<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Vittorio Forte

Merci à Vittorio Forte d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Vittorio Forte est né le 16 mai 1977 à Rossano Calabro..."une « petite » ville de 35000 habitants en Calabre(Italie)", dans une famille où il était coutume de chanter toute la journée ..."Malheureusement j’ai ignoré durant toute mon enfance les beautés de la musique classique. Un de mes oncles était mélomane et bon guitariste autodidacte. Il fut un des premiers à remarquer que j’avais des capacités pour notre bel instrument. "
C'est sa mère, qui avait appris un peu le piano étant très jeune, qui décide de lui faire prendre à son tour des cours :" Lorsque j’avais 8 ans elle m’a pris par la main pour aller voir son ancien professeur de piano, une vieille dame qui donnait des cours chez elle avec la méthode « d’autrefois », règle en bois incluse. J’étais dans le refus total d’apprendre le piano. Ce n’était pas le bon moment. L’année d’après, je ne sais par quelle idée étrange, j’ai demandé spontanément de tenter de nouveau l’expérience. Pendant deux ans j’ai continué les cours avec cette dame, mais je n’avais pas de piano chez moi, alors je travaillais mes notes tenues sur la table de la cuisine. Le dernier morceau que j’ai joué avec elle était la fantaisie en ré mineur de Mozart. Je ne savais même pas qui était Mozart… ! Et je pense qu’elle non plus ! "
Par la suite Vittorio Forte suit un parcours peu conventionnel :" Mon apprentissage pianistique est passé dans les mains de nombreux professeurs privés jusqu’à l’âge de 14 ans, avec un arrêt de deux ans pour cause de crise d’adolescence !... A cette période je suis rentré au Conservatoire de Cosenza, un des chefs-lieux calabrais, et ce fut un vrai désastre. Mon professeur de l’époque m’imposait un répertoire que je n’appréciais pas du tout, alors je m’amusais à déchiffrer les sonates de Mozart et de Beethoven dans mon coin. J’en garde un très mauvais souvenir. En 1994, j’ai présenté mon premier concours de piano et c’est là que j’ai rencontré José Lepore, professeur argentin, qui m’a guidé pendant trois ans en m’ouvrant les portes du répertoire pianistique, et en révélant finalement mes capacités. C’est là que tout a vraiment commencé. J’ai arrêté mes études et j’ai commencé à travailler mon instrument entre sept et huit heures par jour. Six mois plus tard, durant le printemps 1995, j’ai remporté trois prix dans des concours nationaux et européens et j’ai donné mon premier récital avec la « tempête » de Beethoven, la Barcarolle de Chopin, l’andante spianato et polonaise brillante ainsi que d’autres oeuvres. Ce fut un moment spécial, mes parents et mes grands-parents étaient là. Ce fut le seul concert auquel mon grand-père ait pu assister. C’est un de mes grands regrets. "
L'évolution musicale de Vittorio Forte est marquée par la rencontre de grands maîtres tels que Dominique Merlet, François-René Duchâble, Mikhail Pethukov, Paul Badura-Skoda, Gyorgy Sandor et beaucoup d’autres : "Je les ai rencontrés à l’occasion de stages et master classes en Suisse, Italie ou Espagne. Avec Mikhail Petukhov durant l’été 1995 j’ai travaillé le 2ème concerto de Rachmaninoff. Il était « spécialiste » dans ce répertoire, et j’en garde un merveilleux souvenir. Gyorgy Sandor était un homme exceptionnel, d’une grande humilité et d’un charme incomparable. Je retiendrais toujours une phrase de Gyorgy Sandor concernant les concours. Je venais de présenter le Concours « Pozzoli » en Italie, et j’avais atteint la demi-finale sans aller plus loin. Lorsque je lui ai parlé de cette expérience, il m’a répondu : "vous n’'êtes pas arrivé en finale…alors vous êtes vraiment un bon musicien !"".
En 1998, Vittorio Forte s'est installé en France sur les rives du Lac Léman..."Dans un splendide village aux allures «romantiques» de 400 âmes situé entre Genève et Evian. C’est un endroit exceptionnel en son genre, dont la tranquillité est très appréciable dans la recherche artistique."
Son pays d'origine ne l'oublie pas puisque dès l'an 2000 la société "Dante Alighieri" à Toulon lui attribue une récompense pour sa carrière musicale à l’étranger :" Cet organisme culturel italien a des antennes un peu partout dans le monde, et selon les circonstances il arrive parfois que certaines sociétés soutiennent des artistes italiens résidant à l’étranger par le biais de bourse d’étude. Elle encourage les jeunes qui démarrent une carrière en dehors de l’Italie."
En 2006, Vittorio Forte obtient son diplôme de piano à l' institut "De Ribaupierre" de Lausanne avec les félicitations du jury dans la classe de Christian Favre..."J’ai choisi l’institut « De Ribaupierre » pour travailler avec Christian Favre, sans être obligé de passer par la "case" Conservatoire. J’ai continué avec lui pendant trois ans. Ces trois années ont marqué une sorte de "renaissance" musicale et artistique pour moi, grâce aux moments de partage vécus avec Christian Favre. Il m’a transmis des secrets musicaux que j’ignorais et nous avons abordé ensemble les plus grandes oeuvres du répertoire. Sa vision expressive globale de la musique, et l’approfondissement des partitions sans les contraintes musicologiques qui parfois étouffent la personnalité, m’ont permis de retrouver un chemin artistique qui me ressemble. "
En 2007, Vittorio Forte est artiste invité au sein de la célèbre "International Piano Academy Lake Como" présidée par Martha Argerich, il participe aux master classes de pianistes et musiciens renommés tels Andreas STAIER, Menahem Pressler, Leon Fleisher, Graham Jonshon, Fou T'song et d'autres encore : "Dès 2005, j’ai rencontré William Grant Naboré à Rome. J’ai joué pour lui, et à partir de ce moment là il m’a guidé avec son immense expérience afin que j’intègre en 2007 l’académie du Lac de Come. C’était un rêve devenu réalité. Cette académie est un vivier de ceux qui seront les grands pianistes de demain. En faire partie est une chance inouïe. Après ma rencontre avec William Grant Naboré en 2005 j’ai pu tout de suite participer à certains cours de l’académie. J’ai approfondi le répertoire de mon disque consacré à Clementi avec Andreas Staier en 2008. J’ai appris énormément avec lui. En plus il avait enregistré lui-même certaines de ces oeuvres quelques années auparavant. J’ai été très marqué par W.G. Naboré. Il m’a ouvert les yeux sur l’univers de Schubert ou celui de Mozart, pour ne citer que quelques-uns des compositeurs que nous avons abordés. En outre de l’aspect purement formateur, l’académie du lac de Come est un lieu de rencontre unique. Les élèves partagent leur point de vue sur la musique, les professeurs sont là aussi dans les moments de détente et ils ne se placent jamais en détenteurs du "savoir absolu". L’atmosphère de ce lieu « sacré » du piano est propice à l’inspiration. Des amitiés se créent entre élèves et comme vous le savez très bien le piano étant un instrument solitaire, ces relations ont une valeur inestimable."
Vittorio Forte a participé à …une vingtaine de concours de piano de 1994 à 2007, de nombreuses expériences qui lui laissent certains souvenirs heureux, d’autres beaucoup moins : "En 1995 le premier prix à l’occasion d’un concours en Espagne m’a permis de jouer la première fois avec orchestre. Il s'agissait du concerto "Jeune homme" de Mozart. C’était impressionnant. Ou encore ma première fois avec le concerto en fa mineur de Chopin lors du Concours « Camillo Togni » en Italie…Malgré le résultat qui ne fut pas des plus heureux, je garde aussi un très bon souvenir du Concours Geza Anda de Zurich, surtout des mois de préparation à ce marathon pianistique avec plus de trois heures de répertoire. Cette année là, en plus de diriger le Centre musical "Intermezzo" dont je suis le fondateur, j’avais une trentaine d’élèves, et j’ai malgré tout été sélectionné pour la deuxième épreuve. C’était inespéré car c’est un concours vraiment très difficile. Enfin, le concours Vlado Perlemuter en 2007, m’a permis de rencontrer Jean-François Heisser qui est à l’origine de mon projet « Clementi » avec Lyrinx. "
Bavard sur ce sujet des concours dont il a une grande expérience Vittorio Forte confie qu'il pourrait écrire un mémoire sur ce thème :"Le concours par définition n’a rien d’artistique. Ce n’est pas une accusation provocatrice mais une simple constatation. Comment serait-il possible de faire converger l’opinion de 5, 7, ou 9 pianistes et professeurs de renom, avec une carrière derrière eux, avec une personnalité bien marquée, vers un seul et unique mode d’interprétation pianistique ? On dit que les concours aide à lancer une carrière. Oui, bien sûr, mais pour combien de temps ? La réussite lors d’un concours, au-delà de toutes les décisions arbitraires et même parfois aléatoires, dépend en grande partie de la préparation du pianiste à un tel événement. Pour certains pianistes le concours est un moteur, pour d’autre c’est un "inhibiteur expressif". Je pourrais écrire un mémoire sur ce sujet…mais cela ne ferait de toute façon pas avancer les choses. Toutefois, pour conclure, je pense que les concours en général constituent une bonne formation à la scène et un moyen de rencontrer des personnes exceptionnelles."
Vittorio Forte se produit en concert comme soliste et avec différents orchestres(Orchestre de chambre de Lausanne, Orchestre "Mihail Jora" de Bacau, Orchestre du Festival de Zumaia-Espagne) dans plusieurs pays d’Europe: Suisse (Genève, Lausanne, Délemont, Zurich...), France (Paris,Toulon, Marseille...) Espagne (Zumaia, Bilbao...) Italie (Rome, Naples, Florence, Turin…) Bulgarie (Sofia, Pleven), Belgique (Namur, Beauraing...). Interrogé sur son meilleur (et éventuel pire) souvenir de concert, Vittorio Forte confie : "Un des plus beaux souvenir est le concert que j’ai donné en 1998 dans la salle de l’opéra de Sofia en Bulgarie, devant les professeurs et les élèves du Conservatoire de cette ville. Le concert en direct pour la Radio Suisse Romande avec l’intégrale des nocturnes de Chopin est aussi un incroyable souvenir. En ce qui concerne les mauvais souvenirs, je n’ai pas de moments terribles à raconter, mais par contre je redoute toujours de trouver un mauvais piano, ou de jouer dans une salle froide et humide. Voir même, cela m’est déjà arrivé, lutter contre les moustiques !" . Quant aux lieux qu'il affectionne : "Il y des lieux improbables qui se révèlent être extraordinaires. Par exemple, l’année dernière j’ai fait un récital à l’Abbaye de l’Epau au Mans. C’est magique. Un lieu hors du temps… J’ai eu des expériences très originales aussi comme jouer sur une barque amarrée à un quai de port…à la façon François René Duchable ! ...avec le lac Léman comme fond de scène. C’est spécial, mais unique."
Parallèlement à son activité de concertiste Vittorio Forte donne aussi des conférences musicales très appréciées sur des thèmes variés comme la correspondance des compositeurs romantiques, le chemin de la création des Danses hongroises de Brahms, ou encore sur la vie et l'oeuvre de Mozart..."Ce sont des conférences que je fais quand je peux et habituellement au sein de l’association culturel "Intermezzo" dont je suis le fondateur et directeur avec mon épouse Inès. Autrement, je fais très souvent des commentaires sur les oeuvres que j’interprète à l’occasion de certains concerts et quand le lieux le permet. Avec les années j’ai compris l’importance de la démarche «pédagogique» d’un artiste vers le public. Je ne suis pas spécialiste d’un quelconque sujet, et je n’oserais pas me donner le titre de conférencier. Par contre je vis la musique « de l’intérieur » et très souvent même les mélomanes ont besoin d’un guide pour explorer les répertoires musicaux. Parfois ils ont peur de pousser seuls la porte de ce monde inconnu et tellement vaste, alors j’essaie d’être un Cicerone le temps d’un concert ou à l’occasion de ces «tables rondes»".
Vittorio Forte est effectivement aussi fondateur, avec son épouse Inès Maleviolles, du "Centre Musical Intermezzo", institut musical situé sur les rives du Lac Léman en France. "En 2003 après quelques années d’enseignement, moi et mon épouse Inès, avons eu envie de créer une sorte d’école de musique, où l'on puisse dispenser des cours de piano et/ou d’autres instruments, mais surtout de créer une institution musical au sens large. Nous voulions, et nous voulons toujours, dynamiser la vie musicale de notre région. C’est pour cela que nous organisons une magnifique saison de concerts dans des endroits magiques comme le Château de Coudrée avec des pianistes comme Cédric Pescia ou encore l’exceptionnel Roberto Plano, des stages de piano, des conférences. Nous collaborons aussi depuis quelques années avec l’office de tourisme de Messery en Haute Savoie, qui organise une académie d’été qui cette année aura lieu du 22 juillet au 2 août, avec des concerts, des conférences, des « promenades musicales », et naturellement des stages avec différents instruments. Nous essayons d’une certaine façon, et aussi par les cours dispensés dans notre école, de créer le public de demain. La musique classique a besoin des jeunes pour s’épanouir, je dirais même pour se compléter. Au-delà des ambitions en tant que professeur pour l’avenir des élèves, le plus important est de leur transmettre l’amour de la musique et particulièrement du piano. Il y a une douzaine d’années, je n’aurais jamais envisagé de donner un cours de piano. Cela n’était pas ma vocation. Aujourd’hui je me rends compte qu’il existe dans l’enseignement des satisfactions différentes mais aussi enrichissantes que dans la carrière de concertiste. Je ne sais pas de quoi sera-t-il fait l’avenir, mais je peux vous affirmer que pour moi, rien ne remplacera la joie du partage avec le public lors d’un concert."
Actualité 2009: Il sera en concert au Manège d’Onex près de Genève à l’occasion du festival de piano organisé par « Concertus Saisonnus » (www.concertus .ch). Durant cinq jours une trentaine de pianistes se produiront dans un répertoire varié allant des grands œuvres classiques jusqu’au jazz voir même l’improvisation.Il jouera le vendredi 25 à 20h00 et le concert sera enregistré par la Radio Suisse romande. Ensuite il clôturera le festival avec Inès Maleviolles dans un programme pour piano à 4 mains, le dimanche 27 à 17h00. · Le 7 Octobre il sera en concert toujours avec Inès Maleviolles dans l’intégrale des danses hongroises de Brahms à 4 mains, au Point Favre de Chene-Bourg près de Genève, concert organisé par Concertus Saisonnus ). · En novembre il sera en tournée en Italie et Allemagne, dans une série de concerts organisés par Kawai. Voici les étapes de cette tournée : Le 05/11 à Milan ,le 06/11 à Krefeld, le 07/11 à Essen et le 08/11 à Langenberg. Au programme une sonate de Clementi, les fantaisies op.116 de Brahms et l’avant dernière sonate de Schubert.·
Pour terminer, il vient d’avoir la confirmation de son prochain enregistrement pour Lyrinx qui aura lieu en Avril 2010, et qui cette fois ci sera consacré à Robert Schumann (Kreisleriana, Phantasiestucke op.12 etc…)...
Actualité : Février 2010 : Le pianiste Vittorio Forte rendra hommage à Robert Schumann, à l’occasion de son prochain enregistrement pour le label Lyrinx. En attendant il sera en concert le 27 Février prochain à l’Eglise Saint Merri de Paris à 20h00 avec un programme entièrement consacré au compositeur allemand : Arabesque op.18, Fantasiestucke op.12 et Kreisleriana op.16. Pour plus de renseignements visitez le site de l’Accueil musical de Saint Merri...cliquez ici
Les Concerts d’IntermeZZo 2010
C’est pour la troisième année que le centre musical Intermezzo organise une prestigieuse série de concerts à Sciez-sur-Léman, au Château de Coudrée sur les bords du lac Léman. De talentueux artistes internationaux ont été invités à se produire lors de trois concert
Actualité 2011 : A voir plus bas dans cette page le nouveau disque de Vittorio Forte : Schumann
Actualité 2013 : nouveau disque Couperin-Chopin , voir discographie plus bas
actualité 2014:
Les Master Class d'IntermeZZo 2014-2015
Dans le cadre de son soutien aux jeunes pianistes en voie de professionnalisation ou en début de carrière et après le succès de l'année dernière, les "Master Class d'IntermeZZo" reviennent les 8 et 9 novembre 2014. Bien sûr, les Master Class, animées par le talentueux pianiste Vittorio Forte, sont ouvertes au public et le concert des participants aura lieu le Dimanche 9 novembre à 18h. Pour la plupart des jeunes pianistes, recevoir des conseils et une vision différente de celle inhérente à leur formation académique peut être d'une grande utilité....cliquez ici pour en savoir plus et voir une vidéo
Actualité 2016 : Parution du disque "Voyage mélodique" , occasion d'un nouvel entretien avec le pianiste (voir paragraphe Ecouter plus bas ) . Découvrez également les dates de ces prochains concerts ( après la discographie)

Son répertoire, son interprétation...

Aux côtés de Muzio Clementi, compositeur auquel il a consacré son premier disque(voir plus bas), Vittorio Forte avoue avoir aussi... "un amour profond pour Chopin et Schumann. Mais si j’oublie Mozart, je m’en voudrais. Et Beethoven, et Brahms…je les aime tous profondément, mais j’ai un faible pour certaines oeuvres de tous ces grands compositeurs. Kreisleriana de Schumann, les mazurkas de Chopin, les klavierstucke de Brahms, les dernières sonates de Schubert et de Beethoven. Il y a des moments magiques dans un nombre incroyable d’œuvres pour piano, pour parler que de notre instrument. L’arioso de l’op.110 où il semble que le compositeur prie pour un Dieu qui a du mal à écouter , le récitatif de la sonate de Liszt… Il faudrait une seule interview pour répondre à cette question…et encore !"
A l'indiscrète question de savoir comment il travaille, Vittorio Forte répond : "D’habitude on demande à un pianiste "combien" travaille-t-il généralement. Rarement de quelle façon… et pourtant l’horrible mot "méthode" a une grande utilité. Cependant cette "méthode" de travail change selon les impératifs. Si vous avez un programme de récital et un concerto à travailler dans la journée avec disons six heures à votre disposition, il est assez simple de s’organiser. Il est même possible de trouver le temps de s’ennuyer… !!! Si au contraire vous avez trois programmes de récital, trois concertos et trente élèves à suivre cela devient un vrai problème d’organisation. Le programme du Concours Geza Anda est constitué de cette façon. Et en plus vous ne savez même pas l’oeuvre que vous allez jouer à la première et à la deuxième épreuve. Dans mon travail personnel j’essaie d’être toujours à la recherche du confort absolu. Je veux dire que quel que soit la difficulté d’une oeuvre , la souplesse et la connaissance précise de ses propres possibilités dans les différents cas de figure qui se présentent, sont essentielles. J’ai la chance d’avoir beaucoup de facilité à déchiffrer et apprendre une nouvelle oeuvre, c’est pour cela que souvent je privilégie le travail "hors instrument" pour pouvoir déjà entendre ce que je souhaite obtenir, sans calcul mais avec la conscience nécessaire pour ne pas devoir revenir sur des détails ou des complications qui ne feraient qu’ envenimer le plaisir d’être devant son instrument. Et puis pour terminer, le travail de sa palette sonore avec comme seul juge ses oreilles. Trouver sa sonorité est une quête absolue. Arrêtons de nous acharner à jouer des gammes…écoutons les bien plutôt !"
Quant à ce à quoi il attache le plus d'importance dans ces interprétations, Vittorio Forte confie : "Il y a une phrase géniale d'Alfred Cortot concernant la différence entre un interprète et un virtuose. L’interprète est une sorte d’ampoule, qui, par différentes actions de passages et complications physiques s’illumine d’une force déjà existante et dont il traduit l’énergie ; le virtuose est plutôt enclin à penser que c’est lui qui fait naître la lumière. J’ai entendu cela à la radio. J’ai été marqué par cette phrase comme par un sceau et je me suis demandé quel était mon sentiment : le résultat est, que je pense que nous ne pouvons pas prétendre avoir la réponse absolue dans nos interprétations. Pour moi, nous sommes tous au service de l’art musical. "
Vittorio Forte joue occasionnellement de la musique de chambre : "J’ai la chance depuis dix ans de jouer à quatre mains et deux pianos avec mon épouse Inès. Nous partageons la musique, comme notre vie, dans un seul et unique élan, et notre complicité nous comble de plaisir à l’occasion des concerts que nous donnons ensemble. J’ai par contre eu très peu d’expériences avec d’autres instruments. Cela est du en grande partie au fait que je n’ai jamais intégré réellement une institution et j’ai donc eu de la difficulté à créer des liens avec d’autres musiciens. Je le regrette, mais cela viendra certainement un jour. Mon premier professeur(non pas chronologiquement mais dans l’ordre d’importance dans mon apprentissage), m’a toujours dit que j’étais fait pour être soliste. Je ne sais pas s’il avait raison, mais je suis en tout cas certain de l’immense plaisir que j’ai à chaque fois que j’endosse mon costume de pianiste. Chaque expérience est unique, une sorte de naissance. J’ai un plaisir immense aussi à jouer avec orchestre. Ce sont des moments de bonheur et d’excitation intenses. "
Vittorio Forte écoute principalement de la musique classique..."Mais puisque j’ai grandi entouré par les chansons napolitaines que ma tendre mère chantonne avec bonheur tous les jours, je suis admiratif de ce que parfois la voix peut traduire, même dans une chanson "de variété". J’ai une grande estime pour les incroyables capacités poétiques de Jacques Brel. Il aurait pu être un des grands compositeurs de l’époque romantique. « ne me quitte pas » version nocturne de Chopin… !!!".
Quant aux autres arts qui le passionnent Vittorio Forte confie : " Les peintures de la Renaissance jusqu’aux portes de l’abstrait, cela me fascine tout autant que la musique. Et en plus les mots caractérisant une oeuvre picturale sont souvent les même utilisés dans la musique. Nuances, Palette, contrastes, lumière, architecture, perspective…tout est là dans une oeuvre musicale comme dans un tableau. La littérature russe et française dans lesquelles j’ai plongé coeur et âme, lorsque j’ai arrêté mes études, sans heureusement jamais revenir à la surface, même si je regrette de ne pas avoir plus de temps pour lire d’avantage d’ouvrages."

Ecouter...

Voyage mélodique
Vittorio Forte, piano

Franz Liszt (1811-1886)
Earld Wild(1915-2010)
Transcriptions pour piano
Schubert/Liszt
Mendelssohn/Liszt
Chopin/Liszt
Schumann/Liszt
Rachmaninof/Wild
Gerschwin/ Wild

Après un disque rapprochant des oeuvres de Couperin et Chopin, et ayant pour fil conducteur l'aspect mélancolique de ces deux compositeurs, l'émotion est encore primordiale dans ce nouveau disque du pianiste Vittorio Forte. En effet, celui-ci a choisi d'offrir un voyage mélodique à travers des transcriptions pour piano réalisées par Franz Liszt et Earl Wild, où la rencontre de la poésie et de la musique devient une expérience plus intime , ainsi confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous : "j'aime l'idée qu'un programme soit aussi une façon de livrer un peu de soi, en toute confidence, pour que ceux qui écoutent puissent avoir l'impression de vous connaître un peu mieux."...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits
A découvrir dans l'actualité du piano
le nouveau disque de Vittorio Forte qui conjugue la musique de
deux compositeurs : Couperin et Chopin
cliquez sur l'image !

Schumann (1810-1856)

Fantasiestücke op.12
Arabesque op.18
Kreisleriana op.16

Vittorio Forte, piano

Interrogé sur son répertoire de prédilection en 2009, lors de la sortie de son premier disque d'oeuvres de Clementi, Vittorio Forte avait déjà fait part de son "amour profond" pour Schumann aux côtés d'autres compositeurs. Après ce premier succès discographique le label Lyrinx a offert au jeune pianiste de nouveau la possibilité d'enregistrer un disque et il a choisi le compositeur allemand il est vrai un peu oublié face à Chopin lors de leur bicentenaire de naissance en 2010 mais année au cours de laquelle Vittorio Forte a eu cependant l'occasion de jouer nombreuses fois les oeuvres de ce disque qui datent toutes trois de la fin de la période pendant laquelle Schumann a exclusivement composé pour le piano(1829-1839). Comme dans la plupart de ses oeuvres Schumann y trouve son inspiration dans la littérature ainsi dans Fantasiest&uum l;cke, recueil où la nuit est omniprésente, la cinquième pièce que vous pourrez écouter plus bas dans cette page "In der Narcht " traduit l'histoire tragique du couple d'amoureux Héro et Léandre tirée de la mythologie grecque (Héro guettant avec une lampe sur le rivage Léandre qui la nuit lutte contre les flots pour la rejoindre. Robert Schumann de son aveu, s'identifiait à Léandre par ces difficultés à atteindre l'inaccessible Clara). Le titre de Fantasiestücke étant lui-même emprunté à Hoffman, poète allemand qui a également inspiré Schumann dans ses "Kreisleriana" écrites l'année suivante où l'on retrouve tous les accents du romantisme allemand...cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait  

Muzio Clementi(1752 - 1832)
Vittorio Forte

Sonate en sol mineur op.34 n°2
Sonate en si mineur op.40n°2
Capriccio en mi mineur op.47 n°1
Fantaisie et variations sur l'air d'Au clair de la lune

Pour son premier disque, réalisé par le label Lyrinx, le pianiste italien Vittorio Forte, même s'il vit désormais en France a choisi d'enregistrer des oeuvres d'un compositeur de son pays natal : Muzio Clementi. Un compositeur qui a été injustement emporté par la vague de l'oubli dont parfois l'histoire est responsable même si son nom est réputé à titre de "père du pianoforte". Ce compositeur arrêta en effet brusquement(en 1802) sa carrière de pianiste et de professeur pour créer une facture de pianoforte, ainsi qu'une maison d'édition qui ont rencontré toutes deux un succès financier. Certes il reste aussi l'auteur de la célèbre oeuvre pédagogique "Gradus ad parnassum", mais comme nous le montre Vittorio Forte à travers une sélection d'oeuvres qu'il offre dans une interprétation d'une très belle sonorité, ses autres compositions ont de quoi réjouir nos oreilles. Vittorio Forte a bien voulu répondre à quelques questions au sujet de son disque ...cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait
Prochains concerts ...
23 Février 2016 . - Paris (F) - Goethe-Institut
Concert de lancement du disque "Voyage mélodique"
11 Mars - Valence (F) - Pianos Croses Chavan
Show case CD Lyrinx "Voyage mélodique"
18 Mars - Genève (Ch) - Salle des abeilles
Récital Aamg (Association artistes musiciens de Genève)
3 Avril - Sciez (F) - Chateau de Coudrée
Récital CD Lyrinx "Voyage mélodique"
8 Avril - Evrecy (F) - Eglise
Récital de piano "Evrecy en musique"
15 Avril - Lausanne (Ch) - Institut de Ribaupierre
Récital Du lied à l'opéra
10 Mai - Carry le rouet (F) - Espace Fernandel
Récital "Moments musicaux de Carry"
18 Aout - Alba (F) - Chateau
Récital "Saison au château"
9 Sep. - Talloires (F) - Abbaye
Récital "Voyage mélodique"
30 Sep. - Paris (F) - Espace Bernanos
Récital
Oct. - Marseille (F) - Theatre de La Criée
40 Ans du label Lyrinx
9 Nov. - Paris (F) - Bibliothèque polonaise
Récital Chopin

En savoir plus

Visitez le site internet de Vittorio Forte...cliquez ici


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !







  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com