<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

David Bismuth

Merci à David Bismuth  d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie résumée

David BismuthDavid Bismuth est né le 10 janvier 1975 sur la Côte d'Azur, "exception"dans une famille de médecins...mélomanes il est vrai : "Mes parents, puis mes frères et soeurs ainés, ont tous exercé des professions médicales, tout en ayant un goût prononcé pour l'écoute de la musique classique". C'est en fait par hasard que David Bismuth a eu un coup de foudre pour le piano à l'âge de huit ans en allant chez un ami dont c'était l'anniversaire : "En arrivant chez lui sa sœur était au piano. Ce fut alors pour moi comme une révélation, une évidence.Et en rentrant le soir j'ai demandé à mes parents s'il était possible d'avoir un piano à la maison et de prendre des cours! Peut-être ce choc aurait-il été le même à l'écoute d'un autre instrument…il est difficile de savoir à cet âge s'il s'agit d'un attrait pour la musique de façon générale ou pour le piano en particulier."
David Bismuth commence ses études musicales au CNR de Nice où il obtient un Premier Prix à l'unanimité dans la classe de Catherine Collard..."J'ai eu la chance de travailler avec Catherine Collard durant les quelques années où elle a enseigné au CNR de Nice, à la fin de sa vie. J'avais alors entre 12 et 14 ans et ces deux années d'apprentissage à ses côtés m'ont marqué jusqu'à aujourd'hui. J'ai autant appris de ses conseils que du simple fait de la voir se mettre au piano et se livrer entièrement à la musique, avec une énergie et une intensité rares. Son investissement total face à l'instrument, autant physique qu'émotionnel, reste pour moi un exemple, une image très forte qui s'est prolongée ensuite par l'écoute de ses enregistrements."
À l'âge de 14 ans, David Bismuth entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Gabriel Tacchino puis de Brigitte Engerer, et obtient ses Premiers Prix de piano et de musique de chambre à l'unanimité : "J'ai travaillé avec Brigitte Engerer lorsqu'elle a repris la classe de Gabriel Tacchino au CNSM de Paris. Elle y donnait alors ses tous premiers cours au sein de cette structure et avait à cœur de nous transmettre des éléments de l'enseignement qu'elle avait reçu elle-même à Moscou, où elle avait étudié. Elle était très investie et insistait particulièrement sur la " théâtralité " du jeu, spécialement lors du concert. Je la percevais avant tout comme une concertiste nous faisant profiter de son incroyable métier de scène. Il nous arrivait d'aller l'entendre au Théâtre des Champs-Elysées le soir et d'avoir un cours le lendemain, ce qui était pour nous très stimulant."
En entrant à l'age de 14 ans au CNSM de Paris, l'idée de devenir pianiste professionnel s'est imposée d'elle-même, progressivement, à mesure que l'étude et la pratique de l'instrument occupaient de plus en plus son temps : "Très rares sont les musiciens capables de concilier à la fois le Conservatoire avec des études supérieures scientifiques ou mathématiques… même si cela arrive parfois ! Je n'ai jamais, à cette époque, pensé me diriger vers une autre profession. J'ai donc préféré me concentrer sur la musique, en élargissant mes connaissances dans ce domaine à travers des classes d'écriture et une pratique régulière de la musique de chambre. Si je n'avais pas été musicien, j'aurais aimé être architecte ou encore… tennisman ( !…), sport que je pratique régulièrement aujourd'hui."
David Bismuth se perfectionne ensuite durant plusieurs années auprès de Monique Deschaussées : "A ma sortie du Conservatoire, j'avais tout juste 18 ans et estimais avoir encore beaucoup à apprendre et je souhaitais étendre mon répertoire, mais surtout je voulais développer et approfondir ma connaissance de la technique pianistique. J'avais alors lu un ouvrage sur la question, " l'Homme et le Piano " écrit par Monique Deschaussées et c'est donc auprès d'elle que j'ai poursuivi ma formation durant plusieurs années. C'était également une chance d'aborder avec elle des œuvres qu'elle avait travaillées auprès d'Alfred Cortot dont elle fut l'élève.".
Ces dernières années, il se rend régulièrement au Portugal, à Belgais, pour travailler auprès de Maria Joao Pires, qui l'invitera par la suite à se produire à ses côtés au Festival Radio France- Montpellier puis au Gstaad Menhuin Festival :"J'ai eu la chance de rencontrer Maria Joao Pires chez elle, au Portugal, à une époque où elle organisait des " ateliers " durant lesquels se réunissaient des musiciens, mais aussi des auteurs, des médecins, des personnes venant de tous horizons partager leur expérience. Ces réguliers séjours au Portugal m'ont autant influencés sur le plan musical que sur le plan humain, car j'ai découvert chez Maria Joao Pires une sensibilité, une simplicité et une énergie communicatives qui correspondaient à ce que je percevais d'elle en tant que musicienne."
David Bismuth donne environ une quarantaine de concerts par saison, et ce depuis la sortie de son premier CD consacré à César Franck et Gabriel Fauré. Il a une prédilection pour les lieux aux proportions assez intimes, dans lesquels le contact et le dialogue peut s'instaurer facilement avec le public :" Depuis plusieurs mois, j'ai pour habitude de dire quelques mots concernant les œuvres ou les compositeurs que je vais interpréter. Il m'arrive fréquemment de proposer des programmes thématiques que j'illustre d'une histoire ou d'anecdote permettant d'orienter l'écoute et de guider parfois les auditeurs.".
Au cours des dernières saisons, David Bismuth est notamment invité aux Rencontres Internationales Chopin à Nohant, au Festival Piano en Valois, au Festival du Comminges (avec le Quatuor Parisii), aux Flâneries Musicales de Reims, au Festival de Perros-Guirec, au Festival Piano aux Jacobins, Festival de Pontlevoy" (avec le violoniste Laurent Korcia) ainsi qu'aux Pays-Bas (Holland Music Sessions), en Allemagne (Festival de Schleswig-Holstein), en Autriche (Salzbourg), en Italie (Rome) et au Québec (Festival de Orford), en Ukraine (Philharmonie d'Odessa)....à la question de savoir dans quel pays il n'a pas encore joué mais aimerait particulièrement allé, David Bismuth répond :" Il y a encore de nombreux pays dans lesquels je ne suis pas encore allé jouer ! Si je devais en choisir un, ce serait sans doute le Japon, connaissant l'attrait du son public pour la musique française et la qualité acoustique des salles de concert. Mais il est vrai que les voyages sont un des plaisirs de la vie de musiciens…Je m'arrange souvent pour avoir le temps de visiter ou découvrir les pays dans lesquels je suis invité à jouer. C'est également une source d'enrichissement personnel importante. Ainsi ces derniers mois, j'ai eu l'occasion de donner notamment des concerts en Ukraine, en Slovaquie, dans l'Océan Indien, ainsi que dans plusieurs villes d'Israël, et je dois dire que la découverte de Jérusalem reste pour moi un souvenir très fort."
Parallèlement à son activité de concertiste, David Bismuth donne des cours particuliers : "J'enseigne en réalité assez peu d'heures par semaine, ayant choisi de privilégier au maximum mes activités pianistiques. De plus, les cours privés laissent une certaine souplesse dans l'organisation de mon emploi du temps.".
Dans son emploi du temps à venir plusieurs concerts lui tiennent particulièrement à cœur : "Outre des tournées à l'étranger, notamment aux États-Unis (Los Angeles) et en Espagne (Malaga), je donnerai le 17 mars prochain un récital dans le cadre de la saison " Piano à Lyon ", Salle Molière, sur la thématique " Chopin et ses influences dans la musique française ". Je trouve intéressant d'imaginer un " prolongement " musical à travers des compositeurs comme Debussy, Fauré ou Saint-Saëns et lancer ainsi des passerelles entre ces auteurs dont la sensibilité et les formes musicales étaient parfois communes.".

Son répertoire

Nombreux compositeurs sont au répertoire de David Bismuth : "Mes compositeurs favoris sont nombreux et … changeants ! Il se trouve que depuis quelques années, l'exploration de la musique française dans son époque post-romantique me tient particulièrement à cœur. A cet égard, je citerai en priorité César Franck et Claude Debussy. J'ai également de profondes affinités avec la musique sud-américaine écrite au tout début du XXème siècle et des compositeurs comme Villa-Lobos ou Ginastera. Parmi les compositeurs plus classiques , s'il fallait n'en citer qu'un, ce serait Schubert dont la musique me touche particulièrement par son émouvante simplicité."
David Bismuth a récemment enregistré un disque regroupant la sonate de Dukas et des pièces de Debussy : "La Sonate de Paul Dukas est l'une des œuvres majeures les plus injustement méconnues de l'histoire de la musique française. Elle a été le point de départ de cet enregistrement, qui a par la suite été imaginé comme une mise en miroir avec des oeuvres de Claude Debussy contemporaines de cette Sonate. Le programme de ce disque est composé de pièces écrites ou publiées autour de l'année 1900, par deux compositeurs qui avaient l'un pour l'autre une grande estime, tant humaine que musicale. Il était donc logique et cohérent de les rapprocher sur un enregistrement et réaliser ainsi ce couplage. De plus, le livret du CD met en évidence leur complicité et leur compréhension mutuelle à travers des textes extraits de leur correspondance ou des journaux de l'époque."

David Bismuth partage son activité entre le récital et la musique de chambre, les concerts avec orchestre étant actuellement plus rares :" Ma dernière expérience en la matière était avec l'Orchestre National du Capitole de Toulouse, à la Halle aux Grains, dans le concerto de " l'Empereur " de Beethoven sous la direction du chef hollandais Jaap Van Zweden. Un magnifique souvenir ! C'est d'ailleurs avec ce même concerto que j'ai fait mes débuts avec orchestre à l'âge de 19 ans, avec l'Orchestre de Cannes dirigé par Philippe Bender. J'affectionne aussi particulièrement la musique de chambre et l'idée de partage sur scène, au moment du concert, avec cette possibilité de se laisser surprendre par l'autre et de réagir dans l'instant à ce que nos partenaires proposent".
Parmi les interprètes du passé qui l'ont particulièrement influencé, David Bismuth cite le pianiste Samson François :" Ses archives discographiques mais surtout vidéos sont des témoignages particulièrement émouvants. En effet, son approche du clavier, sa technique si particulière, d'une grande souplesse et son toucher exceptionnel sont magnifiquement restitués par l'image. "
Interrogé sur sa façon de travailler , David Bismuth répond : " Je travaille de façon très irrégulière, passant parfois beaucoup d'heures au piano, parfois très peu, voire pas du tout.
Le travail se fait aussi de façon inconsciente, l'important étant que la réflexion se nourrisse de tout ce que l'on peut vivre au quotidien, qu'il s'agisse d'expériences, de sensations, d'une visite d'exposition, d'un film…
"
David Bismuth porte un intérêt à toutes sortes de musiques : " Je n'écoute pas exclusivement du classique. Je parlais d'un attrait pour la musique sud-américaine pour piano. Et bien pour moi entendre par exemple le pianiste cubain Ruben Gonzalez ou des musiciens du Buena Vista Social Club jouer et improviser constitue une source d'inspiration pour comprendre mieux la liberté et la fantaisie rythmique qui se dégage de cette musique."
Sans doute le qualificatif d'artiste sied particulièrement bien à David Bismuth car l'art fait véritablement partie de sa vie : "Pour moi, il s'agit avant tout de " mettre un peu d'art dans sa vie et de vie dans son art ", sans limiter sa réflexion sur la musique à la seule pratique instrumentale".

Écouter...


Made in France
Pierre Génisson, clarinette
David Bismuth, piano

Nouveau : paru en octobre 2014
cliquez sur l'image pour en savoir plus et écouter un extrait
Nouveau
paru en mars 2014

Bach
Pére et fils
David Bismuth , piano

Wilhelm Friedemann Bach( 1710-1784) :
Sonate en la mineur FKnv8
Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) :
Sonate en si mineur Wq. 55/3 H245
Sonate en fa# mineur Wq. 52/4 H37
Johann Sebastian (1685-1750) :
Toccata en mi mineur BWV 914
Fantaisie en ut mineur BWV 906
Johann Christian Bach (1735- 1782) :
Sonate en ut mineur op. 5
Le pianiste David Bismuth avait enregistré il y a cinq ans, toujours sous le label Ameson, un disque déjà consacré à Jean-Sébastien Bach, mais à travers le regard que d'autres compositeurs ont porté sur sa musique, cette fois dans ce disque qu'il a souhaité être " comme un écho à l'album "BACHianas & Transcriptions paru il y a quelques années", explique-t-il à l'occasion d'un nouvel entretien à lire ci-dessous , il associe le père Johann Sebastian, plus connu en France comme Jean-Sébastien, et trois de ses fils : qui eux sont d'ailleurs connus, quand c'est le cas, le plus souvent sous leur nom non traduits, cela n'ayant sans doute pas été jugé nécessaire ... : Wilhelm Friedemann(l'aîné) Carl Philipp Emanuel (le cinquième enfant ), et Johann Christian (ou Jean-Chrétien, dernier fils), les trois plus illustres de ces enfants( sur la vingtaine qu'il a eue avec deux femmes) a avoir été également compositeurs. Il s'agit ici pour le pianiste de mesurer l'influence que le célèbre compositeur, dont on ne mentionne d'ailleurs généralement pas le prénom, a pu avoir sur ses descendants directs....cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Paru en 10/2010
A écouter : avec l'aimable autorisation du label ameson un extrait du nouveau disque du pianiste David Bismuth qui met en miroir des oeuvres de Rachmaninoff et de Saint Saens . Pour vous faire une idée plus complète de cette originale mise en miroir d'oeuvres d'un compositeur russe avec celles d'un compositeur français qui ont été contemporains pendant plus de 50 ans entre la fin du 19ème siècle et le début du 20ème, vous pourrez également voir des vidéos de l'enregistrement de ce disque mises à disposition sur youtube, par David Bismuth, dont on louera d'ailleurs le grand sens du partage de la musique,. quant aux deux compositeurs " ils partagent à la fois un même élan, un même foisonnement dans l'écriture et le mouvement" explique David Bismuth qui a choisi de mettre à l'honneur des raretés de Camille Saint Saens dont l'oeuvre pourr piano seul reste à ce jour peu représentée au disque.
Ce disque à une sonorité très particulière car il a été enregistré sur un piano Bosendorfer impérial de 1980 qui a selon David Bismuth " une couleur à la fois chaleureuse et profonde qui n'est pas sans évoquer le piano de Rachmaninoff lui-même"... bref un piano qui a vraiment une âme bien particulière !
A noter que les 24/25 novembre 2010 à 20h - Salle Pleyel à Paris . David Bismuth jouera le Concerto pour 2 pianos op.10 de Mozart avec Maria Joao Pirès et l'Orchestre de Paris (dir J.C. Spinosi).
Pour vous procurer ce disque cliquez sur l'image ci-dessus
A écouter : Etude op.111 n°1 Tierces majeures et mineures par David Bismuth
A voir dans ce lecteur : quatre vidéos à suivre
David Bismuth joue Rachmaninoff, Moment musical n° 4
David Bismuth joue Saint-Saëns, Toccata (extrait)
S. Rachmaninoff - Prélude opus 3 no 2 - David Bismuth (piano)
Etude op 135 n° 4, Pour la main gauche - Bourrée par David BISMUTH, piano

