<
Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Alessandro Candini

Merci à Alessandro Candini d'avoir répondu aux questions de Piano bleu pour la réalisation de cette page.

Biographie commentée

Alessandro Candini est né en 1975 à Parme, en Italie où, explique-t-il ... "la musique fait partie pour ainsi dire du patrimoine, notamment l'opéra. Ce sont les terres qui ont vu s'épanouir la carrière de grands artistes comme Giuseppe Verdi, ou encore Toscanini…. Très tôt j'ai donc baigné dans la musique. "
C'est à l'âge de 6 ans qu'il prend ses premières leçons de piano au Conservatoire National Supérieur de Musique Arrigo Boito de Parme . "J'ai d'abord suivi des cours particuliers, puis, très vite j'ai souhaité me professionnaliser. J'ai donc passé les auditions pour intégrer le conservatoire de Parme…. Et j'y suis resté jusqu'à la fin de mes études. Je me souviens de mes premières leçons de piano. C'était dans une salle à côté du bureau du directeur de l'époque, dans laquelle étaient entreposés toute sorte d'objets .... C'était le bureau de Toscanini que la famille avait légué au conservatoire. Il y avait là le piano qui avait appartenu au Maestro : un Steinway demi-queue de couleur marron. Horowitz, qui s'était marié avec la fille de Toscanini, lui avait offert ce piano dédicacé à l'intérieur.
Quelques années plus tard, lors d'un passage à Parme pour donner un récital au Teatro Regio, le pianiste Sviatoslav Richter nous fit l'honneur et la surprise de venir au Conservatoire ; suivi d'une cohorte d'élèves, il s'enferma dans la fameuse pièce où se trouvait le piano et se mit à jouer. Avec d'autres élèves, nous étions derrière la porte pour l'écouter.
Alessandro Candini apprécie toujours de jouer des oeuvres de musique classique, oeuvres qui contribuent à son inspiration : "L'enseignement prodigué au Conservatoire était exclusivement classique. J'ai une prédilection pour les œuvres de Liszt, Chopin, Rachmaninov ou encore Prokofiev. Je continue à jouer du classique, je puise mon inspiration dans l'écoute et le travail des partitions classiques. En ce moment par exemple je travaille la deuxième Sonate de Rachmaninov."
Alessandro Candini se perfectionne auprès de Joachim Achucarro, John Swann, Alexandre Lonquich, Boris Petrushansky, Roberto Szidon, Alfredo Speranza, Bruno Mezzena, Americo Caramuta… et débute sa carrière de soliste au Teatro Regio de Parme... "Chaque professeur a eu un rôle important dans ma formation. Mais celui qui m'a le plus marqué est sans conteste Americo Caramuta. Lui-même ancien élève de Vincenzo Scaramuzza, maitre de Martha Argerich, il m'a fait explorer la technique pianistique à travers une connaissance approfondie de l'anatomie. Il avait une conception de l'art et de la musique en particulier, qui était " totale " et où la musique est une philosophie de la vie. "
Après quelques années de concerts, Alessandro Candini découvre la création musicale contemporaine et l’univers du jazz français, et décide de s’installer à Paris. Immergé dans l’éclectisme culturel de la capitale, il s’intéresse de près aux musiques actuelles et aux musiques improvisées, et rencontre des musiciens (S Mos, Andy Emler, Bernard Désormières…), comédiens, danseurs et écrivains..."En arrivant en France il y a une quinzaine d'année, je me suis intéressé à l'univers de l'improvisation. Un de mes camarades du Conservatoire m'avait offert le disque du fameux Concerto Köln de Keith Jarret. J'avais été fasciné par cette liberté incroyable que lui offrait l'improvisation, la possibilité de créer en direct une musique si belle. Ce disque a été pour moi une révélation : il m'a ouvert des perspectives insoupçonnées sur la musique et sur l'acte de création en tant que musicien."
Alessandro Candini travaille ainsi aux côtés de Pierre Santini pour mettre en musique son spectacle sur Pablo Neruda à l’Opéra de Montpellier, s’associe avec des danseurs pour des créations contemporaines au Théâtre National de Chaillot ou encore compose la musique des spectacles de poètes comme Edith Azam, Michael Gluck…..."Depuis que je me suis installé à Paris, j'ai orienté une grande partie de ma recherche artistique sur les passerelles entre les arts. J'ai ainsi composé des musiques de ballet, accompagné des lectures de poètes au piano. La Maison de la poésie de Montpellier m'avait déjà sollicité à plusieurs reprises pour concevoir des musiques sur-mesure pour les lectures poétiques qu'elle organisait. Cette collaboration ayant très bien fonctionné, c'est tout naturellement que lorsque Pierre Santini a été programmé à Montpellier j'ai accepté de réaliser la musique de son spectacle sur Pablo Neruda. C'est un très grand acteur, avec une voix profonde, un vécu, un sens de la scène qui inspirent forcément ! D'autre part les poèmes qu'il avait choisis étaient très forts, très engagés. Ils retraçaient la vie de Pablo Neruda, l'évolution de sa quête pour la liberté jusqu'à la mort. C'était déjà très fort au niveau du sens. Pierre s'est tout de suite imprégné du personnage, il a su lui donner toute sa profondeur en jouant sur des niveaux de voix, de résonances. Nous nous sommes tout de suite compris, ce qui nous a permis de travailler en parfaite osmose sur ce spectacle, la musique appuyant la voix et la voix se nourrissant de la musique."
En tant que compositeur Alessandro Candini a réalisé des commandes pour la Maison de la poésie de Montpellier, le Printemps des Poètes, La Comédie du Livre de Montpellier, le Festival Paris Banlieue Tango, le Festival de la Francophonie. Ces différentes commandes lui ont donné la possibilité d'exprimer sa sensibilité musicale sous des formes très variées : "Pour le Festival Paris Banlieue Tango j'ai composé une musique pour piano, contrebasse et bandonéon ; pour le Festival de la francophonie il s'agissait de composer une musique de ballet contemporain. J'ai privilégié les possibilités sonores offertes par l'ordinateur pour créer des effets et des ambiances qui reflétaient au mieux l'esprit de s chorégraphies et la personnalité des danseurs. Dernièrement j'ai donné un concert performance poétique avec le poète Michaël Gluck : il a lu son œuvre intégrale et j'ai composé en direct la musique au piano. Huit concerts au total sur un week-end, chaque concert étant consacré à lecture d'un livre de son opus : c'était un vrai marathon ! "

Ecouter...

The other side
Piano solo improvisations
Alessandro Candini, piano

Behind the Mirror
The Other Side
A New World
Open the Door
101
Repeat
Rewind
Bug
The Edge of the World
Breath of Soul
The Frontier
Breaking the Surface
Si le mois de mai 2012 a été riche en pianistes jazz à découvrir, le mois de juin l'est aussi, outre les nouvelles sorties de pianistes déjà présents auparavant sur ce site internet, et voici donc pour clore une série de cinq pianistes découverts au cours de ces deux mois, le pianiste italien compositeur et improvisateur, Alessandro Candini. Un pianiste que l'on peut voir sur youtube interpréter des oeuvres de musique classique car il est diplômé du Conservatoire de Musique Arrigo Boito de Parme et apprécie toujours de jouer également des oeuvres du répertoire classique. La musique l'a conduit à Paris puisque après quelques années de concerts, ayant découvert la création musicale contemporaine et l'univers du jazz français, il décide de s'installer à Paris... Un parcours finalement pas si différent des quatre autres pianistes présentés pour la première fois en mai ou juin 2012 puisque presque tous (quatre ) ont quitté leur pays d'origine !
De là à penser que l'exil ou le voyage sont les meilleures sources d'inspiration des musiciens, il pourrait n'y avoir qu'un pas et pourtant pour ce qui concerne Alessandro Candini ce n'est pas le cas... enfin pas tout à fait. Ainsi vous constaterez dans l'entretien ci-dessous que c'est en fait dans la littérature anglaise , l'art et le cinéma que le pianiste, compositeur et improvisateur, a puisé son inspiration pour improviser les 12 morceaux de ce disque. Une improvisation et non pas des compositions puisque cet enregistrement a été créé "en live" sur une journée d'enregistrement en studio... mais vous verrez que l'on revient au voyage puisque il y raconte "un cheminement solitaire, les 12 étapes d'un voyage initiatique au cours duquel le pianiste s'engouffre dans des espaces de création inattendus" ainsi l'indique la présentation de son disque, un voyage vers une autre terre d'exil possible ?...cliquez ici pour lire la suite et écouter des extraits

En savoir plus

Visitez le site internet de Alessandro Candini ...cliquez ici

 


Retrouvez une information sur
le site Piano bleu Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano
sur    
Ne partez pas
sans avoir lu
l'actualité
du piano !

Think Bach 2
Edouard Ferlet








  et... Partagez cette page !


Retour aux rubriques

accueil piano bleu
nouveau sur piano bleu
actualités
compositeurs / Jazzmen
pianistes
disques et DVD avec piano
revues et livres sur piano
concerts avec piano
partitions de piano
piano bar
annuaire piano bleu
cartes musicales
forum du piano
divers



Quelques liens directs pour vous facilier la navigation sur le site internet ...
Actualités quotidiennes du piano
Actualités du site piano bleu
Acheter piano
Apprendre le piano en ligne
cadeaux de noël
cartes musicales anniversaire
cartes musicales fête
compositeurs contemporains
compositeurs musique classique
concours de piano
concerts de pianiste
cours de piano
disques de piano
écoles de piano
DVD piano
Ecouter piano
festivals piano
forum piano
livres biographies compositeurs / pianistes
livres romans piano pianiste
livres pratiques piano
logiciels piano
magasins de pianos
masterclasses de piano
partitions gratuites piano
partitions piano
pianoforte
piano voix
pianistes jazz
pianistes musique classique
Piano bar
pianoforte
vidéos piano pianistes 
Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu

 


Retour à l'accueil de pianobleu.com