Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Schubert Piano à quatre mains Claire Désert et Emmanuel Strosser

Franz Schubert (1797-1828)

Piano à quatre mains

Claire Désert, Emmanuel Strosser

L'année 2015 a été riche en disques de duos de pianistes, voici à découvrir ce nouveau disque, qui paraît sous le label Mirare, comportant une sélection d'oeuvres de Franz Schubert, connues et moins connues, toutes pour piano à quatre mains, jouées par le sympathique duo de pianistes de pianistes Claire Désert et Emmanuel Strosser, un duo qui a la "particularité" d'avoir déjà enregistré plusieurs disques ensemble, il faut dire que voilà plus de vingt ans que " dans un coude à coude fusionnel" ils explorent l'univers si "singulier" du piano à quatre mains, il n'est pas impossible que vous ayez eu l'occasion de les écouter lors d'un de leurs multiples concerts... Cet album, espéré depuis plusieurs années comme vous pourrez le lire ci-dessous, vient à point donc pour ce très bel anniversaire !
Le compositeur Franz Schubert ( 1797-1828) a, quant à lui, composé presque sur la même durée (18 ans) plus de trente cinq partitions pour piano à quatre mains. Ainsi sa première oeuvre dès 1810, une Fantaisie en sol majeur pour piano quatre mains, témoin de la naissance d’un genre qu’il n’abandonnera jamais - dont on peut juste regretter que celle-ci ne figure pas au programme de ce disque - jusqu’à l’ultime Fantaisie en fa mineur (D.940) de 1828, alors que ce genre n’intéressa pas ou peu ses contemporains.
Le genre n’intéressa ni Haydn, ni Beethoven, Clementi donna quelques duos, Czerny, deux grandes sonates et une fantaisie, assez scolaires, Mozart, seul, pose un sublime premier jalon dans l’histoire de la musique pour piano à quatre mains, indique l'auteur du livret, Rodolphe Bruneau-Boulmier, ajoutant : "Avec Schubert, le piano à quatre mains rêve de grandeurs, d’effusions et d’idéaux romantiques pour suspendre le temps. Les mesures du temps, chez Schubert, se déclinent de l’instant de la rencontre (la beauté d’un thème) à son désir d’éternité, avec ses immuables développements, ses transitions imperceptibles. Maitre du temps suspendu, le compositeur affectionne particulièrement les variations pour iriser l’instant. Il n’abandonne jamais son thème initial, le beau chant, qu’il varie sans fin, provoquant une étrange immobilité."
Le programme de ce disque débute par la dernière de ces compositions : la Fantaisie en fa mineur D.940 opus 103, surtout connue pour sa première partie, allegro moderato sans doute parce que plus facile d'écoute, mais en fait cette oeuvre n'a rien à envier aux dernières sonates de Schubert, ainsi la sonate D.960 que le pianiste Emmanuel Strosser a déjà enregistré en 2008 ! C'est dire aussi que la musique de ce compositeur accompagne ce pianiste depuis longtemps. Et d'ailleurs, interviewé lors de la sortie de ce disque pour piano seul, il déclarait que ce compositeur est :"tout simplement le compositeur le plus proche de mon coeur. Et depuis que je suis enfant. Peut-être par tradition familiale où on l'écoutait beaucoup. J'admire sa profondeur, sa pureté, son désespoir parfois, tout ça avec une grande économie de moyens qui est extraordinaire. C'est peut-être le compositeur le plus éloigné de l'esbroufe , du pathos . Il arrive à nous dire tant de choses avec presque rien que ça en devient bouleversant. Et particulièrement dans sa dernière sonate. J'espère bien enregistrer pour Mirare les quatre mains avec Claire plus tard !"... Voilà donc qui est enfin fait ! Et, avec l'auteur du livret : "on se réjouit de les entendre, entre drame et divertissement dans le coeur du répertoire à quatre mains avec Schubert." , un splendide répertoire en effet, qu'ils offrent avec un tel naturel, qu'il semble leur appartenir depuis toujours.
Ainsi cette autre oeuvre au programme de leur disque, que Schubert écrivit également la dernière année de sa vie , l’Allegro en la mineur D.947 , auquel l’éditeur donna le sous-titre «Orages de la vie» (Lebensstürme), d'une grande tension dramatique comme le laisse deviner ce titre. Et l'on suit volontiers aussi "Le pas du voyageur, omniprésent, par exemple, dans la marche qui sert de thème aux Variations D.813, [qui ]ne s’arrête jamais. Le deuxième mouvement du Divertissement D.823 comporte aussi une série de variations dans un espace restreint, un voyage immobile." composé respectivement en 1824 et 1826...
Vous pourrez écouter, plus bas dans cette page, la cinquième des variations D813, absolument splendide comme vous pourrez en juger par vous-même, un petit concentré de beauté qui vous offrira un bel instant de sérénité dans votre journée, Schubert a d'ailleurs écrit ceci lors de son écriture : " Je suis plus qu’autrefois en mesure de trouver en moi-même le calme et le repos. Tu en auras pour preuve la grande sonate et les variations sur un thème de mon invention (D.813), toutes deux à quatre mains, que j’ai composées."
Si vous habitez dans la région de Grenoble, sachez qu'ils joueront ensemble Samedi 16 janvier 2016 à 15h15, et à 19H, à l'auditorium du musée de Grenoble lors LA FOLLE NUIT SCHUBERT qui débute tôt : à 11h ! Et bien sûr ils seront présents à la Folle journée de Nantes.

Pour écouter
Franz Schubert(1797-1828)
Variations D.813
cinquième variation
Claire Désert, piano
Emmanuel Strosser, piano
avec l'aimable autorisation
du label
Mirare
cliquez sur le triangle du lecteur
ci-dessous

 

Pour vous procurer ce disque....

cliquez ici  

Pour visiter la page archive des
"Disques du moment"...cliquez ici

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Pensez à regarder la "petite télévision" de pianobleu.com qui continue d'être régulièrement mise à jour avec une sélection de vidéos de pianistes et oeuvres avec du piano...cliquez ici

Ne partez pas sans avoir vu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano