l'avait confié lors de son interview pour Piano bleu. Cette version avec orchestre à cordes, et non symphonique, se rapproche ainsi de la première interprétation par Chopin de son concerto à Paris, dans les salons Pleyel, le 26 février 1832, accompagné par un quintette à cordes. Saisi lors d'une soirée à la Philharmonie de Szeged en Hongrie, l'enregistrement possède effectivement une coloration naturelle qui nous ramène à cette époque. Deux autres nocturnes et un prélude, tout autant lyriques et mélodiques, complètent le disque dans cette agréable rêverie poétique.
Pour écouter le Nocturne opus 48 n°1 de Chopin utilisez le lecteur ci-dessous, cliquez sur le triangle


Cliquez sur l'image pour vous procurer ce disque.

Henri Sauguet
Oeuvres pour piano
12 inédits - suite de Ballet- Trois françaises- Trois nouvelles françaises
Isabelle Oehmichen

L'écrivain Marcel Schneider a écrit d'Henri Sauguet(1901-1989) qu'il était le " poète de la musique ". Ce compositeur compte notamment à son actif vingt-six ballets. Pas étonnant que son oeuvre n'ait donc pas échappé à Isabelle Oehmichen, à la recherche de pièces originales émouvantes, et romantiques. Ce disque qui regroupe des inédits (qu'elle est donc la première à avoir enregistrés) auxquels elle a choisi d'ajouter une suite de ballets et des "nouvelles" françaises" est très représentatif du talent que Isabelle Oehmichen met au service d'oeuvres peu connues. On a plaisir à écouter ces pièces dont elle fait ressortir toute la poésie par son jeu très coloré. Un univers impressionniste où l'on trouve parfois l'influence de Debussy, Ravel ...
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque

Henri Collet
Danses espagnoles pour piano :
Album d'Espagne - Poème symphonique - Chants de Castille - Clavelitos
Isabelle Oehmichen

Henri Collet (1885-1951) se passionna tôt pour la culture hispanique, et c'est en Espagne qu'il accomplit l'essentiel de ses études musicales, tout d'abord avec Federico Olmeda, puis et surtout, avec Felipe Pedrell, l' “éveilleur” de toute la jeune génération de la musique espagnole au début du XXe siècle : Albéniz, Granados, Turina, Mompou, Rodrigo et surtout de Falla qui lui enseigna l'orchestration. Ayant ainsi pénétré l'âme espagnole au cours de son long séjour en Espagne, Henri Collet a écrit une musique principalement d'essence castillane.
Isabelle Oehmichen a enregistré ici des pages pour piano, toutes inspirées par l'Espagne. Elle en ressort avec virtuosité les rythmes éclatants et variés, les mélodies ondoyantes et fermes.
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque

Ernö Dohnanyi
Avec l'Orchestre de Chambre de Hongrie et Richard WENINGER (Direction),
Quintette Op.1 en version concerto pour piano et orchestre (cadence d'I. Oehmichen)
Ruralia Hungarica (5 tableaux d'après les chants folkloriques hongrois).

Le quintette écrit par le compositeur hongrois Ernö Dohnanyi alors qu'il n'avait que 15 ans remporta immédiatement un immense succès. La cadence ajoutée au premier mouvement, dans la tradition des concerts romantiques, est d'Isabelle Oehmichen.
Ruralia Hungarica qu'il a écrit à l'âge de 30 ans, est la seule de ses oeuvres qui possède une influence folklorique, tout en restant dans la tradition romantique avec quelques accents Brahmsiens (Dohnanyi avait un grande admiration pour ce compositeur). L'âme et la beauté de la Hongrie y sont très présentes.
Isabelle Oehmichen, accompagnée par l'Orchestre de Chambre de Hongrie sous la direction de Richard Weninger, nous fait découvrir la beauté de cette oeuvre, où l'on sent le souffle de Brahms mais aussi celui de Rachmaninov, par un jeu très expressif et contrasté. Ce disque a été "coup de coeur" du magazine Piano en avril 2003
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce disque

Franz Liszt
Grandes oeuvres poétiques
Isabelle Oehmichen

Ce disque regroupe de très belles oeuvres de Franz Liszt depuis "Jeux d'eau à la villa d'Este", chef d'oeuvre impressionniste avant la lettre, à la fresque grandiose "Après une lecture de Dante" en passant par "Au bord d'une source", "Rêve d'amour", "Un sospiro"..... Française à l'âme slave, Isabelle Oehmichen donne une interprétation pleine de poésie à ces oeuvres qu'elle joue avec une sensibilité très juste , créant une émotion comme elle sait souvent nous faire partager.
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce disque

Pour écouter des extraits des disques enregistrés par Isabelle Oehmichen.. cliquez ici

A voir : Isabelle Oehmichen _ Czerny 4ème Nocturne

 

En savoir plus

Visitez le site officiel d'Isabelle Oehmichen ... cliquez ici

Le site de l'Association Musicale Franco-Hongroise (A.M.F.H.)
dont Isabelle Oehmichen est directrice artistique ... cliquez ici

 



 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu
 

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    

et
à partager !



 



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

Piano bleu : le site des amateurs de piano