<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Malcolm Braff

Merci à  Malcolm Braff d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie résumée

Malcolm Braff est né le 10 juin 1970 à Rio de Janeiro(Brésil). Il débute le piano à l'âge de cinq ans, ses parents ayant souhaité qu'il apprenne un instrument de musique et dès l'âge de six ans, il joue devant son premier public : "J'ai joué pour la première fois en public à l'âge de 6 ans, lors du concert annuel de l'école de musique où j'étais inscrit à Dakar: Tous les élèves recevaient un prix/cadeau, à commencer par des bonbons pour finir par le 3e, 2e et enfin 1er prix que j'ai reçu, offert par le président du Sénégal (à l'époque Léopold Sédar Senghor). Il paraît que j'ai beaucoup pleuré d'avoir reçu un livre plutôt que des bonbons. Cela dit je pense que l'image de moi-même applaudi parce que je joue du piano s'est ainsi très tôt ancrée bien profondément. Ce n'est que tout récemment que j'ai commencé à me distancer et à pouvoir me différencier de l'image et du rôle du pianiste." Par la suite l'expérience se renouvellera plus souvent dès l'âge de huit ans : Mon père était pasteur, et a toujours chanté du chant lyrique et du gospel. Dès que j'ai pu (vers 8 ans) je l'ai accompagné au piano lors de ses sermons".
C'est à Dakar qu'il a pris ces premières leçons, sa famille y ayant déménagé lorsqu'il avait deux ans :"Mon premier professeur fut Monsieur Santos, qui dirigeait une école de musique à Dakar et enseignait à lui seul une bonne dizaine d'instruments ! Comme il me jouait toujours les morceaux et exercices avant que j'essaie à mon tour, j'ai appris à jouer d'oreille au détriment de la lecture et les efforts de mes professeurs ultérieurs n'ont pas réussi à inverser cette tendance ce qui fait qu'aujourd'hui encore je lis vraiment très mal mais bénéficie d'une très bonne mémoire musicale."
En 1983, la famille de Malcolm Braff déménage de nouveau, pour la Suisse..."Ayant souvent déménagé depuis ma naissance au Brésil, je crois avoir conservé un tempérament nomade, et rêve souvent du pré d'à côté". Il a fréquenté durant deux ans les bancs de l'université de Genève, en faculté de lettres (philosophie, musicologie et hébreu ancien), avec en ligne de mire des études de théologie..."La musique et la scène ont peu à peu pris le dessus et j'ai abandonné l'université avant la demi-licence". Il poursuit sa formation musicale au Conservatoire de Neuchâtel, puis celui de Genève.

Malcolm Braff a eu, en 1989, un coup de foudre pour le jazz..."C'était au Montreux Jazz Festival, le groupe qui jouait était un quartet de hard bop australien, qui s'appelait les 'wizards of oz'. Auparavant je n'aimais pas du tout cette musique, j'ai surtout été impressionné par la liberté et l'interaction entre les musiciens. Lorsque j'ai découvert le jazz, j'ai interrompu mes études classiques au conservatoire de Genève pour m'inscrire à l'école de jazz de Lausanne. J'en ai été renvoyé quelques mois plus tard, déçu par l'académisme que j'y trouvais alors que je fuyais celui de la musique classique."
Depuis lors le parcours de Malcolm Braff a consisté en une accumulation fulgurante de succès : avec plus d'une vingtaine de disques à son actif, programmé très souvent au Montreux Jazz Festival, et au Festival de Jazz de Cully, la grande qualité et la forte personnalité de son discours musical lui ont valu d'être applaudi sur des scènes du monde entier..." J'ai participé à plusieurs enregistrements, soit en leader soit en sideman. La plupart de ces enregistrements sont disponibles en mp3 sur mon site web." . Malcolm Braff donne environ quatre-vingt concerts par an et parmi ses meilleurs souvenirs il cite :"Récemment j'ai découvert l'Inde et son public connaisseur en matière d'improvisation (partie prépondérante de la musique classique indienne), c'était une très agréable surprise."

Pour le festival de Cully, Malcolm Braff compose en hommage au compositeur hongrois György Ligeti, une création originale avec l'Ensemble Contrechamps de Genève..."Au départ le projet consistait à rejouer le piano concerto de Ligeti, dont j'aurais improvisé la partie de piano. Ce projet s'est heurté au refus des ayants droits, estimant sans doute qu'il était sacrilège, ou immoral, ou quelque chose dans ce goût là. J'ai donc décidé de composer moi-même la partie d'orchestre, défi qui je crois tenterait plus d'un musicien."

Il faut savoir parfois se montrer patient puisque Malcom Braff vient de sortir en avril 2007, un disque d'un concert enregistré en 2000 avec Yaya Ouattara et Alex Blake, auquel il ajouté deux solos de piano enregistrés en 2000 également :" J"ai rencontré Yaya en 1995, lors de ma collaboration avec l'ensemble Fafarina , dont il était membre. Nous n'avons depuis cessé de collaborer, au sein de différents projets, notamment de mon quintet Combo avec lequel nous avons publié deux albums chez Blue note. J'ai découvert Alex en 2000, alors qu'il accompagnait Randy Weston. L'idée d'un trio avec Alex et Yaya s'est immédiatement imposée et nous avons joué et enregistré ensemble dès l'année suivante. Notre musique a été immédiatement fusionnelle. Le disque est le fruit de l'enregistrement de notre tout premier concert, sans répétition aucune, la toute première rencontre ! On y retrouve je crois la magie de cette première rencontre, et l'étonnement partagé de la vivre comme des retrouvailles entre de vieux amis de très longue date."
Actualité septembre 2011 : sortie du disque "Inside" à découvrir plus bas dans cette page.
En concert les 3 & 4 octobre 2011 à PARIS au DUC des LOMBARDS

Ses compositions

Malcolm Braff s'intéresse grandement au rythme, à la pulsation, aux polyrythmies en général et pour lui l'improvisation est primordiale : "J'essaie au travers des différents projets auxquels je participe, au fil des différents concerts, de vivre toujours plus l'instant, et d'être toujours plus disponible à l'énergie du 'ici et maintenant'. J'en retire une grande joie et une connaissance toujours plus approfondie de moi-même et du monde. Mes compagnons de route sont mes guides, mes professeurs, et je leur en suis infiniment reconnaissant. "
Malcolm Braff n'a pas de de préférence de formations, et il apprécie tout autant de jouer en solo qu'avec un grand nombre de musiciens : "Chaque instant, chaque situation a sa valeur et son énergie propres, et son lot de plaisirs et d'enseignements."
Pianiste fervent de la spontanéité, il aime surtout écouter la musique live et c'est lors de son travail avec les musiciens qui l'entourent qu'il crée, ou joue, intuitivement : "Je connais très mal le répertoire, tant classique que jazz, et je n'écoute plus de musique depuis plusieurs années maintenant, les seules vraies occasions pour moi d'écouter de la musique sont en live, la plupart du temps en festival où je découvre les groupes jouant avant ou après mon concert. Si on excepte les compositeurs joués durant l'enfance, mes plus grandes influences sont les musiciens avec lesquels j'ai le bonheur de collaborer. Je crée plutôt dans l'urgence, probablement un effet de ma paresse. Sinon, pour ce qui est de jouer (je ne suis pas certain que le terme création s'y applique), je recherche toujours le calme et la paix intérieurs qui me rendent davantage disponible à l'instant et aux propositions des musiciens avec lesquels j'improvise.
Malcolm Braff n'est peut-être pas aussi paresseux qu'il le déclare car parallèlement à son activité de pianiste il se passionne également pour les jeux de plateau, et a fondé cette année avec son associé Sébastien Pauchon une société de création de jeux sur commande http://www.gameworks.ch... et il confie également :" J'ai découvert récemment la réflexologie (massage thérapeutique des zones réflexes du pied) et j'en ai suivi une formation durant deux ans (mon premier diplôme !) ". Enfin il a déjà nombreux autres projets de disques : "Actuellement je trie parmi vingt heures d'enregistrement de mon octet TNT, disque à paraître chez o+ cet automne, distributeur Harmonia mundi. Sinon j'ai également un projet d'enregistrement en duo avec Samuel Blaser, trombone, en trio avec B. Oester et S. Rohrer (trio collectif BraffPOesterRohrer), et en quartet avec E. Truffaz et deux musiciens de Calcutta, en janvier 2008".

Ecouter...

La sélection de pianobleu.com

Inside

Crimson Waves
Sexy MF
Empathy for the devil
The Mirror
Tied to Tide
Mantra
Berimbau
Dance of the planets
Dance of the Fireflies
Xay!
Dawn

Malcom Braff, piano
Lucas Koenig, batterie
Reggie Washington , basse électrique
Aurélie Emery, voix (invitée)

Si le précédent disque du moment débutait par la sonate "Aurore" de Beethoven (voir ici ) ce nouveau disque de Malcolm Braff lui se termine par une autre jolie "Aurore" ("Dawn" en anglais) composée par lui et qu'il joue exceptionnellement seul au piano la plupart des morceaux de ce disque étant en trio hormis également "Tied to Tide".

Malcolm Braff, que l'on avait pu découvrir en 2007 à l'occasion de la sortie de son disque Yele signe encore presque toutes les compositions de cet album hormis deux titres l'un de Prince : "Sexy M. F." d'inspiration funk dont Malcolm Braff et ses deux nouveaux partenaires Lucas Koenig à la batterie Reggie Washington à la basse électrique donne une version instrumentale, la chanteuse invitée Aurélie Emery n'interprétant sur ce disque que la chanson dont elle a écrit le texte : "Crimson Waves" et ne chantant donc pas non plus sur l'autre titre standard qui revient souvent en ce moment dans diverses formations jazz : "Berimbau"dont le trio offre une version relativement "sage" ce qui est un peu surprenant car dans nombreux autres titres de ce disque l'on retrouve le rythme particulièrement dansant voire parfois prenant que Malcolm Braff aime utiliser mais il est vrai qu'il apprécie tout autant le calme tant que la paix intérieure qui, avait-il expliqué dans son interview, le rendent davantage disponible à l'instant et aux propositions des musiciens avec lesquels il improvise, et il serait d'ailleurs en fait plus juste de parler d'improvisations que de compositions selon lui.

Le standard "Berimbau" ramène au pays où est né Malcolm Braff : le Brésil, or pour ce nouvel album Malcolm Braff est allé précisément puiser au fond de lui, inspiré par son regard sur l'Univers ainsi l'explique-t -il dans un texte de la pochette du disque, qu'il a d'ailleurs conçu entièrement : "J'ai vu la lumière ! Une sphère lumineuse composée de l'éclat de milliards de trillions d'étoiles irradiant la vie et l'amour infinis. La somme de tout ce qui est, fut et sera. J'ai été stupéfait devant tant de beauté, terrassé par tant de splendeur. Mon âme a débordé de reconnaissance / qui suis-je, moi le tout petit, le moins que rien , pour mériter tant de bonheur ? Puis tandis que je me demandais de quel point de vue impossible il m'était demandé de contempler ainsi l'Univers dans sa totalité, je me suis aperçu que c'est en moi que je regardais". Un texte qui porte à multiples réflexions philosophiques certes mais aussi pour ce qui concerne le pianiste à un univers musical très varié. Ainsi bien sûr comme le laisse imaginer les deux illustrations de cet album son Univers c'est la Terre, Malcolm Braff qui s'est coupé les cheveux et la barbe s'étant recouvert la tête de terre d'argile pour la réalisation de la photographie de droite. La musique de son disque réflète les multiples contrées où il a vécu, or comme il a vécu presque partout et a tiré de ses voyages une imagination musicale débordante.. . c'est en dire la variété ! Vous pourrez en écouter des extraits et voir plus bas dans cette page un clip vidéo illustré de très belles photographies du titre "Dance of the planets" dommage qu'il n'y en est pas aussi pour le titre particulièrement réussi "Empathy for the devil" à la rythmique très grisante mais probablement plus difficile à illustrer aussi joliment car ce qu'il y a à l'intérieur bien que parfois attirant s'avère parfois d'une beauté trompeuse. Il vous faudra donc bien sûr vous procurer ce disque pour profiter de toute la belle musique offerte par le nouveau trio de Malcolm Braff ainsi une autre remarquable "Dance of the firefiles" plus tempérée mais débordante d'inventions et un dynamique et joyeux "Yaie !" qui donne envie de parcourir le monde....cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo

Malcolm Braff Trio
Yele
Malcolm Braff, piano
Yaya Ouattara, djembe, bara
Alex Blake, bass

Cet album regroupe en fait quatre morceaux enregistrés en 2000 par le Trio de Malcolm Braff et deux morceaux en solo du pianiste : "Noemi's love song" et "Yele", mais pour ce second morceau il s'agit d'une transposition au piano d'une composition originale de...Yaya Ouattara. Le pianiste Malcolm Braff est très attaché au rythme africain, ce qui n'est pas vraiment surprenant puisque c'est au Sénégal qu'il a fait ses premiers pas au piano auprès d'un professeur multi-instrumentiste, et s'il aime les percussions traditionnelles africaines en accompagnement, ce sont aussi les qualités percussionnistes de son piano lui-même qu'il aime utiliser comme le montre particulièrement ce morceau en solo....cliquez ici pour lire la suite de l'article

également paru le 6/11/2008
Malcolm Braff
& Bänz Oester & Samuel Rohrer

En savoir plus

Visitez le site internet de Malcolm Braff...cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !







  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com