Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Jean-Marc Luisada

Merci à Jean-Marc Luisada d'avoir répondu aux questions de "Piano bleu" lors de son passage à Quimper à l'occasion de son concert au festival "Semaines Musicales de Quimper".

Biographie de Jean-Marc Luisada

Jean-Marc Luisada Né le 3 juin 1958 en Tunisie dans une famille non musicienne, Jean-Marc Luisada se considère avec humour comme une "anomalie musicale" dans celle-ci, même si sa mère avait une passion pour la musique classique. Son amour du piano lui est venu tout jeune, alors qu'il ne s'exprimait qu'à travers les jeux et l'électrophone de celle-ci : "Mes parents s'inquiétaient parce que jusqu'à mes trois ans je ne parlais pas mais je chantonnais en accompagnant de très belles versions de musique interprétées par Alfred Cortot, Wilhelm Kempff...".
Il débute le piano à Alès, où sa famille avait déménagé, avec "des professeurs adorables qui m'ont donné le goût de la musique", il a alors six ans ..."ce qui n'a rien d'exceptionnel, précise-t-il, je n'étais pas un génie mais tout à fait normal !" et il poursuit l'étude du piano "avec désinvolture", jusqu'à l'obtention d'un petit concours, à l'âge de dix ans, qui le conduit à Paris :" les choses se sont compliquées lorsque j'ai rencontré mon grand maître Marcel Ciampi et son assistante Denyse Rivière, ce n'était pas déplaisant au contraire, mais il fallait toujours travailler en professionnel, je devais jouer au moins trois heures de piano par jour, et j'ai eu la chance d'avoir très jeune, de très grands maîtres avec un goût parfait qui m'ont appris ce qu'était le bon style, la pédalisation, la forme de l'œuvre, la belle sonorité... d'autres ne font ce type de rencontre que vers quinze ans, c'est une véritable chance de les avoir rencontrés dès dix ans".
Jean-Marc Luisada réussit dès l'âge de 12 ans à entrer à l'école Yehudi-Menuhin en Angleterre, où Marcel Ciampi était également professeur : "J'ai du beaucoup travailler pour pouvoir y entrer, j'étais, je crois, le seul admis français depuis au moins une vingtaine d'année. J'y ai partagé la chambre d'un musicien bien connu aujourd'hui : Nigel Kennedy, c'était un grand copain". Il est resté trois ans dans cette prestigieuse école : "J'avais également comme professeur Maurice Gendron, Nadia Boulanger...et j'ai pu rencontrer occasionnellement de grands musiciens comme Gérald Moore, Benjamin Britten à son festival à Aldeburgh...". Accessoirement, il y a aussi appris l'anglais.
Jean-Marc Luisada entre à l'âge de seize ans au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de piano de Dominique Merlet et la classe de musique de chambre de Geneviève Joy-Dutilleux et obtient en 1977 le Premier prix dans les deux disciplines : " Dominique Merlet m'a appris un autre manière de voir le piano, une manière plus professionnelle de se comporter en concert". En 1978, il continue à travailler avec Nikita Magaloff, Paul Badura-Skoda et Milosz Magin.
En 1983, Jean-Marc Luisada est lauréat du concours Dino Ciani à la Scala de Milan. En 1985, il est lauréat au concours Chopin de Varsovie. Et pourtant Jean-Marc Luisada n'affectionne pas particulièrement les concours :" Je déteste les concours. Les résultats sont extrêmement bizarres, c'est une question de goût, de composition du jury...hélas beaucoup de professeurs de piano font partie du jury, ils y sont plus nombreux que les concertistes, or ils s'attachent plus à la fausse note, une note liée ou pas...ils ne savent pas ce que c'est le métier d'artiste, d'exploser sur une scène. Il faudrait plus de pianistes concertistes dans les jurys. Ainsi j'ai une photographie du jury du Concours International de Piano Reine Élisabeth en 1956, le jury était extraordinaire : on y voit Annie Fisher, Guido Agosti, Arthur Rubinstein, Nikita Magaloff, Emil Gilels, Cor de Groot, Eduardo del Puyeo...et ce jury a récompensé un premier prix qui était génial : Vladimir Ashkenasy et les autres prix aussi : Lazar Berman, Cécile Ousset... Ce sont de grands artistes qui devraient donner leur chance à de jeunes pianistes, sinon on a des pianistes qui ont une technique flamboyante, mais qui ne transmettent aucun message. Je prépare actuellement un jeune élève extrêmement brillant pour le concours Chopin de Varsovie, mais j'ai des craintes...si je me fie aux derniers résultats. Je ne fais plus confiance à aucun concours".
Son succès à Varsovie le propulse sur la scène internationale. Suivront alors des concerts à travers le monde. Jean-Marc Luisada joue sous la direction de grands chefs d'orchestre : Charles Dutoit, Adam Fischer, Theodor Guschlbauer, Eliahu Inbal, Hiroyuki Iwaki, Marek Janowski, Emmanuel Krivine, Yehudi Menuhin, Michel Plasson, Cord Garben, Jean-Bernard Pommier, Yutaka Sado, Stanislaw Skorwacewski and Michael Tilson Thomas avec le LSO, NHK, Orchestre National de France, Orchestre de la Suisse Romande, l'Orchestre de Saint Pétersbourg, Sinfonia Varsovia, Orchestre du Capitole de Toulouse.... Il joue également en formation de chambre et il est régulièrement invité à participer à de nombreux festivals : Festivals de Besançon, de la Roque d'Anthéron, de Radio France à Montpellier, de Strasbourg, Bergen en Norvège et Valdemosa. Il se produit à travers l'Europe dans les salles les plus prestigieuses, telles que Queen Elizabeth Hall et Wigmore Hall, Londres; Suntory Hall, Tokyo; New Bilbao Auditorium de Barcelone; Victoria Hall, Genève; Alice Tully Hall, New York; Palais des Beaux Arts, Bruxelles; Musikhalle de Hambourg: Herkulessaal, Münich; Teatro San Carlo, Napoli; Salle Verdi du Conservatoire de Milan, Symphony Hall à Osaka, Conservatoire Tchaïkovski, Moscou; Tonhalle, Zürich; à Paris: Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Elysées, Salle Gaveau, Théâtre du Châtelet...
Jean-Marc Luisada donne des concerts dans de nombreux lieux : à New York (Carnegie/Weill), Varsovie, Porto, Vilnius, Münich, Prague, Venise, Cagliari, Moscou, Kiev, Odessa, Dubrovnik, Londres, une tournée au Japon avec l'Orchestre de Varsovie, et des concerts au Théâtre des Champs-Elysées et au Théâtre du Châtelet à Paris...."J'aime beaucoup jouer au Japon, les salles sont splendides et le public merveilleux. J'aime aussi beaucoup les salles des pays de l'Est : la salle Tchaikovski à Moscou...". Cela ne l'empêche pas d'avoir à chacun de ses concerts un peu le trac ..."Mais il parait que c'est une bonne chose alors...!". Il se tient d'ailleurs à un rituel quelques heures avant ceux-ci : il mange des pâtes et une sauce tomate qu'il cuisine lui-même et dans la mesure du possible son labrador noir Bogey l'accompagne, même sur scène.
Parallèlement à son activité de concertiste, Jean-Marc Luisada enseigne à de nombreux étudiants et lors de masterclasses : " Je donne une masterclasse tous les étés à Cagliari et récemment je viens de faire une masterclasse pour la télévision japonaise, enregistrée à la salle Gaveau à Paris (transformée pour l'occasion en véritable studio de cinéma), 15 heures d'émissions sur Chopin, et nous avons auditionné dix magnifiques pianistes de toutes nationalités. Ainsi a débuté depuis le 2 août sur une chaîne équivalente à la chaîne française TF1 : NHK, une émission "Chopin Super piano lesson" diffusée tous les mercredis de 19h à 19h30 jusqu'à noël". Passionné par l'enseignement , Jean-Marc Luisada précise..."Il ne s'agit pas seulement de conseils techniques, j'y parle de tout : de la profondeur philosophique de l'œuvre et puis surtout j'essaie de faire transformer le son des élèves, en donnant des conseils afin que, par exemple, quelqu'un qui a un petit son obtienne un son plus grand, plus chantant....car ce qui compte c'est qu'il y ait un changement. Parallèlement les japonais ont fait publier les partitions que j'ai enseignées, avec mes doigtés, mes annotations, mes impressions sur les interprétations des œuvres de Chopin, des photographies et les japonais ont acheté ce livre de plus de 250 pages et regardent les masterclasses en suivant avec celui-ci. En France ce genre d'émission n'est pas envisageable ou alors on veut l'écouter à 2h30 du matin, cela d'ailleurs me désespère !...mais j'espère qu'il en sortira des DVD qui seront achetés par une télévision étrangère. Les masterclasses sont données en français et tout a été sous-titré".
Nouveau : Jean-Marc Luisada dont on peut voir plus haut son intérêt pour l'enseignement est maintenant également enseignant à L'Ecole normale de musique de Paris.
Nouveau : Mars 2008 , à lire un nouvel interview de Jean-Marc Luisada au sujet de son disque "Le chant du piano"
Nouveau : décembre 2008 , voir dans la rubirque écouter un nouvel interview de Jean-Marc Luisada au sujet de son disque récital Chopin
Nouveau : Avril 2011, voir dans la rubrique écouter un nouvel interview de Jean-Marc Luisada au sujet de son disque Ballades de Chopin et des concerts exceptionnels du 30 avril 2011 pour soutenir le Japon dont il est intiateur.

