Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

 

Belle rentrée disques PIANO Label Dolce Volta

Le Label Dolce Volta fait une splendide rentrée très piano avec trois disques qui sortent au mois de septembre 2014 et qui intéresseront certainement les internautes de piano bleu, donc vous, puisque ce sont quatre pianistes que vous avez déjà tous pu découvrir sur ce site internet que vous aurez le plaisir de pouvoir écouter dans ces très beaux nouveaux albums, l'un d'eux réunissant deux pianistes sur plusieurs pièces.
Comme d'habitude le label, qui conçoit chaque disque comme un objet d'art, a admirablement choyé la présentation , accompagnant les CD de beaux et intéressants livrets. Avec l'aimable autorisation du label Dolce Volta vous pourrez écouter un extrait de chacun de ces albums paru ou à paraître , ne manquez pas leur sortie et réservez dès à présent dans votre agenda,avant qu'il ne soit trop chargé, les dates de concerts de ces pianistes !

Ainsi dans l'ordre de parution, tout d'abord ce disque du pianiste Philippe Bianconi :

Chopin

Le piano poète

Quatre ballades
Prélude en ut dièse mineur op.45
Scherzo n°4 op.54
Barcarolle op.60

Philippe Bianconi, piano

Interviewé pour la première fois par pianobleu.com en 2007, lors de la sortie de son intégrale Ravel , Philippe Bianconi avait fait part de son intérêt particulier pour la musique de ce dernier et Debussy ainsi que celle de compositeurs romantiques allemands ( Brahms, Schumann et Schubert notamment), et comme il est vrai qu'il est difficile pour les interprètes de citer tous les compositeurs qu'ils aiment, certains confiant même qu'ils les aiment tous les uns autant que les autres, l'on pourra désormais, sans aucun doute possible, ajouter Frédéric Chopin à cette liste de ses intérêts prioritaires car Philippe Bianconi a ici choisi ces oeuvres les plus remarquables !
Et dans l'entretien publié dans le livret l'on apprend d'ailleurs que, alors qu'il avait déjà découvert Chopin par des Valses enregistrées par Dino Lipatti, l'audition des Ballades vers l'âge de 10 ans lui a provoqué un choc. C'est son professeur à Nice , Mme Delbert Février, qui a beaucoup compté dans son approche de Chopin : "Son enseignement mettait l'accent sur la qualité du son, du phrasé, elle tenait à la sobriété du style mais c'était en même temps quelqu'un de très ardent[...]C'était il me semble particulièrement approprié pour aborder Chopin" . Des qualités qui sont aussi aujourd'hui indéniablement celles de Philippe Bianconi dans cet enregistrement .
Les Ballades l'accompagnent donc depuis le début de sa vie et compte tenu de la place qu'occupe ces pièces il allait de soi pour lui que celle-ci soient dans ce disque qu'il consacre à Chopin. Il a choisi d'y ajouter des oeuvres du "Chopin tardif" : Le 4ème scherzo et la Barcarolle. Le prélude op.45 a par contre été composé entre la 2ème et 3ème ballade mais selon lui " se révèle d'une incroyable modernité". C'est la troisième Ballade que vous pourrez écouter dans cette page, piano bleu l'a choisi parce que selon Philippe Bianconi : " Des quatre c'est la plus heureuse - même si elle est traversée d'orages et de moment plus sombres- la plus légère dans le sens phylosophique du terme.[..] La phrase introductiove de la troisième Ballade est du pur Chopin, mais si on analyse l'écriture, on découvre des voix qui se répondent en miroir ; c'est extraordinaire""... Une pièce idéale pour cette rentrée comme vous pourrez le constater et à vrai dire un disque idéal car le Chopin de Philippe Bianconi surprend agréablement par sa relative quiétude , ce disque dont le sous-titre est "le piano poète " mérite absolument ce qualificatif.
Nota : on admirera dans le livret les belles photographies de traces réalisées par Axel Arno qui en novembre 2014 publiera son nouveau DVD 3Métamorphoses Bach" sur les transcriptions de Edouard Ferlet 'think Bach" , que vous connaissez sûrement !
Notez ces prochains concert en France :
09/09/2014 Toulouse piano aux jacobins
05/10 Cabourg
07/10 Paris Salle Gaveau
12/12 à Lyon
Un disque qui sortira le 23 septembre 2014 :

Schubert
"1828"

Sonate pour piano n°20 D959
Rondo en la majeur , D951 *
Allegro en la mineur, D947 * "Lebensstürme"
Fantaisie en fa mineur D940 *
Phillipe Cassard, piano
* avec Cédric Pescia, piano

Ce n'est par contre nullement une surprise de découvrir ce nouvel enregistrement d'oeuvres de Schubert par le pianiste Philippe Cassard , un disque espéré depuis quelques années en fait par ceux qui ont pu notamment l'entendre jouer cette splendide sonate D959 en concert. Et lors d'un entretien , également réalisé par pianobleu.com en 2007, il déclarait :"Schubert et Debussy restent deux compositeurs qui m'accompagnent continuellement, et pas seulement leur musique POUR et AVEC piano". Phillipe Cassard a déjà enregistré nombreux disques d'oeuvres de Schubert , et un coffret de 6cd consacrés à 8 émissions sur Schubert.
Quant à Cédric Pescia, son complice de longue date, qui interprète avec lui les autres pièces, pour piano à quatre mains, il confiait en 2008 :" J'ai une grande passion pour Schubert, Bartok, Chopin et Janacek ; tous les quatre ont écrit une musique qui a une forte couleur " locale " (pour ne pas dire " folklorique ") mais qui touche néanmoins à l'" universel" .
Habitué à présenter l'oeuvre de Schubert au public, Philippe Cassard a rédigé une présentation dans le livret, ainsi pour lui les oeuvres pour piano à quatre mains toutes composées en 1828, comme l'indique le sous titre du disque, sont "trois merveilles", composées comme la sonate au cours d'une année pendant laquelle Schubert eut une frénésie de travail : " défi à une santé vacillante, on la doit certainement à la mort de Beethoven en 1827, qui affranchit Schubert de l'ombre écrasante du Commandeur. Les quatre oeuvres présentées ici multiplient les signes de reconnaissance, au double-sens du mot ".
Dans le livret on trouve également une interview de Cédric Pescia par Philippe Cassard lui-même ainsi le plus jeune pianiste confie sa perception des trois oeuvres pour piano à quatre mains. C'est parmi ces trois pièces le "rondo en La majeur D951" qui le touche le plus confie-t-il, précisant notamment : " Le dessin du thème principal constitue une des mélodies les plus parfaites de Schubert, à la mélancolie insoutenable, jusqu'au dernières mesures[...]durant lesquelles Schubert prend congé de son thème et n'en finit plus de finir...". Vous pourrez donc écouter plus bas dans cette page un extrait de ce rondo qui est très long, et y apprécier en outre la complicité des deux pianistes. Toutes les pièces sont en fait des merveilles et il serait difficile d'en choisir une, aussi voilà qui est fait mais qui écoutera tant la Sonate en La mineur que la Fantaisie en Fa mineur sera aussi encore grandement touché par ces oeuvres que l'on a grand plaisir de (re)découvrir par ce disque.
Concerts
Philippe Cassard, outre l'enregistrement de ses émissions diffusées sur France Musique donne un concert ce Vendredi 5 septembre 2014 au Festival d'Albi (Tarn) : récital Liszt, Brahms, Schubert
Et enfin un disque à paraître quelques jours plus tard le 26 septembre 2014 :

Wagner(1813-1883)
Extase maxima

Richard Wagner ) / Franz Liszt
Phantasiestück über Motive aus 'Rienzi', S439
Isoldes Liebestod, S447
Richard Wagner 
Fantaisie en Fa dièse mineur, WWV 22
Élégie en La bémol majeur, WWV 93
Gérard Pesson (né en 1958)
En haut du Mât (une chanson de marin) d'après Tristan und Isolde de Richard Wagner
Richard Wagner / Alfred Jaëll (1832-1882)
Transcription, op. 112, extraite de Drei Stücke aus Richard Wagner „Tristan und Isolde" 
Richard Wagner / Hugo Wolf (1860-1903)
Paraphrase über „Die Walküre" von Richard Wagner

Wilhelm Latchoumia, piano

Le pianiste Wilhelm Latchoumia , que l'on avait pu découvrir en 2008, lors de la sortie de son premier Cd d'oeuvres contemporaines, aime concevoir des programmes qui sortent des sentiers battus, et ce nouveau disque autour d'oeuvres de Wagner en est encore le témoignage. Il a conçu celui-ci suite à une demande du Palazetto Bruzane de Venise dans la perspective du bicentenaire de Wagner, et qu'il a pu "roder" auparavant lors de six concerts dans le sud de la France . Dans un entretien publié dans le livret il confie : " Sa conception m'a demandé un gros travail de recherche et réflexion. J'avais comme point de départ la Mort d'Isolde dans la transcription de Liszt, mais aussi, bien plus rare , la paraphrase de Hugo Wolf sur la Walkyrie[...] Je l'ai organisé un peu comme un opéra, avec une ouverture[...]Depuis près d'une décennie l'intégrale de la musique de Wagner figurait dans ma bibliothèque , j'avais rapidement parcouru tout cela sans jamais m'y attarder. La mise en route du projet Wagner m'a conduit à y revenir[ ...]".
On y trouvera donc 2 compositions originales de Wagner, dont la Fantaisie en Fa mineur dure plus d'une vingtaine de minutes , Wilhelm Latchoumia considère que c'est " un ouvrage vraiment étonnant ; des prémices de l'évolution du compositeur y coexistent avec des choses malhabiles, comme dans la partie centrale. Adagio et cantabile qui fait songer à Mozart. La Fantaise n'est pas sans oser de problème . Son écriture est assez dénudée et comporte peu d'indications dynamiques. L'interprète doit parvenir à transcender l'oeuvre, lui donner du sens."
Egalement 5 partitions inspirées par ses opéras dont là aussi une oeuvre de plus de 20 minutes : la paraphrase sur la Walkyrie de Hugo Wolf , et l'on pourrait aussi s'étonner des propos du pianiste un peu critique à l'égard de l'oeuvre qui confie notamment " je me suis détaché de l'orchestre , encore une fois, pour essayer de recréer une oeuvre pianistique, qui est souvent très maladroite et demande à l'éxécutant de faire des choix, des choix de timbres, de mise en valeur de certaines voix" mais nul doute qu'il a du faire d'excellents choix car cette oeuvre est absolument passionnante à écouter, tout comme la Fantaisie de Wagner. Bravo !
On découvrira une courte pièce du compositeur Gérard Pesson, né en 1958, dont il joue beaucoup sa musique et avec lequel il a la chance de collaborer de façon étroite. Cette pièce fait partie d'un ensemble de recueils pour l'enseignement du piano et rend hommage à Richard Wagner en citant le chant du jeune matelot qu'on trouve au début de l'acte 1 de Tristan et Isolde, cette berceuse déploratoire pourrait être aussi le souvenir même du marin évoquant dans sa chanson les soupirs d'un enfant, selon Gérard Pesson.
Trois transcriptions sont issues de l'opéra Tristan et Isolde, et vous pourrez écouter plus bas dans cette page la transcription de "la Mort d'Isolde", une des deux pièces donc à l'origine de ce programme et au sujet de laquelle Wilhelm Latchoumia indique encore : " Je l'avais apprise dans la perspective de mon prix au CNSM de Lyon et reprise quelques années plus tard. Ce projet Wagner m'a conduit à m'y replonger avec beaucoup de bonheur. Pour tout vous avouer j'ai plutôt dansl'esprit le 2ème acte de Tristan quand je joue la Mort d'Isolde, j'entends aussi Tristan...".. Beaucoup de bonheur aussi à son écoute, tout comme à l'écoute du disque dans son intégralité.. oui "Extase maxima" comme le suggère le sous-titre. Le pianiste Wilhelm Latchoumia fait assurément une très très très belle rentrée avec ce disque !
Nota : on admirera aussi la couverture et dans ce livret les illustrations réalisées par Stéphane Gaudion , artiste multidisciplinaire .
Sachez que Wilhelm Latchoumia sera en concert :
Le 06/09 2014 à Paris . Les Solistes à Bagatelle . Carte blanche (2 concerts)
Le 20/09 Besançon. Festival international de musique de Besançon-Franche Comté ( avec l'rochestre national d'île de France)
Le 8 octobre à Strasbourg, festival international Musica
le 19/11 à Bruxelles , festival Ars Musica

Pour écouter les pièces ou extraits
avec l'aimable autorisation
du label
Dolce Volta
cliquez sur les triangle des lecteurs ci-dessous
-

Chopin- 3ème Ballade Philippe Bianconi

Schubert -extrait du Rondo en la majeur D951
P. Cassard C. Pescia

Wagner/Liszt Isoldens Liebestod - Wilhelm Latchoumia

ou de ces autres lecteurs

Chopin- 3ème Ballade Philippe Bianconi
Schubert - Extrait du Rondo en la majeur D951 P. Cassard C. Pescia
Wagner/Liszt Isoldens Liebestod - Wilhelm Latchoumia

 

Pour vous procurer, pré-commander ces disques....

Chopin Le piano poète- Philippe Bianconi, pianocliquez ici  (amazon et autres fournisseurs )
Schubert - "1828"
Philippe Cassard -Cédric Pescia
piano et piano à 4 mains

cliquez ici (amazon)
Wagner
Extase Maxima
Wilhelm Latchoumia, piano
cliquez ici (amazon)

A voir deux amusantes vidéos filmées "à l'ancienne" :
Philippe Cassard enregistre Schubert pour La Dolce Volta (1)
Philippe Cassard enregistre Schubert pour La Dolce Volta (2)

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Nouveaux disques à découvrir

Bach: French Suites, Bwv 812-817
Vladimir Ashkenazy, piano

Boogie on the ball
Sébastien Troendlé, piano

Rafal Blechacz, piano
Bach



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano