Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Elena Rozanova

Merci à Elena Rozanova d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie résumée

Elena RozanovaElena Rozanova est née le 23 mars 1969 à Odessa en Ukraine, dans une famille de musiciens : son père est pianiste et sa mère chanteuse..."La musique était toujours là et faisait partie de toute ma vie dès les premières années. Je dois donc à donc à mes parents le choix de ce métier que j'ai la chance de pratiquer aujourd'hui. Cette chance, je ne la voyais pas comme telle à l'époque. Mes parents, ayant tous les deux les carrières de concertistes assez importantes, ne m'ont pas laissé le choix. Je n'imaginais même pas que le choix existait. Il y avait bien sûr aussi l'ambiance de tout le quotidien de mes parents : les concerts et les répétitions qui s'enchaînaient en permanence."

A l’âge de cinq ans, Elena Rozanova entre à à l’école Gnessine de Moscou, l’enseignement y est réservé aux enfants particulièrement doués. Son professeur est Tatiana Zelikman..."Tout cela a pris des formes plus professionnelles, avec dès le petit âge un aspect compétitif qui permet aux enfants aussi de voir les "entraînements" permanents comme une sorte de jeu. Et aussi afin que mes débuts prennent une direction plus sérieuse, et que je sois autonome, en tant qu'artiste. Même si mes parents étaient toujours là pour m'assister, la responsabilité m'incombait".
De cette période, Elena Rozanova garde des souvenirs dont elle sourie encore, et des liens forts avec son professeur : "Je me souviens des cours avec Tatiana Selikman qui duraient 3 heures, les pleurs, les disputes parce qu'au lieu d'aller travailler la veille d'un concert j'avais préféré aller danser et elle avait du venir me chercher dans l'obscurité d'une soirée dansante avec de la musique qui devait l'assourdir et la terrifier ! Encore aujourd'hui, c'est elle que je vais voir avant les concerts ou les enregistrements importants et bien que cela fait plus de 15 ans que je ne suis plus son élève, son investissement et son attention restent les mêmes !".

