<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Serge Prokofiev (Prokofiev Sergueï Sergueïevitch )

1891-1953

Pour écouter un extrait de sonate cliquez sur la photo de Sergueï Prokofiev

Sa vie en résumé , petite biographie de Prokofiev...

Serge Prokofiev est né à Sontsovska (Ukraine) le 23 avril 1891. Il reçut les premières leçons de piano de sa mère, pianiste amateur. A 6 ans il jouait très bien et comme Mozart, composa de brèves pièces.
Dès l'âge de neuf ans, il écrivit un opéra pour enfant "le Géant", suivi rapidement par trois autres opéras.
En 1904, Serge Prokofiev entra au Conservatoire de Saint-Pétersbourg. Il y fut notamment élève de Nikolaï Rimski-Korsakov pour l'orchestration et Anna Essipova (professeur de piano). La puissance et la fougue de son jeu suscitaient l'étonnement de ses contemporains. Il joua sa première sonate pour piano à Moscou en 1910, puis à Paris, à Londres et en Suisse en 1913. C'est avec son propre Concerto pour piano n° 1 qu'il obtint, en 1914, son diplôme au conservatoire et le prix Anton Rubinstein décerné aux pianistes-compositeurs. Il part ensuite pour l'Angleterre où il est présenté à Serge de Diaghilev impressario de Igor Stravinski qui triomphe à Paris avec les célèbres Ballets russes. Durant les années qui suivent Prokofiev se rend d'ailleurs fréquemment de Russie en Europe. C'est une période très créatrice du compositeur.
À la suite de la révolution d'Octobre, Serge Prokofiev quitta en 1918 la Russie pour les États-Unis. Il résida ensuite à Paris( où notamment il finit d'écrire son 3ème concerto pour piano). Jusqu'en 1933, Prokofiev voyagea à travers le monde, multipliant les tournées en Allemagne, aux États-Unis, au Canada, à Cuba, en Italie.
Marié en 1923, à la soprano espagnole Lina Llubera, dont il eut deux fils, il se sépara d'elle et vécut à partir de 1940 avec la poétesse Mira Mendelson.
Après un premier séjour à Moscou en 1927, Prokofiev regagna finalement l'URSS en 1933 (il devint citoyen soviétique en 1937). Mais ses relations avec le pouvoir soviétique se dégradèrent au fil du temps. Les autorités étaient peu disposées à lui accorder des visas de sortie du territoire afin qu'il puisse poursuivre ses tournées à l'étranger ( la dernière date de 1938). Il composa dès lors dans un style "assagi", exempt de tout ce qui pourrait choquer les censeurs de l'Union des compositeurs soviétiques (installée par Staline en 1932). Cependant il fut accusé, en 1949 par l'Union des compositeurs de " formalisme bourgeois " et fut censuré. Il retrouva les faveurs des autorités soviétiques avec sa Symphonie n° 7 en 1952 et obtint le prix Staline.
Il est mort brutalement à Moscou le 5 mars 1953 (le même jour que Staline).

A retenir de l'oeuvre pour le piano de Prokofiev

Si ses œuvres les plus populaires ne sont pas écrites pour le piano :
Le conte de fée symphonique Pierre et le Loup (1934), pour narrateur et orchestre ; les ballets Roméo et Juliette (1938) et Cendrillon (1944) ; l'opéra Guerre et Paix (1952) et la puissante Symphonie n° 5 (1944)
... la production pianistique de Prokofiev n'en demeure pas moins très importante(une trentaine d'opus) et représente plus du quart de son oeuvre.
Pianiste prodige, sa première publication a été une sonate.
Son style pianistique original se caractérise principalement par une "articulation puissante, par un art du martélement des accords, un attachement aux rythmes des danses pré-classiques(gavotte,menuet) et aux rythmes de marche, une utilisation fréquente du parallèlisme des mains". Son écriture combine l'harmonie (parfois dissonante) et la polyphonie.

