<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Eugen Indjic

Merci à Eugen Indjic d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie résumée

Eugen Indjic est né à Belgrade(Yougoslavie) le 11 mars 1947, et a émigré aux États-Unis en 1951. C'est le cinéma qui l'a conduit au piano : "J'ai vu à l'âge de 8 ans un film des années trente sur la vie de Chopin. Bouleversé par l'histoire et par la musique, j'ai presque forcé ma mère à acheter un piano droit pour que je puisse apprendre ces œuvres. Une merveilleuse professeur russe , Liubov Stephani, m'a alors pris en main.".A dix ans c'est à son tour de passer sur les écrans , il joue déjà pour la télévision NBC :"Alexandra Tolstoi, fille du grand écrivain, avait organisé l'événement. Je me souviens avoir joué la 11ème Rhapsodie de Liszt sans une ombre de trac et en pensant que j'étais enfin connu !". Puis il suit des cours auprès d'un autre pianiste russe, Alexandre Borovsky..."J'avais onze ans et il trouvait que je devrais trouver une petite amie pour jouer du piano avec plus de passion !".
De 1961 à 1965, Eugen Indjic poursuit ses études à la Phillips Andover, célèbre école préparatoire située à Andover (Massachusetts) près de Boston :"A l'époque, c'était une école typiquement anglo-saxone, protestante. Ils faisaient une exception d'avoir un pianiste "professionnel" et en plus pas WASP (white anglo-saxon protestant - George Washington visitait souvent cet endroit et George Bush, quelques années plus tard, était mon voisin de chambrée). Didi Pei, fils de l'architecte, était aussi parmi les curiosités non WASP.". En 1963, il rencontre une autre prestigieuse personne, le pianiste Arthur Rubinstein, qui restera pour lui jusqu'à sa mort un maître et un ami : "Arthur Rubinstein m'a surtout apporté -sans parler du point de vue affectif - un sens de la ligne, du rubato, de tournures de phrases inhabituelles, et un concept d'articuler les détails présents sans perdre la notion de la direction du discours."
Léon Kirchner, élève de Schoenberg, a été son professeur de composition...." C'était surtout dans l'analyse de la construction musicale et dans la façon d'entendre les œuvres des siècles passés à travers des oreilles d'un compositeur du 20ième siècle qu'il m'a le plus influencé." Eugen Indjic a également travaillé plusieurs étés à Fontainebleau avec Nadia Boulanger..."Elle insistait que chaque harmonie et chaque voix soit non seulement entendue mais jouée avec un engagement émotionnel. Comme Rubinstein, elle refusait que la ligne musicale soit brisée. Les idées successives devaient se suivre autant que possible dans le même tempo (Rubinstein aussi, à la fin de sa vie, m'avait dit qu'il supportait de moins en moins le changement de tempo et le non-respect des valeurs rythmiques) - J'ai appris beaucoup sur l'importance des temps faibles pour assurer cette continuité en évitant de s'arrêter sur les temps forts."
De 1965 à 1969, Eugen Indjic poursuit ses études à Harvard :"Le département de musique était un peu hostile aux" performers". Mon professeur de contrepoint trouvait qu'il était préférable de lire une partition à la bibliothèque que d'aller au concert. J'ai préféré m'éloigner un peu et me concentrer sur la littérature russe et anglophone. Toutes les semaines je prenais l'avion pour New-York pour mes leçons de piano avec Lee Thompson de la Juilliard School."
Eugen Indjic obtient les Grand Prix de trois concours internationaux : Chopin 1970, Leeds 1972 et Rubinstein 1974, qui lui ont permis d'avoir une renommée internationale, l'intérêt des imprésarios et de sociétés de concerts. En octobre 2000, il a été à son tour jury au XIVe Concours International de Piano « Fryderyk Chopin » à Varsovie : " Les concours sont le moyen le plus rapide pour faire carrière si vous les gagnez ou si votre personnalité frappe les décideurs et le public. Par contre je les trouve forcément injustes, surtout à la première épreuve avec toutes ces Études : le jury peut éliminer de vrais artistes en faveur de pianistes aux nerfs solides."

Paris est actuellement son port d’attache et le centre de ses multiples activités musicales dans le monde entier..." Je suis venu à Paris en été de 1970 pour préparer mon programme pour le Concours Chopin à Varsovie au mois d'octobre principalement avec Witold Malcuzyinski et Constantin Schmaeling, ancien assistant de Szymanowski. J'y suis resté après le concours parce que je me sentait mieux à Paris qu'à Boston et finalement pour y vivre, ayant épousé ma femme, parisienne en 1972." Eugen Indjic a depuis joué, sous la baguette des plus grands chefs, avec la plupart des orchestre des États-Unis, d’Europe et d’Orient. Il donne environ 40 concerts par an..." En général les concerts qui me tiennent le plus à cœur se passent dans les villes où je joue le plus souvent. Je connais bien le public et lui suis reconnaissant de sa fidélité. Peut-être à cause de mes origines, j'aime beaucoup jouer dans les pays de l'Europe de l'est, mais je ne peux pas dire que je préfère un public d'une nationalité particulière. Pour moi, ce serait fascinant de jouer en Chine et en Inde. ". Son meilleur souvenir de concert date de sa dix-huitième année en jouant le deuxième Concerto de Brahms avec le Boston Symphony Orchestra : "l'Orchestre a applaudi après le premier mouvement. J'étais très ému.", mais il a aussi le souvenir d'un concert "comique" : "c'était à Nancy, au milieu du premier mouvement du deuxième concerto de Rachmaninoff, les pédales se sont détachées du piano. Je me suis mis par terre pour les réparer et puis on a recommencé au même endroit. Aujourd'hui les gens se souviennent des pédales mais ont oublié ce que j'ai joué !"

Eugen Indjic donne souvent des masterclasses à La Schola Cantorum à Paris, à Harvard et aussi au Japon, à Genève, Amsterdam et dans les pays de l'Europe de l'Est et a enregistré nombreux disques dont le sixième consacré à son compositeur "fétiche" : Chopin vient de sortir en avril 2007(voir plus bas). Il fait partie des pianistes dont les enregistrements ont été "piratés" par Joyce Hatto :"Le scandale "Joyce Hatto" en ce qui me concerne m'a beaucoup amusé, mais comme c'est triste de se faire une réputation avec le travail et le talent de tant d'autres pianistes. Son mari a publié mon enregistrement des Mazurkas de Chopin. J'aimerais écouter cet enregistrement : il parait que le son et les dynamiques était trafiqués pour faire plus "féminin". Peut-être l'ont-ils amélioré !"

Son répertoire, son interprétation...

Eugen Indjic confie être particulièrement fasciné par les compositeurs du 19ième et début du 20ième siècles avec ses antipodes : "D'un côté les œuvres intimistes (lieder, morceaux pour piano, musique de chambre...) et de l'autre côté les extravagances monumentales de Berlioz , Wagner, Mahler - un éventail d'émotions intenses. Je suis paradoxalement très attiré par la musique française. Je dois ajouter que Bach a toujours un énorme influence sur moi. Borovsky était spécialiste de Bach et nous avons parcouru son répertoire pour clavier. Il aide à remettre en place ce qui est le plus essentiel dans notre pensée musicale. ".
Eugen Indjic vient de sortir le sixième disque consacré à l'un de ses compositeurs de prédilections, qu'il joue fréquemment en concert : Chopin... " Mon premier concours était le concours Chopin de Varsovie. J'étais agréablement surpris par la réaction du public à mon interprétation . Peut-être parce que j'avais étudié Chopin avec des pianistes polonais, le public en Pologne était rassuré par mon jeu - on parlait beaucoup du style polonais à l'époque. Maintenant, ils sont beaucoup plus ouvert à d'autres conceptions. Grâce à ce concours, on m'a demandé de jouer Chopin un peu partout. Après, pendant quelques années, je l'ai évité complètement. Je vais jouer un récital "tout Chopin" à l'UNESCO le 22 mai prochain. La dernière fois à Paris, c'était à Gaveau en 1975. Mais bien sûr je le joue souvent dans mes programmes !".
A l’occasion de « l’Année Chopin », Indjic avait été invité, ainsi que les lauréats des précédents concours de Varsovie (Argerich, Pollini, Zimerman etc...), à participer à une série d’enregistrements filmés de l’intégralité de l’œuvre de Chopin, une coproduction française, polonaise et japonaise. Le 17 octobre 1999, date anniversaire des 150 ans de la mort de Chopin, il a joué avec l’Orchestre de la Radio Polonaise, filmé en direct par la télévision polonaise et mondialement diffusé par satellite. "J'étais très heureux des manifestations Chopin en Europe et en Asie en 1999. Aux États-Unis c'était décevant. A Boston, par exemple, le seul récital "Chopin" de l'année était à l'institut français ! "

Interrogé sur sa façon de travailler Eugen Indjic répond :"D'abord en jouant le morceau en entier pour avoir une idée générale, puis de plus en plus en détail. Quand je connais une œuvre par coeur, je me teste en me forçant à commencer à partir de n'importe quelle note dans n'importe quelle mesure. Je travaille lentement au fond des touches en écoutant attentivement et en "imprimant" l'image musicale. Dès que je sens mes mains libres et débarrassées d'hésitation, je peux expérimenter avec l'équilibre entre les voix et leurs courbes, le caractère rythmique, les tempi, la sonorité,etc. Je mets tout cela ensemble à tempo dans ma tête en me promenant ou dans un avion... et puis je me remets au piano pour essayer. Il est très important de trouver un caractère et un style qui conviennent au compositeur et dans lesquels vous croyez parce que cela détermine tout le reste: la technique, les tempi, les nuances rythmiques et sonore, la structure.". Eugen Indjic préfère les récitals à la musique de chambre et orchestrale :"On peut utiliser un éventail de nuances plus vaste, surtout dans les pianos, et jouer avec plus de liberté et de fantaisie sans agacer le chef ou ses partenaires !".
Hoffmann, Friedmann, Rachmaninoff, Rubinstein, Horowitz, Michelangeli, Lipatti ont fortement marqué Eugen Indjic dans sa jeunesse et s'il'écoute toujours principalement la musique classique il confie apprendre beaucoup de musiciens de jazz: " Ils peuvent être si expressifs et si inventifs avec une technique époustouflante dans un tempo immuable." Mais d'autres arts nourrissent également son interprétation : "Depuis mes études littéraires à Harvard je continue de lire bien sûr, et pendant mes tournées je visite beaucoup de musées et de galeries d'art. Tout ce qui cultive l'imagination et les sensibilités influence l'interprétation musicale.

Écouter...

Chopin
Scherzi
Impromptus
Canzone
Eugen Indjic

Ce disque est le sixième que le pianiste Eugen Indjic, lauréat du concours Chopin de Varsovie en 1970, consacre à son compositeur de prédilection qu'il n'avait cependant plus enregistré depuis 1991. Il a choisi cette fois de regrouper les Scherzi et Impromptus car il pense que ceux-ci démontrent les aspects dramatiques et intimistes toujours présents dans les œuvres de Chopin, confiant : " J'interprète les Scherzi avec une sonorité, des contrastes, et un élan que j'aurais eus dans une grande salle de concert. En revanche, j'utilise plus de nuances en demi-teinte pour les Impromptus et les fortissimi sont plus suggérés que concrets pour ne pas interrompre cette confidentialité.". Il a complété cet enregistrement d'une Canzone : transcription par Sgambati d'une chanson lithuanienne pour soprano et piano de Chopin dont il dit : "C'est un morceau qui émeut les Polonais mais est peu connu ailleurs, surtout par cette transcription quasiment jamais jouée mais qui fait un bis rafraîchissant."....cliquez ici pour lire la suite et écouter un morceau entier

Pour découvrir d'autres disques enregistrés par Eugen Indjic..... cliquez ici

 

 

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !





  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com