Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Jean-Frédéric Neuburger

Merci à Jean-Frédéric Neuburger d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie résumée

Jean-Frédéric Neuburger est particulièrement précis sur la date et le lieu de sa naissance : ."Je suis né à la maternité du 13ème arrondissement, rue Ponscarme, le 29 décembre 1986, année du Tigre de feu.". Son intérêt pour le piano est né dès sa prime jeunesse grâce à une famille très attentive : "Longtemps partagé entre ma fascination pour l’orgue, et une attirance irrésistible pour le piano, qui est désormais l’épicentre de mes passions musicales, je dois sans doute à mon père, à mes sœurs, à ma belle-mère, musiciens non-professionnels, mais attentifs, d’avoir échappé à une vocation plus risquée, comme l’étude des fonds sous-marins, des requins, d’un monde du silence... Je signalerai aussi, dans mon ascendance, l’auteur à succès de “Parlez-moi d’amour”, Jean Lenoir – peut-être responsable de mes penchants coupables pour certaines œuvres mineures des grands musiciens. Le public ne semble pas m’en tenir rigueur, à ce jour !"
Initié, dès son plus jeune âge, au piano et à l'écriture musicale, Jean-Frédéric Neuburger est admis peu après au CNSMDP..."Avant mon entrée, à 13ans, au CNSMDP ( classe de Jean-François Heisser ), je revendiquerai volontiers ma dette envers mes premiers maîtres : le clavier avec Mélisande Chauveau, et Claude Maillols, ensuite Emile Naoumof et Jean-François Zygel pour la composition, passage obligé si l’on veut conquérir, et assimiler ultérieurement, un vaste territoire pianistique. Mais c’est Reiko Hozu, ( mon ancien professeur de déchiffrage au CNSMDP ) qui m’a “restructuré” la main et forgé la résistance technique et mentale nécessaire à la conduite d’une carrière de soliste international ; c’est elle aussi qui m’a conseillé de me perfectionner auprès de Vladimir Krainev, un témoin de l’ère Neuhaus, et de qui j’attends infiniment dans ma recherche d’un certain son. D’autre part, mon séjour dans la classe d’accompagnement de Jean Koerner a, je crois, porté ses fruits, en particulier pour l’élargissement de ma culture, le respect critique du texte musical, et l’acuité de l’écoute en général."
S'il est né l'année du "Tigre de Feu", Jean-Frédéric Neuburger en montre les qualités combattantes, il cumule nombreux prix : 3ème Grand Prix, Prix du Public, Prix de la Sacem et de l'Orchestre Philharmonique de Radio France au Concours International Long-Thibaud 2004, 2ème Prix et Prix Beethoven au Concours International José Iturbi de Valence (Espagne), 1er Prix et Prix de l'European Union of Competitions for Youth du Concours d'Ettlingen (Allemagne), 2ème Prix au London International Piano Competition 2005...liste qui se terminera sans doute là, car Jean-Frédéric Neuburger confie : "Je pense avoir assez donné dans l’exercice du concours, bien que j’y ai pris un certain plaisir, contrairement à d’autres, qui ne supportent pas la dure loi du jugement en musique.( et je peux les comprendre, c’est assez aléatoire...). Quant aux conséquences directes ou indirectes de mes quelques réussites en ce domaine, elles sont indiscutables : elles ont eu un effet “boule de neige” sur la plupart des organisateurs de concerts et festivals des pays concernés. C’est à moi d’y prendre garde, car la boule de neige peut fondre sans même en avoir conscience...".