Ses oeuvres les plus marquantes sont ses neuf sonates (plus particulièrement les trois dites "de guerre" écrites entre 1939 et 1943), ses cinq concertos, la Toccata, les Sarcasmes et visions fugitives (écrites dans sa première période en Russie entre 1912 et 1916). Il a également transcrit pour le piano quelques unes de ses autres oeuvres comme ses deux ballets Cendrillon,Roméo et Juliette.
Il a dit
« Mon grand mérite, ou, si vous voulez, mon défaut le plus grave, a toujours été dans la recherche d'un langage musical spécifiquement original. Je déteste l'imitation ; je déteste les procédés déjà vus. Je ne veux pas me cacher sous le masque d'un autre. Je tiens à être moi-même. »

Ecouter... Discographie , oeuvres pour piano de Prokofiev

La sélection de disques de Prokofiev de Piano bleu...

Nouveau septembre 2014
Découvrez deux disques comportant une sonate de guerre de Prokoviev dans des programmes regroupant d'autres oeuvres soit de compositeurs russes soit d'autres nationalités...

Russian Impulse
Rachmaninov
Variations sur un thème de Corelli, opus 42 (1931)
Prokofiev
Sonate n° 6, opus 82 (1939)
Kapustin
Variations, opus 41 (1984 )
Fanny Azzuro, piano

Fanny Azzuro, lauréate de prestigieux concours internationaux de piano, notamment celui de Piano Campus en France, a un parcours qui à lui seul montre l'énergie débordante de la pianiste, qui aime explorer le monde, toujours à l'affût de découvertes et rencontres. Ainsi entre 18 ans et 28 ans, outre ses études avec des pianistes français, au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris ou lors de masterclasses, elle a eu la chance de travailler aux Etats-Unis avec nombreux autres pianistes pendant des académies plus qu’enrichissantes (voir ici ce parcours qu'elle a bien voulu largement commenté , là aussi avec une énergie plus que remarquable ! ). Musicalement, cette énergie s'exprime tant au sein du quartet de tango : SpiriTango Quartet, avec lequel elle a déjà enregistré un disque consacré à la musique d'Astor Piazolla , qu'en solo, ainsi ce premier album qui parait sous le label Paraty, permet de la découvrir dans un répertoire dont l'énergie rythmique est aussi une des principales qualités, même si elle a choisi un répertoire qui se distingue de celui du quartet, comme le laisse deviner son titre :"Russian Impulse ". ...cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo

et

Yulianna Avdeeva
Chopin-Schubert-Prokofiev

Il s'agit d'un double disque regroupant le 28 préludes de Chopin et lles "Drei Klavierstucke" D946 de Schubert ainsi que la septième sonate de Prokofiev, une idée qui lui est venue à l'esprit explique-t-elle, quand elle a entendu parler de la carrière pianistique de Prokofiev, qui fut un aspect très important de sa vie...cliquez ici ou sur l'image pour en savoir plus et en écouter un extrait
Sélectionné
" Disque du moment"
Paru en février 2012

Sergueï Prokofiev (1891-1953)
Abdel Rahman El Bacha, piano

Toccata opus 11
Dix pièces pour piano opus 12
Sonate n°2 en ré mineur opus 14
Sarcasmes opus 17
Visions fugitives opus 22

Toujours dans le cadre de la Folle journée de Nantes consacrée cette année aux compositeurs russes le label Mirare a choisi de faire enregistrer par le pianiste Abdel Rahman el Bacha des pages pour piano composées par Prokofiev entre 1912 et 1917.
Réputé pour avoir joué plusieurs fois l'intégrale des oeuvres de Chopin en concert, Abdel Rahman el Bacha a également reçu dès 1983 le prix de l'académie Charles Cros pour ses premiers enregistrements d'oeuvres de ce compositeur, Prokofiev est aussi déjà très présent dans sa discographie ainsi il a aussi enregistré ses dernières années l'intégrale des concertos de ce compositeur. Le programme réunit des oeuvres qui encadrent d'ailleurs un de ses plus grands chefs d'oeuvres : le second concerto opus 16 explique Frans C.Lemaire auteur du livret précisant que celui-ci a été composé en 1913 mais ne nous est connu que par la restitution faite en 1923, la partition originale ayant été perdue... Pour ce qui concerne plus précisément les oeuvres réunies ici qui correspondent donc à ce que l'on appelle parfois la première période russe de Prokofiev, le compositeur ayant quitté momentanément son pays à partir du 7 mai 1918 pour un séjour en occident, une période considérée comme la plus créative du compositeur....cliquez ici pour lire la suite dont un nouvel entretien avec Abdel Rahman el Bacha et écouter un extrait
NOUVEAU
Paru en 03/08

Lise de la Salle

Mozart
Rondo en la mineur KV511
Sonate en rémajeur KV284
Douze variations en do majeur sur "Ah vous dirai-je, maman" KV265

Prokofiev
Toccata op11
Sonate n°3 en ré mineur op28
Six pièces de Roméo et Juliette op75

DVD "Lise de la Salle, Majeur", film de Jean-Philippe Perrot

Il est des disques, intelligemment conçus, dont la simple lecture du livret laisse deviner que l'on va passer un bon moment à son écoute. Lise de la Salle fait partie de ces pianistes qui conçoivent un disque comme un concert, cherchant quant à elle à offrir un voyage musical par des oeuvres de deux compositeurs différents qu'il n'est pas habituel d'associer, et c'est déjà là l'assurance de vivre différentes émotions musicales. Elle fait aussi partie des pianistes qui prennent le temps de présenter ce qu'ils vont jouer, de nous dévoiler les charmes des pièces à venir afin de nous aider à les apprécier d'autant mieux mais surtout cette démarche permet de mesurer combien elle s'est impliquée dans ce programme et le plaisir qu'elle a à le partager avec les auditeurs, une belle preuve du respect de ceux-ci que l'on peut d'autant mieux apprécier encore par le fait qu'elle a ici elle-même pris la peine de rédiger une partie du livret et d'enregistrer une vidéo de présentation...cliquez ici pour lire la suite, en écouter un extrait et voir une vidéo de présentation

Concertos pour piano et improvisations

Le pianiste/compositeur Francesco Tristano Schlimé, lauréat de plusieurs prix au Concours international de piano XXème siècle d'Orléans, et qui a donné son premier récital dès l'âge de treize ans, retrouve pour cet enregistrement l'Orchestre National Russe, sous la Direction du célèbre pianiste/chef d'orchestre/ compositeur Mikhaïl Pletnev, avec lequel il avait fait ses débuts dés l'an 2000.
Programme du XXème (et XXI siècle) pour ce disque comportant deux concertos créés tous deux en 1932 et des improvisations de Francesco Tristano Schlimé lui-même, basées sur ces deux concertos....cliquez ici pour lire la suite

Serge Prokofiev
5 Concertos pour piano
Abdel Rahman El Bacha (piano)
The Monnaie Symphony Orchestra
Direction : Kazushi Ono

Peu de pianistes jouent tous les concertos de Prokofiev en concert car le cinquième, est réputé très difficile et le quatrième a été longtemps peu apprécié (sa difficulté n'étant non plus pas étrangère à cette désaffection). Le troisième concerto a fait partie du répertoire sans interruption. Le premier concerto bénéficie aussi d'une meilleure réputation : c'est d'ailleurs avec ce concerto que Prokofiev obtint, en 1914, son diplôme au conservatoire et le prix Anton Rubinstein décerné aux pianistes-compositeurs, et en 1918 la presse New-Yorkaise salua Prokofiev comme le"Chopin cosaque des générations futures". Le deuxième concerto, après avoir été longtemps "boycotté" est quant à lui une "vedette des concours de piano" depuis les années 1960. C'est d'ailleurs en ayant interprété ce concerto lors du "concours Reine Elisabeth" que le pianiste Abdel Rahman El Bacha gagna le premier prix en 1978.

