<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Elisso Bolkvadze

Merci à Elisso Bolkvadze d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Elisso Bolkvadze est née le 2 janvier 1967 à Tbilissi en Georgie. Il n'y avait pas de musicien dans sa famille : "Mes deux parents sont des journalistes littéraires, spécialisés en philosophie. On ne parlait jamais de musique à la maison. Très jeune j'écoutais la musique à la radio, spécialement les chansons populaires" et c'est grâce à ses voisins qu'elle découvre le piano : "J'ai beaucoup insisté pour que mes parents achètent un piano. Ils ont fini par céder à mes demandes insistantes. Le piano est donc arrivé à la maison quand j'avais 4 ans. Avant je jouais chez les voisins, amis de ma mère. Depuis le piano ne m'a jamais quitté et je n'ai jamais quitté le piano."
Elle entre alors à l'école de prodiges de Tbilissi : "Je garde un très bon souvenir de cette période. Étant la plus jeune élève, j'étais entourée d'amour, d'affection, d'attention. Un cadre idéal pour un si jeune enfant. Je faisais des progrès rapides."

Effectivement ses progrès sont tels que dès l'âge de sept ans, elle donne son premier concert avec orchestre :"C'était avec l'Orchestre National de Géorgie. J'interprétais le concerto de Haydn. Cela demeure un souvenir fantastique. J'ai adoré jouer en public. Dès ce moment j'ai su que j'allais devenir une pianiste concertiste." Et dès sa plus tendre enfance elle avait décidé de devenir pianiste professionnelle : "Je pense que j'étais prédestinée à cet instrument. Après l'école pour jeunes prodiges où parallèlement à la musique je bénéficiais d'un enseignement général, je suis entrée directement au conservatoire. Je n'ai pas fait d'études parallèlement à la musique. Elle est tout pour moi."
En 1984, Elisso Bolkvadze entre au conservatoire de Tbilissi mais elle confie : "Je ne garde pas un très bon souvenir de cette période. Le contact et la relation avec mon professeur de piano n'était pas formidable. Je n'avais pas l'impression de progresser énormément.". Aussi pour compenser ce manque au Conservatoire de Tbilissi elle suit parallèlement des masterclasses avec Tatiana Nikolaeva, Lev Naoumov et Serge Milshtein à Moscou...." Lev Naoumov a beaucoup compté. Il m'a permis de structurer ma pensée musicale des œuvres que j'étudiais. Je suis resté à Moscou jusqu'en 1995. Nodar Gabunia,Temur Matureli, et le chef d'orchestre Jansug Kakhidze sont les professeurs qui ont le plus compté pour moi. Malheureusement ils ne sont plus de ce monde. Plus tard, c'est avec Jansug Kakhidze que j'ai réalisé mes premiers enregistrements."
Elisso Bolkvadze a reçu la Médaille d'Honneur du gouvernement géorgien en 1993. En 1995, sa rencontre avec Michel Sogny est déterminante :"C'est au Concours Marguerite Long que j'ai rencontré Michel Sogny. Cette rencontre marque le début d'une période très importante et fructueuse. Grâce à ses conseils j'ai découvert d'autres horizons spécialement la beauté sonore, le phrasé et une vision beaucoup plus large de la musique. Il m a mené jusqu'au plus profond de moi-même là où l'on découvre sa propre originalité."
Outre le concours Marguerite Long à Paris Elisso Bolkvadze est lauréate de nombreux prix internationaux, tels que le Bach International Competition à Leipzig, Vianna Da Motta à Lisbonne, Van Cliburn aux USA, Axa Dublin International Piano Competition, Dublin. :"Les deux concours qui ont le plus compté sont le concours Van Cliburn au Texas en 1987, puis le concours Marguerite Long à Paris en 1995. C'est à ce moment que ma carrière a vraiment débuté. Les concerts se sont multipliés. Les concours sont importants pour se faire remarquer. Il faut absolument que les membres du jury soient des musiciens professionnels."
Elisso Bolkvadze se produit à travers l'Europe et les États-Unis dans les salles les plus prestigieuses et le concert dont elle garde le meilleur souvenir est français : "Le récital à Paris au Théâtre des Champs Élysées en 2001 où, pour la première fois j'ai pu jouer la sonate N°7 de Prokofiev..." Quant au pire souvenir de concert il est lui américain : " Une fois en Floride, au cours d'une tournée avec l'Orchestre Symphonique de Prague. J'ai du improviser un récital en première partie du concert car les instruments arrivaient avec retard. Après deux semaines de tournée, j' ai du monter un programme comprenant Gaspard de la Nuit de Ravel et la troisième sonate de Chopin".

Si Elisso Bolkvadze retourne et joue régulièrement en Géorgie, aujourd'hui elle réside en Autriche, pays d'Europe où sa carrière a débuté rapidement, mais elle pense s'installer en France dans les années qui viennent : "C'est un rêve que j'espère réaliser un jour. Depuis longtemps j'ai envie de vivre dans ce pays. Et j'y suis le plus souvent possible. Je me suis toujours sentie proche de la culture française. Il faut aussi mentionner la joie de vivre à Paris que l'on ne trouve nulle part ailleurs".
Actualité 2014 : La pianiste née en Georgie Elisso Bolkvadze a été nommée Artiste pour la paix UNESCO. Mme Bolkvadze est la première géorgienne à recevoir cet honneur, et la 55ème artiste choisie pour aider à promouvoir les objectifs et les valeurs de la Fondation à travers le monde.
La Directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a dit: «La raison de l'octroi de ce statut élevé à Elisso Bolkvadze n'est pas seulement son professionnalisme, mais son travail principal de promouvoir la charité à travers le monde."
Dr Maia Panjikidze, ministre de la Géorgie des Affaires étrangères, a également salué Mme Boklvadze pour sa création de la fondation LYRA qui a été créé pour soutenir les jeunes pianistes talentueux, géorgiens.
Lire ici l'article complet...en anglais

Son répertoire, son interprétation...

Mozart, Beethoven, Chopin, Schubert, Ravel sont les compositeurs de répertoire de base d'Elisso Bolkvadze : " Chez Chopin, j'aime en priorité sa liberté du phrasé, son inspiration toujours nouvelle, l'élégance de sa forme compatible avec l'intériorité de sa musique. Chez Mozart, c'est sa fragilité , sa liberté ici également, et sa grâce qui n'est pas superficielle. Beethoven - la puissance de sa pensée, son sens de la construction et son espoir permanent dont je me sens proche. Schubert- une nostalgie acceptée une forme de sérénité devant la souffrance et une tendresse infinie. Ravel - Un coloriste incomparable. Il est le peintre de la musique et a des sonorités chatoyantes . Son esthétique me touche énormément". Il lui tient aussi à cœur de faire connaître l'œuvre de Michel Sogny ""un monde à part qui est tout un univers en soi. ". Enfin Prokofiev fait aussi partie de ses compositeurs de prédilection :" l'âme russe dans tous ses états ; ses exagérations et son rythme trépidant jumelé à une certaine angoisse que je ressens très fortement". Elle vient de sortir un disque, chez le label Cascavelle, d'un récent récital comportant des oeuvres de plusieurs de ses compositeurs favoris (voir plus bas)
Interrogée sur sa façon de travailler, Elisso Bolkvadze indique : "Aujourd'hui mon objectif principal est d'affiner les phrasés. Mais avec le piano, il n'y a pas de frontière entre technique et phrasé. Les deux sont liés." La liste des pianistes du passé qui sont une référence pour elle marie des styles variés: " Richter, Brendel, Horowitz, Cziffra, Michelangeli, Gould, Argerich et Samson François. Ils sont tous à leur façon des génies du piano avec des personnalités très différentes. Leur manière de ressentir la musique est unique." Le ressenti de la musique est effectivement une chose à laquelle la pianiste attache beaucoup d'importance et si elle reconnaît ne pas avoir la patience d'enseigner, pour elle le message le plus important à faire passer auprès d'un élève est précisément "le ressenti de la musique. La faire vibrer à l'intérieur de soi." Sans doute cette vibration intérieure la retrouve-t--elle également à l'écoute des grands chanteurs de variété car elle confie : "Je ne vous cache pas que je suis assez sensible à une certaine variété. J'aime entendre Liza Minelli, Céline Dion, Barbara Sreisand, Edith Piaf et Charles Aznavour...On gagne toujours à écouter ces grands artistes."
Si avant toute chose Elisso Bolkvadze préfère les récitals "où je me sens très libre"ensuite, elle aime faire de la musique de chambre. Elle a ainsi pu rencontrer : Le Quatuor de Tbilissi ,Tokyo String Quartet (au Texas),St Petersbourg Philamornic Quartet et à Paris le Quatuor Benahim..." Faire de la musique de chambre me tient énormément à cœur. C'est un véritable dialogue entre musiciens. J'ai à mon répertoire presque tous les quatuors et quintettes pour piano et cordes".
Le prochain concert d'Elisso Bolkvadze ne sera ni un récital ni de la musique de chambre, mais dans une autre forme qu'elle apprécie aussi beaucoup : avec orchestre , et ce concert à venir lui tient particulièrement à coeur : "Ce sera avec l'Orchestre National de Géorgie sous la direction de Laurent Petitgirard. Il aura lieu le 5 février aux Invalides à Paris, lieu où je joue régulièrement. C'est un projet que j'ai monté entièrement et pour lequel j'ai été très soutenu par le gouvernement de mon pays natal. Ce concert est un peu la suite logique de celui que nous avions donné à la Madeleine en septembre avec d'autres artistes géorgiens, en soutien à notre pays qui fait toujours face à de gros problèmes. "

Ecouter...

A découvir des extraits du nouveau nouveau disque de la pianiste Elisso BOLKVADZE, avec le Tbilisi Symphony Orchestra
sous la direction de Jansug KAKHIDZE
Franz LISZT, Camille SAINT-SAENS, Sergei RACHMANINOV
Elisso BOLKVADZE donnera deux concerts cette semaine où elle jouera le second concerto de Saint Saens précisément enregisitré sur ce disque mais avec une autre orchestre (voir les dates après le widget amazon). Egalement sur le disque : La Fantaisie Hongroise de Liszt et la Rhapsodie sur un thème de Pagannini de Rachmaninov.
pour vous procurer ce disque , cliquez sur l'image ci-contre

Concerts :
Dimanche 17/10 2010 10:45
Salle Pleyel à Paris
Orchestre Colonne
Laurent Petitgirard : direction
Elisso Bolkvadze : piano
concert éveil
Programme
Camille Saint-Saëns
Concerto pour piano n° 2
Robert Schumann
Symphonie n° 4
et
le 19 octobre Salle Gaveau à Paris à 20 heures
L’Orchestre Colonne à Gaveau
Orchestre Colonne, direction Laurent Petitgirard
Elisso Bolkvadze, piano, Juan José Mosalin, bandonéon
Mestral : Concerto pour bandonéon et orchestre
Saint-Saëns : Concerto nº2 pour piano
Schumann : Symphonie n° 4

Elisso Bolkvadze
Récital Festival Michel Sogny
Château de Coppet -18/08/20007

Wolfgang Amadeus Mozart(1756-1791)
Sonate pour piano n°16 en si bémol majeur K570
Michel Sogny(né en 1947)
Dérive
Ludwig Van Beethoven(1770-1827)
Sonate n° 3 en ut majeur opus 2 n°3
Maurice Ravel(1875-1937)
Ondine Extrait de Gaspard de la nuit
Oiseaux tristes Extrait de Miroirs
Bis
Frédéric Chopin(1810-1849)
Etude op.25 n°12
La pianiste d'origine géorgienne Elisso Bolkvadze est régulièrement invitée par le compositeur et pianiste Michel Sogny au festival qu'il organise chaque année depuis 2004. Rien d'étonnant en cela quand on sait que la lauréate de nombreux concours dont le concours Marguerite Long a travaillé après ses études au conservatoire de Tbilissi sous la direction de Michel Sogny, également fondateur d'une académie. Cet enregistrement a eu lieu au Chateau de Coppet, un des lieux où se produit le festival Michel Sogny, situé sur les bords du lac Léman . Pour ce récital qui a eu lieu le 18 août 2007 Elisso Bolkvadze a choisi un programme varié qu'elle offre dans une interprétation d'une grande vivacité et avec de belles nuances sonores. Elle interprète notamment une splendide oeuvre de Michel Sogny riche en sonorités et à découvrir absolument pour vivre d'intenses émotions durant près de vingt quatre minutes. Son titre "Dérive" vous laisse déjà en imaginer les multiples rebondissements. Mais la sonate de Mozart et la sonate de Beethoven, qu'elle a sélectionnées présentent aussi des atmosphères très changeantes. Elle a bien voulu répondre à quelques questions autour de ce disque...cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait
 

En savoir plus

Visitez le site internet d'Elisso Bolkvadze...cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Fanny Azzuro
Impressions 1905
Montrez moi vos mains
Alexandre Tharaud
Nikolay Lugansky
Tchaikovsky
Grande sonate Les Saisons






  et... Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com