Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Jean-Philippe Rameau

1683-1764 ( Français)

Cliquez sur le portrait de Rameau pour écouter une "gigue en rondeau"

Biographie résumée

RameauThéoricien contesté...
Jean-Philippe Rameau est né le 24 septembre 1683 (baptisé le 25/9) à Dijon, il est donc contemporain de Bach et Haendel. Il est le septième d'une famille de onze enfants. Son père, organiste à la cathédrale Saint Etienne de Dijon, lui donna ses premières leçons de musique. Élève au Collège des Godrans tenu par les Jésuites, ses parents durent le retirer en raison de ses mauvais résultats.
En 1701, Jean-Philippe Rameau entreprit un bref voyage en Italie qui s'arrêta à Milan. Il joua du violon dans une troupe nomade puis fut maître de musique à Avignon pendant quelques mois avant de devenir organiste à Clermont-Ferrand. En 1706, il s'installa à Paris, ayant le poste d'organiste chez les Jésuites, au collège Louis-le-Grand, et publia son premier livre de pièces pour le clavecin. Il succéda à son père à la tribune de Notre-Dame de Dijon de 1709 à 1714, il fît un bref séjour à Lyon, en 1713, où il fut maître organiste chez les Jacobins.
En 1715, il quitta définitivement Dijon, à la suite d'un drame personnel : la femme qu'il aimait ayant préféré épouser son frère cadet Claude, musicien également. Jean-Philippe Rameau fut à nouveau engagé comme organiste à la cathédrale de Clermont-Ferrand. Il élabora alors son "Traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels" qu'il publia en 1722, juste avant de s'installer définitivement à Paris. Rameau'affirme que «la musique est une science qui doit avoir des règles certaines». Son traité fut largement commenté dans le monde musical (Bach, Haendel...) mais aussi philosophique et scientifique.[Voir dans paragraphe en savoir "en savoir plus" de cette page : vous pouvez consulter des pages et télécharger entièrement et gratuitement ce traité précédé de "Rameau (518 pages) et les méprises de la tradition" par Joseph François Kremer sur le site Gallica]. En 1724, il publia son deuxième Livre de clavecin et son Nouveau Système de musique théorique .
En 1726, Jean-Philippe Rameau se maria avec Marie-Louise Mangot (âgée de 19 ans), musicienne et chanteuse, fille d'un "Symphoniste du Roi" et d'une danseuse de ballet (ils eurent quatre enfants). Grâce au financier Le Riche de La Pouplinière, qui le nomma directeur de sa musique particulière, il travailla pour l'Opéra : en octobre 1733 eut lieu la première représentation de "Hippolyte et Aricie". Cetteoeuvre initia la querelle entre les Lullystes et les Ramistes . Les Lullystes trouvant cette musique trop moderne, les Ramistes, reconnurent d'emblée la richesse de l'harmonie et la puissance des orchestrations d'Hippolyte et Aricie. D'autres tragédies lyriques, ainsi que des opéras-ballets, actes-ballets... suivirent, et connurent en général un succès auprès du grand public.
...et mélodiste pris dans une querelle
En 1736 Jean-Philippe Rameau ouvrit son école de composition. En 1745, il fut nommé compositeur de la musique du Cabinet du Roi. Il publia un nouvel ouvrage "Rameau, démonstration du principe de l'harmonie" en 1750.
Vers 1752, Jean-Philippe Rameau fut impliqué dans une nouvelle querelle : ce qu'on nomma la "Guerre des Bouffons"et éclata à l'occasion des représentations, à Paris, de La Serva padrona de Pergolèse . Cette fois, il était dans le "clan" en opposition à Jean-Jacques Rousseau, Grimm et les encyclopédistes (partisans de la musique italienne), dans la confrontation de la "tragédie lyrique" selon la tradition française de Jean-Baptiste Lully et de l'opéra-bouffe importé d'Italie à cette époque. On reprochait à Rameau de ne point donner à ses récitatifs le naturel de ceux de l'Italien, d'écrire des choeurs manquant de simplicité avec leur écriture contrapuntique, avec une harmonie et un orchestre qu'il jugeait trop riches.
En 1764, il fut nommé chevalier de l'Ordre de Saint-Michel. Jean-Philippe Rameau mourut peu de temps après, le 12 Septembre 1764, d'une fièvre qui l'emporta après trois semaines de maladie.

Son oeuvre

Son oeuvre de théoricien (Traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels) est importante et fonde la théorie moderne des accords et de l'harmonie. Elle est antérieure à sa carrière de compositeur lyrique. Pour sa double qualité de théoricien et de mélodiste, Rameau avait reçu le surnom de "Euclide-Orphée".
Même si son nom a conservé un grand prestige après sa mort, son oeuvre lyrique a été oubliée et ignorée pendant près de 140 ans. On révérait Rameau comme l'un des plus grands musiciens français, on interprétait certaines de ses pièces pour le clavecin, mais personne ne remonta l'une de ses oeuvres scéniques jusqu'au début du XXe siècle
iParmi ses oeuvres, les plus connues sont des oeuvres lyriques : les Indes galantes (1735), Castor et Pollux (1737), les Fêtes d'Hébé et Dardanus (1739).
C'est au début de sa vie qu'il a composé les oeuvres pour le clavecin (reprises au piano) :
Premier Livre de pièces de clavecin (comprenant 9 pièces), Paris, 1706.
Pièces de clavecin avec une méthode pour la mécanique des doigts, Paris, 1724 .
Nouvelles Suites de pièces de clavecin avec des remarques sur les différents genre de musique, Paris, 1728.
La Dauphine (1747)
il a également composé des pièces de clavecin en concert avec un violon ou une flûte et une viole ou un deuxième violon, Paris, 1741. il en arrangea quatre pièces pour clavecin seul.

Ils ont dit de lui ...

"L'immense apport de Rameau est ce qu'il sut découvrir de la "sensibilité dans l'harmonie" ; ce qu'il réussit à noter certaines couleurs, certaines nuances dont, avant lui, les musiciens n'avaient qu'un sentiment confus." Claude Debussy.
"Il y a assez de musique dans cet opéra(Hippolyte et Aricie) pour en faire dix" André Campra (compositeur 1660-1744)

"Personne n'a mieux que lui saisi l'esprit des détails, personne n'a mieux su l'art des contrastes."Jean-Jacques Rousseau
"Pourquoi la musique française oublia Rameau est un mystère." Claude Debussy
"Monsieur Rameau est considéré par tous les connaisseurs, comme un des plus grands musiciens qui ait jamais existé, et c'est avec raison". Baron de Grimm

Ce qu'il a déclaré

« Pour jouir pleinement des effets de la musique, il faut être dans un pur abandon de soi-même »
" La vrai musique est le langage du coeur"
« La musique nous est naturelle, nous ne devons qu'au pur instinct le sentiment agréable qu'elle nous fait éprouver »

Écouter...

Images

Claude Debussy (1862-1918)
Images Livre 2

Jean-Philippe Rameau ( 1683-1764)
Suite en la mineur

Claude Debussy
Images Livre 1

Sabine Weyer, piano

Ce sont des oeuvres de deux compositeurs français que la pianiste Luxembourgeoise Sabine Weyer a choisies pour son premier disque. Un programme qu'elle aura d'ailleurs l'occasion de présenter à Paris en concert, Salle Cortot dimanche 11 octobre 2015 .
Si la pianiste avait depuis longtemps les oeuvres de Debussy dans son répertoire, les recherches qu'elle a menées pour concevoir ce premier album - carte de visite - a été pour elle l'occasion de découvrir Rameau, mais elle a désormais, confie-t-elle à l'occasion d'un entretien à lire ci-dessous, très envie de jouer d'autres oeuvres de Rameau, outre la Suite en la mineur dont elle est "tombée amoureuse" ! Une oeuvre qu'elle a travaillée avec le claveciniste Frédérick Haas , dont les conseils lui ont, dit-elle , été bien plus utiles pour son interprétation que ne l’était la lecture du "traité de l'harmonie réduite à ses principes naturels" de Rameau, traité de base pour toute la théorie musicale occidentale. Un traité défendu par Debussy, face à quelques autres compositeurs de son époque plus réticents..cliquez ici pour lire la suite et écouter deux extraits

 

Jean-Philippe Rameau

Pièces en concert
Suite en sol
Suite en la

Gabriela Ungureanu, piano

A l'occasion des 250 ans de la mort de Jean-Philippe Rameau, le label Lyrinx sort ce disque d'oeuvres pour clavier de ce compositeur interprétées par la pianiste Gabriela Ungereanu, qui a pu bénéficier pour sa réalisation d'une aide de Fondation Banques Populaires dont elle est boursière. Un disque que Gabriele Ungureanu, née à Bucarest, qui a été l’élève notamment d’Alain Planès et Abdel Rahman el Bacha, lauréate de plusieurs concours internationaux en piano solo ou en formation de chambre, présentera lors de son concert ce 21 novembre 2014, à la salle Cortot de Paris, pendant lequel elle jouera une sélection de pièces et suites de concert du compositeur sur un piano moderne, encadrée d'oeuvres de Johannes Brahms et Isaac Albeniz, ainsi le précise-t-elle dans une entretien à lire ci-dessous. C'est l'occasion de revenir sur ce compositeur, né en 1683 et mort donc en 1764, un compositeur beaucoup moins célébré , et moins populaire, dans notre pays que Chopin ou Mozart bien qu'il soit français. Cependant sachez égalment qu'il est encore temps si vous habitez près de Dijon, sa ville natale qui l'a célébré par un festival, de vous rendre à l'exposition qui se termine le 23 novembre !....cliquez ici pour lire la suite et écouter un extrait
Paru en septembre 2014
RAMEAU
Premier Livre de Pièces de clavecin - Suite en mi mineur - Suite en ré majeur - Suite en la mineur - Suite en sol majeur - Pièces en concert - Pièces de clavecin
Marcelle Meyer, piano
Pour paraphraser Alexandre Tharaud, Marcelle Meyer s’imposait triomphante en enregistrant Rameau durant cet automne 1953, y résumant tout son art. Ces deux disques fondateurs furent une invention, toujours aussi stupéfiante aujourd’hui. Ce qui surprend dans son Rameau, c’est cette plénitude, cette sensualité chatoyante, même dans la poésie nostalgique (Le rappel des oiseaux), ou flamboyante (Les sauvages), le sens des équilibres et des perspectives, les variations de lumières qui montrent un usage savant de la pédale. On peut toucher l’air entre les notes de son Rameau, le voir vibrer. Et par-dessus tout, l’évidence du discours. Elle crée sur le clavier du piano un équilibre qui n’est pas opposé à celui d’un claveciniste. Par-delà les époques et les factures, le Rameau de Marcelle Meyer est aussi naturel, aussi offert que celui de Scott Ross. C’est bien ce mystère d’une dissemblance fraternelle qui nous interroge aujourd’hui encore et a conduit Alexandre Tharaud à ne pas craindre d’oser Rameau au piano. (Présentation de l'éditeur)
cliquez ici pour vous procurer cet album

Jean-Philippe Rameau, Claude Debussy
Nouvelles Suites
Suites de Pièces de clavecin en la et en sol - Hommage à Rameau

Alors qu'il est rarement contesté aujourd'hui le fait d'interpréter Bach au piano, il semble que l'accueil réservé aux oeuvres pour clavecin de Rameau est beaucoup plus mitigé dès lors qu'un interprète choisit le piano pour instrument. Sans doute Alexandre Tharaud justifie-t-il son choix, si besoin en est, par le dernier morceau de son disque "hommage à Rameau" de Claude Debussy. Mais on peut aussi rendre hommage à Alexandre Tharaud d'avoir choisi, dans la lignée de Marcelle Meyer, de faire redécouvrir ces oeuvres. Il a "opté pour une interprétation axée sur les tensions, les plans sonores, les dynamiques, en gardant l'esprit original des pièces sans que les agréments les troublent". Au final, nombreux musiciens "baroqueux" lui sont reconnaissants d'avoir réalisé cet enregistrement ! De la "dentelle" ... à écouter absolument !
Choc du Monde de la Musique (2002) ; 4f Télérama (2002)
cliquez ici pour écouter des extraits/et vous procurer ce disque

Les Rarissimes de Rameau - Rossini
Jean-Philippe Rameau & Gioacchino Rossini
Marcelle Meyer

Profitez de la réédition de ce disque pour vous le procurer, car il est "rarissime" et pourtant, Marcelle Meyer est une, pour ne pas dire la, référence pour découvrir Rameau. Alexandre Tharaud, cité plus haut, a lui-même déclaré " Cette femme a bouleversé ma vie de musicien...On sait que son travail a du être considérable pour parvenir à un naturel aussi complet il a fallu tout inventer".
Ce disque a obtenu un diapason d'or réédition en mars 2004
cliquez sur l'image pour vous le procurer à la FNAC ou cliquez ici pour écouter des extraits et vous le procurer sur le site amazon.fr

Pour découvrir des disques de Jean-Philippe Rameau..... cliquez ici

En savoir plus ...

Paru en 2014

Jean-Philippe Rameau Figure majeure de la musique française.
Sylvie Bouissou

Jean-Philippe Rameau (1683-1764) laisse une œuvre considérable (clavier, musique de chambre, musique vocale religieuse et surtout opéras). Il fut également un théoricien de la forme musicale et un philosophe, participant aux débats esthétiques de l’époque des Lumières. Le 250e anniversaire de sa mort est l’occasion, après les célébrations de 1983 de faire le point sur les travaux engagés depuis trente ans. De nombreuses recherches, l’édition scientifique monumentale de son œuvre ont enrichi la connaissance de l’homme, du compositeur et du théoricien. Sylvie Bouissou, rédactrice en chef de cette édition, propose ici une synthèse remarquablement documentée qui constitue la monographie de référence.(Présentation de l'éditeur)
cliquez ici ou sur l'image pour vous le procurer
Nouveau
paru en 10/2007

Jean-Philippe Rameau
Christophe Rousset

Ecrire un ouvrage sur Jean-Philippe Rameau (1683-1764), pour un claveciniste et chef d'orchestre comme Christophe Rousset, c'est se voir offrir l'occasion d'abord de rendre hommage à un immense compositeur, mais encore de faire partager le regard du praticien familier de son oeuvre. Aussi l'intention de l'auteur n'est-elle pas d'en livrer ici une monographie exhaustive, ni d'ériger une statue à sa gloire, mais plutôt de proposer, grâce à une approche plus intime de cet artiste aux multiples facettes, une sorte de portrait en radioscopie. Complexe, en effet, fut et reste Rameau : quel compositeur suscita davantage la polémique, fut autant joué et parodié de son vivant, écrivit autant d'articles et d'ouvrages théoriques, acquit enfin semblable réputation de théoricien et d'homme de science, au point de rendre le musicien en lui plus difficile d'accès ? Cet ouvrage ne le rendra certainement pas plus fameux, ni plus facile. Mais il se propose de guider les lecteurs dans son univers si particulier et peut-être de le leur rendre plus proche, plus attachant. Comme tous les volumes de la collection "Classica", ce livre est enrichi de repères chronologiques, d'une discographie et d'un index. (présentation de l'éditeur)
Nota : il est dommage que la discographie qui a le mérite d'être plus récente soit un peu trop limitée (concerne uniquement les Talens Lyrique, on ne trouvera donc aucun pianiste).
Christophe Rousset est claveciniste et chef d'orchestre, créateur de l'ensemble Les Talens Lyriques. Né en 1961, il mène une prestigieuse carrière internationale. C'est l'un des grands interprètes actuels de Rameau et du répertoire baroque.
Cliquez sur l'image ou cliquez ici pour vous le procurer

Rameau de A à Z
de Philippe Beaussant, Marie-France Beziers, Institut de musique et de danse anciennes d'Ile-de-France

Outre un portrait, une biographie de Rameau et divers tableaux chronologiques et annexes, cet ouvrage consacre près de cinq cents articles à l'analyse de l'intégralité de son oeuvre musicale et théorique, ainsi qu'aux principaux personnages de ses opéras, aux membres de sa famille, à ses relations philosophiques, littéraires ou artistiques (chanteurs, danseurs, sculpteurs, peintres, décorateurs...), aux lieux qu'il a fréquentés, aux instruments qu'il a utilisés, aux caractéristiques des styles, des formes et des genres musicaux empruntés, en bref, à tous les composants de son univers créateur et du paysage culturel de son temps.
Cliquez sur l'image pour vous le procurer (tant qu'il reste quelques exemplaires !)

Rameau
Jean Malignon
(livre de poche)

Ce livre de poche de la collection Solfèges donne une petite biographie sur Rameau et fait le tour de ses principales oeuvres, un chronologie et discographie (qui date comme le livre de 1960 hélas). Il comporte quelques illustrations en noir et blanc.
Pour vous procurer ce livre de poche cliquez sur l'image

Autres sites Internet

Nouveau :

Site de l'année Rameau (2014) ...cliquez ici
Exposition Jean-Philippe Rameau (Dijon) ...cliquez ici

A visiter :

Site entièrement consacré à Rameau : "Jean-Philippe Rameau - le site !"... cliquez ici
Dossier très bien documenté aussi sur Rameau et son époque ... cliquez ici
Une page biographique intéressante ... cliquez ici
Voir sa statue à l'opéra de Paris ... cliquez ici
Traité sur l'harmonie de Jean-Philippe Rameau précédé de "Rameau et les méprises de la tradition" par Joseph François Kremer , livre entier téléchargeable gratuitement (format pdf, 518 pages ! ), extraits consultables , sur le site Gallica de la BNF (nota : ce site est hélas souvent surchargé et le téléchargement du livre entier est un peu long surtout por un document si long !)
Nouveau(janvier 2005) : A télécharger également sur le site Gallica: " Eloges de Rameau" par Monsieur Chabanon...cliquez ici pour voir la notice puis choisissez le lien "télécharger" pour obtenir le document entier


Retrouvez une information
sur le site Piano bleu

 

 Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    





 

Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs... pour vous aider à ne pas vous perdre
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 Retour à l'accueil de pianobleu.com