paru en
01/2009

B.A.C.H.ianas et Transcriptions
David Bismuth

Après deux disques consacrés chacun à deux compositeurs, le pianiste David Bismuth publie toujours chez le label Ameson ce nouvel enregistrement conçu cette fois comme un hommage à un seul compositeur : Jean-Sébastien Bach mais à travers le regard que d'autres compositeurs ont porté sur sa musique, de l'époque romantique jusqu'à nos jours, et même jusqu'à très récemment puisqu'il a demandé à cette occasion au compositeur Karol Beffa de réaliser une transcription. Son disque comporte ainsi plusieurs transcriptions pour le piano d'œuvres composées originellement pour orchestre ou groupe d'instruments et d'autre pa rt des oeuvres directement inspirées par la musique de Bach ou les 4 lettres de son nom : B.A.C.H. David Bismuth offre ce programme qui alterne des oeuvres sobres et transparentes avec des pièces riche en polyphonie dans une interprétation toujours d'une très belle clarté sonore. Il a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque...cliquez ici pour lire ses réponses et écouter un extrait

Dukas-Debussy
David Bismuth

L'exploration de la musique française dans son époque post-romantique tient particulièrement à cœur au pianiste David Bismuth et après avoir associé Franck et Fauré dans son premier disque pour le label "AmeSon" c'est naturellement qu'il poursuit l'approfondissement de cette musique en réunissant deux autres compositeurs français qui, outre le fait que leurs noms ont aussi la même initiale Dukas(1865-1935) et Debussy(1862-1918), ont été très liés dans la vie et par la musique. Les deux compositeurs s'étaient rencontrés au conservatoire de Paris et avaient l'un pour l'autre une très grande estime, chacun appréciant chez l'autre l'originalité de son langage musical :" La musique de M. Debussy est (...) très mélodique, très rythmique et d'une conception harmonique aussi neuve que hardie" écrira Dukas et Debussy écrira quant à lui : " Aussi n'avons nous guère pour représenter notre époque qu'une grande sonate : celle de Paul Dukas. Par la grandeur de sa conception, elle prend immédiatement place après les sonates de Beethoven"....cliquez ici pour lire la suite

César Franck,
Gabriel Fauré,
David Bismuth

Né à Liège en 1822 mais vivant en France depuis l'âge de douze ans , César Franck est autant d'influence germanique que française. Franck a développé une écriture dense, riche aux niveau de l'harmonie et de la polyphonie, rapprochant le piano de l'orgue et de l'orchestre, et pour cause puisqu'il fût organiste durant les trente dernières années de sa vie. Un sentiment de ferveur religieuse se dégage de ses oeuvres ainsi peut-on le mesurer dès le splendide tryptique qui débute cet album : "Prélude, fugue et variations" écrit pour l'orgue et transcrit pour le piano par Harold Bauer , et dans le " Choral, fugue et variations " , écrit quant à lui pour le piano et considérer par Alfred Cortot comme " l'un des plus grands chefs-d'oeuvres pianistiques ".
Gabriel Fauré(1845-1924) fût également organiste et a aussi écrit des oeuvres très admirées par Alfred Cortot, que l'on retrouve sur ce disque : Thème et variations  " L'oeuvre la plus importante de Gabriel Fauré, par ses proportions, son caractère et sa beauté. Sa richesse musicale, sa profondeur d'expression et la qualité instrumentale en font un des monuments pianistiques". Nocturne n°1 : "Il règne dans l'atmosphère de ce nocturne une émotion douloueuse et résignée que sa musique n'avait point encore exprimée avec cette noblesse et cette vérité". Quant au treizième nocturne au programme de cet album, Yvonne Lefébure le jugea comme : " Le sommet d'un art arrivé aux termes de ses expériences, la réussite imprévue d'un surprenant équilibre entre deux mondes contrastés et surtout la beauté proprement musicale que l'expression humaine dépasse...". David Bismuth défend avec une très belle sonorité ce répertoire pour lequel il a une grande affinité personnelle.
Cliquez sur l'image pour vous le procurer

En savoir plus

Visiter le site internet de David Bismuth...cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Think Bach 2
Edouard Ferlet








  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com