<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

François Dumont

Merci à  François Dumont  d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie résumée

François Dumont est né le 19 octobre 1985 à Lyon, dans une famille de mélomanes très avertis : "Il y avait toujours de la musique à la maison et une belle collection de disques. Ils m’ont beaucoup emmené au concert durant toute mon enfance - pas seulement du piano, beaucoup de répertoire symphonique, musique de chambre, opéra… Quelques jours avant le concert nous « préparions » toujours les œuvres à l’avance en écoutant l’enregistrement et mon père nous informait sur le contexte- culturel, artistique- de l’œuvre."
Son père, également pianiste amateur lui donne ses premières leçons, dès l'âge de quatre ans, sur un vieux Pleyel droit et quelques mois plus tard il commence à travailler avec un professeur particulier à Vienne (France) : Pascale Imbert..."Je garde un très bon souvenir de ses cours, elle organisait régulièrement des auditions, ce qui m’a permis, assez tôt, de me familiariser à l’idée de se produire en public."
François Dumont entre quelques années plus tard au Conservatoire national de Région où il suit des cours auprès de Chrystel Saussac avec laquelle il travaille très intensément : "Elle était extrêmement exigeante et précise sur le plan musical. Elle me donnait toujours du temps supplémentaire, quelque fois mon père attendait dans le hall du conservatoire 2 ou 3 heures ! A cette époque j’ai commencé à beaucoup travailler, parfois 10 ou 12 heures par jour pendant les vacances, cela devenait insupportable, mes parents ont dû aménager une pièce à la cave !". Tout ce travail est bien récompensé puisqu'il obtient le premier prix du Conservatoire National de Région de Lyon à l'âge de 14 ans ainsi que la bourse "Vallas et Passinges" réservée à quelques élèves du conservatoire.
En 1999, François Dumont entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, en cycle de perfectionnement, dans la classe de Bruno Rigutto..." J’ai énormément appris de Bruno Rigutto , une grande personnalité, d’une chaleur, d’une imagination et d’une générosité exceptionnels. Je continue à le voir régulièrement.'. Il y travaille également avec son assistant Hervé Billaut pendant cinq années :"Mes années au CNSM de Paris ont été extrêmement enrichissantes, Hervé Billaut possède une palette pianistique d’un raffinement peu commun et une pédagogie très évoluée, il a joué un grand rôle dans mon développement pianistique.". Là encore François Dumont ne lésine pas sur le travail, faisant le choix de suivre parallèlement des études générale de Littératuresà Vienne(France) plutôt que par correspondance :"Je venais une fois par semaine à Paris, suivais les cours de piano, analyse, musique de chambre, déchiffrage et allais au lycée le reste de la semaine. J’ai fait ce choix plutôt qu’opter pour les cours par correspondance car je préférais garder un contact avec un milieu autre que celui de la musique, terminer un parcours scolaire « normal ». Par ailleurs le programme des classes littéraire était extrêmement intéressant, pour moi il était très important de nourrir mon travail musical par une connaissance de la littérature, le théâtre, la poésie - toutes formes de culture - sans parler de l’écriture elle-même, un moyen vital pour développer la créativité et l’imagination."

François Dumont se perfectionne également auprès de personnalités telles que Leon Fleisher, Murray Perahia ou Fou Ts'ong notamment dans le cadre de la prestigieuse académie de Côme en Italie ou de la série Piano **** à Paris : "Travailler avec Fleisher était une grande expérience, notamment sur le plan de la caractérisation rythmique - quelque chose souvent oublié aujourd’hui, la préférence étant accordée à la prudente métrique du métronome. Les master classes avec Murray Perahia étaient axées principalement sur la méthode d’analyse Schenker et il était extrêmement intéressant de comprendre comment la mettre en application dans l’interprétation. Fou Ts’ong est absolument inégalable dans Mozart et Chopin. Il élève l’interprétation à une véritable «vision»."
Le parcours de François Dumont est jalonné de prix musicaux qui lui permettront de donner par la suite nombreux concerts : le Premier Prix à l'unanimité du Concours international Steinway en 2002, le Premier Prix à l'unanimité du concours de Lagny et le Grand Prix de Piano du Forum de Musical de Normandie, le Prix " Déclic " du gouvernement français, le Prix pour la meilleure interprétation d'une œuvre contemporaine du Concours International de musique de chambre de Weimar, le Deuxième Prix, le Prix Sacem ainsi que le prix de la revue "Pianiste" lors du concours international "Piano Campus" et le " Concertante Foundation Award "..."le Premier prix du Concours Steinway en 2002, comportait des concerts, notamment à Hambourg dans le cadre du Festival Steinway.Le «concertante foundation award » était une bourse accordée par une fondation en Italie (organisée par Marie-Françoise Bucquet), qui comportait également de nombreux concerts.J’ai gagné le Grand Prix de piano de la Spedidam lors du Forum musical de Normandie en décembre 2005, un concours qui avait lieu suite à des master classes très intéressantes de Bernard Ringeissen, avec qui j’ai travaillé notamment Gaspard de la nuit de Ravel et plusieurs œuvres de Chopin. Le prix déclic du gouvernement français comportait un concert à la radio et un disque, avec la violoniste Charlotte Bonneton, quant au premier prix à l’unanimité du concours de Lagny en janvier 2006, c'est un prix particulièrement intéressant puisqu’il consistait en 12 engagements de récitals en ïle de France, ce qui m’a permis d’expérimenter dernièrement un grand nombre de nouveaux programmes de récitals. Enfin le deuxième prix du concours Piano Campus, que je viens d'obtenir en février 2007 et auquel s’est ajouté le Prix de la Sacem pour la meilleure interprétation de l’œuvre contemporaine imposée (un magnifique « Lento » d’Eric Tanguy) ainsi que le prix de la revue « Pianiste » sera de plus l'occasion de la diffusion d'un extrait du concours sur le CD lors du numéro de juin ."
Alors qu'il n'a que 21 ans, François Dumont a déjà donné de très nombreux concerts en France, en Italie, en Allemagne, aux Pays-Bas, au Luxembourg, en Irlande, en Lettonie, en Syrie, aux USA, au Brésil, au Mexique…"C’est à chaque fois un grand plaisir de découvrir d’autres pays, d’autres cultures. Le voyage en Syrie était, à ce titre, un dépaysement total. Le public d’Amérique du sud est extrêmement chaleureux, chaque fois que j’ai joué en Allemagne j’ai été impressionné par la concentration des auditeurs. Un public réceptif est un élément indispensable pour un concert réussi. Je suis extrêmement sensible à l’écoute des gens, à leur silence - certains silences peuvent et doivent être des grands moments de musique ! L’atmosphère des concours est généralement différente, il y a un jury qui vous note, à mes yeux il faut réussir à s’imposer par la concentration - et un choix judicieux du programme, comme pour les concerts…"
Actualité 2008 : François Dumont a soirti un disque d'œuvres de Messiaen et Dusapin avec le Trio Élégiaque pour le label TRITON et avec qui il a enregistré également cette année pour le label PEYROLE RECORDS : Dimitri Chostakovitch (1906-1975),Trio n° 1 op. 8 en ut mineur (1923) et Ernest Bloch (1880-1959) Trois nocturnes pour trio (1924). Il enregistrera également pour ce même label Peyrole Records , avec Helen Kearns, les mélodies grecques et les mélodies hébraïques de Maurice Ravel. Bien qu'ayant un planning déjà bien chargé, parallèlement à son activité de concertiste, François Dumont enseigne au conservatoire de Montmorency, une activité qu'il estime "très enrichissante car elle oblige à formuler précisément les choses."
Actualité 2009 : A l'occasion de la sortie de son intégrale des sonates de Mozart François Dumont a bien voulu répondre à de nouvelles questions( voir paragraphe Ecouter)
Actualités 2010 : François Dumont a obtenu le cinquième prix du concours international de piano Chopin de Varsovie et a sorti un disque de Trios russes (voir plus bas)
Actualités 2011 : François Dumont est en tournée de 2 semaines au Japon avec l'orchestre philarmonique de Varsovie ; il a joue à Sendai,Fukuoka, Osaka, Tokyo, Nagoya.
il est nommé aux Victoires de la musique classique 2011
François Dumont rentre à Bruxelles le 25 janvier et joue à Verdun le 27 puis Rennes le 29 janvier
Actualité 2012 : nouveau disque d'oeuvres de Chopin (voir plus bas)
Actualité 2013 : sortie d'un disque Ravel

Son répertoire, son interprétation...

A son jeune âge, François Dumont ne souhaite pas se spécialiser dans un répertoire mais se concentre quand même autour de quelques uns : Bach, Mozart, Beethoven, Chopin, Brahms, Schubert, Schumann, Ravel et Albeniz pour citer les plus grands..."Je n’ai pas de compositeurs préférés, je vais sortir prochainement un disque de musique contemporaine et j’ai déjà joué le 5e concerto brandebourgeois de Bach au clavecin avec orchestre baroque !".
Il mène une grande activité en musique de chambre, notamment avec le violoniste Stephane Tran-Ngoc avec lequel il a joué l'intégrale des sonates de Mozart ou avec la soprano irlandaise Helen Kearns qui vient de faire ses débuts avec un rôle important dans les opéras de Rennes, Nantes et Angers...."La voix reste pour moi l’idéal sonore du pianiste et la connaissance du répertoire lyrique ( les cantates et oratorios de Bach, les opéras de Mozart, les airs de Bellini ou Donizetti -pour Chopin-, les lieder de Beethoven, Schumann, Schubert, Brahms, les mélodies de Fauré…) me parait une clef fondamentale pour comprendre de l’intérieur les grandes œuvres du répertoire pianistique."
Depuis 2001, il est membre du Trio Elégiaque (avec Virginie Constant, violoncelle et Laurent Le Flécher, violon)..."C’est un grand plaisir de travailler avec eux et j’ai beaucoup appris à leur contact. Il est en effet très important pour un pianiste de jouer avec des instruments à cordes, la texture du son n’est pas la même et il faut être constamment à l’écoute de l’autre. C’est ensemble que nous avons remporté le Prix pour la meilleure interprétation d’une œuvre contemporaine lors du concours de Weimar (2005) pour notre interprétation du Trio de Pascal Dusapin. Nous avons eu la chance de travailler ce trio avec le compositeur lui-même, et notre enregistrement, couplé avec le Quatuor pour la fin du temps de Messiaen (avec Jean-Philippe Vivier, clarinette solo de l’orchestre du Luxembourg) sortira sous le label Triton à la fin du mois de mars."
François Dumont conçoit son interprétation comme un travail d'orfèvre :"En général, j’aborde d’abord une œuvre avec le partition, en la lisant et la jouant intérieurement afin de l’intégrer complètement et me forger mon interprétation. Ensuite intervient le travail technique à l’instrument, puis le « finissage », afin que chaque détail trouve sa place et corresponde à ma vision de l’ensemble de l’œuvre - un travail d’orfèvre, presque sans fin… Il est très important pour moi de replacer l’œuvre dans son contexte artistique, dans les courants musicaux, littéraires, picturaux…tout ce qui a pu inspirer ou influencer le compositeur. Pour moi l’interprétation doit être bien sûr construite et correspondre , dans la mesure de ce que l’on peut connaître, aux souhaits du compositeur. Mais elle doit avant tout être vivante, sincère et vraie, pour cela il faut utiliser notre propre sensibilité, notre imagination et notre mémoire affective, à la manière des acteurs.L’improvisation, la littérature, la poésie, le théâtre, la danse, la peinture, la sculpture ou le cinéma sont notamment des centres d’intérêts qui peuvent nourrir l’interprétation."
La liste des interprètes qui ont marqué François Dumont est longue : Lipatti, Schnabel, E. Fisher, Kempff, Rubinstein, Arrau, Richter, Argerich, Barenboïm…Et des musiciens tels que Maria Callas, Pablo Casals, W.Furtwängler ou N. Harnoncourt...elle pourrait être complétée d'autres musiciens car le jeune pianiste confie :" Je suis également très intéressé par le jazz et toutes les musiques traditionnelles et populaires, italienne, irlandaise, espagnole ou sud-américaines par exemple. J’y retrouve quelque chose d’essentiel, une sincérité, une liberté, une simplicité desquelles nous, interprètes classiques, avons beaucoup à apprendre."

Écouter...

Sortie en 2013
Ravel
François Dumont
cliquez su l'image pour en savoir plus et voir une vidéo

Frédéric Chopin


Troisième Sonate
Fantaisie
Berceuse
Polonaise-fantaisie
Barcarolle

François Dumont, piano

Lauréat du concours Chopin de Varsovie (5ème prix) en 2010 François Dumont sort à son tour un nouveau disque d'oeuvres de Frédéric Chopin un compositeur essentiel pour lui : " À mes yeux, Chopin reste celui qui a le mieux écrit pour le piano. Sa musique semble spécifiquement conçue pour l'instrument, il pense, ressent par le piano, et c'est de l'improvisation que naît son idiome pianistique, inégalable et reconnaissable entre tous. Personne d'autre n’a fait sonner ainsi l'instrument, ne l’a fait parler d'une voix si personnelle." Un compositeur qu'il a à coeur de faire "chanter"ainsi dans la sublime barcarolle : "Polonais ou Français ? Chopin est pour moi Italien avant tout. Il était si familier de l'opéra bellinien ! Sa conception du son s'appuie nettement sur le chant, et la beauté, l'expressivité du timbre et la science de la ligne sont pour moi des éléments fondamentaux de l'interprétation chopinienne. Néanmoins, bien qu’italienne par sa déclamation, la langue de Chopin est autre, originale et universelle à la fois. La Barcarolle en est l'illustration la plus frappante : il y sublime l'évocation du chant des gondoliers vénitiens, du bercement des vagues, en un des plus extraordinaires poèmes pianistiques, d'un souffle, d'une ampleur quasi symphoniques."...cliquez ici pour lire la suite, écouter des extraits et voir une vidéo

TRIOS RUSSES

Anton Stepanovith Arensky(1861-1906)
Tri en ré mineur opus 32

Nikolaï Andreîvich Rimsky-Korsakov(1844-1908)
Trio en ut mineur

Sergueï Vassilievitch Rachmaninov (1873-1945)
Trio élégiaque n°1

TRIO ELEGIAQUE
Virginie Constant, violoncelle
Laurent Le Flêcher, violon
François Dumont, piano

Le pianiste François Dumont, récemment lauréat du Concours Chopin de Varsovie, qu'on imagine avoir été très pris par la préparation de ce concours ne délaisse pas pour autant la musique de chambre qui lui tient aussi beaucoup à coeur ainsi ce disque qui vient de sortir permet de l'entendre à nouveau dans le trio qu'il a constitué en 2003 avec deux autres lauréats de concours : Virginie Constant est lauréate du concours Maria Canals et Laurent Le flècher de l'ARD de Munich et que l'on avait pu découvrir dans un disque du label Peyrolle comportant un trio de Dovorak et de Haydn... Après avoir enregistré depuis celui-ci un disque de musique contemporaine pour le label Triton c'est à un répertoire de musique russe que le trio consacre son nouveau disque chez ce même label, un disque important pour ce trio puisque sur celui-ci figure notamment le trio élégiaque de Rachmaninov à l'origine précisément du nom de leur propre formation, confie François Dumont à l'occasion d'un nouvel entretien(voir ci-dessous) . Certes le propos n'est guère des plus joyeux puisque le terme élégiaque se rapporte à l'élégie (du mot grec elegeia, « chant de mort ») , et qu'il désigne souvent une musique mélancolique, mais à cette ligne directrice qu'est l'élégie s'ajoute dans ces trios russes celle de la danse, c'est d'ailleurs une oeuvre originale d'Ezio Frigerio : "Tombeau de Rudolf Noureev au cimetière russe de Sainte Geneviève des bois" qui illustre la pochette de ce disque... choix qui se justifie donc parfaitement par ces deux caractéristiques puisque Rudolf Noureev était un danseur renommé est-il d'ailleurs besoin de le préciser ....cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait
Paru en
novembre 2009

 

Mozart
Sonates pour Piano
Intégrale
François Dumont

Mozart a composé une vingtaine de sonates dont dix-huit véritablement achevées mais elles sont moins réputées que les concerti pour piano et le jeune pianiste François Dumont qui voient dans celles-ci "une sorte de journal ou de laboratoire expérimental" ainsi l'explique-t-il dans l'entretien ci-dessous, a choisi de les enregistrer toutes lors d'un enregistrement qui n'a duré seulement que quelques jours. Il est vrai que François Dumont, habitué des concours, ainsi en ce moment même il est au concours international de piano Hamamatsu au Japon où il est l'un des six finalistes sélectionnés, n'en est pas à un challenge près. De là-bas, et malgré le stress que laisse supposer de telles épreuves de concours, il a bien voulu prendre le temps de répondre longuement à quelques questions pour nous présenter cette intégrale riche en émotions qu'il nous fait découvrir dans une interprétation pleine de vie et d'une très belle sonorité ainsi pourrez-vous le mesurer à l'écoute du dernier mouvement de la splendide sonate K457. ...cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait

Antonin Dvorak
Trio Dumky
Franz Joseph Haydn
Trio n°39
TRIO ÉLÉGIAQUE

Le Trio Élégiaque regroupe le pianiste François Dumont, la violoncelliste Virginie Constant et le violoniste Laurent Le Flécher. Si ce trio a remporté le Prix pour la meilleure interprétation d’une œuvre contemporaine lors du concours de Weimar en 2005, il est également remarquable dans l'interprétation d'oeuvres plus anciennes : ainsi dans le Trio op. 90 B166 de Dvorak appeléTrio Dumky car chacun des six mouvements est inspiré de "Dumka" , complainte ukrainienne de caractère triste et mélancolique chantée avec accompagnement d'instruments populaires tels les bandouras (instrument à cordes pincées) et kobzas (instrument primitif voisin du luth. Toutefois, Antonín Dvorák semble plutôt s'être inspiré de la dérivation caractéristique du verbe dumati (rêver, méditer) que de la forme de l'art populaire puisque sa composition fait alterner des parties de caractère rêveur et des épanchements de joie et de vivacité.
C'est parce qu'Antonín Dvorák avait appris de Beethoven, Schubert et Haydn que quelques éléments populaires pouvaient épicer une composition sans nuire à sa construction classique qu'il a été choisi d'interpréter ensuite le Trio n° 39 de Franz Joseph Haydn qui doit sa célébrité à son finale appelé Rondo in the Gypsies' stile dans l'édition originale anglaise et qui constitue l'un des premiers exemples de l'évocation dans des pièces classiques de la musique romungro des tziganes de Hongrie. Les artistes se sont attachés à souligner les développements harmoniques riches et aventureux nés de cette cohabitation entre les plus grands raffinements de la musique savante et des formes et effets importés du folklore et de la musique de danse.

Cet enregistrement a été réalisé dans le souci de vous faire partager une expérience artistique et technologique de premier ordre. Le message sonore a été capté par une seule paire de microphones reliée directement à la platine d'enregistrement de la bande mère sans aucune autre manipulation que le réglage du niveau sonore. Le TRIO ÉLÉGIAQUE qui s'est forgé une solide réputation au cours de nombreux récitals et représentations publiques a accepté cette condition de gravure directe interdisant tout montage ou correction. Ce disque a été enregistré par le label Peyrole records dont la boutique internet sera bientôt(courant avril 2007) en ligne à cette adresse www.peyrolerecords.com
Pour écouter Lento Maestoso - Vivace du Trio Dumky , avec l'aimable autorisation de Peyrole records...
utilisez le lecteur ci-dessous, cliquez sur le triangle
Pour en savoir plus sur le TRIO ÉLÉGIAQUE...cliquez ici

Pascal Dusapin (né en 1955)
Trio Rombach (1997) pour piano, violon et violoncelle
Trio Elégiaque
Olivier Messiaen (1908 - 1992)
Quatuor pour la fin du temps (1941)
pour violon, violoncelle, piano et clarinette
Trio Elégiaque
Jean-Philippe Vivier, clarinette/clarinet


« Votre interprétation du trio Rombach est magnifique. Vous jouez ce trio de façon si incisive, si preste, avec une telle conviction que j’ai écouté cette musique comme si elle n’était pas la mienne, ce qui est un tour de force. » Pascal Dusapin
Disque à paraître le 6 avril 2007 , disponible sur le site du label Triton http://www.disques-triton.com/

A écouter : François Dumont offre aux internaute de pianobleu.com l'écoute de son interprétation lors du récent concours Piano Campus du prélude et fugue VIII de Bach BWV 853 ...
utilisez le lecteur ci-dessous, cliquez sur le triangle

Durant le mois d'avril 2007 découvrez François Dumont dans son interprétation de la Rapsodie hongroise n°11 de Liszt dans la page "Morceau du mois"...cliquez ici

A voir : François Dumont a obtenu le cinquième prix du concours international de piano Chopin de Varsovie vous pouvez voir les vidéos de ses épreuves ainsi que du concert final en cliquant ici

Bientôt en concert à Pornic (été 2012)...cliquez ici pour en savoir plus

En savoir plus...

Visitez le site internet officiel de François Dumont ...cliquez ici


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !







  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com