<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Roberto Fonseca

Biographie de Roberto Fonseca

Né en 1975 (La Havane) d’une famille musicale, Roberto Fonseca – malgré les multiples acclamations (« le talent le plus prometteur et le plus important de la musique cubaine », « Une vraie révélation qui se distingue des autres pianistes de sa génération ») – n’a jamais oublié son premier souhait : Je veux que ma musique touche les gens qui ne me connaissent pas, et je rêve qu’un jour je puisse devenir une référence pour mon public…».
Roberto Fonseca commence ses études du piano à l’âge de 8 ans. Mais dès son plus jeune âge sa passion première est pour les percussions, ce qui aura une influence claire sur son jeu « percutant » au piano et qui le caractérise tant aujourd’hui. A son premier concert il est batteur dans un groupe qui joue des versions des chansons des Beatles. « Avec ma mère, j’écoutais la musique des Beatles à la radio et elle m’a beaucoup marqué – je jouais à la batterie comme si je faisais partie du groupe, j’adorais. » A l’âge de 14 ans, il écrit ses premières compositions, s’inspirant du genre afro-cubain. « Pour nous à l’école, le jazz américain était une référence ; je pensais que ma musique allait être une fusion des deux genres…j’aimais beaucoup de musiciens de jazz, comme Herbie Hancock et Keith Jarrett mais aussi les classiques de soul et funk américains. »
A tout juste 15 ans, Roberto Fonseca est la révélation au Festival International « Jazz Plaza » de la Havane ; il termine ses études de piano et d’enseignement. Ensuite, il rentre à l’Instituto Superior de Arte (ISA) afin de poursuivre et approfondir ses études en Composition musicale.
A l’âge de 21 ans, poussé par le désir de fusionner sa musique avec des genres différents, roberto Fonseca part en tournée en Italie avec le chanteur Augusto Enriquez, jouant entre autre pour la chaîne de télévision nationale RAI : « musicalement ça changeait, et me convainquait que je devais chercher mon propre chemin. »
Un an plus tard, son chemin croise celui du saxophoniste Javier Zalba (Irakere, Cubanismo), avec qui il fonde le groupe « Temperamento ». C’est le début d’un voyage qui dure 9 ans, et dont l’aboutissement est l’œuvre qui sort aujourd’hui, intitulée « ZAMAZU ».
Pendant un an de travail créatif intense, Roberto Fonseca enregistre et produit son premier album « En el Comienzo », primé en tant que meilleur album jazz au festival Cubadisco’99 ; il co-produit, arrange et joue dans l’album d’Augusto Enriquez, « Cuando Yo Sea Grande », et enregistre son premier album solo « Tiene Que Ver », sorti en 1999 et récompensé par le concours Trimala, organisé par l’UNESCO, dans la catégorie de la musique populaire cubaine.
Sa deuxième œuvre solo sort peu de temps après, et en 2000 il présente « No Limit », enregistré et produit par Roberto fonseca pour le label japonais JVC. Dans la même année, il compose la bande-son pour le film « Black », du directeur français P.Maraval, et produit le disque « Un montón de cosas » pour le groupe de hip hop Obsesión.« Ces deux années furent bien remplies ; j’avais besoin d’exprimer toute ma créativité; je ne savais pas vers où tout cela me poussait, car chaque idée m’emmenait vers mille autres ».
Le début du 21e siècle est un tournant décisif pour Roberto, non seulement parce qu’il sort son troisième album « Elengo », mais aussi parce que sa carrière prend une tournure inattendue. « Je suis allé aux studios EGREM pour enregistrer l’album d’Angá Díaz, il m’y avait invité, et quand je suis arrivé j’ai vu une foule de personnes qui étaient des légendes pour moi…Rubén González, Cachaíto López, Guajiro Mirabal…en l’espace de deux mois, ma vie entière a changé ».
Peu de temps après, il est invité en tant que second pianiste aux côtés du grand maître Rubén González, dans l’Orchestre renommé de Ibrahim Ferrer et dans la même année il signe un contrat d’artiste avec Montuno, la célèbre compagnie de management artistique. « Mon dieu, partager la scène tous les soirs avec Rubén González, c’était le rêve. Je restais là pendant des heures à le regarder jouer. »
Un rêve qui le fait tourner partout dans le monde, avec plus de 400 concerts, en promotion pour les disques de Ibrahim Ferrer aux côtés de légendes telles que Cachaíto López, Guajiro Mirabal et Manuel Galbán…. Des concerts dans les salles les plus prestigieuses, comme le « Frankfurt Alter Oper » (Frankfurt), « Le Palais des Congrès » (Paris), le « Albert Hall » (Londres), le « Beacon Theatre » (New York), le « Sydney Opera House » (Australie), etc. Toutes les critiques parues dans la presse à propos des concerts d’Ibrahim, d’Amérique du sud jusqu’en Asie, mentionnent le talent de Roberto Fonseca et sa présence captivante sur scène.
Omara Portuondo, séduite par son jeu, l’invite à participer à ses tournées, l’emmenant au Festival de Jazz de Tokyo en 2002 où il partage la scène avec Herbie Hancock, Michael Brecker et Wayne Shorter « Je n’en croyais pas mes oreilles quand Herbie Hancock lui-même m’a invité à jouer avec lui, je n’ai pas fermé l’œil de la nuit ! ».
Cette période de travail intense, les tournées partout dans le monde, les enregistrements des albums phares du label World Circuit et la production de divers disques, permettent à Roberto de se rendre compte que sa musique est prête pour la création d’un projet propre. Chaque titre de l’album « ZAMAZU » est composé avec passion, le résultat du mélange de toutes ses influences : la musique afro-cubaine, la musique classique et la musique traditionnelle cubaine.
Il découvre que sa musique peut fréquenter des horizons inaccoutumés : sa rencontre avec la fameuse styliste de mode française Agnès b. est le début d’une relation d’admiration réciproque qui se prolonge sur scène lorsque Roberto porte ses vêtements et qui se concrétise quand Roberto Fonseca joue live pour le défilé de mode d’Agnès B à Paris en juillet 2006.
Au courant de l’année 2004 Ibrahim Ferrer décide de réaliser un projet qui sera le couronnement de sa carrière artistique ; un disque et une tournée de ses boleros préférés, soulignant l'attachement du chanteur à ce genre. La relation proche qui le lie à Roberto et sa confiance en les capacités musicales du pianiste l’incite à le faire participer dans cet œuvre : Fonseca joue dans les premiers enregistrements, arrange et co-produit l’album dans les studios EGREM en novembre de la même année, et produit plus de 10 titres en janvier 2005 tout en assumant le rôle de directeur de la tournée mondiale « Mi sueño: la tournée du livre de chansons boléro 2005 ». Ibrahim Ferrer disait souvent: « Ce garçon, malgré sa formation jazz, il me comprend et respecte ma musique, et puis, bon sang, qu’est-ce qu’il joue bien… ! »
Après deux tournées pleines d’aventures autour de ce projet, en août 2005 Roberto Fonseca pleure Ibrahim Ferrer. La perte de cet ami le motivera à terminer son album, ce qu’il fait en l’espace de six mois. Il invite Alê Siqueira, l’un des plus importants producteurs brésiliens, le créateur de grands projets tels Tribalistas, Flor de Amor (Omara Portuondo), Infinito Particular (Marisa Monte) etc. Il voyage à Bahia pour la partie pré-production dans les studios de Carlinhos Brown, et mets les touches finales des collaborations sur l’album, entre autres des percussions brésiliennes. Une date et un lieu d’enregistrement sont fixés: janvier 2006 à La Havane.
Ainsi pendant à peine 5 jours en janvier 2006, Roberto enregistre plus de deux heures de musique, un jaillissement créatif qui rappelle les grandes œuvres classiques et qui met ainsi un terme au cycle créatif de 3 ans. Plusieurs musiciens participent à cet album merveilleux: Carlinhos Brown, Cachaíto López, Omara Portuondo, Vicente Amigo, Toninho Ferragutti, et des amis tels Javier Zalba, Omar González, Ramsés Rodríguez et bien d’autres témoignent d’un Roberto Fonseca à la recherche d’un touché sensible du piano et qui unit la mélodie avec la force d’un rythme qui mélange les principales cultures musicales d’Amérique, du Brésil et de Cuba, avec celle du continent africain. Des compositions d’une beauté qui frôle le sublime, avec des paroles imaginaires qui donnent forme à l’esthétique du disque, où la virtuosité laisse la place au sentiment.
Parallèlement, cette année il produit l’album du chanteur japonais Asa Feeston et collabore en tant que musicien à d’autres projets, comme le dernier album de Timbalada. Il finit également de mettre les touches finales avec Nick Gold du label World Circuit, à ce qui sera le prochain album d’Ibrahim Ferrer, enregistré juste avant sa disparition. Pendant le mois de juillet, pendant les festivals d’été en Europe, il partage la scène avec Bebo et Chucho Valdés à Jazz in Marciac et compose le titre « Latin in Marciac » dont le festival se sert pour ouvrir et clôturer ses principaux concerts.« …Je suis si enthousiaste de pouvoir partager ce voyage avec mon public, là où ils m’accueillent »
Février 2007 a vu la sortie de son album "Zamazu" qui reçu d'excellentes critiques monde. Depuis lors, Robert a continué à tourner dans les salles prestigieuses telles que Jazz Montréal (Canada) ou Jazz Ombrie (Italie), entre autres, et le public l' a suivi avec enthousiasme . "Zamazu" a connu un succès retentissant.

2008 a été une année complète de travail et d' expériences de vie qui ont inspiré de nouvelles compositions à roberto Fonseca
compositions. La composition "Il Cachaito" inclus dans "Zamazu" a été choisi par Columbia Photos pour le film de Will Smith «Hancock». Chaque situation, chaque personne, chaque culture de pays qu'il a visités ont été la source de son
inspiration. Son nouveau disque appelé "Akokan» qui signifie «cœur» dans Joruba parait en publié en mai 2008 et la chose la plus difficile pour lui a été de choisir les chansons seraient inclus "... Tout ce que j'ai composé les musiques qui font partie de moi et d'avoir à choisir a été vraiment dur .... "
Juste avant la sortie de Akokan, Roberto Fonseca a voyagé en Australie et en Nouvelle-Zélande pour la première fois. Il a été invité par le Festival International de Jazz de Wellington, l'Opéra de Sydney et Lismore Hôtel de Ville, le pianiste cubain a eu un succès retentissant à chacune de ses apparitions avec un succès retentissant.
Le dernier projet où Roberto Fonseca a été impliqué ont été produits avec le DJ britannique Giles. Cela reflète la scène courante à travers le hip-hop cubain, R & B et le son jamaïcain. Récemment Roberto Fonseca a été invité à la London Jazz Festival avec Mayra Andrade où ils ont reçu une ovation debout. Roberto Fonseca a récemment achevé une tournée triomphale des grandes capitales européennes dont le festival Jazz in Marciac qui a fait l'objet d'un enregistrement dont le Cd et DVD paraissent en septembre 2010(voir plus bas)
Biographie publiée avec l'aimable autorisation du label Enja

Ecouter...

YO

Roberto Fonseca, piano, autres claviers,vocals ...

80´s (R. Fonseca)
Bibisa (B. Sissoko)
Mi Negra Ave María (R. Fonseca & M. Cortés)
7 Rayos (R. Fonseca)
El Soñador Está Cansado (R. Fonseca)
Chabani (R. Fonseca)
Gnawa Stop (J. Hierrezuelo)
El Mayor (L.J. Valdés)
JMF (R. Fonseca & M. Cortés)
Así Es La Vida (R. Fonseca & M. Cortés)
Quien Soy Yo (R. Fonseca & A. Mboup)
Rachel (R. Rodriguez)
Bibisa – Re-mix (B. Sissoko)
80´s – Re-mix (R. Fonseca)
Le pianiste Roberto Fonseca donnera nombreux concerts au mois de mai 2012 pour présenter son nouveau disque YO . Un disque dont on peut se demander si l'on peut dire à juste titre qu'il est actuellement une des meilleures ventes jazz, ce qui est le cas sur divers sites de ventes, car en fait il aborde tant de styles qu'il peut sembler difficile de le classer dans cette catégorie comme dans aucune puisque l'on peut lire sur l'intérieur de la pochette un liste de style avec des points d'interrogations : "Jazz ? World Music ? Electro ? African ? Latin ? Alternative ? Pop ?...". Mais faut-il mettre des frontières entre les musiques et d'ailleurs ce disque parait chez un nouveau label...de jazz qui revendique ce style dans son nom : "JAZZ Village " tout en montrant aussi un esprit d'ouverture qui s'oriente plutôt vers la World Music dont la musique africaine, musique latine à la base de la musique du pianiste très créatif qui combine ici la tradition et la modernité de la musique de son époque....cliquez ici pour lire la suite
Nouveau Septembre 2010

Roberto Fonseca
Live in Marciac
Roberto Fonseca - piano, voix
Joel Hierrezuelo - Percussion
Javier Zalba - Flute et Saxos
Ramsés Rodríguez - Batterie
Omar González - Contrebasse

Fragmenta de misa
Consumatum est
Lo que me hace vivir
Siete potencias (Bu kantu)
Lento y despacio
Cuando uno crece
Se te va la vida
Llego cachaito
el rythmo de tus hombros
Triste alegria


Découvert à Marciac avec le Buena Vista Social Club du vivant d’Ibrahim Ferrer, Roberto Fonseca, le pianiste cubain né à La Havane dit toujours que si Cuba est son pays c'est comme s'il était chez lui à Marciac aussi les quelques vidéos mises plus bas dans cette page ne le sont que pour vous permettre d'avoir une idée de sa musique "live" si vous ne la connaissez pas déjà car bien sûr, comme ceux de tout improvisateur, un concert de Roberto Fonseca n'est jamais tout à fait identique... mais est toujours un moment exceptionnel.
Son disque Zamazu paru en 2007 a fait connaître dans la France entière ce pianiste touchant et électrisant à la fois qui puise sa musique autant dans ses racines cubaines, qu'en Afrique ou dans des thèmes moyen-orientaux, ses compositions sont un mélange subtil d'énergie (et le mot est faible) et de douceur !
En 2009, sa tournée réalisée autour de son second disque "Akokan" a connu un immense succès dont ce fabuleux concert enregistré à Marciac le 13 août 2009... lieu donc particulier pour Roberto Fonseca : "Chaque fois que j'y retourne , je dédie le concert à mes ancêtres, à tous ceux qui m'apportent tellement, et aussi à la France, ce pays à qui je dois beaucoup pour avoir toujours cru en ma musique. Chaque concert que je fais ici est préparé avec un enthousiasme tout à fait particulier parce que cela n'est pas possible autrement. Ce festival mérite le meilleur que je puisse lui donner."

C'est donc ce "meilleur qu'il puisse donner" que ce DVD permet de découvrir....cliquez ici pour lire la suite et voir plusieurs vidéos

Roberto Fonseca
Zamazu

Zamazu, c'est pour le pianiste cubain Roberto Fonseca un assemblage de sons qu'il utilise pour faire croire à l'une de ses nièces qu'il parle une langue étrangère, et si Zamazu est aujourd'hui le titre de son album sans doute est-ce parce que son langage est en fait sa musique, un langage qu'il souhaite partager et faire aimer. Ainsi, évoquant sa jeunesse et ses premières compositions, inspiré du jazz afro-cubain, Roberto Fonseca exprime son bonheur d'avoir alors découvert de pouvoir faire passer ses sentiments par la musique. Né en 1975 à la Havane dans une famille de musiciens, malgré les multiples marques de reconnaissance qui lui ont été adressées : "le talent le plus prometteur de sa génération" , Roberto Fonseca n'a jamais oublié son premier souhait : "Je veux que ma musique touche les gens qui ne me connaissent pas, et je rêve qu'un jour je puisse devenir une référence pour mon public"... un rêve ambitieux mais encore prêt de se réaliser avec ce nouvel album....cliquez ici pour lire la suite
ROBERTO FONSECA SERA le 3 août 2015 :
à Jazz In Marciac
Tribute To Ibrahim Ferrer CHAPITEAU
Acclamé en 2005 à Marciac lors de son passage avec Ibrahim Ferrer, peu de temps avant sa disparition, le pianiste cubain revient pour lui rendre hommage ...
Nouveau : A voir
Roberto Fonseca @Jazz_in_Marciac : Jeudi 1er août 2013
 
et si vous comprenez l'espagnol
Roberto Fonseca // Havana Cultura

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !







  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com