<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Gabriel Fauré (1845-1924)

Biographie résumée

Gabriel Fauré est né le 12 mai 1845, à Pamiers, dans le sud de la France. A l’âge de neuf ans, il quitte la maison familiale , grâce à une bourse d'étude, et part pour Paris étudier à l’École Niedermeyer, école de musique classique et religieuse, qui formait alors des organistes d’église, des chefs de chœur et des maîtres de chapelle. Il y étudie onze années, jusqu'en 1865 donc, avec plusieurs musiciens de réputés, dont Camille Saint-Saëns qui lui présente la musique des compositeurs contemporains de l’époque (Robert Schumann, Franz Liszt) mais aussi classique, Bach notamment. Cette année là il obtient : ler Prix de composition , un Prix de contrepoint et fugue et quelques mois plus tard, sur recommandation , il est nommé organiste de la basilique Saint-Sauveur de Rennes.
Entre 1870, Gabriel Fauré quitte Rennes pour Paris où pendant six mois il est organiste à l'église Notre-Dame-de-Clignancourt de Paris. En 181, Après la guerre franco-prusse, il fonde la Société Nationale de Musique avec de César Franck, Ernest Guiraud, Camille Saint-Saëns, Jules Massenet, Henri Duparc, Jules Garcin Théodore Dubois, Paul Taffanel et Romain Bussière. Il est organiste de l'église Saint-Honoré d'Eylau dans le XVIe arrondissement de Paris puis à l'église Saint-Sulpice.. Entretemps il enseigne la composition en Suisse à Cours-sous-Lausanne chez Niedermeyer qui avait transporté son Ecole en Suisse pendant la guerre.
en 1877 , il est nommé maître de chapelle à la Madeleine et cette même année il se fiance avec Marianne Viardot mais finalement celle-ci choisit d'épouser un autre pianiste. Il fera une autre belle rencontre cette année là : en décembre à Weimar où il rencontre Liszt qui par contre trouve la Ballade que Gabriel Fauré venait de composer trop difficile à jouer ! Il découvrira aussi la musique de Richard Wagner.
Le 27 mars 1883 il se marie avec Marie Frémiet, ils ont un enfant six mois plus tard : Emmanuel et un autre en 1889 : Philippe.
En 1892 Gabriel Fauré accepte d'être inspecteur des conservatoires de province. En 1896, il est nommé organiste en chef à l’église de la Madeleine et il succède à Jules Massenet comme professeur de composition au Conservatoire de Paris. Il enseigne alors à de grands compositeurs comme Georges Enesco et Maurice Ravel, ou encore à Nadia Boulanger, Florent Schmitt, Koechlin...
Il sera également critique musical au Figaro de 1903 à 1921. il est promu officier de la Légion d'honneur en 1905, année où il est également nommé directeur du Conservatoire de Paris. il y entreprit quelques réformes qui lui valèrent parait-il le surnom de «Robespierre».
En 1917 il est élu président de la Société Nationale de Musique , désigné Grand officier de la Légion d'honneur, et le premier octobre suivant, atteint de surdité , il démissionne. Un hommage nationale lui est rend en 1922 à la Sorbonne. et souffrant d'une grave broncho-pneumonie , Gabriel Fauré meurt le 4 novembre 1924 à Paris où ses obsèques nationales sont célébrées à la Madeleine.

Quelques citations de Gabriel Fauré :

“Pour moi, l'art, la musique surtout consiste à nous élever le plus loin possible au-dessus de ce qui est.
" Mon requiem... on a dit qu'il n'exprimait pas l'effroi de la mort, quelqu'un l'a appelé une berceuse de la mort. Mais c'est ainsi que je sens la mort : comme une délivrance heureuse , une aspiraton au bonheur d'au-delà, plutôt que comme un passage douloureux. On a reproché à la musique de Gounod d'inspirer trop à la tendresse humaine. Mais sa nature le prédisposait à la sentir ainsi. L'émotion religieuse prend en lui cette forme. Ne faut-il pas accepter la nature de l'artiste ?"
"Seulement n'est-il pas fréquent, qu'un fait extérieur nous engourdisse aussi dans un genre de pensées si imprécises qu'en réalité elles ne sont pas des pensées, et qu'elles sont cependant quelquechose où on se complait ? Désir de choses inexistantes, peut-être et c'est bien là le domaine de la musique"
Ils ont dit de Gabriel Fauré ....
" Nous étions avec lui en état de communion. il nous laissait une liberté totale,ne nous imposait aucune conception particulière. Mais il émanait de lui une lumière dont les effetsse sont curieusement prolongés dans dans des tempéraments et des styles aussi différents que ceux de Ravel, d'Enesco, de Schmitt. Son génie s'adaptait à la nature de chacun de nous. De tous les professeurs de composition , lui seul a réussi ce miracle. D'apparence sereine et indolente, Fauré était un coléreux : je l'ai vu , directeur du Conservatoire, taper la table du poing. Il savait être tranchant " Louis Aubert
" Il inventa des formes sonores qui délièrent, sans les avilir, nos coeurs, nos sens. Il rendit à la Beauté un hommage où il eut plus que de la foi : une discrète ardeur. L'art de Gabriel Fauré use de moyens très choisis et très secrets. C'est pourquoi , ne le découvre pas qui veut.." Georges Auric

Ses compositions...

Selon Charles Koechlin, son biographe, personne, depuis Chopin, n'a su mieux que Fauré exprimer la pénombre et la mélancolie des soirs, la clarté lunaire et les ténèbres de la nuit
Voici une liste de ses oeuvres pour ou avec piano , ses compositions sont souvent réparties sur trois périodes distinctives ... ce qui n'est ici pas le cas :
Piano : 13 Barcarolles (1881-1913) ; 13 Nocturnes (1875-1921); 6 Impromptus 1881-1910); 9 Préludes (1909-1910); 4 Valses-Caprices (1882-1894); 8 Pièces brèves (1899-1902); Dolly (1893-1896); Fantaisie pour piano et orchestre (1918) ; Ballade pour piano et orchestre (1881) .
Musique de chambre : 2 Sonates pour piano et violon (1875 et 1917) ; 2 Sonates pour violoncelle et piano (1917 et 1921); Quintettes pour piano et cordes n° 1 et 2 (1905 et 1921) ; Quatuors pour piano et cordes n° 1 et 2 (1879 et 1886) ; Trio pour piano, violon et violoncelle (1922-1923)

Ecouter...

La sélection de pianobleu.com
Nouveau:
Paru en octobre 2015
Intégrale Fauré volume 3
Jean-Claude Pennetier
quatre Barcarolles, pièces brèves de l'op.84
le septième nocturne op.74 et le Thème et variations op.74.
cliquez sur l'image pour en savoir plus et écouter un extrait paru dans les actualités
Paru en décembre 2011

Gabriel Fauré (1845 - 1924)
Oeuvres pour violoncelle et piano Trio violoncelle, piano, clarinette

Romance op.69
Première sonate op.109
Elégie op.24
Deuxième sonate op.117
Sérénade, Op. 98
Papillon, Op. 77
Berceuse, Op. 16
Trio op.120

Eric Le Sage, piao
François Salque, violoncelle
Paul Meyer, clarinette

Si 2012 sera une "année Debussy" dans la mesure où ce compositeur sera né depuis 150 ans précisément le 22 août ( un très bon jour pour les festivals d'été) il semble que son contemporain Gabriel Fauré né quelques années plus tôt, mais disparu après Debussy, a un peu plus la faveur des labels ces derniers temps ainsi a-t-on pu le constater récemment avec une intégrale de son oeuvre pour piano seul réalisé par le pianiste Jean-Claude Pennetier , et voici ce disque avec le pianiste Eric Le Sage qui parait chez le label Alpha et ouvre une nouvelle série de 5 volumes consacrés à l’œuvre complète de musique de chambre avec piano de Gabriel Fauré à laquelle seront donc associés différents musiciens. Cela dit dans la page consacrée à Gabriel Fauré, en préparation, vous pourrez trouver également de splendides autres interprétations d'oeuvres de ce compositeur parues ces dernières années et à (ré)écouter elles aussi bien sûr ! Il est vrai que la musique de Gabriel Fauré est fort attractive par ses belles mélodies d'une grande force expressive, qu'elles soient chantées ou purement instrumentales. Si la précédente intégrale de Schumann réalisée par le pianiste Eric Le Sage associait une peinture à la musique de chaque volume, pour cette collection chacun d'eux fera l’objet d’une mise en regard avec la littérature au sens large : extraits de roman, poésie, correspondance d’artistescliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Paru en novembre 2011

Gabriel Fauré (1845-1924)
Intégrale de l'oeuvre pour piano
Volume deux

Romance opus 17
Nocturne opus 33, 36 & 37
Impromptu opus 25
Barcarolle opus 26, 41 & 42

Jean-Claude Pennetier, piano

Le label Mirare a confié au pianiste Jean-Claude Pennetier reconnu comme un artiste emblématique de l'école française la réalisation d'une intégrale des oeuvres pour piano d'un compositeur qui a pleinement participé à l'aventure musicale française, ouvrant de nombreux horizons aux compositeurs du vingtième siècle : Gabriel Fauré.
Il est à vrai dire difficile de comprendre pourquoi les oeuvres de ce compositeur sont cependant moins souvent inscrites aux récitals que celles de ses contemporains Ravel et Debussy... et c'est un compositeur qui n'a toujours pas sa page sur pianobleu.com mais cela sera réparé sous peu de temps ! ... Certes Fauré lui-même a eu à la veille de sa mort un regard très modeste sur celle-ci : " Quand je n'y serai plus, vous entendrez dire de mon oeuvre "Après tout ce n'était que çà !". C'est fatal(...) il y a toujours un moment d'oubli. Tout cela n'a pas d'importance, j'ai fait ce que j'ai pu !"... ce disque, qui est le second volume de cette intégrale réalisée par Jean-Claude Pennetier vient donc rappeler effectivement qu'il est grand temps de penser à faire une page sur Gabriel Fauré ! Qui sait si ce "moment d'oubli" ne provient pas de la nature même de la musique de Gabriel Fauré qui a parfois cette grande faculté de conduire au rêve, et pour ce qui concerne plus particulièrement les concerts est certes moins spectaculaire. Plus que de la musique de Fauré il conviendrait semble-t-il de parler des musiques de Fauré car en près de cinquante ans d'années créatrices( 1875-1921 pour ce qui concerne le piano ) ses oeuvres ont grandement évolué et les musicologues distinguent trois périodes...cliquez ici pour lire la suite
paru en septembre 2010

Gabriel Fauré(1845-1924)
Barcarolles
Delphine Bardin

S'il est une page de compositeur qui fait grandement défaut sur pianobleu.com c'est une consacrée au compositeur Gabriel Fauré, cela fait pourtant partie des projets depuis plus de ... huit ans, ce très beau disque que Delphine Bardin avait quant à elle depuis plus de dix ans le souhait d'enregistrer vient (encore) rappeler la nécessité d'en réaliser une...

"Un peu avant celle de Debussy, l'oeuvre pianistique de Fauré constitue le plus important corpus dédié au clavier au terme d'un XIXème siècle français assez pauvre en la matière" indique Nicolas Southon auteur d'une partie du livret, quant à Delphine Bardin dont on peut mesurer la grande admiration qu'elle porte à ce compositeur dans les réponses qu'elles a bien voulu donner (voir ci-dessous), elle cite également dans le livret une phrase du propre fils de Gabriel Fauré qui montre l'importance de son oeuvre  :"Des valeurs tendres ou pathétiques, lumineuses, aériennes, qui sont de la vie à l'état pur, l'oeuvre de Fauré n'est que cela- qui est tout." S'il a déjà été présenté sur pianobleu.com trois disques des "Nocturnes" de Fauré, les "Barcarolles" font leur première apparition sur le site, elles sont au nombre de treize comme les Nocturnes et leur composition s'étendit aussi sur ce qui est généralement présenté comme ses trois périodes créatrices distinctes de 1881 à 1921. Et c'est aussi un immense plaisir que de réaliser grâce à cette musique "pleine d'élans" ce beau voyage riche en émotions auquel nous convie Delphine Bardin dont le disque, paru chez le label Alpha, a d'ailleurs été récompensée d'un Diapason d'or. Vous pourrez écouter, une "étape majeure" de ce voyage : la cinquième Barcarolle, une pièce particulièrement agitée mais vraiment splendide !...cliquez ici pour lire la suite et écouter la cinquième Barcarolle
Paru en février 2010

Gabriel Fauré

Quatuors pour piano et cordes

Trio Wanderer
Jean-Marc Philips-Varjabédian, violon
Raphaël Pidoux, violoncelle
Vincent Coq, piano
et
Antoine Tamestit, alto

Quatuor pour piano et cordes n°1 op.15 en ut mineur
Quatuor pour piano et cordes n°2 op.45 en sol mineur

Sur la dizaine d'oeuvres de musique de chambre qu'il a composée, Gabriel Fauré a inclus le piano dans toutes hormis la dernière (un quatuor à cordes... seules). Remarquable pianiste il aimait se produire en compagnie de chanteurs et d'instrumentistes plutôt que d'occuper seul la scène, cependant il a créé presque toutes ses oeuvres de musique de chambre à la demande de la Société Nationale de Musique. Sa préférence allait aux instruments à cordes plutôt que ceux à vent, probablement en raison de la vibration des cordes plus proche de la voix humaine qu'il affectionnait aussi particulièrement. Il participa lui-même à la création de plusieurs de ses oeuvres de chambre, parmi lesquelles ces deux quatuors pour piano et cordes. Cet enregistrement produit par le label Harmonia Mundi réunit de très talentueux musiciens qui ont tous les quatre été récompensés de "Victoires de la musique classique" ainsi le Trio Wanderer qui a reçu pour la troisième fois en 2009( après 1997 et 2000) la "Victoire de la musique du meilleur ensemble instrumental de l'année", et l'altiste Antoine Tamestit, "Révélation instrumentale" de l'année 2007. Ils nous révèlent ici dans une interprétation très énergique et d'une très belle sonorité ces deux beaux quatuors peu souvent joués. Et c'est donc le pianiste Vincent Coq qui prend la place du compositeur, ce que, à l'écoute du disque, l'on peut supposer ne pas être une mince fonction ainsi pourrez-vous en jugez vous-même dans le Scherzo du quatuor n°2 (en écoute plus bas). Vincent Coq a bien voulu répondre à quelques questions pour présenter ce disque ...cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait

paru en novembre 2007

Gabriel Fauré
Hervé Billaut

Premier nocturne
Ballade
Nocturne n°6
Thème et variations
9 préludes
Nocturne n°13

Dans un généreux programme de plus d'une heure et quart, le pianiste Hervé Billaut offre dans cet album, paru chez le label Lyrinx, une très belle vue panoramique sur l'oeuvre de Gabriel Fauré au travers le prisme de six oeuvres réparties deux par deux sur les trois cycles distincts habituellement recensées par les musicologues qui très schématiquement (pour faire très court) pourrait être pour le premier qualifié de romantique, le second de poétique et le troisième de nostalgique.

Mais le mieux est de laisser la "parole" à Hervé Billaut qui a bien voulu répondre à plusieurs questions au sujet de ce disque dont vous pourrez également écouter la Ballade et mesurer si pour vous elle sonne " printanière et sylvestre" comme le déclara le musicologue Vladimir Jankélévitch ou sera "comme la voix du souvenir irréversible qui chuchote à l'oreille de notre âme, lorsque le soir descend, les choses secrète et indicibles..." comme Marcel Proust le pensait, mais quoi qu'il en soit il est à parier que grâce à l'interprétation d'Hervé Billaut, tout en finesse avec de subtiles lignes mélodiques, elle parvienne à vous émouvoir délicieusement tout comme le reste du programme qui défile en fait si vite qu'on en oublie le temps !...cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Paru en septembre 2007