À 18 ans, Elena Rozanova entre au légendaire Conservatoire Tchaïkovski à Moscou pour suivre l’enseignement d’Alexei Nassedkine et d’Evgueni Mogouilevski. "Ce n'est qu'aujourd'hui que je me rends vraiment compte de la chance que j'ai eu pendant toutes mes années d'études. La chance d'être entourée de gens -les professeurs- pour qui la musique représentait tout. Eux qui ont été, pour la plupart, privés de tout , aussi bien des choses matérielles, que de toute autre chose dont un être humain a besoin comme la liberté de parole, de déplacement. Mon professeur de conservatoire, Alexis Nassedkine, que j'admire et respecte tout autant, avait beaucoup problèmes à gérer dans un tel établissement".
Elena Rozanova y obtient les plus hautes distinctions. Durant cette période, elle remporte également des prix dans des concours internationaux : notamment au Concours Marguerite Long-Jacques Thibault de Paris et au Concours Eduard Flipse de Rotterdam... Elena Rozanova est également lauréate en 1993 de la fondation Cziffra...."Il faut savoir qu'à l'époque du "rideau de fer" les concours étaient le seul moyen pour les étudiants non seulement de jouer, mais aussi de voyager et de mieux vivre. Souvent cela devenait le but de la vie des élèves et des professeurs( heureusement que ces temps là semblent bien loin aujourd'hui!). Cela créait pas mal d'abus, des contre-courants qui souvent n'avaient rien à voir avec la musique. Je me souviens du jour où je devais passer une sélection à un concours national : sans en avoir passé 3 ou 4, on ne nous laissait jamais participer aux concours internationaux, aussi il n'est pas surprenant que les russes étaient souvent les mieux préparés!.., Ce jour là donc, j'apprends que je n'y étais pas admise parce qu'un concurrent , également surveillant général de classe, m'a mis un tel nombre d"absences aux cours de l'histoire du parti communiste que je n'avais plus le droit de participer au concours de Schumann. Heureusement, ce fut ma seule participation dans des sélections de ce genre et avec la chute du mur de Berlin ont chuté également les" interdits" des déplacements et donc la nécessité de présélections aux concours internationaux par des concours nationaux."
En 1998, Elena Rozanova crée le Rachmaninov Piano Trio, lauréat en 1999 d’un des plus prestigieux concours de musique de chambre, celui de Melbourne. En décembre 2002 le trio donne un concert mémorable au Théâtre du Châtelet où Elena Rozanova donne également un récital en février 2003..."L'idée de constituer un trio m'est venue avec l'envie d'approfondir et agrandir mes connaissances de cet immense répertoire de musique de chambre et de ne plus dépendre et attendre les invitations des festivals mais être plus indépendante dans mon envie de jouer la musique de chambre. Le trio existe toujours (bien que l'on réalise jamais assez de concerts !) et c'est Svetlin Roussev,(qui est aussi mon partenaire en duo et est avec moi depuis les débuts du trio, et François Salque qui en font partie. Ce qui est très important et difficile à gérer quand il s'agit d'une formation plus constituée, c'est de "se supporter" ou de correspondre les uns aux autres humainement, avoir le respect et l'acceptation de l'autre pas seulement en tant que musicien mais en tant qu'être humain. Et je considère cela comme une énorme chance d'avoir Svetlin et François à mes côtés. J'ai pour eux non seulement une énorme admiration professionnelle, mais aussi une amitié qui j'espère ne va que grandir avec les années de collaboration.".
En janvier 2004, Elena Rozanova donne un récital à la Folle Journée de Nantes. Au cours de la saison 2004-2005 Elena Rozanova joue en quintette avec le Quatuor Aviv au Théâtre de la Ville, à La Rochelle et à au Théâtre de Verdun ainsi qu'en récital et en tant que chambriste à Arles, Marseille, Gradignan, Amiens, au Festival de Ravinia et au Festival de musique de chambre de La Baule en avril 2005. Nombreux concerts sont notés dans son agenda et à ajouter au votre : au cours de l'été 2005 elle joue aux Festivals de Colmar, Serres d'Auteuil, Divonne, L'Empéri, Melle, Ouessant, Nancy, Royan et avec le Quatuor Ysaÿe à Quimper et Perros Guirec dans le quintette de Brahms.
Voir en rubrique écouter quelques actualités.

Son répertoire...

A la question de savoir quels sont ses compositeurs favoris, Elena Rozanova répond avec passion et enthousiasme : "C'est impossible de parler de préférences pour l' un ou l'autre compositeur car leurs génies, il me semble, sont incomparables et se trouvent bien en-dessus de mes modestes goûts. Je pense être tout de même plus convaincante dans le répertoire romantique et expressionniste. Si je devais vraiment définir pourquoi je me sens plus portée vers l'un ou l'autre compositeur, je dirais que c'est forcément lié à l'impression de m'identifier à leur personnage ou leur histoire (sans que cela puisse paraître prétentieux). Dans la musique de Schumann, Chostakovich, Rachmaninov, j'ai l'impression de raconter ma propre histoire , quelque chose que je n'arriverai jamais à exprimer autrement qu'avec le langage de ces Hommes de cultures différentes et ayant vécu les siècles passés. Je me sens très proche bien évidemment du répertoire russe et ceci pas seulement pour mes aisances dans l'interprétation de cette musique mais aussi parce que j'y vois une sorte de mission que nous, les interprètes, devons accomplir vis-a-vis du notre public. C'est pour cela aussi que la saison prochaine va être très importante pour les célébrations des cent ans qu'aurait eu Dmitri Chostakovich. Le compositeur qui reflète à mon avis, à travers sa musique, non seulement son propre génie mais le destin de toute son époque et son pays qui est aussi le mien. A l'occasion de ce centenaire je vais avoir la chance de participer à l'exécution de ces 24 préludes et fugues (dont l'intégral que j'espère enregistrer un jour) a Manchester. Ensemble, avec mes partenaires de musique de chambre et collègues, nous organisons un petit festival "Les classiques de Val d'Isère" que l'on voudrait également dédier à cet immense compositeur."
Même enthousiasme, lorsqu'Elena Rozanova évoque son intérêt pour la musique de chambre et orchestrale : "La découverte de la musique de chambre s'est faite naturellement lors de mes voyages et rencontres avec d'autres musiciens( souvent beaucoup plus expérimentés dans ce domaine que moi) qui ont su me transmettre leur passion pour ce genre de répertoire. Je pense que la musique de chambre est absolument indispensable pour un musicien. Il n'y a pas un autre moment ou la musique puisse être aussi partagée dans le sens pur de ce terme ! C'est l'échange permanent des émotions entre les musiciens, la spontanéité du moment, l'adaptation des différents sons des instruments qui enrichissent énormément les interprètes ! C'est presque une école de vie qui nous apprend à mieux nous connaître, à savoir laisser la place à l'autre quand il le faut à certains moments ou prendre l'initiative dans d'autres . Et quand cette alliance fonctionne ce sont les moments et les concerts qui apportent le plus de bonheur, sont les plus réussis. Est-ce qu'on est pas plus heureux aussi dans la vie quand le bonheur est partagé ? Je peux dire la même chose pour les concerts en soliste avec orchestre : avec un concerto de Rachmaninov ou Ravel (etc.) l'échange entre le soliste et l'orchestre est tellement intense que le résultat final dépend toujours de l'ensemble des musiciens. Et si en tant que soliste l'on arrive à emmener l'orchestre avec nous cela apporte une satisfaction incroyable."

Écouter...

Durant tout le mois d'août, vous pouvez écouter "Funérailles" de Franz Liszt offert par Elena Rozanova aux internautes de Piano bleu...cliquez ici

La sélection de Piano bleu....

Les Ballets Russes

Tchaïkovski(1840-1893)/ Pletnev :
Casse-Noisette
Stravinsky( 1882-1971)/ Agosti:
L'Oiseau de feu
Prokofiev (1891-1953):
Roméo et Juliette

Elena Rozanova, piano

Puisque nous entrons dans la période des Jeux Olympiques de Sotchi et que ce vendredi 7 février 2014 , aura lieu la cérémonie d’ouverture de qui marquera le coup d’envoi des XXIIes JO d’hiver, cérémonie dont il semble que l'on ne sache pas grand chose si ce n'est que "Poutine promet une « véritable révolution » avec, notamment, un pan de l’histoire russe revisitée pour l’occasion". et que l'on pourra entendre « Get lucky » des Daft Punk par les Chœurs de l’Armée rouge... écoutons plutôt ( ou aussi...) ce beau disque "Les ballets russes" sorti en octobre 2013 , où la pianiste Elena Rozanova a conçu un programme, que l'on pourrait aussi être qualifié d'olympique en matière de musique pour piano...cliquez ici pour lire la suite, écouter un extrait et voir une vidéo

Moments musicaux
Rachmaninov
Elena Rozanova

Née à Odessa, et ayant suivi sa formation musicale d'adord à l'école Gnessine puis au légendaire conservatoire Tchaïkovski de Moscou, la pianiste Elena Rozanova est très attachée aux compositeurs russes et a d'ailleurs déclaré lors d'une interview à Piano bleu : " Je me sens très proche bien évidemment du répertoire russe et ceci pas seulement pour mes aisances dans l'interprétation de cette musique mais aussi parce que j'y vois une sorte de mission que nous, les interprètes, devons accomplir vis-a-vis du notre public."

C'est donc dans la poursuite de cette mission qu'elle vient d'enregistrer pour le label Satirino un nouveau disque d'oeuvres du compositeur Rachmaninov, reprenant pour partie des oeuvres qu'elle avait déjà eu l'occasion d'enregistrer lors d'un récital en 1997, c'est dire combien elle porte celles-ci en elle.
La profondeur et la tension accrues de ce nouvel enregistrement des moments musicaux, opus 16 est significatif aussi de l'appropriation complète de ses pièces par Elena Rozanova qui en exalte l'âme slave avec clarté. Ces "Moments musicaux" témoignent des qualités les plus originales du compositeur puisqu'il les composa dès 1896, avant que l'échec de sa première symphonie n'ait étouffé celles-ci. La virtuosité et la complexité des textures de ces pièces se retrouve cependant dans un certain nombre de ses compositions qui suivirent....cliquez ici pour lire la suite

Dimitri Chostakovitch, Serge Prokofiev, Maurice Ravel
24 Préludes, opus 34 - Sonate N°3, opus 28 - Miroirs
Elena Rozanova

Enregistré en 2001, ce disque d'Elena Rozanova permet de l'écouter dans un répertoire qu'elle affectionne particulièrement (voir paragraphe ci-dessus).
Ce disque a reçu nombreuses critiques élogieuses de la presse. Il est vrai qu' Elena Rozanova fait preuve d'une grande virtuosité tant dans la difficile Toccata de Prokofiev que la sonate n°3 de Prokofiev au rythme soutenu, que dans les limpides "Miroirs" de Ravel qu'Elena Rozanova interprète avec une fluidité remarquable.

Cliquez sur l'image pour écouter des extraits de ce disque et/ou vous le procurer

Pantcho Vladiguerov
Œuvres pour violon et piano
Ratchenitza, Chant, Sonate mvt1-3,4 pièces : illusion-intermezzo-romance du nord-valse, Rhapsodie Vardar

Svletlin Roussev( violon)
Elena Rozanova(piano)

L'œuvre de Pantcho Vladiguerov(1899-1978) est "un condensé musical "de la Bulgarie du 20ème siècle : les bases de son style se fondent sur la richesse mélodique et rythmique du folklore bulgare.
Elena Rozanova accompagne dans ce répertoire hors du commun, d'un grand romantisme et riche en couleurs, le talentueux violoniste Sveltlin Roussev, également membre de son trio Rachmaninov Piano Trio (voir paragraphe biographie), lauréat de nombreux concours internationaux(Indianapolis, Long-Thibaud, Melbourne..). Une interprétation brillante qui permet de découvrir un compositeur sous son meilleur jour !
Ce disque a obtenu un Diapason d'or, 10 de Repertoire et été coup de foudre de Piano Le magasine.
Cliquez sur l'image pour vous le procurer

Prokofiev
Elena Rozanova

Ce premier disque enregistré par Elena Rozanova au début de sa carrière n'est semble-t-il plus disponible. Elle interprète la sixième sonate op 82 et "Roméo et Juliette" op 75.
Dans le livret qui accompagne ce disque, le pianiste/compositeur Luc Baiwir témoigne : " Curieusement, plus j'écoute cette jeune pianiste, plus je me demande si c'est bien du piano que j'entends. Elena Rozanova possède ce mystérieux secret de vous transporter dans une autre dimension musicale. Dès que ses mains effleurent le clavier, le monde s'efface et c'est là, dans son propre univers, qu'elle entraîne l'auditeur[...]Coalition contradictoire entre instinct et intelligence, parité charismatique entre pulsion et raison, l'élaboration du discours musical d'Elena fonde et harmonise les contraires dans une seule adéquation, celle de la pulsion de la vie où rien ne s'arrête même lorsque la musique s'éteint"

Rachmaninov
Elena Rozanova

Ce second disque enregistré par Elena Rozanova en 1997, réunit les moments musicaux de l'opus 16, quatre préludes (1,2,3 de l'opus 23) et quatre transcriptions.
 

Ravel, Schnittkle, Szymanowski
Oeuvres pour piano et violon
Elena Rozanova piano
Graf Mourja violon

Ce disque a été très bien reçu dans la presse internationale, et a obtenu un « Choc » du Monde de la Musique et des éloges du Strad.
Né en Ukraine d'une famille hongroise, Graf Mourja a accompli ses études de violon à l'Ecole Centrale et au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou. Récompensé par de nombreux concours internationaux, il est nommé Lauréat Juventus du Conseil de l'Europe en 94.
en concert bientôt :
samedi 17 mars 2007 à 20h30
Auditorium de Bourg-la-Reine
Concert donné au profit de l'association Coline en Ré
Elena Rozanova, piano
Mozart
Schumann
Schubert
Chopin
Rachmaninov
Chostakovitch

 



 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu
 

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    

et
à partager !



 



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

Piano bleu : le site des amateurs de piano