Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Muzio Clementi

1752-1832

Pour écouter une étude de Muzio Clementi ... cliquez sur son portrait

Biographie résumée

Muzio Clementi est né à Rome le 23 janvier 1752, d'un père Italien et d'une mère d'origine allemande (Magdalena Kaiser). Il a commencé très jeune des études musicales et a composé sa première œuvreà l'âge de neuf ans. Dès l'âge de treize ans, il fut nommé organiste de l'église de San Lorenzo in Damaso (paroisse où il est né). En 1774, il s'installa dans le Dorset , dans la résidence campagnarde d'un riche anglais (Peter Beckford) qui avait besoin d'un joueur d'instrument à clavier pour lui fournir au moindre coût de la musique divertissante. Trois contrats le liaient à lui jusqu'à l'âge de 21 ans. Là il bénéficia de temps et de formation pour se parfaire.
Libéré de ses obligations envers Beckford, Muzio Clementi s'installa à Londres fin 1774. Il donna son premier concert en 1775 et ne réapparut par la suite au public qu'en 1778. Il fut engagé comme chef d'orchestre au King's Theatre, haut lieu de l'opéra italien à Londres. Parallèlement, il poursuivit son activité de compositeur et, en juin 1779, il publia six sonates pour pianoforte ou clavecin dont 3 avec accompagnement de flûte ou de violon (opus2 qui suivaient l'opus 1 publié lors de son séjour dans le Dorset). Les opus 3 et 4, publiés à la même période (fin 1779-début 1780), contribuèrent à le sortir de l'anonymat.
Encouragé par ses succès, Muzio Clementi effectua deux tournées en Europe : il joua à Paris devant la reine Marie-Antoinette qui le recommanda à son frère Joseph II, empereur d'Autriche. Celui-ci organisa le 24 décembre 1781 un "duel au clavier" avec Mozart (de 4 ans son cadet), ce dernier gagna la confrontation et eut par la suite des propos très critiques sur Clementi ... "il n'a pas un sou de sentiment ni de goût, en un mot une simple mécanique ". Clementi qui vénérait Mozart, ne sut que quelques années plus tard (en 1828) le fond de la pensée de Mozart et en fut choqué.
Après Vienne, Muzio Clementi se rendit à Zurich puis Lyon, quelques mois après être revenu à Londres, il repartit à nouveau à Lyon (où il avait l'intention d'épouser Victoire Imbert mais ne le put en raison du refus du père de celle-ci) puis en Suisse.
De retour à Londres et après avoir publié de nouvelles compositions, Muzio Clementi fut nommé en 1786 "compositeur et interprète principal" des "Hanover Square Grand Professional concerts" . C'est de cette époque que datent ses deux uniques symphonies publiées de son vivant (il en a écrit d'autres, en réaction au succès des symphonies de Haydn auprès du public anglais, mais celles-ci n'ont pas été publiées de son vivant ou sont perdues). A cette période, il apparut dans de nombreux concerts comme pianiste soliste de concertos ou sonates. Il donna un dernier concert en tant qu'interprète le 31 mai 1790, alors qu'il n'avait que 38 ans : il était le seul à Londres à poursuivre cette activité à cet âge, la condition d'interprète professionnel étant considéré alors en Angleterre comme dégradante ! Il poursuivit son activité de chef d'orchestre jusqu'en 1796, tout en restant souvent dans "l'ombre de Haydn". Parallèlement, il continua d'enseigner (ses cours étaient prisés et chers ...) .
Ayant mis de côté une grande somme d'argent, Muzio Clementi investit en 1798 dans une maison d'édition... Par la suite, il changea à plusieurs reprises d'associés pour investir à la fois dans l'édition et la facture de pianos. En 1802, il entreprit une nouvelle tournée européenne qui dura huit années, cette fois en homme d'affaires représentant la maison d'édition et de facture de pianos "Collard-Clementi". Accompagné d'un de ses élèves (John Field), il alla jusqu'à St Petersbourg puis poursuivit son voyage, accompagné selon les étapes par différents élèves (Zeuler, Klengel...),John Field étant resté à St Petersbourg. Il se maria à Berlin en septembre 1804 à une jeune fille seulement âgée de 19 ans. Celle-ci mourut un an plus tard des suites de son accouchement. Clementi poursuivit sa tournée en laissant l'enfant à ses grand-parents. A Vienne, il signa en 1807 un avantageux contrat d'édition avec Beethoven. Après un séjour en Italie, il revint à Vienne et signa de nouveaux contrats avec Beethoven. Beethoven plaçait les sonates de Clementi au -dessus de celles de Mozart et l'on a pu lire que sans Clementi, le style Beethovénien n'aurait sans doute pas existé...
De nouveau à Londres, il épousa en 1811 Emma Gisborne (alors qu'il allait sur ses 60 ans, elle n'en avait que 36). Quatre enfants devaient naître par la suite : deux filles et deux garçons). En 1813, il participa à la fondation de la Philharmonic Society( ayant pour vocation de promouvoir le "grand répertoire symphonique"). Entre 1817 et 1827, il fit de nouveaux voyages à Paris, Vienne, ainsi qu'en Allemagne et Italie. Muzio Clementi est mort le 10 mars 1832 à Evesham, il eut des obsèques nationales et fut enterré à Wesminster Abbey.

A retenir de son œuvre pour le piano

Déjà de son vivant on l'appela "le père du piano-forte". Après avoir commencé par écrire pour le clavecin, il se consacra à l'écriture pour ce nouvel instrument.
Il est surtout connu pour ses ouvrages didactiques :"Préludes et exercices" (1790), "méthode pour le piano forte" (1801) et "Gradus ad Parnassum" en 3 volumes (publiés en 1817,1819, 1826 mais résultat de près d'un demi siècle de travail). Ce dernier ouvrage comprend, outre de véritables exercices (gammes, vélocité de la main droite,de la main gauche, accords plaqués, notes doublées, octaves...), des petites pièces qui auraient pu faire partie de sonates, des préludes et fugues (dont l'influence de Bach est indéniable), des canons, et divers autres pièces. Les méthodes qui suivirent celles-ci s'en inspirent. Il est reconnu comme précurseur en son temps, et selon certains musicologues Beethoven mais aussi Chopin lui doivent beaucoup.
A ces œuvres s'ajoutent une centaine de sonates, dont une soixantaine pour piano seul. Leur richesse a été ombragée par les sonatines pédagogiques qu'il a également composées et ont été (et sont encore) très souvent enseignées par les professeurs.

Écouter...

La sélection de Piano bleu...
Nouveau
paru en octobre 2012

MOZART CLEMENTI

Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)
Fantaisie en ut mineur KV475
Sonate n°14 en ut mineur KV457
Muzio CLEMENTI (1752- 1832)
Sonate pour piano en sol mineur op. 34 n°2
Wolfgang Amadeus MOZART (1756-1791)
Sonate n°12 en fa majeur KV332

Aldo Ciccolini, piano

Lorsque l'on écoute un pianiste d'une certaine maturité (pour ne pas dire d'un certain âge et pourtant les deux ne sont pas forcément liés) tel Aldo Ciccolini qui a 87 ans, et qu'un label vous autorise à en diffuser un extrait il est fréquent qu'un des mouvements lents emporte la préférence, car on y mesure la sagesse acquise par l'interprète au fil des ans et souvent parce qu'ils nous émeuvent au plus haut point. Certes pour ce qui concerne Aldo Ciccolini l'émotion est très souvent, pour ne pas dire toujours, au rendez-vous mais pour ce qui concerne ce second disque Mozart, comme le premier paru l'année dernière chez le même label Dolce Volta, la comparaison de cet enregistrement avec ceux d'autres "jeunes talents" révèle assez curieusement que c'est dans les mouvements les plus rapides que le pianiste ébahit plus que ces jeunes confrères tel par exemple François Dumont qui a enregistré l'intégrale des sonates et dont l'on ne peut que recommander encore d'écouter par exemple l'adagio de la sonate KV332. Oui Aldo Ciccolini ébahit, c'est le mot ou stupéfie comme vous voulez, ou laisse les autres sur place dans les mouvements plus rapides... comme si magiquement ses doigts lui donnaient une liberté de mouvement et une puisance expressive que nul autre ne possède. Ainsi vous pourrez écouter plus bas dans cette page non pas le bel adagio de la sonate KV 332 mais l'allegro. A l'occasion de son précédent disque Mozart , Aldo Ciccolini déclarait " Mozart me fait du bien !" ...Effectivement on veut bien le croire, que de rebondissements et quelle vitalité dans ce mouvement rapide, comme d'autres d'ailleurs qui auraient tout aussi bien pu être sélectionnés, des mouvements rapides dans lesquels il ne choisit pas de jouer plus vite que d'autres interprètes mais privilégie la clarté et la logique les offrant dans une puissance expressive absolument éblouissante ! Cette fois Aldo Ciccolini a choisi d'incorporer entre trois oeuvres de Mozart une sonate de Clémenti...cliquez ici pour lire la suite et écouter l'extrait

Muzio Clementi(1752 - 1832)
Vittorio Forte

Sonate en sol mineur op.34 n°2
Sonate en si mineur op.40n°2
Capriccio en mi mineur op.47 n°1
Fantaisie et variations sur l'air d'Au clair de la lune

Pour son premier disque, réalisé par le label Lyrinx, le pianiste italien Vittorio Forte, même s'il vit désormais en France a choisi d'enregistrer des oeuvres d'un compositeur de son pays natal : Muzio Clementi. Un compositeur qui a été injustement emporté par la vague de l'oubli dont parfois l'histoire est responsable même si son nom est réputé à titre de "père du pianoforte". Ce compositeur arrêta en effet brusquement(en 1802) sa carrière de pianiste et de professeur pour créer une facture de pianoforte, ainsi qu'une maison d'édition qui ont rencontré toutes deux un succès financier. Certes il reste aussi l'auteur de la célèbre oeuvre pédagogique "Gradus ad parnassum", mais comme nous le montre Vittorio Forte à travers une sélection d'oeuvres qu'il offre dans une interprétation d'une très belle sonorité, ses autres compositions ont de quoi réjouir nos oreilles. Vittorio Forte a bien voulu répondre à quelques questions au sujet de son disque ...cliquez ici pour lire la suite et en écouter un extrait

Muzio Clementi
Sonates - Préludes - Fantaisie
Andreas Staier

"Staier a choisi de jouer Clementi sur un (beau) pianoforte anglais (Broadwood) au son assez brut, très direct, puissant, presque criard, et nimbé d'un effet de résonance continu. Comme d'habitude, ses interprétations sont des modèles d'intelligence et de vitalité."(avis de la Fnac)
Cliquez sur l'image pour écouter des extraits et/ou acheter ce disque

Pour écouter des extraits ou acheter d'autres disques œuvres de Muzio Clementi ... cliquez ici

En savoir plus

Clementi
Marc Vignal

Ce livre a été récemment publié à l'occasion des Folles Journées de Nantes
(22 - 26 janvier 2003) consacrées à la musique du XVIème au XVIIIème siècle.
Cliquez sur l'image pour vous procurer ce livre (prix 6,18 euros au 15/4/2003)

Sites Internet

Pour ceux qui comprennent l'italien (le site est également traduit en anglais) un site très bien documenté : muzioclementi.com... cliquez ici
vous pouvez voir une traduction "automatique" en français de la page biographie de ce même site en ...cliquant ici
 


 
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu
 

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    

et
à partager !



 



Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs...
Actualité quotidienne du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cartes de voeux
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête des pères
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts pianistes
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano

forum piano
livres biographies compositeurs et pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

Piano bleu : le site des amateurs de piano