Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Le voyage à Leipzig Michel Mollard MUSIQUE CLASSIQUE

Le Voyage à Leipzig
De fugue en fugue,
à la découverte du Clavier bien tempéré
de Jean-Sébastien Bach
Michel Mollard

Préface : Zhu Xiao-Mei
Présentation des textes musicaux : Marcel Bitsch

"Ce livre est destiné aux amateurs de musique qui, un jour, écoutant une oeuvre, se sont posé la question : comment est-ce fait ? Il y a plusieurs manières d'écouter une oeuvre musicale. On peut chercher à l'aborder par le coeur, mot qui dans sa simplicité résume tous les autres. On peut aussi vouloir l'analyser. Ma conviction est que l'approche par le coeur est in fine la seule qui vaille mais qu'elle peut être confortée, renforcée par une approche qui permet de mieux comprendre la manière dont une oeuvre est composée. C'est à cette aventure que j'invite le lecteur."...ainsi Michel Mollard explique-il ses motivations à réaliser ce livre qui s'adresse donc principalement à tout amateur de piano débutant.

Une idée qui a germé il y a 10 ans lorsque l'un de ses amis l'a convaincu de l'accompagner chez Marcel Bitsch pour lui demander de travailler avec lui. "Notre démarche était un peu étrange. Passionnés de musique mais simples amateurs, nous allions voir un homme dans les traités duquel tant de musiciens s'étaient formés à l'harmonie et au contrepoint. Avec une infinie générosité, Marcel Bitsch a accepté notre demande et, petit à petit, une grande amitié est née. Nous avons créé autour de lui un cercle de musiciens, amateurs et professionnels, qui a pris l'habitude de se réunir pour jouer et étudier les grandes oeuvres de la musique, de Couperin à Ravel, de Rameau à Debussy, de Beethoven à Fauré. Avec Bach au milieu. Bach et ses Variations Goldberg, sa Messe en si, ses Cantates, ses Chorals et, bien sûr, son Clavier bien tempéré."
À cette activité s'est ajouté ces dernières années l'enregistrement, par son amie la pianiste Zhu Xiao-Mei, du Clavier bien tempéré : "Cela m'a fait vivre jour après jour avec cette oeuvre. Nous avons eu aussi avec Zhu Xiao-Mei des discussions sans fin sur le projet de toute sa vie : rendre la musique de Bach accessible au plus grand nombre." C'est alors que lui est venue l'idée d'écrire quelque chose de différent, à destination d'un public non spécialisé qui souhaiterait accéder à une écoute plus approfondie de la musique. Marcel Bitsch a accepté de prendre sous sa responsabilité l'analyse musicale. Sur ses conseils, il a choisi la simplicité d'expression, explique-t-il. ajoutant "De fait, la lecture de cet ouvrage ne présuppose guère que de savoir se repérer dans une partition. Tout ce qui pouvait paraître trop compliqué a été éliminé, en particulier les longs développements que peut appeler la question de la "réponse" dans la fugue. Ce terme désigne simplement le sujet de la fugue parfois légèrement modifié. Les théoriciens de la fugue distinguent la "réponse réelle" (semblable au sujet mais transposée au ton)."
En voici la Présentation de l'éditeur :
"Sous la forme d'un plaisant scenario de vingt-quatre courts épisodes, l'auteur donne les clés d'une lecture et d'une écoute éclairées du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach à travers un choix de 14 fugues appartenant aux deux Livres.
Les propos échangés entre deux jeunes gens avides de décrypter cette oeuvre monumentale et un Maître contemporain de Bach conduisent le lecteur à la découverte des principes de base d'une écriture dont les aspects contrapuntiques et harmoniques ont façonné les fondements de la musique occidentale.
S'adressant à tout mélomane en quête d'un cheminement musical personnel et à tout étudiant musicien désireux de construire son savoir sur la connaissance des procédés compositionnels, cet ouvrage guide les premiers pas d'une initiation à l'analyse.
A la fois support d'écoute et de mise en oeuvre au clavier grâce au recueil annexé de partitions gravées selon le principe : 1 voix = 1 portée* , le texte permet d'éclairer nombre de notions telles que sujet, contre-sujet, strette, inversus...
En même temps, Le Voyage à Leipzig révèle le contenu sensible d'un langage musical et fait partager, par la voix des protagonistes mis en scène, tout l'attachement de l'auteur à l'oeuvre de Jean-Sébastien Bach.
Diplômé de l'École Polytechnique et dirigeant d'un important groupe financier, Michel Mollard préside l'Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique (ITEMM).
Premier Grand Prix de Rome, compositeur, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Marcel Bitsch est l'auteur de nombreuses oeuvres musicales et de plusieurs ouvrages d'enseignement."
Afin que vous vous fassiez une idée plus précise ... voici par exemple un extrait de ce que disent les deux acteurs sur la fugue n°22 Bwv 891 (à noter que cette fugue en si bémol majeur du second livret est présenter après celle de même tonalité du premier livret). J'ai choisi d'ajouter à cet extrait , en illustration, l'interprétation de Glenn Gould en vidéo mais vous pouvez tout aussi bien lire ce livre en écoutant si vous les avez les disques de la pianiste Zhu Xiao-Mei qui écrit notamment dans la préface de ce livre : "Le voyage à Leipzig est un livre modeste qui volontairement reste au seuil du mystère de l'oeuvre. La signigfication de l'oeuvre, c'est l'oeuvre" dit Louis à un moment. Mais un livre qui aide aussi à mieux comprendre, donc à mieux aimer. Comme le même Louis le dira plus loin : "Dans la vie, il faut apprendre à aimer". Et qu'y a-t-il de plus beau à aimer que la musique de Jean-Sébastien Bach ?"...
" ...je me faisais la réflexion que cette fugue était encore d'une plus grande densité que celle du premier livre. C'est un monument, l'expression même d'une puissance supérieure. elle est difficiel d'accès et je doute que l'on puisse aimer une oeuvre aussi intense sans faire l'effort de la comprendre.
Pierre et Louis étaient d'accord. Leur travail préparatoire leur avait donné beaucoup de peine.

-Si vous voulez bien, je vais vous guider, fit Krebs. Pour aller à l'essentiel, je dirais que cette fugue est construite sur un sujet et un contre-sujet qui sous forme rectus et inversus, sont combinés de multiples manières. Commençons par poser les bases. Voyez vous le sujet ?

-Oui,répondit Louis. C'est un sujet splendide, entrecoupés de silence, qui part de la toniqueet s'élève avec difficulté. Il va de la mesure 1 à la mesure 5, jusqu'à la médiante.

- Je suis 'accord avec vous. rares sont les sujets d'une telle puissnce dans tout le clavier tempéré. Et le contre-sujet, le voyez-vous ?

- Oui, poursuivit Louis. il est ascendant et de nature chromatique, ce qui le rend très expressif. Il débute mesure 5 , juste après le sujet et se déroule jusqu'à la mesure 9.
- Bien. Ayez ce sujet et ce contre sujet en tête car nous allons les retrouver sous leurs formes rectus et inversus tout au long de la fugue
..."

Pour vous procurer ce livre
.... cliquez ici (di-arezzo)

Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 

Nouveaux disques à découvrir lors de concerts mentionnés en rubrique Concerts

Think Bach 2
Edouard Ferlet

 



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano