<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Hélène Grimaud

1969 (France) 

 

Sa vie en résumé... Petite biographie d'Hélène Grimaud

Née à Aix en Provence en 1969, Hélène Grimaud, enfant difficile : "in-soumise,in-satisfaite ,in-disciplinée...."après avoir été inscrite par ses parents à diverses activités sportives, découvre le piano à l'âge de sept ans auprès de Françoise Tarit. Ses dons se révèlent très rapidement, et il est conseillé à ses parents de la faire poursuivre des études de piano au Conservatoire de Aix en Provence. En 1982, son professeur : madame Courtin, lui conseille de poursuivre ses études au Conservatoire de Paris et, après avoir entendu Hélène Grimaud jouer, Pierre Barbizet, au conservatoire de Marseille, propose de la préparer aux examens d'entrée.
Hélène Grimaud est reçue au conservatoire de Paris en 1982,dans la classe de Jacques Rouvier. Elle obtient le premier prix de piano trois ans plus tard. La même année (1985) elle enregistre la sonate numéro 2 de Rachmaninov qui lui vaudra le Grand Prix du disque. Elle poursuit durant deux années les études de troisième cycle réservées aux meilleurs lauréats.
1987 marque un tournant dans décisif dans sa carrière : Hélène Grimaud participe au Midem de Cannes, le festival de piano de la Roque d'Anthéron, interprète son premier récital en soliste à Paris, joue avec l'orchestre de Paris sous la direction de Daniel Barenboim et joue avec de nombreux orchestres d'autres nations.
En 1988 Hélène Grimaud joue pour la première fois pour le pianiste Dmitri Bashkirov, qui exercera une forte influence sur son jeu. Apparaît au Festival de Lockenhaus à l'invitation de Gidon Kremer, avec qui elle joue - Kremer et Martha Argerich auront eux aussi une importante influence sur sa carrière
A 21 ans, elle s'installe en Floride
En 1990, Hélène Grimaud fait ses débuts avec l'Orchestre de Cleveland, suivis d'apparitions les grands orchestres d'Amérique du Nord et d'Europe. S'établit aux États-Unis; donne son premier récital new-yorkais au Metropolitan Museum. En Europe, elle fait ses débuts avec le Philharmonique de Saint-Pétersbourg dirigé par Temirkanov, jouant le Concerto no 2 de Rachmaninov au Festival d'Aix-en-Provence
Hélène Grimaud est aussi connue pour sa passion pour ...les loups... Elle étudie le comportement de cet animal après avoir obtenu tous les diplômes nécessaires, elle est correspondante de plusieurs organisations scientifiques. Depuis 1991 elle les élève dans un village du Connecticut (South Salem) au coeur de la forêt

1993 Tournée en Allemagne avec l'Orchestre symphonique de Göteborg sous la direction de Neeme Järvi

1995 Débuts avec le Philharmonique de Berlin sous la direction de Abbado dans le Concerto no 2 de Rachmaninov
1996 Grand succès pour sa tournée en Espagne avec Jeffrey Tate et l'Orchestre de chambre anglais. Joue avec Claudio Abbado et l'Orchestre des jeunes Gustav Mahler aux Festivals de Lucerne et de Pesaro
1997 Joue et enregistre le Concerto pour piano no 1 de Brahms avec Kurt Sanderling et la Staatskapelle de Berlin ("enregistrement classique de l'année" à Cannes en 1999)
1999 Débuts avec le Philharmonique de New York, dans le Concerto no 4 de Beethoven sous la direction de Kurt Masur. Grimaud et le photographe J Henry Fair fondent à South Salem (Westchester County, NY) le Wolf Conservation Center, organisme privé, sans but lucratif, visant à promouvoir la sauvegarde de cette espèce menacée
2000 Débuts avec l'Orchestre symphonique de Boston et l'Orchestre de Philadelphie. À l'automne, elle est la soliste (avec Martha Argerich) d'une tournée en Europe de Michael Tilson Thomas avec l'Orchestre symphonique de San Francisco. Joue le Concerto no 4 de Beethoven avec le Philharmonique de Berlin et David Zinman et donne un récital en solo à la Philharmonie de Berlin qui est filmé pour retransmission à la télévision
2001/02 Hélène Grimaud fait ses débuts à Amsterdam avec l'Orchestre royal du Concertgebouw sous la direction de Riccardo Chailly, jouant le Concerto en sol de Ravel. Joue le Concerto no 4 de Beethoven à Paris et aux Proms de Londres avec l'Orchestre de Paris et Eschenbach (interprétation filmée et ensuite diffusée internationalement). En janvier 2002, elle est nommée officier dans l'Ordre des Arts et des Lettres par le ministère français de la Culture
2002/03 Hélène Grimaud signe un contrat d'exclusivité avec Deutsche Grammophon. Donne la création mondiale d'une nouvelle œuvre d'Arvo Pärt au Tate Modern de Londres et se joint à Christoph von Dohnányi et au Philharmonia au Royal Festival Hall de Londres, donnant le Concerto pour piano de Schumann. Apparitions aux Proms de Londres et au Festival d'Édimbourg
2003/04 Hélène Grimaud enregistre le Credo d'Arvo Pärt en présence du compositeur; le disque comporte également la Fantaisie sur un ostinato de Corigliano et la Fantaisie chorale et la Sonate La Tempête de Beethoven (Choc du Monde de la musique, Diapason d'or, 2004). En novembre 2003 paraît à Paris son livre Variations sauvages, où elle parle de sa vie de musicienne et de son travail écologique avec les loups
2004 Concerto no 4 de Beethoven à San Francisco; tournée aux États-Unis en compagnie de l'Orchestre national russe avec le Concerto no 3 de Bartók. Grimaud donne le Concerto l'"Empereur" de Beethoven lors d'une tournée européenne avec Michael Gielen. Enregistre les Deuxièmes Sonates de Chopin et de Rachmaninov, avec la Barcarolle et la Berceuse de Chopin, ainsi que le Concerto no 3 de Bartók avec Boulez et le l'Orchestre symphonique de Londres (Prix des critiques de disque allemands, Prix de l'Académie du disque, Tokyo, 2005; Midem Classic Award, 2006), les deux CD paraissent en 2005
Début 2005, deux nouveaux disques de Hélène Grimaud sont sortis : Concertos de Bartok, Hélène Grimaud est la soliste de l'un des concertos dirigé par Pierre Boulez et un disque d'oeuvres de Chopin et Rachmaninov. Un livre d'Hélène Grimaud : "Leçons particulières" a paru en octobre 2005 (voir plus bas dans la page) et " Réflexions" un nouveau disque d'oeuvres de Robert et Clara Schumann, et Brahms début novembre 2005. Début septembre 2007 parait un disque consacré cette fois à Beethoven.(voir plus bas)
En 2006 : Apparitions aux États-Unis, en Europe et au Japon avec l'Orchestre symphonique de Londres, l'Orchestre de chambre d'Europe, le Philharmonique de Saint-Pétersbourg, la Philharmonie de chambre allemande, l'Orchestre symphonique de San Francisco, l'Orchestre Gulbenkian, les Orchestres symphoniques de Vienne et de Bamberg (Proms de Londres); récitals au Carnegie Hall de New York, avec l'Ensemble de chambre de l'Orchestre symphonique de Londres et dans plusieurs festivals, dont celui de Lucerne et le Festival de musique de Brême
2007: Concerts aux États-Unis, au Canada et en Europe avec les Orchestres symphoniques de Dallas, de Chicago et de Toronto, le Philharmonique de New York, l'Orchestre national de Russie, le Philharmonique de Saint-Pétersbourg, le Philharmonique de Berlin et la Staatskapelle de Berlin. Elle joue le Concerto l'"Empereur" de Beethoven en tournée à travers l'Europe avec la Staatskapelle de Dresde (sous la direction de Fabio Luisi), ainsi qu'avec l'Orchestre philharmonique de Strasbourg en France et en Allemagne, et avec l'Orchestre de Philadelphie aux États-Unis. Récitals à Los Angeles, au Luxembourg, à Vienne et en Allemagne. Apparitions au Festival estival de Caramoor avec l'Orchestre de St. Luke, au Festival de Verbier (avec Maisky et Quasthoff), et au Festival de Salzbourg. Son enregistrement du Concerto no 5 pour piano de Beethoven avec la Staatskapelle de Dresde sous la direction de Vladimir Jurowski doit sortir à l'automne
2008 : Hélène Gtrimaud Joue des concertos aux États-Unis avec l'Orchestre de St. Luke (Carnegie Hall, Beethoven, no 5), l'Orchestre symphonique de San Francisco (Bartók, no 3), l'Orchestre symphonique national de Washington (Beethoven, no 4); en Europe avec l'Orchestre Philharmonia (Beethoven, nos 4 & 5), l'Orchestre symphonique allemand de Berlin (Ravel, sol majeur), le Philharmonique d'Israël (en tournée en Israël; Beethoven, nos 4 & 5), l'Orchestre philharmonique de Londres (Schumann; Rachmaninov, no 2), la Staatskapelle de Dresde (Schumann), l'Orchestre du Festival de Lucerne (Rachmaninov, no 2), l'Orchestre symphonique de Vienne (Brahms, no 2); avec l'Orchestre du Théâtre de La Scala (Brahms, no 1) et au Japon avec l'Orchestre symphonique de la Radio de Francfort (Beethoven, no 5). Récitals en soliste et de musique de chambre à Londres, à New York, en France et dans de nombreuses villes allemandes; apparitions dans des festivals à Istanbul, à Verbier et à Lucerne. L'un des grands moments de l'année est son apparition à la Dernière Soirée des Proms au Royal Albert Hall de Londres; le concert sera retransmis en direct dans le monde entier. Grimaud enregistre des œuvres de J. S. Bach, dont le Concerto pour clavecin no 1 et trois préludes et fugues, et des transcriptions de Bach faites par Busoni, Liszt et Rachmaninov (sortie: automne 2008


novembre 2008
Hélène Grimaud
Les grands concertos
cliquez sur l'image(amazon) ou cliquez ici(fnac)
pour vous le procurer

2009 L'agenda d'Hélène Grimaud comprend une tournée avec l'Orchestre de chambre d'Europe sous la direction de Vladimir Jurowski en France, en Allemagne et en Suisse; le Concerto pour clavier BWV 1052 de Bach en Espagne, en Italie et en Allemagne avec l'Orchestre de chambre de la Radio bavaroise; de nombreux récitals avec Lisa Batiashvili et Truls Mørk, où elle joue des œuvres de Brahms, de Chostakovitch et de Schumann en Espagne, en Allemagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas; des apparitions au Festival de Verbier et des concerts à Londres avec l'Orchestre Philharmonia sous la direction de Vladimir Ashkenazy

Paru en octobre 2009
A Russian Night
DVD
avec Helene Grimaud
interprétant le deuxième
concerto de Rachmaninov
cliquez sur l'image pour vous le procurer

 

Paru début septembre 2010 : DVD


Chamber Orchestra of Europe
Sous la direction de Vladimir Jurowski
Maurice Ravel
Concerto pour piano en sol majeur
Hélène Grimaud, piano
Richard Strauss
Les Métamorphoses, Le Bourgeois Gentilhomme

Enregistré le 24 janvier 2009 à la cité de la Musique de Paris
Extrait : Hélène Grimaud, Vladimir Jurowski - 2009 - Ravel concerto in G Major - Adagio Assai

Paru en France le 18 octobre 2010
un NOUVEL ALBUM SOLO
Résonances
Hélène Grimaud
cliquez sur l'image ci-contre
pour en savoir plus

 

sortie le 31 octobre 2011
Mozart (1756-1791)
Concerto pour piano N°19 en fa majeur K459
"Ch'io mi scordi di te ?"
"Non temer, amato bene" K.505
Tiré d'une adaptation de l'opéra Idomeneo
Concerto pour piano N°23 en la majeur K488
Hélène Grimaud, piano
Mojca Erdmann, soprano
Kammerorchester des Bayerischen Rundfunks
Radoslaw Szulc , direction
Voir plus bas ou cliquez sur l'image ci-contre pour en savoir plus
Un reportage sur la pianiste (pas chanteuse) Hélène Grimaud...
Si vous ignorez que Hélène Grimaud est pianiste et non chanteuse il ne faudra absolument pas manquer le reportage réalisé par Annie Lemoine qui sera diffusé : ce vendredi 27 avril à 21h35 sur France 5 . Le magazine TVMag qui accompagne divers quotidiens annonce en effet une émission à venir sur la Hélène Grimaud en ces termes : " Le destin hors norme d'Hélène Grimaud sur France 5. Portrait de la chanteuse à suivre dans la collection Empreintes"... voici donc une émission qu'il faudra absolument que l'auteur de l'article et ceux qui l'ont lu regardent afin de vérifier si outre le talent de pianiste Hélène Grimaud a aussi celui de chanteuse mis en avant dans le titre et dans l'article également ou l'inverse ... Vérification faite sur le site de France 5 il s'avère qu'en fait il n'est pas indiqué qu'Hélène Grimaud est chanteuse, mais il n'est pas non plus indiqué qu'elle est pianiste, hormis que son premier disque consacré à Rachmaninov aurait du mettre sur la bonne piste...cliquez ici pour lire la suite et revoir un reportage en trois vidéos.
Octobre 2012
Sachez qu'il est sorti récemment un nouveau disque de la pianiste Hélène Grimaud , cette fois-ci dans un duo quasi improvisé. Vous aviez pu voir déjà une vidéo d'annonce qui a disparu depuis mais remplacée par une autre avec un texte traduit en français(voir plus bas)
HÉLÈNE GRIMAUD
SOL GABETTA
Duo
sonates pour violoncelle et piano :
DEBUSSY: fa mineur
BRAHMS: No. 1 op. 38
SHOSTAKOVICH: op. 40
SCHUMANN: Fantasiestücke op. 73

Même si l'une comme l'autre musicienne ne croit pas au hassard, disent-elles dans une interview, ce disque a commencé par quleque chose qui ressemble bien au hasard... quoique allez savoir les "entremetteurs" ( en l'occurence les organisateurs de festival) font aussi parfois bien les choses ?... ainsi au cours de l’été 2011, alors qu’elles se produisaient toutes deux parallèlement au Festival Menuhin de Gstaad, elles ont eu envie de faire connaissance et il a résulté ce programme dont la pianiste explique "Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est éclectique. Bien sûr, nous n’avons pas eu énormément de temps pour combiner un programme. Mais celui-ci fait désormais partie de notre biographie musicale commune "...
vous pouvez écouter des extraits et vous procurer ce disque en cliquant sur son image.

Actualité 2016

A découvrir ce disque WATER ,
qui sort le 29 janvier 2016 :

" Water "... en quelque sorte une histoire d'eau musicale composée d'une sélection d'oeuvres de compositeurs des XIXe et XXe siècles reliées par un fil techno très zen, une douce ambiance aquatique moderne et nostalgique... réveillée cependant par la "cinquième barcarolle" de Fauré où l'eau bouillonne, les rythmes gitans du port méditérranéen "Almeria" d'Albeniz et la pièce finale " La cathédrale engloutie" de Debussy qui transporte quant à elle l'auditeur sur l'Atlantique, et qui rappelle aussi que l'eau n'est pas toujours bienfaisante mais aussi source d'inondations parfois catastrophiques pour peu que le réchauffement climatique déséquilibre sa présence sur terre.... et qu'effectivement "l'homme ne prenne pas conscience de la menace grandissante qui pèse sur cette ressource essentielle, notamment sur la sécurité de son approvisionnement". L'intérêt musical principal , en dehors de ce concept écologique original, et l'ambiance particulière, mystérieuse, liée aux interventions de Nitin Sawhey, réside dans les pièces du XXe siècle : de Luciano Berio, et Toru Takemitsu au demeurant plus calmes donc mais pas moins sombres parfois, cependant n'est-ce point là le but : inquiéter l'auditeur sur le devenir de l'eau ....cliquez ici pour en savoir plus et voir une vidéo

Le répertoire de Hélène Grimaud...

Le premier disque d'Hélène Grimaud consacré à Rachmaninov a obtenu le Grand prix de l'Académie du disque; puis Hélène Grimaud a édité trois autres récitals d'œuvres de Chopin, Liszt, Schumann et Brahms, ainsi que le Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov et le Concerto pour piano en sol majeur de Ravel.
Sa virtuosité
Son jeu est réputé comme instinctif, mature et sensuel. Hélène Grimaud n'hésite pas à attaquer des oeuvres difficiles (Rachmaninof, Liszt...)nécessitant une forte virtuosité et à laquelle elle ajoute sa propre sensibilité donnant aux oeuvres une intensité spécifique, appréciée largement par le public.

Ecouter Hélène Grimaud... Discographie

A découvrir donc (cf plus haut ) ce disque WATER ,
qui sort le 29 janvier 2016

cliquez sur l'image ci-contre !

 

 

Nouveau : profitez d'un son de qualité exceptionnel avec le nouveau format blu-ray :
et re -découvrez
le très beau disque Credo
nouvelle édition
mai 2013

"Le Blu-ray Pure Audio s'appuie sur un support, une technologie et un équipement déjà connu : le Blu-ray. Mais, à la manière d'un CD, le disque contient uniquement de l'audio, de la musique, aucune vidéo. Le support est réalisé directement à partir des bandes studio " Master " et procure, chez soi, le son et la densité du master d'origine". La perfection en somme pour seulement 20 euros !

La sélection disques de Piano bleu...

Mozart (1756-1791)

Concerto pour piano N°19 en fa majeur K459

"Ch'io mi scordi di te ?"
"Non temer, amato bene" K.505
Tiré d'une adaptation de l'opéra Idomeneo

Concerto pour piano N°23 en la majeur K488

Hélène Grimaud, piano
Mojca Erdmann, soprano
Kammerorchester des Bayerischen Rundfunks
Radoslaw Szulc , violon solo

Si ce disque est effectivement le premier disque que la pianiste Hélène Grimaud consacre entièrement à Mozart ce n'est nullement, contrairement à ce qu'il est actuellement indiqué sur le site amazon, son premier enregistrement Live puisqu'il existe plusieurs DVD pris en concerts de la pianiste... mais il est vrai que l'on écrit tout et son contraire au sujet de la pianiste très médiatisée.
Hélène Grimaud a choisi le concerto n°19, parfois appelé "premier concerto du couronnement" car joué pour la première fois lors du couronnement de Leopold II mais aussi surnommé " concerto militaire" parce qu'il rappelle parfois un défilé de cavalerie... en fait on pourrait aussi presque par ce qualificatif imaginer Mozart enfant jouant aux soldats de plomb dans ses mouvements rapides à la vivacité et légèreté de l'insouciance de cet âge, mais reste à savoir si cette insouciance apparente est véritable ou non et le second mouvement même s'il n'est pas un adagio mais un allegretto où le piano semble cependant chanter une aria plaintive et exprime une grande mélancolie très émouvante....cliquez ici pour lire la suite et voir trois vidéos

Bach
Hélène Grimaud

Après un disque Beethoven, la pianiste Hélène Grimaud réputée en France comme une "star" du piano classique a choisi d'enregistrer un disque autour de l'oeuvre de Bach que nombreux considèrent à juste titre comme le "père de la musique" et qu'elle a, comme nombreux autres musiciens, commencé à jouer depuis son enfance. Espérant par cette démarche se "rapprocher du secret de son pouvoir universel" , elle a choisi de centrer ce premier disque consacré à ce compositeur autour de la transcription de la Chaconne en Ré mineur par Ferruccio Busoni, qu'elle joue aussi depuis nombreuses années comme le témoigne un des lecteurs vidéos en bas de cette page....cliquez ici pour lire la suite et voir deux vidéos

Hélène Grimaud, Ludwig van Beethoven
Concerto pour piano N°5 - Sonate pour piano N°28 -
Edition Deluxe Digipack

DVD bonus inclus :un making of des enregistrements Beethoven et Credo, un clip Bach (le Prélude en ut majeur), une galerie photos et une discographie
CD album
Dans une série de disques "concept" Hélène Grimaud a exprimé en musique, à travers des oeuvres de compositeurs variés, une vision de ce qui interroge tout être humain : la foi, la mort, l'amour... Si un très large public la suit dans cette démarche c'est sans doute, parce qu'au-delà de quelconque marketing contesté par certains, la talentueuse pianiste offre avec sa musique interprétée dans une grande liberté expressive, un sentiment de joie.
Son nouveau disque montre de nouveau son souci dans ses choix musicaux à partager sa pensée philosophique, cette fois elle s'est choisi ce qui lui semble un maître en ce domaine : Beethoven...cliquez ici pour lire la suite et voir un clip vidéo d'Hélène Grimaud
Nouveau
paru en 11/2005


Hélène Grimaud
Réflexions

Définissant le programme de ses disques selon des concepts, cette fois Hélène Grimaud a choisi celui de "Réflexions", qui aurait pu être aussi "Amour" si ce mot gardait un sens pur, amour où la liberté de l'autre n'est pas éteinte mais au contraire épanouie par l'objectif bienveillant "Je veux que tu sois", tel que Robert Schumann, Clara Schumann et Johannes Brahms l'ont prononcé, dans leurs œuvres, chacun l'un pour l'autre. Dans la même volonté que l'autre puisse "Être la musique" ou du moins son prolongement...
Hélène Grimaud débute ce programme romantique, avec l'orchestre Staatskapelle Dresden sous la direction de Esa-Pekka Salonen, par le Concerto pour piano et orchestre en la mineur op54, que Robert Schumann composa en 1845 pour Clara (et qui ne devait être à l'origine qu'une Fantaisie) dont la brillante attaque au piano de l'allegro affetuoso est suivi par l'exposition de l'un des plus beau thème de Schumann. L'opus 54 est, selon la propre expression de Schumann, "quelque chose entre le concerto, la symphonie et la grande sonate". Le piano ne s'oppose pas aux autres instruments de l'orchestre mais s'y intègre, dialoguant avec chaque groupe d'instruments, sans volonté dominatrice. Clara donna la première représentation de ce concerto à Dresde avec la Hofkapelle(l'orchestre qu'on entend dans cet enregistrement, rebaptisé Staatskappelle après la 1ère guerre mondiale) et le joua plus de cinquante fois à travers l'Europe au cours de sa carrière.

Les deux lieder(opus 12) qui poursuivent ce programme, ont été composés dès 1840 par Clara Schumann, alors que peu de temps après son mariage avec Robert, celui-ci lui demanda de se joindre à lui pour mettre en musique des poèmes du cycle Liebsfrühling. Robert Schumann écrivit près de 140 lieder cette année là ! Heureusement, Clara en composa un bon nombre aussi. Ainsi le lieder qui suit "Am Strande"(Sur la grève) qu'elle offrit en cadeau de Noël à son époux. Le choix d'Hélène Grimaud de rassembler celui-ci avec "Er ist gekommen (Il est venu) se comprend par la ressemblance entre ces deux lieder si ce n'est que le premier est un peu plus "tempétueux" et l'assemblage de ces deux lieder avec au milieu le plus calme "Warum willst du and're fragen" nous laisse imaginer dans ces trois pièces comme une petite sonate piano/voix. La pianiste, et la Mezzo-Soprano Anne Sofie Von Otter offrent ici, dans une interprétation très émouvante, une remarquable "sonate d'amour".
C'est justement une sonate, où la voix est remplacée par le chant du violoncelle, qui prolonge ce programme, et débute au rythme proche du battement d'un cœur : la sonate n°1 opus 38 de Johannes Brahms, "Un jeune homme sur le berceau duquel ont veillé les Grâces et les Héros" selon les affirmations de Robert Schumann lui-même et un "ami au sens le plus plein du terme" pour Clara Schumann. Hélène Grimaud accompagne le violoncelliste norvégien Truls Mork, qui fait une infidélité ponctuelle au label Virgin pour le label Deutsche Grammophon, ou du moins pour répondre à l'invitation d'Hélène Grimaud et en donner tous deux une interprétation d'un romantisme particulièrement exalté.

Après ces partages musicaux, qu'elle affectionne particulièrement, Hélène Grimaud termine ce beau programme bien réfléchi, seule, et avec un grand lyrisme, par les deux rhapsodies pour piano opus 79 que Brahms dédia à une autre amie très proche : Elisabeth Von Herzogenberg.

Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque

Chopin-Rachmaninov
Sonates pour piano N°2 - Barcarolle - Berceuse
Hélène Grimaud

Selon les propos de Hélène Grimaud, rapportés dans le livret accompagnant le CD, le programme de ce disque s'appuie sur le concept " Mort et transcendance" (un concept finalement pas si éloigné de celui de son disque Credo). Ainsi Hélène Grimaud a choisi de regrouper, deux sonates de compositeurs qu'elle considère comme les "princes du piano" : Rachmaninov et Chopin, qui "chantent pas seulement la mort d'êtres qui leur étaient proches, ni la leur propre, ils offrent un asile à la pensée de toute l'humanité qui meurt ".
Si Hélène Grimaud avait déjà enregistré la sonate 2 de Rachmaninov à ses débuts, c'est une nouvelle version qu'elle propose ici tant dans l'interprétation, plus mûrie (même si elle ne l'avait jamais rejouée depuis son enregistrement), que dans la partition elle-même. Il s'agit en effet de la version de 1931 qu'elle a revue en s'appuyant sur la version de 1913, car elle juge que "trop de "fulgurances" de la première version ont été coupées dans la seconde" . Il ne s'agit nullement d'une démarche "capricieuse" (Horowitz avait également repris la partition), mais plus d'une démarche instinctive, ainsi elle explique " J'avais le sentiment que ce n'étais pas vraiment moi qui décidais "j'aime ce passage, je le prends, je me sentais poussée par une force extérieure à sélectionner tel ou tel passage".
Hélène Grimaud, qui ne s'était pas autorisée à jouer les oeuvres de Chopin depuis l'âge de 17 ans, a choisi de compléter ces sonates par deux très belles oeuvres de Chopin, emplies de poésie : Barcarolle et Berceuse. Un récital romantique qu'elle mène avec une grande maîtrise (la sonate de Rachmaninov est particulièrement belle et émouvante dans le second mouvement), l'auditeur "invité" dans "une prairie de fleurs, de fruits et de musique" s'y installera volontiers !

Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou vous procurer ce disque

Bartok
The piano concertos
Krystian Zimerman

Orchestre Symphonique de Chicago
Leif Ove Andsnes
Orchestre Philharmonique de Berlin
Hélène Grimaud
The London Symphony Chorus
Sous la Direction de Pierre Boulez

Pierre Boulez, qui fêtera cette année son 80ème anniversaire a choisi trois talentueux pianistes et trois orchestres différents pour enregistrer cette intégrale des concertos de Belà Bartok. Chaque concerto possède des caractéristiques différentes, d'autant mieux mise en valeur par ces interprètes aux touchers différents.
Les deux premiers concertos furent créés par Bartok lui-même en 1927 et en 1933, quant au troisième c'est le pianiste hongrois György Sàndor, qui le créa en 1946, après le décès du compositeur.
On pourrait croire à l'écoute de ce disque que ce dernier concerto fut le premier écrit par Bartok car le caractère percussif et la rythmique y sont plus "sages" que dans les deux premiers, l'oreille habituée à la musique "romantique" a plus de facilité à suivre ce concerto que les deux autres car les mélodies s'en détachent mieux. Certains disent que ce concerto est féminin, reste à savoir si les œuvres musicales ont un sexe...dès lors qu'elles sont indifféremment jouées par des hommes ou des femmes ! Disons qu'il est plus limpide et plus mélodieux... et qu'il est certes ici interprété par une pianiste, mais qui elle-même refute le caractère féminin à ce concerto(interview du journal Le monde de la musique de ce mois-ci).
On peut se demander aussi si ce concerto eut été différent si Bartok avait eu le temps de le terminer et le créer lui-même, car n'oublions pas que l'improvisation domine ses œuvres. Beaucoup s'accordent à citer le deuxième concerto comme le plus réussi, et sûrement le plus représentatif de l'œuvre de Bartok : le caractère percussif du piano y est exploité avec une grande technique et il possède un pouvoir expressif exceptionnel par des sonorités particulièrement riches. Le premier concerto est quant à lui considéré comme le plus difficile tant à jouer qu'à entendre, comme dans l'intégrale des concertos de Prokofiev, il est vrai que le rythme globalement frénétique de ce disque n'est pas de tout repos  ! On aimerait pouvoir admirer les mains des pianistes sur le piano, mais le DVD sera peut-être pour un autre fois !...cliquez sur l'image pour vous procurer ce disque.

Hélène Grimaud, Esa-Pekka Salonen
Credo
Pärt : Credo pour piano seul, choeur mixte et orchestre -
Corigliano :Fantaisie sur un Ostinato -
Beethoven : Sonate pour piano N°17, opus 31 N°2 -
Bach : Prélude BWV845

Un séduisant programme, très original, subtil mélange d'oeuvres pour piano seul et oeuvres avec orchestre et choeur. Hélène Grimaud nous transporte d'une oeuvre à l'autre avec une énergie brillante et convaincante ! L'oeuvre de Arvo Pärt est sublime. L'interprétation de "La tempête" de Beethoven par Hélène Grimaud est aussi splendide.
Ce disque a reçu nombreuses récompenses : diapason d'or , choc du monde de la musique, recommandé classica...
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et l'acheter

Serge Rachmaninov
Concerto pour piano N°2
Prélude - Etudes tableaux - Variations sur un thème de Corelli
Hélène Grimaud - Vladimir Ashkenazy

"Dès les premiers accords Hélène Grimaud crée un climat tendu et nerveux, presque angoissé. Son jeu puissant et ferme, allié à un toucher d'une poésie inouïe, rend totalement justice aux multiples facettes de l'oeuvre. Vladimir Ashkenazy, ardent défenseur de Rachmaninov, est le complice idéal. "(extrait avis Fnac)

cliquez sur l'image pour écouter ce disque

Robert Schumann , Maurice Ravel , Johannes Brahms
Grands Concertos
Hélène Grimaud

CD album Nombre de volumes : 3.
10 de Répertoire (2001) ; Choc du Monde de la Musique (2001) ; ƒƒƒƒ Télérama (2001)
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce coffret très récompensé

 

En savoir plus sur Hélène Grimaud

Nouveau

Leçons particulières
Hélène Grimaud

"À mi-chemin entre le roman et l'autobiographie, ce livre, écrit à la première personne, est la confession d'une enfant terrible d'un siècle en proie au doute. Fidèle à son exigence de lucidité, prête à tout sacrifier pour rester elle-même, Hélène Grimaud avoue aux premières pages de son ouvrage ressentir un certain " mal-être ". Le monde et sa personnalité même lui sont devenus une énigme ! Elle décide alors de quitter New York, son centre dédié aux loups, et commence un périple qui va la mener à travers plusieurs continents, à la recherche d'elle-même.
Ce que raconte "Leçon particulière" ? Un triple voyage - irrigué par une passion extrême pour la vie. Voyage dans un monde qu'elle redécouvre avec émerveillement et dont elle nous fait partager les beautés, à travers des évocations de lieux habités par la musique qui la touche et dont elle est l'interprète célèbre - ainsi voit-on Liszt, Brahms ou Wagner, au hasard des rues de Rome, Hambourg ou Venise -, et partout la grande symphonie que lui joue la nature, que ce soient les fontaines de Grenade ou le chant des oiseaux, à Assise ; voyage à travers des rencontres d'artistes majeurs ou de simples passants qui tour à tour lui délivrent des secrets et la renseignent sur le sens de la vie, ou comment se tenir droit dans une existence où les repères sont flous, pour ne pas dire contradictoires ; voyage intérieur enfin où, au terme de sa quête, Hélène Grimaud reprend possession d'elle-même, grâce à la clé suprême, qui est aussi la clé " musicale " définie par Arthur Rimbaud : l'amour.
Tendre, profond et poétique, "Leçons particulières" est un roman d'initiation, le récit d'une rédemption. Hélène Grimaud nous entraîne à retrouver la lumière qui nous est propre, à goûter aux joies de l'existence, au terme d'une traversée de toutes les apparences. Son récit est haletant, ce qui n'exclut pas la drôlerie ou la réflexion philosophique.
Construit à la façon d'un road movie, à mi-chemin entre Jack Kerouac et Hermann Hesse, il dresse un portrait émouvant d'une artiste hors norme et d'une femme insoumise. De quoi enchanter, les lecteurs de "Variations sauvages" et séduire un public nouveau, qui se demande ce qu'aimer signifie... "(Mot de l'éditeur)
Avis de Piano bleu : ce livre est encore mieux que Variations sauvages, il permet de comprendre les doutes, et la philosophie de vie de Hélène Grimaud : amour et partage. A travers des "rencontres"(rêveries) avec des personnages ressemblant étrangement à ses connaissances, ainsi un professeur ressemblant à Pierre Barbizet, ou encore son propre double masculin aveugle, qui lui offrent des "leçons" de vie et bonheur, elle partage à son tour celles-ci avec ses lecteurs. Des leçons/réflexions à s'approprier et partager.
Pour lire un extrait de ce livre sur le site de l'éditeur...cliquez ici et cliquez sur l'image pour commander ce livre



Broché


Poche

Variations sauvages
Hélène Grimaud

Hélène Grimaud raconte les aventures d'une enfant prodige qui se double d'une enfant terrible: ses relations passionnées avec la musique, les concours, la compétition, mais aussi sa rupture avec le monde parisien, son exil aux États-Unis à l'âge de vingt ans, sa nouvelle vie faite d'un temps de doutes et de désespoir puis sa renaissance, grâce à sa rencontre avec les loups et sa volonté de les défendre.
Si Hélène Grimaud raconte ici son parcours, elle donne aussi pour la première fois la clef de son univers intérieur, sa relation si particulière aux mystères propres à la musique et aux loups, qui ont fait d'elle un icône au charisme incontesté. En plus de son récit d'une enfance et d'une adolescence turbulentes, on trouve des réflexions sur Brahms ou Dostoïevski, l'évocation de villes et de paysages aimés, ainsi qu'une description détaillée de ses loups, à la fois objet d'angoisse et de fascination, sa relation quotidienne avec eux, les idées fausses mais encore mythes de toutes les traditions attachées à ces animaux sauvages qui enseignent d'abord à aimer la liberté.
Plus qu'une autobiographie, Hélène Grimaud donne à lire un ouvrage aux allures de roman, dans la lignée de ceux de Jack London : elle mêle anecdotes et histoires à un regard sur la nature, une vision philosophique et une célébration du romantisme, seul recours pour réenchanter le monde. (Mot de l'éditeur)
L'avis de Piano bleu : Hélène Grimaud est très sincère et délivre beaucoup d'elle-même dans ce livre tout en gardant la lucidité et la distance nécessaire pour ne pas tomber dans le piège de l'autosatisfaction pas plus que celui de la dénonciation gratuite. Elle nous fait habilement partager son amour de la musique, et même celui des loups, par ses talents de musicienne mais aussi de conteuse passionnée ... Un livre très plaisant à lire.


Cliquez sur l'image du haut pour vous procurer ce livre au format broché ou sur l'image du bas pour vous le procurer au format poche

Autres sites internet sur Hélène Grimaud à visiter

octobre encore un autre site internet pour la sortie du disque en duo avec Sol Gabetta...cliquez ici

site internet officiel d'Hélène Grimaud...cliquez ici ( finalement pas un site officiel...)

et nouveau site (Deutshe Grammophon en anglais) sur son disque Bach à sortir le 20 octobre 2008 en France

site officiel Deutsche Grammophon pour son disque Concerto et sonate de Beethoven..cliquez ici

Site Deutsche Grammophon pour son disque Réflexions...Microsite(eplayer)...cliquez ici et site...cliquez ici

Site Deutsche Grammophon pour son disque Chopin-Rachmaninov...cliquez ici

Autres pages chez Deutsche Grammophon, qui contient aussi un nouveau micro-site pour ce disque...cliquez ici

Site Deutsche Grammophon pour son disque credo (pleins d'extraits, photos et video !...)... cliquez ici

site français

Site du Wolf Conservation Center, South Salem (New York)... cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Fanny Azzuro
Impressions 1905
Montrez moi vos mains
Alexandre Tharaud
Nikolay Lugansky
Tchaikovsky
Grande sonate Les Saisons






  et... Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com