Mais se serait oublier les dernières récompenses obtenues qui complètent cette liste d'honneurs : Jean-Frédéric Neuburger est Lauréat de "Yamaha Music Fondation of Europe 2005" et de la fondation Accenture.
Jean-Frédéric Neuburger a enregistré en 2003 une intégrale des Etudes de Chopin pour la collection " DiscAuvers "et il est également présent sur le DVD "Pianistes de demain" enregistré en 2004 au festival de La Roque d'Anthéron et déjà de nouveaux projets sont en cours : "Une grande chance fut la confiance de Pascal Escande, le directeur du Festival d’Auvers-sur-Oise. Ce disque était d’abord pour moi l’aboutissement logique d’un travail, à cette époque ; son succès a été une belle récompense mais aussi une véritable surprise ! Et il y aura un autre disque Chopin, qui sortira l’année prochaine, avec un programme riche de rapprochements inattendus et de quasi découvertes, et toujours servi par l’excellence des pianos Yamaha et de leur encadrement technique. Quant au DVD “Les pianos de la nuit” il représente un tout autre challenge, celui du “Live” ; je ne saurais trop en remercier René Martin et la Roque d’Anthéron.Autre “Live”, qui doit sortir en automne 2005 : ma participation aux “Midis du Louvre” dans des oeuvres pour piano seul de Louise Farrenc".
Déjà très occupé par son activité de concertiste( voir plus bas la longue liste des concerts à venir), Jean- Frédéric Neuburger estime qu'il consacre chaque jour à son travail pianistique "un peu moins d'heures que celles consacrées au sommeil, malheureusement...". Il n'enseigne pas mais...précise avec humour "je tiens à le faire un jour, tel un vieux druide qui délivre les recettes de ses potions !". quant à ses concerts, ses meilleurs souvenirs sont "Ceux où le succès public et la satisfaction personnelle se rencontrent – Chose assez rare ! On est toujours assez mauvais juge des concerts passés ; mieux vaut l’avis d’un tiers..."
Nouveau: Jean-Frédéric Neuburger a remporté le 15/1/2006 le premier prix de Young Concert Artists à New-York. Dans l'immédiat, il donnera 3 concerts à New-York, Boston, Washington, et dans les prochaines années, deux tournées de trois semaines aux USA chaque année. Pour en savoir plus...cliquez ici(site Young Concert Artists)
Nouveau 02/2006 Jean-Frédéric Neuburger s'est produit dans deux concerts d'oeuvres de Bach, lors de la Folle Journée de Nantes 2006. Piano bleu lui a posé de nouvelles questions...
  • Qu'appréciez vous dans la musique baroque et plus particulièrement dans les oeuvres de Bach ?
    La musique baroque et plus particulièrement celle de Bach , a depuis toujours mes faveurs , car notamment , elle laisse à l’interprète une grande liberté dans les choix d’interprétation . On est encore loin de ces partitions ( comme Debussy , Webern entre autres exemples ) ou le compositeur dicte quasiment à la note la juste manière de jouer !
    Je pense que la principale qualité requise pour de bonnes interprétations de Bach est la volonté, au sens large du terme : volonté de se tenir à son initiative artistique , volonté également de faire couler de source une musique loin des carrures simples et des harmonies plus cataloguées de la musique classique et romantique - sans oublier la volonté qu’il faut pour mémoriser toutes ces notes dont aucune n’est secondaire ...
  • Le répertoire baroque est-il un répertoire auquel vous avez envie de vous élargir et de faire un disque ?

    L’idée d’un disque Bach me semble possible et j’y prendrai même un grand plaisir , mais un bon enregistrement nécessite une osmose entre la période choisie et une attirance pour tel ou tel pan de ce vaste répertoire ; aussi ce n’est pas pour cette année, où je sors tout juste un deuxième disque Chopin . Mais ça pourrait bien me prendre, car je suis plutôt impulsif !
    En tout cas ,contrairement à certaines idées reçues , je ne crois pas indispensable d’attendre l’âge d’ailleurs théorique d’une toute aussi théorique “maturité” pour graver Bach .
    Et il me semble tout aussi important de pouvoir réenregistrer des oeuvres plusieurs fois dans sa vie , ce qui exige de ne pas s’y prendre trop tard ...
  • C'est la seconde fois que vous participiez à la Folle Journée de Nantes, comment la "vivez-vous ", êtes-vous allé voir des concerts d'autres artistes (pianistes ou non...) pendant la Folle Journée ?

    Le cadre de la Folle journée à Nantes ne m’a pas encore permis d’écouter beaucoup d’autres artistes , pour la simple raison que jouant moi-même à chaque fois plusieurs concerts avec des programmes généralement différents , il me faut les retravailler encore et encore ...Je rencontre des gens en faisant de la musique avec eux plutôt ; mais c’est bien peu de sacrifices par rapport à la joie de transmettre au public la musique comme je le veux .
  • Vous êtes aussi allé à Tokyo., ressentez-vous une différence entre ces deux lieux ? Qu'y jouerez vous cette année ?

    A Tokyo, où j’ai eu aussi le plaisir d’aller l’année dernière , la Folle Journée est simplement grandiose , à l’image de la capitale ! Programmé l’année dernière en solo uniquement , je jouerai également cette année en chambre ( le quintette avec vents de Mozart ). Le genre de chose qui n’est possible que dans ce cadre de travail intensif ; chez soi , prendre rendez-vous pour répéter est tellement compliqué ! Il y aura aussi deux récitals avec du Jean-Chrétien Bach , du Haydn , et bien sur Mozart .
  • Parlons de votre actualité : quand sortira votre second disque Chopin ?

    Ce deuxième disque chez Discauvers , consacré à des oeuvres variées et plutôt rares de Chopin , sortira finalement ce printemps , vers mars ; un concert ,organisé le 30 mars à 20 heures Salle Cortot à l’Ecole Normale de Musique , en présentera de nombreux extraits , que je complèterai avec d’autres oeuvres de Chopin et Ravel.
  • Vous avez récemment remporté le concours Young Artists Concert de New York,qui offre l'organisation de deux séries de vingt concerts sur les Etats-Unis quand cela va-t-il commencer exactement ?

    Le Prix que j’ai remporté en janvier aux “Young Concert Artist” de New-York , va me permettre de me produire en tournée aux USA , dès novembre 2006 . C’est une toute autre maitrise de soi qui est requise ici , bien différente du trac que l’on éprouve lors d’un concert unique . L’important ici , est de ne jamais considérer comme acquis ce qui s’est bien passé une fois , et surtout de parvenir à l’équilibre entre le don physique de sa personne essentiel à chaque concert et la répartition de l’énergie sur la série.

NOUVEAU 05/2010: à l'occasion de la sortie de son disque Chopin/Alkan avec la violoncelliste Tatjana Vassiljeva , Jean-Frédéric Neuburger a bien voulu répondre à de nouvelles questions(voir plus bas rubrique écouter et voir)

Nouveau 2011 : il vient de sortir un disque de Jean-Frédéric Neuburger avec le quatuor Modigliani et Andrea Hill .(voir plus bas) Il sortira également cette année un autre disque de Jean Frédéric Neuburger , toujours avec le label Mirare, le 14 avril 2011 : Jean-Frédéric Neuburger et le Sinfonia Varsovia sous la direction d'Hervé Niquet, Herold : Concertos pour piano

Autres actualités sortie disques voir paragraphe "Ecouter"

Son répertoire

Jean-Frédéric Neuburger affirme être généralement heureux d’inscrire à son répertoire, aux côtés des auteurs “tutélaires”, de nouveaux venus, au hasard des sollicitations : ainsi, Granados, Szymanowski, Heller, Chabrier etc... et avoir des relations privilégiées avec Carl Czerny, dont il a pu faire profiter le public de“la Folle Journée” de Nantes ou de Tokyo.
Ayant interprété différents concertos, Jean-Frédéric Neuburger, se montre toujours combattant lorsqu'il indique : "J’aime la confrontation, l’aspect “Corrida” de cet exercice ! C’est peut-être encore mieux si on ne partage pas vraiment la vision du chef ! Il faut essayer de ne jamais perdre la tension, car ce sont des musiques parfois moins denses que le répertoire solo, ma priorité actuelle. L’accompagnement de la voix humaine, comme la musique de chambre, sont aussi de fortes tentations, auxquelles je cède volontiers..."
A sa réponse à la question de savoir s'il s'intéresse à d'autres musiques que la musique classique ou à d'autres arts, l'on voit qu'il revient toujours très vite à cette première : " Il y a d’éphémères curiosités, et quelques fidélités : je citerai donc Brassens, ( en tant qu’auteur – interprète ) ! Horowitz ou Richter, quand l’euphorie et le contentement de soi menacent..."

Ecouter...et voir

Actualité 2013

Parution d'un disque
d'oeuvres de Ravel

Cliquez sur l'image
pour en savoir plus
sur ce disque
dans l'actualité
avec une vidéo

Actualité septembre 2011
A découvrir dans un extrait du tout nouveau disque avec le pianiste Jean-Frédéric Neuburger consacré à un compositeur peu connu : Louis Ferdinand Herold (1791-1833) il s'agit de trois concertos enregistrés avec le Sinfonia Varsovia sous la direction de Hervé Niquet
Virtuose du piano Herold a composé entre 1811et 1813 quatre concertos pour cet instrument dont les deux premiers à Paris (vous pourrez découvrir le dernier mouvement du second concerto qui débute par un solo du piano )
et
il est sorti le 29 septembre un autre disque de Jean Frédéric Neuburger cette fois seul , avec au programme... Liszt, Debussy et un autre compositeur peu connu aussi voire pas du tout Jean Barraqué( né le 17 janvier 1928 à Puteaux et mort le 17 août 1973 à Paris, compositeur français ayant particulièrement contribué à l’évolution de la musique dite "sérielle".) et une composition de Jean Frédéric Neuburger lui-même
Pour vous procurer l'un ou l'autre de ces disques, voire les deux cliquez sur leurs images respectives...
A écouter avec l'aimable autorisation du label Mirare
Autres extraits

Johannes Brahms (1833-1897)

Quintette pour cordes et piano
en fa mineur opus 34

Zwei Gesänge pour mezzo-soprano, alto et piano

Quatuor Modigliani
Jean-Frédéric Neuburger, piano
Andrea Hill, Mezzo Soprano

Après un disque de musique de Chambre en duo avec la violoncelliste Tatjana Vassiljeva et avant un prochain disque avec orchestre, le pianiste Jean-Frédéric Neuburger renouvelle un enregistrement en musique de chambre publié par le label Mirare à l'occasion de la folle journée de Nantes 2011 avec cette fois le quatuor Modigliani, quatuor avec lequel il a eu l'occasion de donner déjà nombreux concerts . Ce quatuor se réduit à un alto pour accompagner la mezzo-soprano Andrea Hill dans deux chants (opus 91) mais sur le site de cette dernière que vous pouvez visiter pour en savoir plus sur cette chanteuse lyrique (voir plus bas), allez savoir pourquoi il est inscrit seulement que le Quatuor Modigliani l'accompagne sans même mentionner le pianiste alors qu'il eut étéé plus logique de mentionner l'altiste et le pianiste.... peut-être cela sera-t-il corrigé bientôt mais décidément lorsque les pianistes jouent de la musique de chambre il semble fréquent de les oublier  !
D'ailleurs à lire la genèse du quintette de Brahms l'on s'aperçoit pourtant de l'importance du piano, en effet Brahms, s'inspirant d'un quintette de Schubert avait d'abord conçu un quintette en fa mineur avec deux violons, un alto,et... deux violoncelles mais il en détruisit le manuscrit après avoir reçu les critiques de ses amis le violoniste Joseph Joachim et la pianiste Clara Schumann (certes peut être pas totalement impartiale...) et il le convertit en une sonate... pour deux pianos qui fut d'ailleurs interprétée à plusieurs reprises par Clara Schumann. Mais en raison du peu de succès de cette oeuvre la pianiste lui demanda encore de revoir sa partition... et cette fois il en résulta, sur les conseils d'Herman Levi qui avait aussi joué cette partition avec Clara Schumann, un quintette pour piano et quatuor à cordes. L'enthousiasme fût général ! Alors vous voyez bien que le piano est important en musique de chambre ! ... cliquez ici pour lire la suite , écouter un extrait et voir deux vidéos

Frédéric Chopin(1810-1849)
Sonate Pour violoncelle et piano en sol mineur opus 65

Introduction et Polonaise brillante pour piano et violoncelle en ut majeur opus 3

Charles-Valentin Alkan(1813-1888)
Sonate de concert pour violoncelle et piano en mi majeur opus 47

Violoncelle, Tatjana Vassiljeva

Piano, Jean-Frédéric Neuburger

Le pianiste Jean-Frédéric Neuburger est déjà bien connu des internautes de pianobleu.com par contre la violoncelliste Tatjana Vasiljeva russe est une découverte, aussi sachez qu'elle a été victorieuse du Grand Prix Rostropovitch de Paris en 2001 et est déjà considérée comme l'une des solistes majeure de sa génération. Sachez encore qu'en 2009 elle a accompagné l'orchestre national d'Ile de France en tournée et qu'elle a joué avec d'éminents musiciens... dont Jean-Frédéric Neuburger qui déclare dans ses réponses à de nouvelles questions pour la sortie de ce disque(voir plus bas) que c'est l'une de ces partenaires préférées avec laquelle il joue un répertoire varié. Il est vrai que l'entente semble parfaite à l'écoute de ce disque d'oeuvres d'une dynamyque très exigeante que les deux musiciens offrent dans un jeu très énergique et en conservant une même respiration laissant place à la poésie dans les mouvements plus lents ce qui est tout aussi difficile...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Ludwig van Beethoven
Grande Sonate n°29 en si bémol majeur opus106 "Hammerklavier"
Sonate n°19 en sol mineur opus49 n°1 Sonate n°20 en sol majeur opus49 n°2
Klavierstück Lettre à Elise WoO 59
Jean-Frédéric Neuburger, piano

DVD inclus :
Voyage au coeur de la Hammerklavier
Un film de Jean-Frédéric Neuburger et François-René Martin


A 22 ans seulement le pianiste Jean-Frédéric Neuburger confirme ici sa maturité déjà décelée depuis quelques années : non content de s'attaquer à la plus difficile sonate de Beethoven "Hammerklavier", il prolonge le partage de sa passion pour cette sonate par une intéressante explication de l'oeuvre dans un DVD au contenu très original dont il a eu l'idée lors des séances d'enregistrements de son disque.

Dans une présentation proche de la conférence et de l'analyse formelle qu'il a voulu comme un voyage à l'intérieur de cette sonate Jean-Frédéric Neuburger vise ici un large public d'auditeurs pour leur apprendre à écouter autrement et aiguiser leurs oreilles... Dans une atmosphère à la fois sombre et chaleureuse, proche de celle d'un concert, il donne avec clarté toutes les clés pour mieux comprendre l'architecture de cette oeuvre gigantesque... Un DVD sur lequel nombreux professeurs pourraient d'ailleurs s'appuyer voire diffuser en classe pour intéresser leurs élèves à la musique classique.

Après il ne reste plus qu'à écouter le disque et apprécier sous les doigts habiles de Jean-Frédéric Neuburger cette impressionnante sonate dans laquelle Beethoven a mis en oeuvre tout son génie pour utiliser les possibilités des nouveaux "pianos à marteaux". Jean-Frédéric Neuburger dans la continuité de son précédent disque consacré à l'Art de délier les doigts" de Czerny a souhaité enregistrer deux sonates "faciles" et la célèbre "Lettre à Elise", autres pilliers du répertoire "pédagogique" de la production de Beethoven......cliquez ici pour lire la suite dont une interview et pour écouter un extrait

Jean-Frédéric Neuburger
Live at Suntory Hall

Jean-Sébastien Bach
Suite anglaise n°2 en la mineur BWV 807
Frédéric Chopin
Ballade n°2 en la majeur opus 38
Nocturne en fa majeur opus 15 n°1
Maurice Ravel - La valse
Franz Liszt - Sonate en si mineur
Maurice Ravel - Menuet antique
Igor Stravinsky
Etude en fa dièse majeur opus7 n°4 - Vivo
Jean-Frédéric Neuburger - Bagatelle
Bach/Feinberg
Largo en la mineur(extrait sonate en trio n°5)
Le pianiste Jean-Frédéric Neuburger, qui fête bientôt ses 22 ans, a un planning chargé, donnant de nombreux concerts en France et à l'étranger. Actuellement à Tokyo pour un "Chopin project" il a bien voulu prendre le temps de répondre à quelques questions pour présenter son dernier disque précisément enregistré aussi à Tokyo au prestigieux "Suntory Hall". Un disque sorti en septembre cette année, dont le programme comportant nombreuses oeuvres majeures qu'il interprète avec une très grande maturité démontre combien ce jeune pianiste, qui dans un précédent entretien datant déjà de quelques années déclarait se passionner pour les oeuvres mineures des compositeurs, est aussi très à l'aise dans les oeuvres les plus marquantes. Cet enregistrement a d'ailleurs reçu de nombreux éloges de la presse dont un Choc de la musique de la revue "Le monde de la musique". C'était également l'occasion de parler de son actualité et de découvrir par là aussi le bonheur du musicien à toujours combler sa soif d'apprendre qui semble bien sans limite !...cliquez ici pour lire l'interview et écouter un extrait

Jean-Frédéric Neurburger
Brahms
Les 3 sonates et scherzo opus 4

Après avoir réalisé des prouesses dans "L'art de délier les doigts" de Czerny, Jean-Frédéric Neuburger s'attaque à un autre acte de bravoure : celui des difficiles sonates de Brahms auquel il a ajouté le scherzo. Dans le petit questionnaire qui accompagne le double coffret paru chez le label Discauvers, le jeune pianiste confie pourquoi il était important pour lui d'enregistrer ces quatre opus à 20 ans, l'âge même qu'avait Brahms lorsqu'il les composa : "Je n'y ai pas pensé en premier lieu ! Mais effectivement, ces oeuvres exigent une grande fougue, ainsi qu'un solide appareil technique qui sont ...des vertus de la jeunesse ! Leur interprétation m'a donc au fur et à mesure que j'avançais dans ma découverte de ces pages, semblé adaptée à ce stade précis de ma vie musicale" . Sans doute Brahms lui-même considéra que les sonates n'étaient adaptées qu'à ce stade précis de sa vie musicale car les trois sonates qu'il composa sur deux années( 1853-1854) furent les seules... leur préférant ensuite les variations, il est vrai aussi que les oeuvres pour piano ne représentent que le huitième de ses compositions. ...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait

Karl Czerny
L'art de délier les doigts
Franz Liszt
Murmures de la forêt
Ronde des lutins
Stephen Heller
Quatre études opus127
Jean-Frédéric Neuburger

A lire le commentaire du livret de ce double album, sur la virtuosité instrumentale, rédigé par le musicologue Alexandre Dratwicki, il pourrait paraître regrettable que le support de cet enregistrement ne soit pas un DVD : "Il est parfaitement indéniable que la virtuosité vocale ou instrumentale constitue une prouesse- sinon un exploit - née de l'effort et communiquée au public visuellement grâce à une mise en scène physique de l'interprète. Ainsi la Leggieresa(2ème des trois études de concert de Liszt) est-elle d'abord un spectacle pour l'œil", pourtant c'est bien sûr avant tout le plaisir auditif plus que visuel qui prime et le musicologue relève d'ailleurs que si Chopin se laissait aller à des postures démonstratives c'était pour se moquer élégamment de ses contemporains...cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait(étude de bravoure)
Les enregistrements du Festival de piano de La Roque d'Anthéron
Un très beau disque de plus de 70 minutes de pièces choisies, interprétées par quelques-uns des grands pianistes et révélations du Festival, vient de sortir. Procurez-vous sans attendre l'édition limitée de ces enregistrements du Festival de piano de La Roque d'Anthéron pour 8,99 euros seulement !
Jean-Frédéric Neuburger interprète une transcription par Samuil Feinberg du largo en la mineur BWV 529 de Bach, à découvrir absolument !
Cliquez sur l'image

Chopin
Danses, Nocturnes, Variations brillantes...

Jean-Frédéric Neuburger

Pour se faire connaître, tout jeune pianiste doit souvent, et encore plus aujourd'hui qu'autrefois, réaliser un véritable parcours du combattant. Ce parcours le jeune pianiste de 19 ans Jean-Frédéric Neuburger l'a commencé avec succès tout jeune, et poursuivi comme un jeu, en se présentant à nombreux concours dont il a emporté de très nombreux prix : 3ème Grand Prix, Prix du Public, Prix de la Sacem et de l'Orchestre Philharmonique de Radio France au Concours International Long-Thibaud 2004, 2ème Prix et Prix Beethoven au Concours International José Iturbi de Valence (Espagne), 1er Prix et Prix de l'European Union of Competitions for Youth du Concours d'Ettlingen (Allemagne), 2ème Prix au London International Piano Competition 2005...et récemment, en décembre 2005 s'est ajouté : le premier prix de Young Concert Artists à New-York. Un parcours impressionnant auquel s'est ajoutée la chance de pouvoir enregistrer, dès l'âge de seize ans, une intégrale des études de Chopin. Celle-ci a été très largement saluée par la presse.

Il récidive aujourd'hui avec un nouvel enregistrement d'œuvres de Chopin auquel s'ajoute en "bonus" un très beau récital enregistré en mai 2005 au Festival D'Auvers sur Oise, qui produit ce second disque sous le label Discauvers. A vrai dire le mot "bonus" semble à la fois adapté et dérisoire... car c'est à lui seul un disque " bon" certes et même d'une valeur assez similaire au CD Chopin, d'autant plus qu'il est parfois considéré par les pianistes comme plus difficile d'être pris en direct et donc en une seule fois. ....cliquez ici pour lire la suite
Jean-Frédéric Neuburger - Chopin

Frédéric Chopin, Jean-Frederic Neuburger
Etudes pour piano
12 Etudes, opus 10, 12 Etudes, opus 25 et 3 Etudes sans opus

Cet enregistrement produit par le Festival D'Auvers-sur-Oise et réalisé en juillet 2003 au Conservatoire Supérieur de Paris a été selon Jean-Frédéric Neuburger "Une grande chance" et l’aboutissement logique d’un travail". Fort du succès de ce disque Jean-Frédéric Neuburger aura un autre disque Chopin à sortir l'année prochaine mais en attendant cliquez sur l'image pour vous procurer celui-ci.
 

Les pianos de demain- La Roque d'Anthéron.
Iddo Bar-Shai, Bertrand Chamayou, Lise de La Salle, David Fray, Jean-Frédéric Neuburger, Severin Von Eckardstein

Sorti en juin 2005 :

[
Découvrez dans ce DVD Jean-Frédéric Neuburger interprétant le Rondo a cappricio op129 et les Variations op.34 de Beethoven. Si on ne savait déjà que Jean-Frédéric Neuburger est français, on le jurerait anglais tant son "flegme" ou sa décontraction devant l'instrument fait penser aux habitants "Outre-Manche". Aucune trace de trac ne transparaît sur son visage , ni de tension corporelle, mais il est vrai que ses doigts montrent une si grande maturité technique que sans doute celui-ci ne se justifierait aucunement. Une telle détente laisse à penser qu'il pourrait réaliser une marathon du piano pendant des jours entiers sans sourciller si ce n'est à l'écoute du son qu'il en extrait car on le voit cependant très à l'écoute de son instrument qu'il surveille et domine sans lui laisser la moindre "chance" de faillir.]
Trop rares sont les responsables de festivals français à inviter les jeunes talents, et encore plus exceptionnel(voire unique) le fait que leurs concerts soient enregistrés sur un DVD. Aussi parmi les cinq nouveaux DVD enregistrés l'année dernière lors du festival de La Roque d'Anthéron, c'est celui-ci, regroupant les prestations de six "Pianistes de demain" qui retient en premier lieu l'attention.
Certes, ce risque pris par René Martin est en fait bien calculé, car chacun de ces artistes a un grand talent dont il a déjà pu faire preuve : Iddo Bar-Shai a remporté nombreux prix et récompenses, Bertrand Chamayou est Lauréat du concours Long Thibaud, Severin Von Eckardstein a obtenu le premier prix Reine Elisabeth en 2003, Lise de la Salle a remporté un premier prix au concours international d'Ettlingen dès l'âge de 12 ans, et d'autres prix ont suivi, David Fray est lauréat du concours international de musique de Montréal et prix du jeune soliste des radios francophones publiques ainsi que révélation classique ADAMI, Jean-Frédéric Neuburger, est également déjà lauréat de grands concours internationaux alors qu'il n'a que 17 ans...