Gabriel Fauré
Nocturnes
Emile Naoumoff

Au delà d'une évocation de la nuit, il serait tentant de scinder les treize nocturnes de Fauré en deux autres thèmes inspirateurs de la grande tension dramatique qui y règne : l'amour( jusqu'au huitième nocturne, ceux-ci sont presque tous dans une tonalité majeur) et la mort(à partir du neuvième nocturne jusqu'au dernier, et tous dans une tonalité mineur, couleur du drame), dont la césure coïnciderait exactement avec celle chronologique de l'apparition de la surdité du compositeur vers 1903 et sans doute d'un sentiment de solitude et d'interrogation encore plus douloureuse expliquant le tournant musical de son oeuvre devenant alors plus intérieure. Mais ce serait sans doute par trop simpliste car en fait les musicologues distinguent trois périodes dans la longue carrière (plus de quarante cinq ans) de Gabriel Fauré, et durant laquelle la composition de ces nocturnes s'étale, le premier nocturne datant de 1875 et le dernier de 1922. Une première époque où domine une musique romantique (jusqu'en 1886 environ) inspirée de celle de Chopin et Mendelssohn, la seconde période débutant ensuite et qui irait jusqu'aux alentours de 1904, d'une maturité croissante, plus poétique et enfin la troisième période jusqu'à sa mort en 1924 avec une musique plus personnelle et intime, plus énigmatique, plus profonde.
Mais faut-il réellement chercher à scinder ces nocturnes, car l'on peut par exemple être surpris du style déjà étonnamment très personnel du premier nocturne (plus que celui des trois suivants) et sans doute vaut-il mieux se contenter de suivre simplement le fil de ces treize nocturnes comme celui d'un journal d'une vie de créations, comme un souffle continu, tel le suggère le pianiste Emile Naoumoff constatant : "Chez Fauré la plupart des nocturnes s'assimilent à des poèmes symphoniques ou lyriques concentrés sur eux-mêmes. Le noyau musical est si dense qu'il me semble qu'après chaque écoute, qu'il se déploie en nous-mêmes, prenant toute sa dimension, comme un souffle qui embellit l'âme"....cliquez ici pour lire la suite

Gabriel Fauré
Sonates N°1 et N°2
Elégies-Romance-Papillon - Sicilienne - Après un rêve
Ophélie Gaillard(violoncellle)
Bruno Fontaine(piano)

Découvrir un disque de l'éditeur Ambroisie est toujours un plaisir extraordinaire, non seulement l'ouie est comblée, mais la vue, l'odorat, le toucher ne sont pas en reste non seulement par la musique mais aussi grâce au textes et images bien choisies(très belles peintures de Margot McLean) qui accompagnent le CD.
Bien sûr la musique prime, mais ce bel "enrobage" permet de mieux en profiter. Ainsi, cet album qui regroupe la quasi-totalité des oeuvres pour piano et violoncelle de Gabriel Fauré( 1845-1924) nous fait pénétrer dans un univers sonore (et visuel et olfactif) unique, donnant naissance à une rêverie où se croisent multiples paysages intérieurs, où chacun trouve son bonheur. Les émotions sont donc encore au rendez-vous à travers ce programme très sensuel.
Ophélie Gaillard, révélation soliste instrumentale aux victoires de la musique 2003, joue sur un violoncelle français de 1852. Son interprétation, très expressive, dégage un lyrisme bouleversant. Certes le piano est plus "effacé" dans ces pièces que Fauré créa avant tout pour les violoncellistes, mais le pianiste, Bruno Fontaine, qui accompagne Ophélie Gaillard avec un pianissimo très doux souvent demandé par Fauré, répond aussi au violoncelle tant avec rondeur qu'avec vigueur quand lui revient "la parole".
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque.

En savoir plus

Fauré
Jean-Michel Nectoux

 

La Leçon de musique de Jean-François Zygel
Gabriel Fauré
L'horizon chimérique

Pianiste et compositeur, Jean-François Zygel est également professeur d’écriture et d’improvisation au Conservatoire National Supérieur de Paris et pourrait ajouter à sa carte de visite "humoriste" . C'est en effet de façon très plaisante qu'il se propose de faire découvrir la musique et les compositeurs lors des leçons qu'il donne à la mairie du 20ème arrondissement de Paris. Ce sont ces leçons, enregistrées en public, que l'on peut retrouver dans cette nouvelle collection qui comporte 4 CD, dont celui-ci consacré à Gabriel Fauré.
Son but : faire comprendre la musique classique de l'intérieur. Il n'est pas question ici d'apprendre à la jouer mais à l'écouter. Par ses leçons, Jean-François Zygel la rend accessible, en aidant à mieux la comprendre, et en formant l'oreille de ses "élèves" et donnant les "ingrédients de cuisine".
cliquez pour vous procurer ce DVD

Autres sites internet à visiter :

Nombreux documents sur Gabriel Fauré sur le site de la BNF Gallica

Une intéressante page , très complète sur Gabriel Fauré
Textes des lieds de Gabriel Fauré...cliquez ici

 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Think Bach 2
Edouard Ferlet








  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com