<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Guillaume Vincent

Pianobleu.com partenaire du concours international Long Thibaud en 2009 vous invite à découvrir le jeune pianiste Guillaume Vincent premier lauréat francophone du concours 2009(troisième grand prix Marguerite Long) qui a bien voulu répondre à quelques questions pour la réalisation de cette page suite à ce prix. 

Biographie commentée

Guillaume Vincent est né le 9 octobre 1991 à Annecy. Il confie avoir toujours été bercé par la musique :"Du côté de ma mère, la musique et la danse se sont toujours transmises de génération en génération. En terme de musique, chacun en faisait à haut niveau." Quant au piano il a toujours fait partie de sa vie : "Ma mère est professeur de piano, et enseigne depuis plusieurs années. Il y a donc toujours eu un piano chez mes parents. Je n'ai en quelque sorte jamais vraiment découvert le piano, il a toujours été présent dans ma vie. J'ai voulu commencer à le travailler sérieusement à l'âge de 7 ans." .
Il a donc commencé ses études du piano à l'âge de sept ans, au Centre de pratique musicale d'Annecy dans la classe de Claudine Boymond..."Je ne garde évidemment que des bons souvenirs de ces premières années d'apprentissage, qui je pense sont les plus importantes pour n'importe quel musicien. Depuis toujours, j'ai le désir que ma performance au piano soit en constante évolution, et d'approfondir, à chaque fois, un peu plus loin ma recherche, d'ordre musical comme technique. Déjà à l'époque. Cela se traduisait par le fait que je travaillais souvent des morceaux trop difficiles pour moi et mes 7 ans. Je me souviens qu'aux toutes premières auditions de classe que j'ai pu faire, après 4 mois d'apprentissage, j'avais voulu travailler le 20ème prélude de Chopin. C'était une pièce trop compliquée pour moi, mais les cahiers de petits morceaux pour apprendre le piano m'ennuyaient. Il est certain que Chopin m'apparaissait dix fois plus intéressant que les méthodes habituelles pour débuter le piano. Et le désir d'en faire une performance musicale à l'audition prenait le dessus sur tout, même si ma professeur me répétait que ce n'était pas une bonne idée. Je l'ai tout de même joué (avec mes moyens mais j'étais tout de même satisfait de l'idée musicale que j'avais à transmettre - c'était tout ce qui importait). Je l'ai tout de même joué (avec mes moyens mais j'étais tout de même satisfait de l'idée musicale que j'avais à transmettre - c'était tout ce qui importait). Et grâce aux encouragements de mes mes parents et de ma professeur, j'ai ainsi pu commencer à développer ma force de volonté très tôt."
A l'âge de dix ans Guillaume Vincent joue pour la première fois avec orchestre, et les années suivantes, le concerto n° 21 de Mozart et le concerto n° 3 de Beethoven. A treize ans, il était invité aux côtés du trompettiste David Guerrier aux « Jeunes Talents » organisé en 2005 par le Lion's Club International au Théâtre d'Annecy, où il interprétait le concerto n° 1 de Beethoven et La Vallée d'Obermann de Liszt..."A l'âge de dix ans, ce premier concert que j'ai donné a été un déclic pour moi. C'est à partir de cela que j'ai compris que je voulais être pianiste concertiste. Cela restera un souvenir marquant."
Après avoir suivi des masterclasses avec François-René Duchable et Jacques Rouvier, Guillaume Vincent est admis en 2005 au Conservatoire national supérieur de musique de Paris dans la classe de Jacques Rouvier ... "Sous des formes différentes d'enseignement, François-René Duchable et Jacques Rouvier m'ont fait beaucoup progresser ; François-René Duchable sur la technique, et Jacques Rouvier sur le plan de la "grammaire musicale", comme il me disait. Tous deux m'ont appris au même niveau à être plus précis, une notion que je n'avais pas avant de les rencontrer. Ils m'ont enseigné ce que l'ont peut appeler une base pianistique. Je suis entré au CNSMDP dans la classe de Jacques Rouvier et Prisca Benoit en 2005, et j'ai passé mon prix trois années plus tard. Cela aura été je pense les années les plus instructives que j'ai pu avoir jusqu'à présent, extrêmement riches sur le plan musical, qui m'ont fait énormément progresser ... De belles années que je ne suis pas prêt d'oublier. Après mon prix, j'ai continué un perfectionnement pendant deux ans auprès de Jean-François Heisser et Marie-Josèphe Jude, chez qui je ne cesse d'apprendre aussi beaucoup."
En juin 2006 et 2007, Guillaume Vincent a en effet réussi brillamment ses examens de fin de première et deuxième année en piano et en musique de chambre avec une mention très bien à l'unanimité du jury. En 2008, il a obtenu la mention très bien à l'unanimité du jury au prix du Conservatoire de Paris en 2008, y acquérant parallèlement son diplôme de formation supérieure. En septembre 2008, après le concours de Leipzig, il est sélectionné en janvier 2009 pour le concours «Young Concertists Auditions » à New York où il sera demi-finaliste. En tant que premier nommé, il est invité à jouer au Festival d'Usedom le 2 octobre 2008. Il est actuellement en deuxième cycle supérieur au Conservatoire où il travaille auprès de Jean-François Heisser et Marie-Josèphe Jude. En mars 2009, il donne un récital au Festival « Pianos en Saintonge » à l'invitation d'Anne Quéfellec."Anne Quéfellec faisait partie du jury du prix de piano en juin 2008, et m'a ensuite effectivement invité pour le festival "Piano en Saintonge ", à Saintes. Je garde un souvenir particulièrement beau de ce festival, sur le plan musical comme sur le plan humain. Je remercie Mme Quéfellec pour cela."
Récemment Guillaume Vincent a reçu le troisième Grand Prix Marguerite Long 2009 ainsi que le Prix de l'Orchestre national de France 2009, le Prix de la Fondation Pierre Lacroix 2009 et le Prix de la Fondation Sacem 2009 attribués lors de ce même concours..."Avoir un prix au concours Long-Thibaud faisait partie de mes nombreux rêves pianistiques. Tout s'est passé dans les meilleures conditions, et je ressors de cette compétition évidemment satisfait. L'objectif était avant tout pour moi de participer à l'épreuve finale. En ce qui concerne les prix, je considère que c'est du bonus, et non pas un but. Je n'ai écouté aucun des autres candidats, car j'ai préféré rester seul dans ma musique pendant la semaine du concours. Le concert du gala a été le meilleur souvenir, d'autant plus que j'ai pu jouer le concerto n°4 de Rachmaninov, qui est une oeuvre que j'aime particulièrement. J'ai également souhaité la faire découvrir autour de moi, car c'est un concerto très peu interprété. J'ai une attirance particulière envers le répertoire de Rachmaninov, j'ai donc pu prendre un plaisir double d'interpréter ce concerto avec l'orchestre."
Guillaume Vincent projette de participer à nombreux autres concours :"Je ne pense pas que les concours soient indispensables pour réussir une carrière aujourd'hui. Cependant ils peuvent être très enrichissants. Cela nous confronte avec les autres de manière assez brute, mais nous en ressortons davantage solide. A mon sens, il faut voir le côté instructif des choses quand l'on décide de passer un concours, et ne pas y participer juste pour y participer. Alors si un concours nous est favorable, cela peut nous donner une formidable assurance musicale par la suite ; Si cela ne marche pas, on apprend à se remettre en question, savoir pourquoi ça n'a pas marché, pourquoi on a choisi un autre et pas moi, etc... Dans les deux cas, on en ressort grandi. J'aimerais par la suite participer au concours de Genève, en fin d'année 2010 prochaine, et par la suite le concours Liszt de Budapest, le concours Reine Elisabethde Belgique, et puis nombreux autres aussi... "
Guillaume Vincent s'est déjà produit de nombreuses fois en concert à Paris, en province et à l'étranger (Suisse, Portugal, Hongrie, Californie), le pianiste interviewé fin 2009 confie alors : "J'en suis à un stade de carrière où je découvre et savoure chaque lieu où je me produis. Chaque concert que j'ai pu faire est un souvenir encore vivant dans ma tête, il m'est difficile de choisir le meilleur. Par exemple, jouer les premières fois avec de grands artistes renommés marque toujours. Je pense par exemple à la première fois où j'ai pu joué avec des musiciens tel que Renaud Capuçon, ou encore Jean-François Heisser. Jouer dans de grandes salles est aussi particulièrement envoûtant..." Ses prochains concerts seront en Allemagne, à Lollar, et aussi en France à Bonneville, Annecy, ainsi qu'à l'Ambassade de France en Belgique.
Actualité 2010 : Guillaume Vincent a été nommé "Révélation classique" par l'Adami en 2010
Actualité 2012 : Guillaume Vincent a obtenu le prix "Fondation Safran" en 2012, et en novembre il sort un disque des Préludes de Rachmaninov chez le label Naïve ( voir plus bas )

Son répertoire, son interprétation...

Rachmaninov garde la première place parmi ses compositeurs de prédilections et choix musicaux :" Rachmaninov est un compositeur pour lequel je ressens beaucoup de choses... Mais si je devais résumer en quelques mots ce qui m'attire particulièrement en sa musique est - à mon sens - un sentiment d'éternelle liberté qui s'en dégage, la virtuosité étant bien souvent au service du lyrisme. Je trouve qu'il n'y a aucune retenue dans l'écriture de Rachmaninov ; Les sentiments y sont exprimés de manière directe. Ce qui me plaît beaucoup, c'est l'idée que l'expression lyrique de la phrase dépasse toute rigueur et laisse place à une imagination libre et sans limite. Ce que l'on pourrait appeler "se perdre dans la musique" ; Je trouve cela beau. J'encourage les plus jeunes pianistes à trouver cette liberté."
Interrogé sur sa façon de travailler, Guillaume Vincent indique : "Pour un travail efficace, quelle que soit l'oeuvre quand je la commence, je suis pour un travail très lent. Je travaille en effet dans la lenteur les 3/4 de mon temps. Je pense que, en dehors du travail technique, le travail lent permet aussi énormément de choses sur la ligne musicale. Une fois que l'oeuvre en question commence à se mettre en place, j'y réflechis beaucoup , je privilégie la recherche musicale en trois choses distinctes : l'état d'esprit, le volume sonore, et l'articulation (toujours dans la lenteur). Puis, quand tout ce travail s'est mis en place, je recherche - quelque soit le style de l'oeuvre - ma propre inspiration, en faisant jouer mon instinct musical ; Je recherche toujours la petite étincelle en plus, qui se traduira de manière profonde et personnelle, sans que cela parte d'une quelconque influence. Tout ce travail est complexe, mais après, au moment de jouer, tout est si simple..."
Guillaume Vincent a étudié l'écriture au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe d'Yves Henry et il confie porter un grand intérêt au cours d'écriture...."En dehors du piano, l'écriture est une matière qui m'a énormément apporté. Cela m'a considérablement fait avancer, autant pour mieux comprendre la musique que pour l'interpréter. Les classes d'écriture au conservatoire m'ont passionné." Il lui arrive cependant d'écouter d'autres musiques que celles qui lui sont enseignées : "Je suis ouvert à tout de Bach à Michael Jackson ! Plus généralement, je suis passionné de jazz. Cela ne m'aide pas plus pour interpréter une pièce mais cela me permet de m'échapper du classique. Il faut bien, de temps en temps..."
Guillaume Vincent joue souvent de la musique de chambre : "Il m'arrive de jouer souvent en musique de chambre, notamment au festival de Pâques et l'Août Musical de Deauville où je suis régulièrement invité. Par ailleurs, j'ai des projets de concerts piano/violon avec Vanessa Szigeti, qui est une formidable violoniste. Ma principale motivation est de développer une carrière de soliste, mais je prends beaucoup de plaisir à partager la musique de chambre quand les occasions se présentent."

Ecouter... et voir

Guillaume Vincent nous invite à écouter ses enregistrements de la sixième rhapsodie hongroise de Liszt et la "Suggestion diabolique" de Prokofiev cliquez sur le triangle des lecteurs ci-dessous
      
Découvrez un autre enregistrement de Guillaume Vincent
dans une carte de voeux de l'an 2010
à envoyer à tous vos proches...cliquez ici

Serge Rachmaninov (1873-1943)

Prélude op.3 no.2
10 préludes op.23
13 préludes op.32

Guillaume Vincent , piano

Depuis qu'il a remporté le troisième prix du concours Long Thibaud en 2009, le pianiste Guillaume Vincent a été nommé "Révélation classique" par l'Adami en 2010 et a obtenu le prix "Fondation Safran" en 2012 et est désormais régulièrement invité par de nombreux festivals en France et dans le monde entier pour se produire en solo et avec orchestre. Et ce disque ( un double disque en fait ) qui parait chez le label Naïve est son premier album. Il a choisi d'enregistrer l'intégrale des préludes de Rachmaninov, un compositeur qui confirme -t-il à l'occasion d'un nouvel entretien a "une place privilégiée dans son coeur", un compositeur dont la musique dit-il aussi lui correspond le mieux....cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo

- A voir Guillaume Vincent interprète Liszt, Chopin et Rachmaninov .
Samedi 4 septembre aux Serres d'Auteuil


Pour en savoir plus...

visitez le site internet de Guillaume Vincent ...cliquez ici
 

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Fanny Azzuro
Impressions 1905
Montrez moi vos mains
Alexandre Tharaud
Nikolay Lugansky
Tchaikovsky
Grande sonate Les Saisons






  et... Partagez cette page !



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com