Nul doute donc que vous serez nombreux à désirer connaitre "de visu" ces talents déjà affirmés sur le "long terme", et que René Martin a sélectionnés avec attention, nul doute que vous prendrez plaisir à découvrir (ou redécouvrir, si vous étiez au concert en 2004 à La Roque d'Anthéron) leur personnalités très affirmées, et propre à chacun d'entre eux. Le caractère très personnel des interprétations : fougueuse ou posée, explosive ou sensuelle, concentrée, très sérieuse, précise, parfois détendue, ou encore sensible, spirituelle... n'échappent pas sous l'oeil inquisiteur de la caméra.
A vous de les écouter et voir, de très très(parfois un petit peu trop ?) près... car les caméramen bénéficiant d'un dispositif technique très développé, usent de nombreux plans, éloignés ou proches ainsi que de gros et même "macros" plans : même à la meilleure place d'un concert vous ne les verrez jamais de si près. Profitez également d'un son d'une grande qualité(DTS5.1 ou dolby digital)!

Sur ce DVD, les applaudissements d'une petite fille souriante confirment que le "public de demain" est en tout cas déjà à l'écoute et prêt à revenir (ou peut-être devenir pianiste d'après-demain !).
Cliquez vite sur l'image pour vous procurer ce DVD car le futur n'attend pas...

Louise Farrenc
Musique de chambre

Piano : Brigitte Engerer, Jean-Frédéric Neuburger,
Flûte Philippe Bernold
Hautbois François Leleux
Clarinette Romain Guyot
Basson Gilbert Audin
Cor Andre Cazalet
Contre-basse Vincent Pasquier
Alto Miguel Da Silva
Violoncelle François Salque
Violon Guillaume Sutre

Si au XIXème siècle la compositrice Louise Farrenc(1804-1875) fut sans doute la seule femme à avoir voué son existence à la musique et à en vivre, son oeuvre, n'est redécouverte qu'aujourd'hui grâce à des actions comme celle de l'auditorium du Louvre, ayant réalisé en début d'année un cycle Farrenc/Schumann dont sont extraites les pièces de ce disques.
Compositrice mais aussi pianiste virtuose et pédagogue au conservatoire national de Paris, ses oeuvres furent essentiellement consacrées au piano, dont elle exploita toutes les ressources, cherchant à vaincre toutes les difficultés techniques tout en apportant une couleur poétique qui lui est propre comme le montre particulièrement les trois pièces pour piano seul de ce disque. Elle élargit également son horizon à la musique de chambre, accordant une place particulière au piano mais créant également des pièces sans celui-ci.

Bel échantillon de son oeuvre, ce disque regroupe la "nonette pour corde et vents en mi bémol majeur op.38" des pièces pour piano seul : deux études enregistrées par Jean-Frédéric Neuburger, la mélodie en la bémol majeur interprétée par Brigitte Engerer qui participe également au Trio pour clarinette, violoncelle et piano en mi bémol majeur opus 44 et aux "Variations concertantes pour violon et piano" opus 20 présentes sur ce disque. Autant d'oeuvres variées et originales, riche en créativité, que chacun découvrira avec intérêt et admiration.

Pour en écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque...cliquez sur l'image.
 


 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu
 

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    

et
à partager !



 



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

Piano bleu : le site des amateurs de piano