Que le tout jeune label "Fuga libera" ait donc fait appel à ce pianiste pour enregistrer cette intégrale est donc tout à fait dans la "logique des choses" : Abdel Rahman El Bacha s'est souvent confronté à ces partitions de Prokoviev, qu'il a déjà exécutées intégralement il y a une dizaine d'années. En outre, Abdel Rahman El Bacha a obtenu en 1983 le Grand Prix de l’Académie Charles Cros qui lui a été remis par Mme Serge Prokofiev pour son enregistrement des premières œuvres du même compositeur. Enfin ce pianiste , dont la mémoire des partitions est très impressionnante a déjà enregistré plusieurs intégrales : celle des œuvres de Chopin et des sonates de Beethoven.
L'écoute du coffret de deux disques confirme combien ce choix est judicieux : Abdel Rahman El Bacha, accompagné par The Monnaie Symphony Orchestra sous la direction de Kazushi Ono, interprète avec fougue et virtuosité , les nombreux mouvements particulièrement vifs et percutants qui caractérisent ces concertos, les mouvements lents étant plus rares, ce n'est pas une intégrale de tout repos tant pour les interprètes que les auditeurs !

Enregistrés en septembre 2004, dans une salle bénéficiant d'une excellent acoustique : le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, les disques offrent une qualité sonore exceptionnelle : l'équilibre entre l'orchestre et le piano est parfaite et le son particulièrement clair.
Pour vous procurer cette intégrale, cliquez sur l'image

Serge Prokofiev
Intégrale de l'œuvre pour piano
Frederic Chiu

Prokofiev est le compositeur favori de Frederic Chiu. Pas étonnant que cette intégrale ait reçu de nombreux éloges , certains disques ayant été récompensés !
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et vous procurer ce coffret de 10 disques
Cet article est actuellement indisponible à la FNAC mais vous pouvez vous le procurer chez Amazon..cliquez ici

Sélection du mois
septembre 2004
classique

Mikhaïl Pletnev, Martha Argerich
Prokofiev
Cinderella-Arrangements pour 2 pianos de Pletnev pour la Suite de ballet Cendrillon, opus 87
Ravel - Ma mère l'Oye -
Sacd

C'est à nouveau un duo au piano qui est retenu en sélection du mois classique. On y retrouve la talentueuse pianiste Martha Argerich accompagnée cette fois du non moins talentueux pianiste, qu'il est tentant d'appeler ici "prince du piano" : Mikhaïl Pletnev. Il serait d'ailleurs sans doute plus juste de dire que Martha Argerich accompagne Mikhaïl Pletnev puisque c'est lui qui a réalisé la transcription de Cinderella (Cendrillon) pour l'offrir en cadeau d'anniversaire à Martha Argerich qu'il admire beaucoup ... Mais peu importe en fait car au résultat c'est un très beau pas de deux qu'ils offrent en parfaite symbiose à tous les amateurs de piano.
Sergeï Prokofiev a tiré six suites de pièces de son ballet Cendrillon, trois pour orchestre et trois pour piano solo. C'est la version orchestrale opus 87 que Mikhaïl Pletnev a choisi de transcrire à son tour pour deux pianos. Toute la magie de ce conte transparait dans l'univers musical magnifiquement coloré de nuances très étendues et aux rythmes variés, où la danse est bien sûr très présente puisqu'il s'agit de la transcription d'un ballet.
Restant dans l'univers des contes, le duo se rejoint sur un seul piano pour interpréter Ma Mère l'Oye, une suite pour piano à quatre mains de Maurice Ravel, crée par ce compositeur d'après Les Contes de ma mère l'Oie de Charles Perrault. Là encore, on partage avec bonheur les jeux des deux pianistes complices..
Ce disque affiche déjà nombreuses récompenses : Diapason d'or, Choc de la musique, R10 classica/répertoire !
Pour écouter des extraits un peu plus long et en savoir plus (en anglais),visitez aussi le mini site de Deutchegrammophone consacré à ce disque ... cliquez ici
Pour écouter des extraits et vous procurer ce disque cliquez sur l'image.
 

Serge Prokofiev
Intégrale des sonates pour piano
Yakov Kasman

Composées entre 1907 et 1953, les neuf sonates de Prokofiev se répartissent sur trois périodes : Les sonates de jeunesse N°1 à 4 , élaborées entre 1907 et 1917, la trilogie des sonantes de guerre : 6,7, et 8, suivie en guise d'épilogue de la sonate 9. La cinquième sonate étant un cas à part : la seule sonate dite "occidentale"( ainsi nommée parce que Prokofiev la composa en Occident lors d'un séjour dans les Alpes bavarioses, composée en 1923 et remaniée en 1953, sans doute parce qu'elle fut la moins appréciée par les russes. Elle fut aussi surnommée La Parisienne, car Prokofiev reconnaissait que l'influence de l'atmosphère parisienne n'y était pas étrangère. Ces sonates sont il est vrai très variées, tant dans leur forme : deux d'entre elles ne contiennent qu'un seul mouvement, que dans l'inspiration, traversant nombreuses émotions de l'angoisse à la joie, mais la "griffe" rythmique de Prokofiev est toujours présente et Yakov Kasman qui la fait sienne avec une grande vitalité, a obtenu pour ce double album enregistré en 1996 le "Grand Prix de la Nouvelle Académie du Disque Francais" .

Cliquez sur l'image pour vous procurer ce double album.

Pour écouter des disques d'oeuvres de Prokofiev...... cliquez ici

en savoir plus... sur Prokofiev

PROKOFIEV
Laetitia Le Guay
et
TCHAIKOVSKI
Jérôme Batianelli
Toujours dans le cadre de la Folle journée de Nantes consacrée cette année aux compositeurs russes les éditions Acte Sud / Classica publient ces deux livres consacrés à deux compositeurs qui certes partagent le point commun d'être russes mais qui ont eu des destins et des contributions dans la composition pour le piano qui diffèrent fortement : il eut été logique de présenter dans cette page les couverture des deux livres dans l'ordre chronologique de leur naissance : Tchaïkovski(1840-1893) , dont le prénom Piotr Illich lui ne figure pas sur la couverture, est en effet mort deux ans avant la naissance de Serge ( Sergueï) Prokoviev(1891-1953) mais si Tchaïkovski ( écrit aussi Tchaïkovsky) est célèbre dans le monde du piano pour les nombreuses interprétations de son concerto pour piano n°1, l'auteur cite notamment celles de Van Cliburn ( que l'on a pu voir au concours Tchaikovski récemment ) , Gilels, Richter, Kissin, Czyffra, Horowitz... et nombreux autres, son oeuvre pour le piano seul est moins développée et moins réputée que celle de Prokofiev qui a révélé son oeuvre avec cet instrument. Cependant l'oeuvre de Tchaïkovski pour le piano est loin d'être négligeable, ainsi la présente notamment dans la discographie de la musique pour piano seul de Tchaïkovski l'auteur Jérôme Bastianelli : " Souvent décriée, l'oeuvre pour piano de Tchaïkovski mérite d'être réhabilitée. ...cliquez ici pour lire la suite

Serge Prokofiev
Michel Dorigné

Un ouvrage de 816 pages bien documenté sur la vie, l'oeuvre et la carrière de Serge Prokofiev. Aidé par les deux fils de Prokofiev, l'auteur fait la lumière sur certains aspects de la vie intime occultés par les Soviétiques, tout en cernant la complexité du personnage.

cliquez sur l'image pour acheter ce livre

Prokofiev
C. Samuel

Biographie plus succinte bien documentée cependant.
Edition de poche
Cliquez sur l'image pour vous procurer cette biographie

Voyage en URSS 1927
S. Prokofiev, P. Mougeot

Journal du séjour de Prokofiev en Union soviétique en 1927
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre

Sites Internet

Site de l'association Prokofiev (en anglais) ... cliquez ici
Article sur Prokofiev et le 20ème siècle ...cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Think Bach 2
Edouard Ferlet








  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com