Bienvenue sur pianobleu.com le site des amateurs de piano !

piano bleu

Xavier Thollard Standards Piano solo

Xavier Thollard
Standards
Piano Solo

01 - Jive At Five(Count Basie)
02 - Isotope(Joe Henderson)
03 - My Foolish Heart(Victor Young)
04 - Ouèch Gros / Passion Dance(Xavier Thollard/MC Coy Tyner)
05 - GoodBye Pork Pie Hat(Charlie Mingus)
06 - Peer Gynt, Op.23 - The Death of Ase (Prelude to Act III)(Edvard Grieg)
07 - Stable Au Funk(Xavier Thollard)
08 - Giant Steps(John Coltrane)
09 - Condate (Xavier Thollard)
10 - Jive At Five Live aux Champs Libres
Le pianiste Xavier Thollard qui n'a pas trente ans signe ici son troisième disque, et son premier piano solo. Alors qu'il a déjà fait ses preuves dans nombreux concours (Martial Solal à Paris notamment ) ce disque est autoproduit... et mérite un coup de pouce car Xavier Thollard qui aime le jazz depuis qu'il a précisément écouté des standards comme ceux qu'il a choisis pour son nouvel album n'est pas un pianiste tout à fait comme les autres : il est par ailleurs ingénieur études et recherche dans le domaine de la construction, risques et développement durable... c'est dire tout le dynamisme, la passion et la force de volonté dont il doit faire preuve pour réussir à mener à bien ses projets musicaux car il donne aussi nombreux concerts dans différentes formations !
Un dynamisme qui se ressent d'ailleurs tant dans ses "interprétations" de standards que dans ses deux compositions originales dont l'une fort réussie "Condate" inspirée par sa ville natale Rennes (appelée "Condate" à l'époque gauloise), il faut préciser qu'avant le piano Xavier Thollard a d'abord étudié les percussions et cela se ressent particulièrement dans son jeu effectivement percussif comme dans son autre composition tout aussi réussie "Stable au funk" . Pour Xavier Thollard le jazz est bien évidemment avant tout un plaisir, un plaisir qu'il communique fort bien par cet enregistrement, ainsi un des titres "Jive at five" a été également enregistré en concert et permet de mesurer doublement l'art de ce passionné !
Xavier Thollard a bien voulu répondre à quelques questions :
Vous avez d’abord étudié les percussions, pourquoi vous êtes vous tourné ensuite vers le piano, qu’aimez vous dans cet instrument ?
J'avoue que le choix entre le piano et les percussions a été difficile ! Quand j'ai commencé les cours de percussions au conservatoire, j'ai entamé très peu de temps après le piano classique en parallèle. J'ai toujours été attiré par le piano. Il y en avait un à la maison et j'y touchais régulièrement. Ce qui me plait dans cet instrument est peut-être d'abord le contact physique, mais naturellement le son, et puis son coté polyvalent.
Jusqu'à environ 14 ans j'ai continué percussions et piano avec un investissement relativement égal. La découverte du jazz a changé les choses : j'ai très vite consacré plus de temps au piano et, pour que ça reste compatible avec le lycée, j'ai fini par choisir d'arrêter les percussions vers 16 ans.
Quels sont les musiciens avec lesquels vous avez pu travailler qui vous ont le plus apporté sur le plan musical ?
Ceux avec qui j'ai le plus appris sont Youen Cadiou et Vincent Touchard, les musiciens de mon trio actuel. Avec eux, j'ai vraiment su ce que je voulais faire en trio, et ils ont beaucoup participé à la construction du son de groupe. Il faut dire aussi qu'humainement le courant est très vite bien passé.
Ensuite j'ai beaucoup appris avec Thierry Lalo, quand je jouais dans le Big Band des Universités de Paris. Et puis en accompagnant des chanteurs : j'ai notamment accompagné un stage de chant avec Sara Lazarus, ou j'ai découvert qu'accompagner du chant était beaucoup plus difficile qu'accompagner d'autres instruments !
Quelle est votre activité actuelle en dehors de vos concerts seul ou en tant que leader de votre trio ?
Je suis ingénieur dans un centre de recherche, et j'organise mes concerts et mes répétitions en fonction de mes contraintes professionnelles.
En dehors de mon trio, je participe à un projet autour de la musique de Michel Petrucciani, en trio avec Simon Désert et Simon Bernier. Je joue également dans un groupe de funk (les funky president) et un quartet plutôt orienté hard-bop (les jazz-dogs). Enfin j'accompagne occasionnellement une chorale de gospel.
Quels sont les musiciens que vous avez simplement écoutés qui vous ont le plus marqué et peut-être aussi apporté , ainsi sur votre disque en dehors de deux compositions personnelles vous avez repris divers musiciens, pouvez vous expliquez vos choix ?
Les deux musiciens qui m'ont le plus marqués, et que j'ai le plus écoutés, sont sans doute Oscar Peterson et Keith Jarrett. Parmi les pianistes de jazz, j'écoute beaucoup Danilo Perez, Brad Mehldau ou Edward Simon. Quelques pianistes classiques aussi : j’aime beaucoup Glenn Gould et je suis un fan de Lang Lang !
Pour cet album solo, les standards que j'ai choisis reflètent aussi mes écoutes : quand je jouais en big band j'ai beaucoup écouté Count Basie ("Jive At Five"). J'ai aussi eu une période très coltranienne ("Giant Steps"). "Good Bye Pork Pie Hat" de Mingus est un standard que j'adore. Un petit détour par la musique classique : Peer Gynt d'Edvard Grieg !
Pourquoi vous êtes vous limité à deux compositions personnelles sur ce disque solo et que pensez-vous de cet exercice en solo par rapport au trio ?
Quand j'ai pensé à réaliser cet album autour des standards, je m'étais dit qu'il fallait y insérer une ou deux compositions, pour donner un peu de relief à l'ensemble. J'ai écrit "Condate" en souvenir de Rennes, dans laquelle j'ai grandi et appris la musique. "Stable au funk" est un morceau un peu décalé dans lequel j'ai voulu faire ressortir le coté fun de la musique. Pour moi, le jazz n'est pas un exercice intello et pompeux, c'est d'abord et avant tout du plaisir ! Ces deux compositions ont d'abord été écrites pour trio, mais pour l'occasion, je les ai un peu modifiées pour du piano seul.
En solo, l'écriture est moins contraignante qu'en trio, je trouve que la vraie difficulté de l'exercice est l'interprétation, en particulier dans la mise en relief d'un morceau à l'autre, mais aussi d'une partie à l'autre à l'intérieur d'un même morceau.
Comment avez vous travaillé pour la réalisation de ce disque et comment s’est passé son enregistrement ?
L'enregistrement s'est déroulé au studio de Meudon, que je recommande vivement : le lieu est agréable, on y est très bien reçu, et les deux pianos, le Steinway et le Fazioli, sont exceptionnels ! Bernard Faulon aime ses instruments et ça se ressent quand on les joue. J'ai choisi le Fazioli un peu par anti-conformisme (j’ai l’impression que la plupart des pianistes choisissent le Steinway) mais aussi parce que son retour très dynamique m'a plu, spécialement dans les aigus.
Ce sont Antoine Karacostats et Brieuc Guillet, qui ont également participé aux deux précédents albums, qui ont enregistré et mixé ce disque. Comme j’ai maintenant l’habitude de travailler avec eux, c’est allé plutôt vite et on a pu "mettre en boite" 9 morceaux en un jour, ce qui était l’objectif que je m’étais fixé. Etant auto-producteur, je devais limiter les coûts de d’enregistrement et de mixage.
Le graphisme a été réalisé par Claire Mineur, qui avait aussi déjà travaillé sur le précédent album.
Comment est distribué votre disque , où les internautes peuvent-ils le trouver, est-il auto produit ?
Oui, cet album est une auto-production. A partir du 15 mars, le disque sera disponible sur les plates-formes habituelles de téléchargement légal (ITunes, Fnac.com, Amazon, etc..), et également disponible physiquement à la Fnac Forum des Halles à Paris. Sinon il pourra être commandé via Paypal sur le site www.xavierthollard.com.
Quels sont vos prochains concerts et projets ?
Pour le projet autour de Petrucciani, je serai en concert le concert le 11 mars à Plouert-sur-Rance et le 12 mars à Saint Malo, pour le festival Couleurs Jazz. Avec mon trio nous jouerons les 4, 5, et 18 mars au Prisme en région parisienne. Je ferai également un duo autour de compositions et de standards avec Simon Désert le 10 avril à la Bellevilloise à Paris.
Janvier 2017 : A découvrir le nouveau disque du pianiste Xavier Thollard , en trio ...
en trio avec Matyas Szanda(contrebasse) et Simon Beertnier (Batterie)...
NARDIS

Xavier Thollard, piano
Né en 1982, Xavier Thollard découvre la musique à l'âge de 9 ans au CNR de Rennes, où il suit des études de percussions. Il entame en parallèle des cours de piano classique, et c'est à 14 ans qu'il décide d'étudier le jazz. Après avoir suivi des cours de piano-jazz à la M.J.C. Bréquigny de Rennes, il apprend surtout au contact d'autres musiciens, en intégrant plusieurs formations. Il participe également à des stages de jazz, notamment à Marciac en 2001.
Depuis 2002, l'année de son arrivée à Paris, Xavier Thollard collabore à de nombreux projets musicaux et intègre notamment le Big Band des Universités de Paris (récemment rebaptisé Crazy Big Band), formation créée en 2004 par Thierry Lalo.
Son premier disque en trio "Prime Times", sorti en 2008, est sélectionné par la FNAC dans son repérage "jeune talent". "Hôi An", sorti en 2009, reçoit également un vif succès (A Nous PARIS, "coup de coeur" FNAC).
Prix, récompenses :
octobre 2009 : 3ème prix au concours de piano-jazz de Fribourg (Allemagne)
juillet 2009 : demi-finaliste au concours de piano solo de Montreux (Suisse)
juillet 2007 : 1er prix du tremplin professionnel Jazz à Vannes
octobre 2006 : demi-finaliste au concours de piano-jazz Martial Solal (Paris)

Pour écouter des extraits du disque Standards - Xavier Thollard - Piano Solo
utilisez le widget
ci-dessous et pour commander le disque via Paypal sur le site de Xavier Thollard ...cliquez ici
Retrouvez une information sur
le site Piano bleu

Ne partez pas sans avoir lu
l'actualité du piano !

Suivez pianobleu.com
le site des amateurs
de piano

sur     
Inscrivez vous à la
newsletter de piano bleu
 







Aimez et/ou partagez cette page !



Retour à l'accueil de Pianobleu.com : le site des amateurs de piano