<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Rémi Panossian

Merci à Rémi Panossian d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Rémi Panossian est né le 7 mars 1983 à Montpellier, et il découvre le piano à l'âge de six ans : "Ma mère qui avait fait un peu de piano dans sa jeunesse a ramené le piano de son enfance chez nous quand j'avais 6 ans et j'ai eu un coup de foudre pour cet instrument. Vers 16 ans je me suis essayé à la basse mais le piano me prenait trop de temps, donc j'ai préféré mettre la basse de coté."
Il débute le piano en 1990 : " J'ai commencé dans une MJC à Montpellier avec une pianiste qui s'appelle Duny Truong, qui m'a vraiment donné l'amour du piano et de la musique en général. Très rapidement, en plus de la musique classique, elle a eu l'intelligence me faire travailler des boogies, des ragtimes… tout ça de manière très ludique. En plus on faisait des petits concours de vitesse entre nous sur des exercices de techniques…c'était vraiment agréable."
Rémi Panossian s'intéresse très vite au jazz : "Mes parents voyant que je commençais vraiment à m'intéresser au jazz, j'avais déjà des cassettes d'Erroll Garner, Lionel Hampton, m'ont emmené voir Michel Petrucciani en concert, et j'ai passé le concert debout ébloui par ce petit homme qui distillait ces phrases d'un lyrisme et d'un groove incroyables…Je l'ai revu plusieurs fois en concert mais je n'ai malheureusement pas pu le rencontrer avant sa disparition. J' ai commencé à prendre des cours de jazz avec des profs particuliers tout en continuant quelque peu la musique classique mais j'étais vraiment happé par le jazz et j'y consacrais beaucoup de temps. C'est également à cette période que j'ai commencé à jouer en groupe avec différents combos dans des écoles de musique". Rémi Panossian suit nombreux stages de jazz stages de jazz il rencontre des personnalités comme : Stéphane Kochoyan, Steve Coleman, Andy Milne... "J'ai fait des stages en 95 et 96 qui étaient vraiment centrés sur le jeu en groupe, c'était un saxophoniste qui dirigeait : Gérard Pailhé. Par la suite j'ai accompagné pendant 4 ans un quintet de sax qu'il avait monté ça a été très formateur. Ensuite j'ai rencontré Stéphane Kochoyan lors d'un stage à Vauvert que j'ai suivi deux années, en 97 et 98. Stéphane m'a beaucoup apporté lors de ces rencontres et m'a fait confiance très tôt en me confiant le poste de prof de piano jazz à ces cotés dans le stage " les enfants du jazz ". Quant à Steve Coleman et Andy Milne j'ai participé à un Workshop qu'ils animaient en 2001. J'ai énormément appris de cette rencontre surtout au niveau rythmique , et leur manière de superposer les rythmes, les mesures composées…"
En 1998 Rémi Panossian, intègre le JAM à Montpellier pour y suivre des cours d'harmonie, d'improvisation et d'histoire du jazz : "C'était vraiment deux années très riches, j'avais 15 ans j'étais dans le cycle pour adulte avec 6 h de cours par semaine, en plus d'être au lycée, d'accompagner le quintet de sax et de travailler pour moi. Au JAM j'ai rencontré plein de musiciens, c'était très enrichissant d'être dans une émulation permanente quasiment tous les jours, je séchais de temps en temps quelques cours au lycée pour pouvoir aller répéter avec le groupe du jam…". Effectivement Rémi Panossian a nombreuses raisons de faire l'école buissonnière, ainsi il confie que dès l'âge de 15/16 ans il a ressenti l'envie de vivre de la musique, et a travaillé dans ce sens même s'il précise aussi : "J'avais certaines facilités à l'école et j'ai fait des études scientifiques jusqu'au bac ; je voulais devenir astrophysicien..." mais c'était assurément un rêve plus raisonnable de devenir pianiste !.
D'ailleurs sa maman contribue à l'un de ses premiers concerts en juillet 2000 au festival off de jazz à Vienne aux côtés de l’écrivain Régine Détembel: "Ma mère travaillait l'écriture avec Régine Détembel depuis quelques temps, et j'avais déjà eu l'occasion de jouer devant elle chez nous. Et lorsque le festival l'a invitée à venir lire quelques-uns de ces textes en musique elle a pensé à moi. Elle lisait quelques pages, et j'improvisais quelques minutes… J'aime beaucoup ce concept de créer de la musique par rapport à des mots ou des images , des films…C'était une très belle expérience."
En 2000 Rémi Panossian décroche son bac mais surtout le diplôme de fin d'étude du JAM et il se rend ensuite à Toulouse pour poursuivre ses études musicales : "J'ai décidé de partir sur Toulouse parce qu'il y avait à la fois un conservatoire avec un département jazz, et une fac de musicologie avec également un département jazz. Au conservatoire je me suis perfectionné en suivant les cours de Jean-Pierre Peyrebelle et du batteur Christian "Ton Ton" Salut, et j'y ai surtout rencontré beaucoup de musiciens avec lesquels j'ai joué. Pour ce qui est de la faculté c'était un moyen de rassurer mes parents avec un cursus universitaire, mais je savais déjà que ce que je voulais c'était Jouer ! "
Et suivant son désir Rémi Panossian joue... ainsi il rencontre Rick Margitza, Francesco Bearzatti, Aldo Romano, Damon Brown, Levon Minassian, Pierrick Pedron, Olivier Sens, Guillaume Naturel..."Ce sont tous des musiciens que j'adore et que je respecte énormement, et j'ai appris et j'apprends toujours beaucoup à leur contact. Récemment j'ai joué avec Pierrick Pedron qui est un musicien incroyable et plein de surprise, et je joue de temps en temps avec Francesco Bearzatti avec qui j'ai beaucoup d'affinités musicales, j'adore particulièrement la force de son lyrisme et la maitrise parfaite qu'il a du son de son sax."
A son tour il enseigne parfois le piano jazz, notamment au stage "les enfants du jazz" ainsi qu'aux Rencontres internationales de Capbreton : "Je donne assez peu de cours pendant l'année, quelques cours particuliers, mais j'aime bien ça ; et sinon j'apprécie particulièrement les stages parce que c'est du travail concentré et intensif, on a le temps d'approfondir des points précis et de revenir dessus le lendemain si certains élèves ont des questions… Pour ce qui est du contenu, ça dépend des niveaux mais j'aime bien travailler sur la formation des accords et de toutes les possibilités de jouer un même accord. Et j'aime également travailler sur le rythme sans forcément être au piano."
Rémi Panossian donne entre 60 et 70 concerts par an et comme son plaisir de jouer est immense il aimerait avoir encore plus d'occasions de le faire : " Je ne donne pas encore assez de concerts avec Julien Duthu à mon goût ; c'est de plus en plus difficile d'avoir accès à de belles salles ou à de gros festivals mais on se bat au quotidien pour y arriver. Outre le duo avec Julien je joue régulièrement avec la Chanteuse Frédérika en quintet c'est un groupe dans lequel Julien Duthu est également présent et dans lequel on est très investi. J'ai fait aussi quelques concerts en piano solo, j'aime bien ça et pourquoi pas en enregistrer un jour…"
Son meilleur souvenir de concert est ....avec Julien Duthu avec qui il vient de sortir récemment un disque : "C'était le 28 avril dernier on a joué à Toulouse dans de supers conditions, on présentait la musique de notre nouvel album et on s'est vraiment régalé. C'est le genre de concert où il se passe le petit plus de magie… "
Quant aux concerts à venir qui lui tiennent particulièrement à coeur : "Ce sont les prochains concerts avec Julien le 12 juin 2008 à l'entrepôt à Paris, le 6 août au Festival Toulouse d'été et le 21 août aux rencontres de contrebasse de Capbreton car on joue notre musique, dans laquelle on a mis tout notre cœur et c'est toujours un bonheur de la jouer sur scène…"
Actualité 2011 : Rémi Panossian a sorti un disque en trio avec Maxime Delporte, contrebasse et Frédéric Petitprez, batterie(voir plus bas)

Ses compositions, son inspiration...

A la question de savoir quels sont ses pianistes jazz de référence Rémi Panossian répond : "Keith Jarrett pour sa créativité incroyable, son côté Folk/pop par moment, et il a un discours d'une richesse hallucinante. Abdullah Ibrahim pour la simplicité, la beauté et l'émotion à fleur de peau. Bill Evans pour tout ce qu'il a apporté au piano jazz moderne et pour sa puissance mélodique" Mais nombreux styles musicaux sont à la source de son inspiration : " Je pense qu'il y a du bon partout et j'essaye de m'imprégner de tout ce qui me touche ça peut aller de la soul de Donny Hataway à l'électro d'Aphex Twin, en passant par le hip hop de RZA… J'écoute beaucoup Radiohead que j'adore particulièrement pour leur recherche sur le son, la force de leurs mélodies, bref pour tout, pour moi ils sont vraiment au sommet. J'affectionne également particulièrement Janis Joplin et Lou Reed tous ces chanteurs à fleur de peau qui irradient la musique d'une émotion incroyable. Ce qui me plait avant tout dans la musique ce sont les mélodies et l'émotion, et j'essaie de m'imprégner de toutes ces influences pour composer et improviser. "

Plus généralement Rémi Panossian confie que ses sources d'inspiration sont ..."des moments dont j'ai envie de parler en musique, des émotions, des rencontres… ainsi pour répondre à votre question qui est la petite sirène en devenir à qui est dédiée le disque, c'est ma fille qui est née il y a 2 mois et demi, et dont la maman est Frédérika, chanteuse et musicienne incroyable avec qui je joue et, pour ne rien gâcher, avec qui je vis, , elle me donne de précieux conseils . Je m'inspire également beaucoup du cinéma, j'adore par exemple les films de Takeshi Kitano comme Hana Bi, Sonatine, ou Dolls."
Bien sûr Rémi Panossian n'a pas de recette magique pour composer , si ce n'est de travailler régulièrement : " Quand il me vient une idée, je la travaille , je l'approfondis , et je la laisse reposer, j'y reviens le lendemain et pendant plusieurs jours pour l'affiner et la développer . Il peut y avoir plusieurs compos en parallèles. Ca arrive que j'en oublie parfois mais si c'est le cas je considère ça comme une sorte de sélection naturelle ; c'est qu'elle ne devait pas être si bien que ça… Pour écrire je pars souvent de la basse et de l'harmonie, puis j'improvise longtemps dessus avant de trouver la mélodie qui me convient et qui pourra se retenir.'
Plus particulièrement en ce qui concerne son travail avec Julien Duthu avec lequel il vient d'enregistrer un disque il confie : "Avec Julien on travaille vraiment de manière fusionnelle, on échange beaucoup nos idées et il arrive souvent qu'à la fin le morceau soit très différent. On se conseille aussi mutuellement sur la façon de jouer, d'appréhender le morceau dans sa globalité. On est très proches dans la vie et c'est vraiment un musicien que je respecte beaucoup et je considère toujours ces avis avec beaucoup d'intérêt, ils sont souvent très justes."
Rémi Panossian vient également de sortir un disque chez le label suisse Dynemec avec le chanteur Guillaume Coignard et a déjà plusieurs projets : "Je dois bientôt enregistrer le disque avec Frédérika, et avec Julien on est déjà en train d'écrire pour le 3eme album."

Ecouter...

Nouveau : paru en septembre 2015
A découvrir si outre le jazz vous aimez le rock...
ou outre le rock vous aimez le jazz.
RP3
Rémi Panossian trio
Rémi Panossian, piano
Maxime Delporte, contrebasse
Frederic Petitprez, batterie, percussions...

cliquez sur l'image pour en savoir plus et voir une vidéo

BBANG
Rémi Panossian Trio

Rémi Panossian, piano
Maxime Delporte, contrebasse
Frédéric Petitprez, batterie

A découvrir ce nouveau disque "BBang" à prononcer tout simplement Bang, du trio jazz du pianiste Rémi Panossian, originaire de Montpellier, qui est de nouveau accompagné de Maxime Delporte et Frédéric Petitprez que l'on avait pu déjà découvrir à l'occasion de leur premier album "Add fiction" paru en 2011, après un précédent album du pianiste en duo avec un autre contrebassiste. Un disque qui mérite bien cette onomatopée explosive car il déborde d'énergie créative. Energie nourrie par nombreux souvenirs contenus selon leur propos dans leur boîte bleue ! (voir plus bas la présentation de l'éditeur) . Bleue aussi comme la piscine où les musiciens, amis depuis plus de dix ans et qui ne passent pas une journée sans se téléphoner, plonge en profondeur pour offrir en parfaite complicité une musique qui leur ressemble. Les douze titres, douze chapitres de leur mémoire de tournée en Asie, en Corée essentiellement, sont des compositions toutes signées en commun et apportent chacune leurs influences et expériences diverses...cliquez ici pour lire la suite et voir deux vidéos
Nouveau
Janvier 2011

Rémi Panossian Trio
Add Fiction

Rémi Panossian, piano
Maxime Delporte, contrebasse
Frédéric Petitprez, batterie

Après avoir conquis nos oreilles avec de douces et belles mélodies en compagnie de son ami contrebassiste Julien Duthu dans un premier disque paru chez le label Plus loin music en 2008, le pianiste Rémi Panossian revient cette fois, toujours sous ce même label, et avec de nouvelles compositions originales, nous réveiller énergiquement accompagné de deux autres musiciens du sud de la France comme lui. Fort heureusement les mélodies dont il a le secret n'ont pas disparues et l'on se laisse très volontiers prendre au jeu plus rythmé certes mais toujours illuminé d'un beau lyrisme.
Les sources d'inspiration de Rémi Panossian pour cet enregistrement sont très diverses ainsi peut-on le découvrir dans une nouvel entretien à l'occasion de la sortie de ce disque(voir ci-dessous) et la musique est tout autant variée, Rémi Panossian surprend avec un jeu nerveux qu'on ne lui connaissait pas dans son précédent disque ainsi dans les titres "Insomnia" et "Schedule", ce n'est aussi que pour mieux apaisé celui-ci dans les compositions que lui ont inspiré les deux femmes de sa vie : "Sérénade" et ""Two girls" . Et comme son disque a effectivement à matière à réveiller par une musique fluide entrainante, l'originale série de "siestes" finale ne nous portera pas à l'endormissement mais juste à l'envie de le ré-écouter pour en apprécier tous les contrastes en espérant cependant d'éviter l'insomnie... cliquez ici pour lire la suite, écouter des extraits et voir des vidéos

Two
Rémi Panossian, piano
Julien Duthu, contrebasse

Comme chacun sait "deux c'est mieux qu'un(e)" aussi pour réaliser leur album le pianiste Rémi Panossian et le contrebassiste Julien Duthu, qui ont l'habitude de travailler ensemble depuis leur première rencontre dans un concert en 2001, ont choisi d'unir leur force et inspiration pour chacune des onze compositions originales de ce disque qu'ils signent à deux :"…c'est d'abord une rencontre humaine, nous sommes sur la même longueur d'ondes, nous partageons cette même envie de réussir quelque chose ensemble, chacun apporte à l'autre et nous pensons plus à un groupe uni, qu'à deux musiciens réunis…" . ...cliquez ici pour lire la suite et voir une vidéo

En savoir plus

Visiter le site internet de Rémi Panossian ...cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Think Bach 2
Edouard Ferlet








  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com