Son répertoire, son interprétation...

Jean-Marc Luisada aime particulièrement Mozart, Haydn, Chopin, Beethoven et ..."tous les compositeurs que je joue actuellement !"ajoute-t-il. Comme ils sont nombreux..il est fort difficile de les citer. Parmi ses enregistrements, son disque préféré est : "le dernier ! Pas seulement parce que c'est le dernier mais parce que ce sont des œuvres très belles, très romantiques." L'idée de faire son disque "Sonates" au programme original, et non consacré à un compositeur unique, lui est venue spontanément tant il les apprécie.
Jean-Marc Luisada nourrit aussi son art d'autres passions, telle le cinéma qu'il aime depuis toujours : " J'allais tout seul au cinéma dès l'âge de neuf ans, adolescent j'ai pu voir à Paris des films pour un public plus adulte : j'ai ainsi vu et adoré "Le boucher" de Cabrol, "Mort à Venise" de Visconti, "Le passager de la pluie" de René Clément...après je conseillai ma famille ! ". Sa passion s'accentue de jour en jour, il complète son importante collection de DVD de tous les pays du monde lors de ses nombreux voyages à l'étranger. Ainsi sa collection de films dépasse les 8000 titres....Il s'intéresse surtout aux films des grands maîtres, très bavard sur ce sujet, qui le passionne tout autant que la musique, il cite : "Federico Fellini, Luchino Visconti, Nicolas Ray, Martin Scorcese, Rainer Werner Fassbinder, Kurosawa, Robert Bresson..." Mais il apprécie aussi les grands mélodrames hollywoodiens, les films noirs américains, les films indiens.... Bien sûr, il trouve dans cet art un parallèle avec la musique : "J'aime voir leur conception d'une oeuvre par le montage, étudier les plans, la fluidité de ceux-ci, les fondus enchainés...comme en musique". D'ailleurs il serait également très tenté par la réalisation d'un film..mais "Pas forcément sur le thème de la musique !". Jean-Marc Luisada apprécie également la peinture comme par exemple les aquarelles de Pierre Loti dont les couleurs l'émerveillent.
S'il aime jouer en récital solo pour son propre plaisir, Jean-Marc Luisada apprécie aussi de partager cet amour de la musique avec des amis en musique de chambre. Par contre, il reste plus réservé sur les concertos : "J'aime les concertos à condition d'avoir pour chef d'orchestre quelqu'un qui me connaît bien, ou avec qui je puisse travailler un certain temps à préparer le concert, et non pas seulement échanger quelques indications de tempo comme cela se fait hélas parfois".
D'ailleurs parmi les projets à venir, Jean-Marc Luisada doit enregistrer un concerto mais ne veut pas déjà en parler, il précise juste : "C'est le plus beau concerto pour piano !"...alors patience !

Ecouter...et voir Jean-Marc Luisada

actualité : il vient de sortir une nouvelle compilation d'oeuvres interprétées par Jean Marc Luisada en mai 2012 sous le joli titre : Escale

Jean Marc Luisada
Escale

Présentation de l'éditeur
Retour attendu du pianiste français Jean Marc Luisada , dans un programme de grande classe et qui comprend à la fois de grands classiques et des pièces très populaires, qu’on entend souvent plutôt mal jouées : La lettre à Elise de Beethoven, Clair de Lune de Debussy, ou encore le célèbre rondo Alla Turca (appelé aussi Marche Turque) de la 11e Sonate de Mozart, sont connues de tous et demeurent immortelles. On commence avec Bach et cette 5e Suite française, et voici ce qu’en dit Luisada lui-même. Il nous offre aussi, en sorte de complément, la splendide transcription du choral « Jésus que ma joie demeure » de Myra Hess. La Sonate au Clair de Lune, 14e de Beethoven, prend ici une dimension que seule la connaissance approfondie du répertoire romantique de Luisada peut porter à un tel niveau d’engagement. Le programme se clôt sur l’énigmatique Elégie de Wagner que tous les amoureux du film « Ludwig » de Visconti ont entendu, parfois même sans savoir d’où venait cette si rare musique pour piano « alla Wagner », lui qui n’en n’a pas écrit d’autre ! L’idée est particulièrement originale de mêler au sein d’un même disque des oeuvres d’importance
majeures du répertoire à coté de pièces célèbres qui recèlent toujours une part de mystère et qui constituent les Escales marquantes de ce voyage musical original.
vous pouvez en découvrir des extraits en cliquant sur l'image ci-dessus

La sélection de piano bleu

Sélectionné
Disque du moment
avril 2011

Chopin (1810-1849)

Ballade N°1 en Sol Mineur, Opus 23
Ballade N°2 en Fa Majeur, Opus 38
Ballade N°3 en La Bémol Majeur, Opus 47
Ballade N°4 en Fa Mineur, Opus 52
Andante Spianato et Grande Polonaise En Mi Bémol Majeur, Opus 22
Nocturne en Ut Mineur, Opus 48/1
Nocturne en Mi Bémol Majeur, Opus 9/2

Jean-Marc Luisada, piano

Le pianiste Jean-Marc Luisada est très connu comme l'un des meilleurs interprètes de Chopin de sa génération et, après un enregistrement des mazurkas de ce compositeur parus l'année dernière, il comble cette fois encore plus son public avec un disque regroupant ce que l'on peut désigner sans doute comme les plus belles oeuvres de Chopin : les Ballades, auxquelles il a ajouté trois autres oeuvres également très appréciées : deux célèbres nocturnes et l'andante spianato et grande polonaise opus 22... Bref un très beau disque à ne manquer sous aucun prétexte car Jean-Marc Luisada offre ici des interprétations très mûries qu'il a souhaité très naturelles et elles vont droit au coeur !
Si l'on étiquette souvent Jean-Marc Luisada comme pianiste qui aime Chopin, il est une autre "étiquette" qu'on pourrait lui ajouter, outre celle d'interprète remarquable de nombreux autres compositeurs, c'est celle de pianiste qui aime le Japon... En effet ce disque, comme ses précédents disques Chopin également parus chez Sony Music, a été enregistré au Japon, après une tournée, car c'est un pays où il joue régulièrement depuis plus de 25 ans. Il considère même le Japon "comme son deuxième pays", confie-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien à l'occasion de la sortie de ce disque mais aussi d'une autre actualité : une série de concerts qui lui tient énormément à coeur et dont il est l'initiateur : "Tous en scène pour le Japon" , une journée spéciale de cinq concerts le 30 avril 2011, salle Gaveau à Paris qui réunira cent artistes de grande notoriété.
L'auteur du livret, Guido Johannes Joerg, relate que les ballades, oeuvres de vaste envergure , composées entre 1831 et 1842, connurent un succès immédiat et se propagèrent rapidement dans toute l'Europe. Elles font s'enchaîner brusquement des atmosphères très variées, passant de la mélancolie à l'extase enivrée, de la danse rêveuse à la virtuosité extravertie. La ballade n'existait pas dans la musique instrumentale avant Chopin. Les ballades de Chopin sont inspirées d'une forme littéraire de la fin du 18ème siècle et du lied qui en est issu. Robert Schumann affirma que les Ballades de Chopin emprunteraient leur titre au domaine de la poésie et seraient même directement inspirées des "Ballades lituaniennes" écrites par le poète polonais Adam Mickiewicz, cependant cette affirmation est controversée Certes cette genèse sur ces œuvres est intéressante mais au delà des mots, la force évocatrice de cette musique est ce qui prime de loin, celle-ci à la fois lyrique, épique et dramatique trouble absolument l'auditeur, chacun y met sans doute ses propres images, n'est-ce pas là d'ailleurs la source de tout succès... toucher l'âme ? Sans doute nos âmes sont-elles précisément sensibilisées aussi par ce qui touche les Japonais actuellement, et ces deux actualités de Jean-Marc Luisada, son disque et son implication totale pour ces concerts exceptionnels, semblent en fait indivisibles et il est tout à fait logique de l'interviewer simultanément sur les deux.. cliquez ici pour lire cet entretien et écouter un extrait

A écouter des extraits du nouveau disque de Jean-Marc Luisada : Mazurkas de Chopin
'Près de 20 ans après une première intégrale des Mazurkas enregistrée par Jean-Marc Luisada, le pianiste revient en toute maturité artistique sur ce cycle musical majeur qui traverse de bout en bout l’histoire du compositeur comme une ligne de vie, et que Chopin lui-même qualifiait de « danses de l’âmes », quand les valses étaient celles du coeur. Au-delà d’une certaine ressemblance physique, la symbiose entre Luisada et Chopin est irrémédiable. Chopin exulte littéralement entre les mains de Luisada. Il se révèle en profondeur, en poésie et en inventivité - pour un résultat qui se place en remède à la conventionalité de nombre d’interprétations de cette musique. Enregistré au Japon dans des conditions techniques exceptionnelles, ce nouvel opus majeur de Jean-Marc Luisada est une pierre angulaire de l’édifice discographique unique qu’il construit au fil des ans. Cet album honore également le bicentenaire d’un compositeur déjà copieusement célébré, mais pas toujours à ce niveau'(présentation de l'éditeur)
cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque

La sélection de Piano bleu :

Jean-Marc Luisada
joue
Frédéric Chopin

Nocturne en ut dièse mineur op Posth
Nocturne en si bémol majeur op.9 n°1
Nocturne en si bémol majeur op.55 n°2
Barcarolle en fa dièse majeur op.60
Polonaise-Fantaisie en la bémol majeur op.61
Scherzo n°4 en mi majeur op.54
Etude en la bémol majeur op.10 n°10
Etude en sol bémol majeur op.10 n°5
Grande Valse Brillante en la mineur, op.34 n°2
Le pianiste Jean-Marc Luisada a déjà enregistré nombreux disques d'oeuvres de Chopin, il revient avec un nouveau récital de ce compositeur qui tient une place de prédilection dans son répertoire. Le musicologue Jean-Jacques Velly auteur du livret de ce disque donne une très belle image des programmes consacrés à ce compositeur : "Un récital d'oeuvres de Chopin" se présente toujours comme la carte variée d'un restaurant gastronomique où les meilleurs saveurs peuvent s'accorder l'une aux autres et s'enrichir mutuellement. La qualité est au rendez-vous , on y trouve toujours quelque chose à son goût et il en résulte une satisfaction de fin gourmet" . Mais pour réussir ses "plats" et que la dégustation soit des plus satisfaisantes encore faut-il derrière le piano un "chef" expert en la matière ce qu'est bien sûr Jean-Marc Luisada qui a bien voulu révèler les secrets de cette nouvelle "carte" qui ravira les oreilles de tous ses auditeurs...cliquez ici pour lire l'interview et écouter un extrait

Luisada Le chant du piano

Pour le pianiste Jean-Marc Luisada le piano n'est pas seulement l'instrument roi mais aussi le "chanteur roi" et il prend à coeur d'en faire oublier son aspect percussif au profit du cantabile. Cette nouvelle compilation "Le chant du piano" que sort actuellement le label RCA permet de mesurer au travers de pièces pour certaines déjà parues mais aussi de nouveaux enregistrements combien ce chant du piano est présent depuis toujours dans les interprétations de ce pianiste.
Jean-Marc Luisada a bien voulu répondre à quelques questions à l'occasion de la sortie de cet album..cliquez ici pour découvrir ses réponses

Beethoven Jean-Marc Luisada

Dans son précédent disque "Sonates", riche en émotions, Jean-Marc Luisada avait choisi des oeuvres de compositeurs romantiques aussi Beethoven en était donc exclu, bien qu'ayant composé 32 sonates. Aujourd'hui le pianiste , lauréat du concours Chopin de Varsovie en 1995, prend un tournant avec ce disque exclusivement consacré à Beethoven, regroupant un concerto et deux sonates révélatrices de l'évolution du compositeur. Jean-Marc Luisada a choisi le concerto numéro 4 qui , il est vrai, présente dans son premier mouvement l'originalité, souvent réutilisée ensuite par les Romantiques, d'exposer le premier thème directement par le piano et ceci avec un son très feutré avant de le reprendre par l'orchestre. L'andante qui suit est un sublime moment d'atmosphère romantique offrant un dialogue entre le piano et l'orchestre de toute tendresse. Dans le troisième mouvement le piano prend la main sur l'orchestre et Jean-Marc Luisada offre un Rondo Vivace des plus enlevés et splendide !...cliquez ici pour lire la suite

Jean-Marc Luisada
Sonates pour piano

Quelle merveilleuse idée de regrouper les sonates, extrêmement romantiques, illustrant , chacune à leur manière, les états d'âme de trois compositeurs, en proie aux passions, aux amours, aux vicissitudes de leur temps. La troisième sonate de Chopin ( et particulièrement le troisième mouvement) est une pièce absolument magnifique. La sonate de Liszt est réputée pour sa complexité, principalement en raison de la dualité de la personnalité qui y apparaît (ange et démon). Wagner en a dit à Liszt : "ta sonate est belle au delà de tout ce qu'on peut imaginer, magnifique, profonde et sublime" que dire de plus ?!!! Enfin si elle est plus courte , la 9ème sonate de Scriabine "Messe noire",qualifiée par son compositeur de "Poème satanique, est très prenante et sombre. Aussi c'est encore, une excellente idée de ne pas terminer là le disque mais d'offrir "en bis" l'étude numéro 3 de Chopin, qui s'achève dans une "douleur sereine". Jean-Marc Luisada est depuis longtemps réputé pour son approche du répertoire romantique et ses interprétations virtuoses, ce disque confirme une fois de plus son talent dans ce répertoire qu'il nous fait partager au travers d'un "récital" de rêve, riche en émotions. 
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque

Frédéric Chopin
Jean-Marc Luisada

Dans ce disque enregistré en 1999, Jean-Marc Luisada propose ici un très beau programme d'œuvres de Chopin, qu'il a sélectionné afin de dessiner un profil de l'œuvre de ce compositeur : "Ballade N°3 - Fantaisie - Scherzo N°2 - Étude 'révolutionnaire' - Grande valse brillante - Nocturnes - Préludes - Mazurkas . Ce disque peut être un point de démarrage pour découvrir Chopin mais aussi le talent d'interprète de Jean-Marc Luisada, à travers l'œuvre d'un compositeur qu'il aime particulièrement.
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou procurer ce disque....

Feu sacré
George Sand et Frédéric Chopin

Le disque du spectacle inspiré de la vie commune de George Sand et de Frédéric Chopin. Les lettres de l'écrivain face à la musique du compositeur. Jean-Marc Luisada au piano répond à Macha Méril. Un spectacle de Bruno Villien
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et vous procurer ce disque

La leçon de piano de Jean-Marc Luisada

Passionné par l'enseignement, Jean-Marc Luisada a accepté d'enregistrer pour la revue "Pianiste Magazine", une leçon correspondant à des partitions parues dans le numéro 25. Il donne ses conseils de doigtés, de pédalisation... Contrairement à ce qu'il vient de tourner pour la télévision japonaise, il n'y a pas d'élève, c'est juste à vous de mettre en application ces conseils forts utiles !

Au programme des partitions de tous niveaux :
Wolfgang Amadeus Mozart : allegro K3
Jean-Sébastien Bach : Musette BWV anh. 126
Henry Lemoine : Etude op.37 n°3
Ludwig Van Beethoven : Sonatine n°1 anh.5(Romance)
Frédéric Chopin: Nocturne opus posthume KK IVa n°16
Pour vous procurer ce DVD sur l'image(Site du magazine Pianiste)

A voir : un entretien avec Jean-Marc Luisada , vidéo parue sur youtube

A voir également :extrait d'un film réalisé par Dorothée Poivre d'Arvor. 52'. 2001.
Camera Lucida Productions
Extrait du Concerto pour piano n°9 Kv 271 "Jeune Homme" de Wolfgang Amadeus Mozart dirigé par Marin Alsop.

 

En savoir plus

Visitez le site officiel de Jean-Marc Luisada....cliquez ici
Prenez des cours de piano avec Jean-Marc Luisada sur le site internet Jejouedupiano.com


 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu
 

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    

et
à partager !



 



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

Piano bleu : le site des amateurs de piano