<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Jean Kapsa

Merci à  Jean Kapsa  d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Jean Kapsa est né le 26 Septembre 1985 à Guilherand Granges (Ardêche) . S'il a découvert le piano dès l'âge de 5 ans il lui préfère quelques années un autre instrumment très différent : le cornet à pistons : "Mon grand frère jouait du piano à cette époque et j'avais commencé le cornet à pistons aussi je n'ai pas touché le piano ces premières années. Mais vers l'âge de neuf ans, un ami m'a encouragé, j'ai alors joué sur un piano numérique jusqu'à 16 ans."
Jean Kapsa commence le piano immédiatement par le Blues, le Boogie Woogie et le Ragtime. "Mes parents avaient quelques disques de jazz, dont une compilation de piano Boogie Woogie que j'écoutais en boucle (Memphis Slim, Pinetop Perkins...).
J'allais écouter des concerts de Blues, j'adorais ça. Je rêvais de pouvoir jouer cette musique. Je rejouais "à l'oreille", je faisais des aller-retour entre le salon où j'écoutais quelques mesures et mon clavier sur lequel j'essayais de reproduire la musique.
J'apprenais également les morceaux en me référant aux voyants lumineux qui s'éclairaient sur le clavier. J'improvisais beaucoup sur ces bases, le piano me permettait d'enregistrer ce que je faisais, d'ajouter des rythmes, d'autres sons, d'arranger les morceaux... Ce que je fais encore maintenant tous les jours avec de vrais musiciens !
"
C'est dans ce contexte que Jean Kapsa découvre aussi le jazz en écoutant notamment Brad Mehldau, un pianiste de référence dans le domaine du jazz qu'il a d'ailleurs eu la chance de rencontrer : "Le style me semblait sophistiqué et tout nouveau pour moi, tout en étant très lié au Blues que je connaissais. Le lien était évident et j'ai troqué le Boogie pour Mehldau que j'écoutais en boucle pendant les trajets de bus pour le lycée. À 16 ans, à l'occasion d'un festival proche, j'ai eu la chance de le rencontrer avec son trio. J'ai pu discuter, assister à leur balance et leur concert. Ce fut une rencontre marquante. "
iJean Kapsa intègre l’école Jazz Action Valence en 2002, tout en poursuivant des études supérieures scientifiques. En 2005 il choisit de s'orienter définitivement vers la musique : "Au Jazz Action Valence, j'ai participé à des ateliers en groupe et j'ai continué à prendre des cours particuliers. Ce fut ma première expérience de jeu en groupe : découvrir les codes qui entourent cette musique, continuer à développer l'improvisation, écouter des nouveautés avec une oreille critique et en parler avec les amis... Parallèlement, après le baccalauréat, j'ai intégré une classe préparatoire scientifique.Les deux ans en classe préparatoire m'ont permis de réaliser qu'une carrière d'ingénieur ne me conviendrait jamais et que j'étais passionné par ma musique. Soutenu par mes parents, j'ai alors décidé de franchir le pas et je ne l'ai jamais regretté"."

Pendant près de trois ans, Jean Kapsa suit une formation au Centre des Musiques Didier Lockwood , aux côtés de Benoit Sourisse, Pierre de Bethmann, Olivier Hutman, Emmanuel Bex, Manuel Rocheman..."Ils m'ont tous beaucoup apporté, chacun à leur manière et sur un sujet différent. Cela m'a d'abord permis de mettre des mots sur des aspects techniques de la musique et d'avoir plus de rigueur. Ils étaient tous intransigeants à leur manière et ils me semblaient être en harmonie avec leur vision de la musique. Leurs expériences m'ont permis de comprendre ce qu'était le métier de musicien de jazz. Enfin ils m'ont donné confiance en moi et ils m'ont tous beaucoup soutenu, notamment pour le développement du trio Sphere, avec Antoine Reininger et Maxime Fleau qui étaient aussi au Centre des Musiques Didier Lockwood."
En 2006 il forme le trio SPHERE avec lequel il obtient le 1er prix du Tremplin Jazz d’Ile de France présidé par Antoine Hervé et le 2ème prix aux Trophées du Sunside à Paris. Leur premier disque « Greenland Road » parait en 2009..."Ces prix nous ont aidé parce qu'ils nous ont permis de jouer davantage et de nous faire entendre. Grâce au Tremplin Jazz d'Ile de France, nous avons obtenu cinq concerts dans de bonnes conditions. Nous gardons un excellent souvenir de ces moments qui ont contribué à l'évolution du trio. Avec les Trophées du Sunside nous avons pu jouer au festival Jazz à Vienne l'année suivante. Ces concerts ont certainement joué un rôle dans la naissance de ce disque "Greenland Road". Nous avons forgé un premier répertoire et esquissé ce que pouvait devenir notre musique. Ce premier disque a été autoproduit et non distribué. Il a été utile pour démarcher auprès des salles, festivals et labels. Le soutien apporté par François Postaire, directeur de l'amphithéâtre de l'Opéra de Lyon, a également été significatif dans la progression du trio: il m'a permis de me produire plusieurs fois au sein de l'Opéra, d'abord en étant invité par Christophe Wallemme lors de sa résidence en 2006, puis à plusieurs reprises avec le trio Sphere dans le cadre du festival du Péristyle de l'Opéra. Enfin, il a organisé une rencontre avec Baptiste Trotignon pour une séance de travail consacrée à ce même trio; ses idées ont été enrichissantes."
Il vient de sortir un nouveau disque de ce trio : "Parhélie" cette-fois produit par le label Mélisse(voir plus bas)
Jean Kapsa ne s'en tient pas là puisque il remporte, avec le quartet FESTEN, le tremplin jazz de Lagny présidé par Stéphane Huchard et le Golden Jazz Trophy présidé par Martial Solal..."Le quartet "Festen" (qui signifie "fête" en danois) est né un peu plus tard que le trio Sphere, il y a trois ans, à l'initiative des frères Damien et Maxime Fleau, respectivement saxophoniste et batteur. Le contrebassiste maltais Oliver Degabriele est installé à Paris depuis quelques années. Nous ne travaillons pas de la même manière qu'avec le trio et je dirais que la musique est plus sauvage. Le 1er prix au Golden Jazz Trophy présidé par Martial Solal nous a permis de gagner une somme grâce à laquelle nous avons enregistré un premier album "Festen", qui a pu être distribué par le biais du label Odduara. Le deuxième disque est un maxi de cinq titres enregistrés lors d'un concert à Lyon. À la réécoute de ce concert, nous avons décidé de choisir quelques morceaux, de les mixer et de les rendre disponible au téléchargement uniquement."
Interrogé sur son inspiration et sa façon de travailler Jean Kapsa confie : "Je compose très lentement, en ayant en tête les sons et les musiciens qui vont jouer. La musique est pensée différemment selon le groupe à laquelle elle est destinée, d'ailleurs les tentatives d'échange de répertoire entre les groupes n'ont pas été convaincantes. Tout m'inspire et je ne saurais pas définir cet instant. J'attache une importance égale à toutes les parties qui constituent un morceau. Tout se passe dans ma tête jusqu'à la dernière étape du processus de composition qui est celle où je me mets au piano pour jouer la musique, mais de manière partielle car sans les autres instruments. Je travaille sur un logiciel d'édition pour la version définitive. Les morceaux sont ensuite souvent arrangés en répétition, nous en discutons beaucoup et nous réfléchissons aux directions esthétiques, à la façon dont l'improvisation prendra place au sein du cadre défini, à la forme." Quant à faire un disque piano solo, il indique que cela fait partie de ses projets...
Jean Kapsa joue dans une trentaire de concerts par an, à l'étranger et en France...." J'ai joué en France, à Malte, en Italie et nous allons prochainement jouer au Brésil et en Suisse. J'aimerais aussi jouer en Slovaquie, pays d'origine de mon grand père paternel ; j'y ai encore de la famille à laquelle je voudrais faire découvrir notre musique. J'ai particulièrement apprécié jouer au Théâtre du Bisse à Mirmande (Drôme) car le cadre est idyllique. Nous y avons joué à nouveau les 24 et 25 juillet dernier."
Quant à ses prochains concerts ils seront l'occasion de le découvrir en sideman dans un grand festival : 9 et 10 Août : Festival Jazz in Marciac - avec le quartet BACK. autre quartet récompensé dont il est aussi le pianiste attitré , formé en 2007 par le saxophoniste Benoît Berthe. "La musique qui se dégage de ce quartet est pleine d’énergie, d’enthousiasme et de partage. Leur répertoire est composé de morceaux originaux aux influences jazz post-bop alliant tradition et modernité." Le groupe a enregistré un premier album en janvier 2010 et obtenu obtient le 1er prix de l’European Jazz Contest à Rome en juillet 2011. Le concert du 10 Août au festival Jazz in Marciac sera retransmis en direct sur France Musique à partir de 18h. Suivront les 27-28 Août au Festival Jazz de Dinan (Bretagne)- deux concerts du quartet FESTEN.

Ecouter...

Festen
Family Tree
Damien Fleau, saxophone
Jean Kapsa, piano
Oliver Degabriele, contrebasse
Maxime Fleau, batterie

Snowless
Alone With The Driver
Coming From The Floor
Sound Nation
Family Tree
Grandfather's Bed
In Motion
Starfish Prime
All Apologies

Alison Galea voix sur "Alone With The Driver".
C'est dans une autre formation jazz, le trio "Sphère", qui a obtenu le 1er prix du Tremplin Jazz d'Ile de France et le 2ème prix aux Trophées du Sunside à Paris que nous avions pu découvrir le pianiste Jean Kapsa lors de la parution du très beau disque "Parhélie" sorti sous le label Mélisse en 2011.
Cette autre formation : Festen, que nous avions déjà évoquée avec lui, vient de sortir ce nouvel album en auto-production : Family Tree. Et puisqu'il est question de famille sachez tout d'abord que Festen est un quartet Jazz fondé en 2008 qui doit son nom à un film danois réalisé par Thomas Vinterberg ayant obtenu le Prix du Jury au festival de Cannes en 1998 et où il est question d'une fête... de famille, le groupe s'est inspiré de la sobriété formelle, du style vif et brutal propre au cinéma danois des années 90. A l'origine de cette fête aussi familiale , deux frères : Maxime et Damien Fleau, respectivement batteur et saxophoniste, qui ont été rejoints très vite par le pianiste Jean Kapsa et le contrebassiste Oliver Degabriele. Cette formation a également reçu diverses récompenses ainsi en 2009, le 1er prix du tremplin de jazz de Lagny et en 2010 le 1er prix du jury du Golden Jazz Trophy. Il y a une invitée à cette nouvelle fête : la chanteuse Alison Galea qui prête sa jolie voix sur un titre : "Alone With The Driver" .
Interrogé à l'occasion de la sortie de ce nouveau disque, le pianiste s'avère avoir très nombreuses activités que ce soit dans ces deux groupes ou d'autres ainsi un projet qui l'a conduit au Brésil. Ce disque dont sept des neuf morceaux sont des compositions originales signées collectivement par le groupe est l'occasion de faire le point sur toutes les activités musicales du pianiste et d'en mesurer une autre facette au demeurant tout aussi remarquable et plaisante que la précédente, cette fois en quartet jazz ....cliquez ici pour lire l'article complet et écouter des extraits

Parhélie
Jean kapsa piano
Antoine Reininger contrebasse
Maxime Fleau batterie

sept lieues sous les mers
gradiva
la visite
filature
risée
greenland road
d'un commun accord
hypnose
meeting again
chili chocolate
Il est de plus en plus fréquent de rencontrer des formations de jazz sans leader désigné, ce qui s'explique tout à fait dans ce milieu où l'improvisation tient une place primordiale, cependant, pour les amateurs de piano, et sans ôter quelque mérite que ce soit aux deux autres musiciens, il est intéressant de savoir que c'est le pianiste Jean Kapsa qui signe ici six des dix compositions, trois autres étant du contrebassiste Antoine Reininger, dont l'une "Hypnose" débute par un solo au... piano très prenant (à écouter plus bas dans un clip), enfin une seule mais particulièrement réussie par sa rythmique également très prenante : "risée" est signée par le batteur Maxime Fleau. Une somme de compositions toutes originales donc pour ce bel album à l'image floue bleutée dont le titre Parhélie, explique Jean Kapsa dans l'entretien ci-dessous, est : "une sorte de métaphore visuelle de ce trio et de la façon dont nous concevons notre musique. Le soleil, cette "Sphère" se divisant en trois soleils pour les trois musiciens. Le halo solaire pourrait être la bulle dans laquelle nous invitons les gens à nous rejoindre le temps d'un disque ou d'un concert. La difficulté d'observer directement le phénomène sans être ébloui correspond à la part de mystère de notre musique, à la fois éclatante et floue."

Ce trio, qui a notamment obtenu en 2006 le 1er prix du Tremplin Jazz d'Ile de France, a d'ailleurs déjà autoproduit un disque : "Greenland road " paru en 2009 sous le nom de : "SPHERE"qui n'apparait pas sur la pochette de ce disque qui paraît cette fois chez le label Mélisse, label réputé notamment pour l'aide qu'il apporte à de jeunes talents et qui dans cette logique fait le choix tout à fait compréhensible de valoriser le nom de chaque musicien.
Musiciens c'est d'ailleurs bien le terme générique que mérite chacun d'entre eux car tous ont joué plusieurs instruments et leurs intérêts ne se limite pas au jazz , ainsi Jean Kapsa a d'abord préféré le cornet à pistons avant d'apprendre le piano vers l'âge de neuf ans), pour ce qui concerne Maxime Fléau celui-ci est principalement batteur mais il joue aussi de la clarinette basse et chante dans des projets rock, pop et électro. Quant à Antoine Reininger il a d'abord joué du piano puis de la guitare et découvrant le jazz il finit par abandonner la finance(certes ce n'est pas un instrument de musique...) pour rentrer au conservatoire et étudier la contrebasse classique...(voir la présentation de ces musiciens plus bas). A eux trois ils ont donc déjà joué près d'une dizaine d'instruments dans leur parcours aussi n'est-il pas étonnant que, leurs oreilles étant sensibilisés à divers timbres, leur priorité soit le son. Un son magnifié dans une musique dont les douces mélodies et la rythmique parfaite très variée, et jamais violente, permet d'apprécier toute la richesse. Le trio offre ici à l'auditeur un voyage dans une bulle qui a aussi tout d'un merveilleux véhicule apte à naviguer tant sous les mers que dans les airs dans une agréable sensation d'apesanteur et de liberté, animé par leur mode de jeu qui associe le groove et précisément la liberté d'improvisation que les trois "pilotes musiciens" maîtrisent dans une entente parfaite.
Jean Kapsa a bien voulu répondre à quelques questions au sujet de ce disque...cliquez ici pour lire la suite, voir la vidéo et écouter des extraits
En concert ...
Concert le 14 mai 2015 au Sunside (Paris)
7/7/2015 16h Jazz à Vienne en solo
14/07/2015 Duo avec Damien Fléau à St Maol Classique sur le Roc
9/8/2015 et 10/08/2015 en quartet : quartet Back à Marciac

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Fanny Azzuro
Impressions 1905
Montrez moi vos mains
Alexandre Tharaud
Nikolay Lugansky
Tchaikovsky
Grande sonate Les Saisons






  et... Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com