<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Jasmina Kulaglich

Merci à Jasmina Kulaglich d'avoir répondu aux questions de pianobleu.com pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Née à Belgrade, Jasmina Kulaglich a découvert le piano grâce à son grand oncle qui était compositeur et sa cousine germaine pianiste : "C'est elle qui m'a mise au piano à l'âge de six ans". Elle a obtenu dans sa ville natale le Premier Prix du Conservatoire National Supérieur de Musique à l’unanimité, le Grand Prix de l’Université des Arts, le Premier Prix au Concours des Jeunes Pianistes Yougoslaves et le Prix d’Octobre de la Ville de Belgrade..."Je garde un merveilleux souvenir de mon premier professeur Madame Bandur, d'origine tchèque, qui m'a transmise les fondations de la grande " école pianistique tchèque " d'Emile Haïek. Egalement, mon professeur au CNSM, Madame Suica, qui tout en étant nourrie sur les bases de l'école russe, s'est perfectionnée avec Marguerite Long."
Ayant obtenu une bourse du gouvernement français, Jasmina Kulaglich se perfectionne avec Yvonne Lefébure , puis suit des conseils auprès d’ Edith Fischer, France Clidat, Georgy Sebok et Aquiles Delle Vigne en Suisse et en Hollande..."Cela a été une chance de rencontrer à la fin de sa vie la grande dame du piano français, Yvonne Lefèbure, avec qui j'ai obtenu le " Diplôme Européen " dans le cadre du Conservatoire Européen de Paris. Le souvenir inoubliable de ma formation est le travail avec un autre grand Maître du piano - aussi Maître tout court - Georgy Sebok. Les moments passés à ses côtés sont hors du temps et de l'espace : il touchait les âmes des jeunes musiciens au plus profond d'elles, et les transformations se faisaient à tous les niveaux - musicales certes, mais d'abord humaines. Car comment " jouer " sans se dévoiler entièrement ? La présence dans la musique est totale, impliquant toutes les dimensions de l'être - tel était son enseignement."
Par la suite Jasmina Kulaglich se perfectionne avec les disciples de Claudio Arrau : Edith Fischer en Suisse et Aquiles Delle Vigne en Belgique..."Tous les deux m'ont apporté la profondeur de vision musicale du grand Maître chilien, qui s'est jointe à mes " bases slaves " tournées essentiellement vers le " son qui parle ", enrichies toutefois par la clarté du piano français. La France m'a ouvert des bras à un moment décisif de ma vie, où je cherchais à m'ouvrir vers d'autres mondes, à connaître d'autres civilisations et cultures, et Paris est devenu pour moi le lieu de toutes les rencontres, artistiques et humaines. Mon cœur est toujours lié à ces terres où je suis née, Belgrade, la Serbie, les Balkans, les terres qui ont tellement souffert dans le passé, proche et lointain. D'ailleurs, mon CD parle de ces territoires riches et mystérieux : de Byzance jusqu'aux Balkans de nos jours."
Jasmina Kulaglich se produit régulièrement en France et à l’étranger : en Suisse ( Festival « La Schubertiade » organisé par la Radio Suisse Romande, Festival de Blonay, « Forum Crédit Suisse » à Lausanne, à Genève et Martigny), en Italie (Festival d’Udine et St.Giulio), au Royaume Uni (à Londres avec U.K. Symphony Orchestra, dir. Steven Lloyd), en Hollande (Festival « Noord Holland »)…
En France elle joue à Paris (Salle Gaveau, Salle Cortot, Musée Jacquemart André, Atrium Magne, Fondation Dosne-Thiers …), à Lyon (« Pianissimes »), à Senlis à la « Fondation Cziffra », participe aux « Soirées Musicales de Riom » , au « Festival Debussy » à St-Germain-en-Laye, au « Festival de Vollore »...."Des souvenirs forts de concerts ? Ce sont deux concerts à Londres et à Birmingham avec U.K.Symphony Orchestra - tous les musiciens étaient très tendus ces jours là, à cause de - l'éclipse totale du soleil ! Mais des fois ces conditions intérieures poussent au dépassement de soi - on découvre des nouvelles capacités et ouvertures en soi même, et une fois émergées, elles sont acquises pour la vie. Les concerts étaient très inspirés pour tous et ont apporté ce jour une émotion particulière !"
En musique de chambre, Jasmina Kulaglich se produit en sonate avec violon, violoncelle, clarinette ; en trio et quatuor avec cordes ; en quintette et sextuor avec vents. Passionnée de musique de chambre, elle joue avec les solistes et les membres de l’Orchestre Philharmonique de Radio France et l’Orchestre National de France (Oana Unc, Christophe Gaugué, Florence Binder, Michaëla Smoleanu…), de l’Orchestre de Paris (Claude Giron, Etienne Pfender), et de l’Orchestre National d’Ile-de-France (Paul Pichard, Quintette à vents d’Ile-de-France), ainsi qu’avec des membres du Quatuor Elysée et du Quatuor Almus (Espagne). Elle est fondatrice du Trio Botticelli, avec lequel elle s’est produite aux USA (New-Jersey), en Suisse et en France..." La création du Trio Botticelli est une belle aventure : une pianiste serbe et une violoncelliste de l'Orchestre de Paris rencontrant un violoniste à New York ! Les concerts en Europe et aux USA, les émissions en direct à la Radio Suisse Romande, prouvent que la distance n'est jamais un obstacle !"

Son répertoire

Le répertoire de Jasmina Kulaglich est difficile à définir car varié mais ..."Au fond de mon âme musicale, je suis très beethovenienne." confie-t-elle, ajoutant : "Sa force et la subtilité de ses messages humanistes me touchent profondément, et ses sonates étaient ma nourriture quotidienne à Belgrade. Mozart et Schubert font aussi partie de mon intimité musicale. Dans les romantiques, je suis proche de la dimension intériorisée de Liszt, qu'elle soit dans une forme dénudée ou pianistiquement grandiose. Le répertoire slave - Tchaikovski, Janacek, Suk, Chostakovitch… - fait vibrer tout naturellement mes cordes enracinées dans l'école tchèque et russe. Et je suis curieuse des musiques de mes contemporains, dont je reçois d'ailleurs souvent des partitions que j'aime inclure dans mes programmes, la prochaine étant la " Mémoire ensevelie " de Serge Kaufmann."
Quant à sa façon de travailler, Jasmina Kulaglich confie : "J'essaie d'avoir la vision la plus large de l'œuvre. Au début, je la lis, je laisse parler mon intuition musicale qui saisit son univers et me dit si je me sens en harmonie avec elle, ce qui est la seule façon de la représenter avec authenticité. En commençant à la travailler en profondeur, je plonge dans toutes ses dimensions - sonore, harmonique, analytique, celle de la forme, de son langage, l'univers de ses timbres, le monde émotionnel qu'elle évoque en moi, le monde universel qu'elle peut me révéler et se joindre à mes convictions humaines. Yvonne Lefèbure disait souvent : " Il ne suffit pas d'être pianiste. Pour être artiste vous devez ouvrir votre cœur et vivre l'interprétation comme vous vivez la vie. " C'est devenue la seule façon pour moi d'être musicienne. "
Jasmina Kulaglich aime jouer la musique sous toutes ses formes : "J'aime jouer en soliste - car dans un récital la créativité a une magnifique liberté de l'inspiration du moment présent, mais quoi de plus beau que d'unir des élans musicaux avec des partenaires de musique de chambre, ou avec l'orchestre, tentant toujours de garder cette création instantanée dans sa spontanéité ?"
Jasmina Kulaglich est également professeur titulaire au Conservatoire à Rayonnement Régional d’Aubervilliers-La Courneuve..." J'aime enseigner aux jeunes professionnels, car je transmets simplement ce que je suis, artistiquement et humainement. On ne peut pas séparer les deux, c'est déjà Sebok qui l'a gravé en moi, et la vie le confirme tous les jours. J'ai eu une longue période où cette transmission était vitale pour moi, j'ai toujours évolué dans des cadres de l'enseignement supérieur. Aujourd'hui, l'équilibre de ma propre nourriture musicale est différent, j'enseigne surtout à des personnes qui sont sensibles à ma façon de transmettre, par mon être tout entier. J'aime aussi être présente dans des moments de crise ou de remise en question de jeunes pianistes, portant un éclairage nouveau sur leur cheminement, en les accompagnant dans ces moments délicats."
Quant elle ne travaille pas, Jasmina Kulaglish écoute aussi beaucoup de jazz : " L'écoute des improvisations de ses grands maîtres me donne le sentiment de liberté que j'aimerais créer dans mes interprétations de musique classique. Car finalement, on ne joue jamais la même œuvre deux fois. C'est toujours une nouvelle œuvre qui se dessine dans un instant présent créatif, même si les différences sont subtiles." Et elle s'intéresse aussi à ..."toutes les philosophies du monde : à leurs racines où on trouve d'une certaine façon les mêmes vérités, véhiculées par différentes civilisations. C'est ce qui donne ce sentiments d'unité entre les humains, avec tout le respect des différences de chacun. Je suis passionnée par la vie, les êtres que je rencontre, ceux que je ne connais pas et aimerais connaître, par notre planète et les galaxies proches et lointaines qui sont encore à découvrir !"

Ecouter...

 

 

Svetislav Bozic (né en 1954)

Byzantine Mosaic (Mosaïque Byzantine)

After a war with some hope through the rain (Après une guerre avec un peu d'espoir à travers la pluie)

Memories of the ancestor( Souvenirs des ancêtres)

Jasmina Kulaglich, piano

L' illustration antique qui illustre ce disque pourrait laisser à penser que les oeuvres enregistrées sur celui-ci sont anciennes, en fait le compositeur serbe Svetislav Bozic vit toujours et cette illustration est le choix délibéré de la pianiste, également d'origine serbe, Jasmina Kulaglich , ainsi explique-t-elle notamment dans l'entretien ci-dessous en complément à celui sur son parcours  : "Cette image présente parfaitement mon engagement à plusieurs niveaux : mon retour aux sources, mais aussi mon credo intérieur quant à l'avenir de l'humanité."
Il est vrai aussi que si ce disque comportent des oeuvres d'un compositeur actuel celles-ci sont librement inspirées par la musique byzantine, orientale et traditionnelle de Serbie et Svetislav Bozic relie donc en fait l'ancien avec le présent ainsi que l'Orient et l'Occident ainsi est présenté "Mosaique Byzantine" (titre en français puisque l'éditeur Naxos l'a publié en anglais sur la pochette) enregistrée en première mondiale : "De langage post-impressionniste, influencée par les chants byzantins, des soufis et des moines orthodoxes, elle assemble les musiques d'orient et d'occident. Neuf monastères, situés en Serbie, Macédoine et Grèce, inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO, donnent les titres des pièces de ce cycle. ....cliquez ici pour lire la suite, écouter des extraits et voir la vidéo

En savoir plus

Visitez le site internet de Jasmina Kulaglich ...cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !





  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com