Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

 

Découvrez la carte de voeux nouvel an 2015 musicale PIANO

A la veille de 2015, et comme chaque année, pianobleu.com vous propose dans une page spéciale une nouvelle carte de voeux animée et musicale afin de partager vos espoirs pour l'année nouvelle, au son de votre instrument favori : le piano !

Cette année cette carte comporte en illustration musicale une oeuvre d'un compositeur russe, Alexandre Scriabine, qui reste peu connu en France mais dont le centenaire de sa disparition, qui aura lieu cette année 2015, sera l'occasion de (re)découvrir son oeuvre. Ainsi vous pourrez écouter dans cette carte une Mazurka interprétée par le pianiste François Chaplin , issu d'un enregistrement qui est aussi bien sûr le nouveau "Disque du moment" pour aborder cette nouvelle année.

En illustration visuelle de cette carte, avec un texte animé, un tableau, que vous pouvez voir ci-dessus, d'un peintre également russe , contemporain de Scriabine, Vassily Kandinsky (1866-1944), d'une sensibilité proche de ce compositeur mais dans son propre domaine, comme lui, il rechercha un renouvellement de son art, notamment en cherchant à exprimer les intimes relations qu’il percevait entre les couleurs et les sons. Le spirituel a également, comme chez Scriabine, pris une place de plus en plus importante dans son oeuvre, ainsi Kandinsky a publié en 1911 un ouvrage au titre significatif : "Du spirituel dans l'art", où l’artiste médite sur les rapports entre la forme et la couleur, la peinture et la musique, et où il tente de définir la valeur expressive des formes et des couleurs et de leurs combinaisons.
Selon lui couleurs et formes, déterminent des impressions particulières, véhiculent des sensations et des sentiments différents. Couleurs qu’il a mis en relation avec ronds, triangles et carrés, lignes ouvertes ou fermées. Il considère que le spirituel est du ressort de la peinture qui agit directement sur les sens et sur l’émotion. Il déclare notamment « En règle générale, la couleur est donc un moyen d'exercer une influence directe sur l'âme. La couleur est la touche. L'œil est le marteau. L'âme est le piano aux cordes nombreuses. L'artiste est la main qui, par l'usage convenable de telle ou telle touche, met l'âme humaine en vibration. Il est donc clair que l'harmonie des couleurs doit reposer uniquement sur le principe de l'entrée en contact efficace avec l'âme humaine. Cette base sera définie comme le principe de la nécessité intérieure. »
Pour Scriabine, la réunion des arts prédominants que sont la musique et la peinture et des arts résonateurs (lumière, parfum) doit « entraîner l’âme dans un élan si titanique que cet élan doit provoquer nécessairement une véritable extase, une véritable intuition des desseins supérieurs" selon Leonid Sabaneïev (1881-1968), musicologue et compositeur russe, qui a écrit un livre sur Scriabine et transcrit pour deux pianos une de ces oeuvres symphonique "Prométhée ou le Poème du feu " pour 2 pianos. C'est la dernière grande oeuvre symphonique de Scriabine, écrite en 1909 pour un grand orchestre , avec piano soliste, chœurs mixtes et "orgue de lumière", qui projette au rythme de l'évolution musicale des faisceaux lumineux pré-déterminés dans la partition aux couleurs correspondant à un système d'équivalence « harmonie-couleur » établi par le compositeur. Un clavier en fait peu souvent utilisé.
Et même si la peinture peut évoquer aussi des sons, en illustration musicale de cette carte, c'est une pièce issue d'un recueil écrit une dizaine d'années auparavant, en 1899, par Alexandre Scriabine que vous pourrez écouter, interprétée par François Chaplin : la deuxième mazurka en ut majeur de l'opus 25 au sujet de laquelle Guy Sacre, auteur d'un ouvrage de référence sur la musique de piano, indique qu'elle est " une réussite parfaite, et presque inimitable ; elle traduit une joie féérique, dépourvue d'exubérance, l'étincelle est allumée par le premier triolet si caractéristique, qui transporte peu à peu dans les aigus du thème...."
Une pièce idéale pour souhaiter à chacun, avec ce tableau de Kandinsky "Petites joies" au sujet duquel le peintre a indiqué dans un essai sur son travail, que son objectif "était de [se] laisser aller et disperser un tas de petites joies sur la toile ", une année 2015 remplie de petites et grandes joies !
N'hésitez pas à partager cette carte à découvrir en cliquant ici .
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 



Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano