<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Fred Nardin

Merci à Fred Nardin d'avoir répondu aux questions de pianobleu.com pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Né à Saint-Rémy (Bourgogne) en 1987, Fred Nardin est attiré dès son plus jeune âge par la musique et débute le piano à cinq ans..."J'ai baigné dans la musique depuis tout petit, mon père avait un orchestre de bal qu'il a créé avec son frère. Mon père jouait de la batterie et de l'harmonica, ma sœur du piano et mon frère de la batterie également. Nous sommes donc tous un peu musicien dans la famille, même si je suis le seul à avoir choisi d'en faire mon métier.  J'ai choisi le piano car j'entendais ma sœur travailler des pièces classiques à la maison (Mozart, Bach, Chopin...) et j'ai demandé à mes parents de m'inscrire chez un professeur pour apprendre cette instrument à l'âge de 5 ans."
Ses parents choisissent de lui faire commencer le piano chez un professeur particulier, afin de lui éviter les cours de solfège, et tout en poursuivant ceux-ci, à l’âge de neuf ans, il intègre le Conservatoire National de Chalon sur Saône, tout d’abord pour ses études classiques, en solfège et trompette, puis trois ans plus tard, pour rejoindre la classe de Jazz où il étudie notamment la composition ainsi que l’arrangement avec Sylvain Beuf. "Je continuais le piano avec mon professeur particulier, je travaillais la technique du piano et des pièces classiques mais ça n’a jamais vraiment été ma tasse de thé. Je préférais jouer la musique que j’entendais à la radio. Je modifiais souvent les pièces du répertoire à étudier en fonction de mes inspirations... Mon professeur a rapidement compris que ce n’était pas cette musique que je voulais jouer... Petit à petit, à chaque fin de cours, il me faisait travailler des courtes pièces de jazz, blues et boogie woogie, ça me plaisait beaucoup. A 10 ans, j'ai débuté à jouer dans les bals avec mon père. Me voyant vraiment intéressé par le jazz et les différents aspects que recouvre l’improvisation, mon professeur de piano m’a conseillé de m’ inscrire au département Jazz du conservatoire. J'ai donc passé le test et j'ai intégré la classe à 13 ans (j'étais le plus jeune élève du département), c'était une formation complète avec des cours d'instruments individuels, d'harmonies, de pratiques collectives, d'arrangements, d'histoire du Jazz. Cette musique me plaisait beaucoup et il y avait une forte émulation dans le département Jazz du conservatoire à ce moment là, on jouait tout le temps … "
A 15 ans, Fred Nardin décide de poursuivre aussi ses études de piano classique au conservatoire afin d'approfondir sa technique, il a suit donc un double cursus (classique et Jazz) jusqu'à l'obtention de son D.E.M (Diplôme d'Études Musicales spécialisation jazz)..."J'avais plus de 16 heures de cours par semaines au conservatoire ( double cursus complet de piano Jazz, piano classique et trompette). J'avais beaucoup de cours, je travaillais aussi beaucoup, mais je n'ai jamais trouvé ça «  lourd  », j'adorais aller au conservatoire, travailler le jazz avec mes amis, écouter de la musique … on était un peu boulimique, dans notre truc … c'était une période assez folle et il n'y avait pas grand chose d'autre qui comptait …  Je garde de très très bons souvenirs de cette période au conservatoire, on était une bonne bande d'amis et on travaillait énormément (très très forte émulation). D'ailleurs nous sommes plusieurs de cette bande à jouer actuellement dans le keystone big band (4) dont le batteur Romain Sarron avec qui j'ai commencé le jazz (et qui joue avec nous dans ce nouveau disque en 4tet) "
Puis il intègre, l’année suivante, le département Jazz et Musiques improvisées du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP) où il obtiendra en 2011 son master et se perfectionnera notamment aux côtés d’Hervé Sellin et François Théberge. Deux ans plus tard, sa passion pour l’écriture et le cinéma l'amène à poursuivre ses études musicales dans la classe de composition de musique à l’image du CNSMDP dirigée par Laurent Petitgirard et Marie-Jeanne Serero dont il sortira diplômé..."J'avais déjà des amis du conservatoire de Chalon qui étaient là bas. J’y ai rencontré beaucoup de musiciens et j'ai participé à de nombreux projets aux styles différents. Il y avait un rythme de travail très productif tant au niveau de l’instrument, que de la composition et de l’arrangement, dans un contexte professionnel intéressant. Le conservatoire donnait l’opportunité d’avoir des master class avec de grands musiciens  : Billy Hart, Marc Copland, Jim Mc Neely, Wynton Marsalis.. Nous pouvions travailler, échanger et jouer avec eux. Le CNSMDP s'est une sorte de laboratoire qui nous permet d’explorer des pistes de travail dans des styles assez différents. Je crois que c’est un bon moyen pour mieux se connaître musicalement. Cette étape m’a ouvert l’esprit. J’ai maintenant une vision plus large de la musique  : je sais ce que j’aime et ce que j’aime moins. Je me suis perfectionné sur l’arrangement et la composition, jusqu’alors assez peu explorés. Nous écrivions beaucoup de musiques pour de nombreux projets selon l’envie de chacun (du duo à l’orchestre symphonique) et c’est une chance de pouvoir travailler avec des musiciens d’une telle renommée  : Hervé Sellin, Riccardo Del Fra, François Théberge, Glenn Ferris, Dré Pallmearts. En particulier, Hervé Sellin m'a beaucoup apporté pour le piano, l'approfondissement technique de l'instrument, on travaillait beaucoup de pièces classiques, la maîtrise du son … François Théberge, lui aussi, pour l'écriture et l'arrangement – je pense que c'est lui qui m'a donné cette passion d'écrire pour big band, qui m'a donné les bonnes clefs ... 
Fred Nardin fonde en 2010, avec ses trois amis Jon Boutellier, Bastien Ballaz et David Enhco, le fameux «The Amazing Keystone Big Band»,  formation de 18 musiciens réussissant les jeunes musiciens les plus prometteurs de la scène lyonnaise et parisienne. Leurs premier album « Pierre et le Loup ... et le Jazz », ré-adaptation pour grand orchestre de Jazz de la célèbre oeuvre de Prokofiev et conté par Denis Podalydès et Leslie Menu, a remporté le prix du « Meilleur album de Jazz Français 2013 de l’Académie du Jazz ». Leur nouvel album, «Le Carnaval Jazz des Animaux» conté par Edouard Bear, est sorti en octobre 2015... "Nous étions avec Jon Boutellier, Bastien Ballaz et moi-même au CNSMDP et nous commencions à faire des arrangements pour la classe de François Théberge – je crois que nous avions tous les trois le même intérêt pour l'écriture et l'arrangement pour cette formation. Tout ça est parti d'une idée un peu folle de faire un concert en big band dans un club de Jazz à Lyon où l'on jouait très souvent avec Jon (La clef de Voûte) pour jouer nos premiers arrangements et nous obliger aussi à en écrire pour l'occasion. On a donc appelé tous les copains (entre lyon et paris, dont le trompettiste David Enhco avec qui on jouait en 6tet avec Jon) pour faire ce concert «  one shot  », un lundi soir, un peu à l'image des orchestres du lundi soirs à New York. L'orchestre s'est créé comme ça, par hasard... Nous avons choisi le nom Keystone Big Band car Clef de Voûte (le nom du club) se dit Keystone en anglais. Pierre et le Loup était une commande du Festival Jazz à Vienne pour le concert jeune public et c'était notre premier gros projet avec le big band même si nous avions déjà fait pas mal de concerts dans la région Rhône Alpes et c'est d'ailleurs le projet qui a vraiment fait décoller l'orchestre. Nous avons fait beaucoup de concert avec Pierre et le Loup (environ 150)."
L’Amazing Keystone Big Band a déjà collaboré avec de nombreux artistes de renommée internationale tels que : Quincy Jones, Rhoda Scott, Cécile Mc Lorin Salvant, ZAZ, Charles Aznavour, Liz Mc  Comb, Nikki  Yanofsky, Gregory Porter & Kellylee Evans, Christine et Ingrid Jensen, Bill Mobley......"Effectivement, nous avons eu la chance de travailler avec de nombreux artistes invités avec cette formation, dans des contextes assez différents et c'est à chaque fois un immense plaisir d'arranger et de jouer de la musique originales avec des artistes de ce talent. Quelques souvenirs  : Avec Rhada, Cécile et Michel Hausser c'était le premier concert de l'orchestre sur la grande scène du théâtre antique pour une soirée «  Big Band  » évidemment ça marque … Cécile venait de remporter le concours Thelonious Monk, elle n'était pas encore connue et ça a été une rencontre incroyable (humainement et musicalement) et elle est restée la chanteuse de l'orchestre quasiment 3 ans. Avec Quincy Jones aussi c'était fou … c'est une légende de cette musique un de arrangeurs majeurs de la musique pour big band. Et la première fois qu'il est rentré dans la pièce et que nous faisions les répétitions l'orchestre a dégagé une énergie incroyable. Nous avons joué «  Airmail Special  » et Quincy assis dans sa chaise roulante s'est levé et s'est mis a danser et à diriger l'orchestre avant un immense sourire (je crois que c'est un des meilleur moment pour beaucoup de gens du band).Mais toutes ces rencontres, ces moments sont particuliers et nous laisse de beaux souvenirs"
Fred Nardin se produit actuellement en trio avec Leon Parker et Darryl Hall, et dans de nombreuses formations telles que le Switch Trio, Fred Nardin / Jon Boutellier 4tet, Sophie Alour Trio, Gaël Horellou «Organ Trio», Cécile McLorin Salvant, Jean Philippe Scali 5tet, Véronique Hermann Sambin Sextet, The Amazing Keystone Big Band...ll s’est également illustré aux cotés de Charnett Moffett, Didier Lockwood, Liz Mc Comb, Scott Hamilton, Mark Gross, Nancy Harms, Stochelo Rosenberg, Captain Mercier, Richy Ford, François Théberge, Baptiste Herbin, Xavier Richardeau, Fabien Mary, Benjamin Henocq, Phil Abraham, Pierre Olivier Govin, Rémi Vignolo, Philippe Soirat, Claude Egéa ...
Interrogé sur la façon dont il arrive à s'organiser entre ses nombreux groupes, Fred Nardin confie : " Tout ça demande effectivement beaucoup d'organisation. Je joue avec beaucoup de gens différents et des «  esthétiques différentes  » c'est aussi ce qui m'intéresse dans la musique, je crois que tout ça est complémentaire. Cette année j'ai dû faire 130 ou 140 concerts … beaucoup avec le Keystone Big Band, avec Véronique Hermann Sambin, Gael Horellou et pleins d'autres musiciens au piano et/où à l'orgue. "
Et quant à son trio et quartet, il précise :" Je travaille depuis de nombreuses années avec le batteur américain Leon Parker, surtout en trio (depuis 5 ans), c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup et qui m'a beaucoup apporté musicalement … j'adore jouer avec avec lui, nous sommes «  connectés  » . Le quartet avec Jon a été formé il y a 8 ans, nous avons beaucoup joué sur la région lyonnaise, c'est aussi la formation à l'origine et la rythmique du Keystone Big Band … nous sommes très proches, très amis et ça fonctionne très bien  "
On ne s'étonnera pas, qu'en septembre 2015, Fred Nardin a choisi d'arrêter d'enseigner, après avoir depuis 2009 enseigné le piano jazz au CRR de Chalon sur Saône, l’arrangement et le piano jazz au Pôle d’Enseignement Supérieur de la Musique de Bourgogne (de 2011 à 2015). Cependant Il est également intervenant dans plusieurs stages renommés. "Je pense que j'avais envie de passer un peu à autre chose, de retrouver du temps pour travailler mon instrument, écrire de la musique et l'enseignement devenait difficile à concilier avec tous les concerts – il fallait faire un choix... J'ai appris énormément de choses grâce à l'enseignement, c'est vraiment quelque chose que j'aime beaucoup – c'est très agréable de partager ces expériences, ces connaissances, sa passion pour cette musique, d'aider les autres à avancer – moi même j'apprends tout les jours, j'essaie de progresser, c'est ce qui est passionnant dans la musique … ce n'est jamais fini."

Ses compositions, son inspiration, ses concerts...

Ses influences musicales sont très variées explique Fred Nardin :"J’écoute surtout du jazz outre-atlantique, des choses à la fois anciennes et très modernes (du blues rural au jazz d’aujourd’hui).
J’adore Art Tatum, Bud Powell, Thelonious Monk, Charlie Parker, Duke Ellington, John Coltrane, Joe Henderson, Kenny Barron, Mc Coy Tyner, Oscar Peterson, Thad Jones, Wynton Marsalis, Joshua Redman, Herbie Hancock, Kenny Kirland, Mulgrew Miller, le Vanguard Big Band... et évidemment beaucoup de choses d'aujourd'hui (mais la liste est trop longue..)
.Je pense que l’apprentissage du jazz passe par la connaissance de son histoire et de la culture afro-américaine. Cette musique est un langage. La meilleure façon de le maîtriser est d’écouter de nombreux disques et d’aller aux concerts...Je suis sensible au swing, au groove et au funk. J’aime aussi le rapport au rythme, au corps et à la danse que l’on retrouve dans la musique latine et africaine. J’aime également m’inspirer des mélodies et harmonies de Fauré, Debussy, Messiaen et je travaille régulièrement leurs pièces pour piano (mais aussi Bach, Chopin, Beethoven ….) .Toutes ces influences se retrouvent dans ma musique et se mélangent. Chaque composition a son propre caractère, selon ce que j’écoute sur le moment, ce que je recherche et ce dont j’ai envie... J’écris beaucoup de choses différentes, avec toujours l’existence de certains parallélismes, par exemple sur les choix harmoniques. J’aime autant écrire une paraphrase sur une grille de vieux standards de Broadway qu'une suite assez « contemporaine » pour un grand ensemble...."
Interrogé sur sa façon de travailler, Fred Nardin confie :"J'avoue que j'aime travailler la composition seul au calme … mais les idées peuvent, elles, naître n'importe où. J'aime bien essayer des choses au piano, parfois l'idée naît d'une simple improvisation, où d'une suite d'accords. Je n'ai pas vraiment de «  recettes  » parfois une composition vient très vite, parfois elle demande du temps, de la réflexion, d'y revenir de nombreuse fois … J'ai aussi, avec différents projets du Keystone Big Band (comme Pierre et le Loup et le Carnaval Jazz des Animaux) expérimentés l'écriture à «  plusieurs mains  » et c'est vraiment intéressant car les idées fourmilles à plusieurs, ça aide également à avoir du recule et un regard extérieur sur notre travail. "
Fred Nardin a déjà joué sur multiples scènes : Jazz à Vienne, Jazz à la Villette, Cité de la musique, L’Olympia, Théâtre du Châtelet,  Théâtre des Champs Elysées, Opéra & Auditorium de Lyon, Antibes Jazz Festival, Rhino Jazz Festival, Les victoires du Jazz, Festival Django Reinhardt, Jazz sous les Pommiers, Le duc des Lombards, Sunside .. Interrogé sur son meilleur souvenir, il confie : "Je pense que c'est notre premier concert au Théâtre antique à Jazz à Vienne avec le Keystone Big Band. Nous étions tellement tous heureux et fier d'être là – il y avait en plus quelque chose de magique, un mélange de générations avec Rodha Scott, Michel Hausser et Cécile Mc Lorin qui étaient nos invités. Et cette scène, devant 8000 personnes renvoie quand même quelque chose d'incroyable (effrayant, fascinant et excitant à la fois)."

Ecouter...

Fred Nardin Jon Boutellier 4tet

WATT'S

Fred Nardin, piano, fender rhodes
Jon Boutellier, saxophone
Patrick Maradan, contrebasse
Romain Sarron, batterie

Invités :
Cécile Mc Salvant, chant
David Enhco, trompette, buggle
Bastien Ballaz, trombone

Le très actif pianiste Fred Nardin, leader et sideman très sollicité ( voir la nouvelle page sur son parcours), a sans aucun doute de l'énergie à revendre : il donne plus d'une centaine de concerts par an, et a déjà une discographie importante. Si son précédent disque en trio ( Switch trio) "At home", que l'on a pu découvrir en juin de cette année, offrait de beaux moments de délassements mais aussi des titres rythmés, ce nouveau disque " Watt's " dans un quartet dont il est co-leader avec le saxophoniste Jon Boutellier, est relativement plus électrique sans jamais être trop survolté. Il révèle des musiciens totalement en phase dans le plaisir du partage tant de leurs admirables propres compositions originales que de standards qui n'ont rien à leur envier...cliquez ici pour lire la suite dont un entretien avec le pianiste et voir une vidéo

Swicth Trio
At home
Frédéric Nardin, Samuel Hubert et Maxime Fougères
.

Selon Philippe Baudouin qui a écrit le texte de présentation du disque :"Le trio piano, guitare, contrebasse est au jazz ce que le quatuor à cordes est à la musique classique : l’une des choses les plus difficiles à maîtriser ; l’écoute entre les partenaires doit être à son maximum, l’équilibre des forces atteindre une parfaite balance et l’ego de chacun mis en veilleuse"...c'est dire la difficulté surtout pour le pianiste et guitariste souvent habitués à se mettre en avant, et en fait on appréciera plus particulièrement dans ce disque ce qu'offre...le contrebassiste, un rythmique avec un son vraiment original et très appréciable ainsi pourrez-vous vous en rendre compte dans les vidéos ci-dessous ! Mais bon il ne faudrait pas pour autant nier les qualités des autres musiciens, non.. ainsi pour ce qui concerne le piano, Frédéric Nardin, qui a d'ailleurs composé deux titres du disques, deux autres étant signés du guitariste et les autres des standards du jazz, son piano chante à merveille, son jeu fluide est des plus entrainants dans l'ensemble des morceaux dont certains swinguent diablement ,ainsi le titre eponyme "Switch" , composé précisément par Frédéric Nardin a toutes les caractétistiques d'un futur standard, le pianiste signant là un des plus beaux titres de ce disque...pour lire la suite et voir une vidéo dans l'actualité cliquez ici

En savoir plus

Visitez le site officiel du pianiste Fred Nardin...cliquez ici


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !







  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com